• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Micro-trottoir au rassemblement contre le Franc CFA

Micro-trottoir au rassemblement contre le Franc CFA

Ce samedi 16 septembre 2017, nous nous sommes rendus à la journée de mobilisation contre le Franc CFA organisée dans plusieurs villes en Afrique, en Europe et aux Antilles, à l’initiative de plusieurs associations dont Urgences Panafricanistes.

La présence de Kemi Seba était initialement prévue à Dakar, mais son expulsion récente vers la France lui aura fialement permis d’être présent à Paris, aux côtés notamment de l’économiste Nicolas Agbohou, auteurs du livre « Le Franc CFA et l’Euro contre Afrique ».

Grâce à notre désormais traditionnel micro-trottoir, nous avons interrogé, sur leurs motivations, les citoyens venus à cette journée de mobilisation, qui s’est tenue à Villeneuve-la-Garenne, près de Paris, avec une affluence impressionnante.

Raphaël Berland, pour le Cercle des Volontaires

Tags : France Afrique Monnaie




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Sarka Stik 18 septembre 2017 09:40

    Et c’est quoi l’alternative, manioc ou cacao ?


    • 3 votes
      Cercle des Volontaires Cercle des Volontaires 18 septembre 2017 15:07

      @Sarka Stik
      Dis donc, t’as pas inventé la poudre, pour faire des blagues racistes aussi bas du front...

      Au cas où le sujet t’intéresse réellement (j’en doute, mais d’autres personnes liront ces commentaires), voici une conférence intitulée :

      « Quelles alternatives au Franc CFA ? »

      http://www.cercledesvolontaires.fr/2016/11/08/videos-de-conference-alternatives-franc-cfa/


    • 1 vote
      wendigo wendigo 18 septembre 2017 18:37

      @Cercle des Volontaires

       Vous connaissez le principe de la monnaie au moins avant de vous exprimer de la sorte ?
      Les fèves ont été une véritable monnaie et au moins celles ci ont une réelle valeur !
      Croire que des billets ont une valeur ou le faire croire est une grave atteinte à l’intelligence humaine, je vous rappelle que fut un temps s’étaient les boutons d’uniforme qui avait valeur face à la monnaie papier d’un certain Law, que toutes les monnaies du monde sont passées par des stade de fèves, coquillages et même baton à compter.
      Maintenant de nos jours c’est assez facile de contredire ses détracteurs par un "facho", ou un "raciste" ; mais cela est surtout une révélation.
      SVP instruisez vous et vérifiez bien que ce que vous défendez n’est pas une autre arnaque, comme les banques savent en monter !


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 18 septembre 2017 19:31

      @Cercle des Volontaires
      Agoravox est infesté par une bande de gros racistes sans vergogne ... Saches-le l’ami !


    • vote
      geedorah 18 septembre 2017 20:47

      @Cercle des Volontaires
      c’était probablement sarkastik, mais ça volait plus bas que les paquerettes ...


    • 1 vote
      Cercle des Volontaires Cercle des Volontaires 18 septembre 2017 15:12

      @yoananda
      Les africains eux-mêmes ne veulent pas plus du Franc CFA que nous ne voulons de l’Euro. Je dirais même qu’ils rejettent encore plus fermement le Franc CFA que nous ne rejetons l’Euro. Alors, bien sûr, tous les africains ne pensent pas pareil, de même que nous ne pensons pas tous pareil.

      Concernant l’armée, c’est une mauvaise manière à mon sens d’étudier la question. Par exemple, concernant l’intervention française au Mali, si les populations maliennes étaient favorables à cette intervention (on l’a vu à la télé), ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui (mais ça, on ne l’a pas vu à la télé).

      Ne pas oublier, sur ces questions, la force de la propagande sur l’opinion publique.

      Le problème des anciennes colonies françaises, c’est que depuis la France y diffuse une influence prépondérante. Ce n’est pas un hasard, pas plus qu’une volonté populaire africaine, que ces pays ne disposent pas d’une réelle armée. Ce n’est pas du tout un manque de moyens, mais bien une volonté de la France, qui souhaite ainsi pouvoir continuer à "faire et défaire" les présidents de ces pays (les "préfets de la France") en intervenant parfois directement et militairement.


    • 1 vote
      asinus 18 septembre 2017 17:46

       ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui


      ben ta raison ducon alors que mon fils et ma nièce rentre , comme ça les salafistes
      pourrons recommencer a découper du malien , parce que on a bien compris que ça n’est pas les milliers de maliens cul bien au chaud en France qui créerons un bataillon
      pour défendre leur frères !
      l’Afrique au Africains et tout de suite ouste ! 

      • vote
        geedorah 18 septembre 2017 21:09

        supprimer le franc cfa c’est bien, mettre au pouvoir des personnes qui taferait pour leur pays et non pas pour leur gueule ce serait bien aussi ... des gens comme sankara, mais pour ça il faudrait que la france ait un dirigeant qui accompagne ces pays et non pas qui fasse la pluie et le beau temps... à coup de militaires... c’est censé être le continent le plus riche de la planète, au lieu de ça c’est la misère pour la plupart des gens :’(


        • vote
          Babac 20 septembre 2017 15:04

          @geedorah
          Sankara, c’était l’époque où même les politiques français se faisaient flinguer.


        • 1 vote
          simplesanstete 20 septembre 2017 11:12

          Africains go home, dehors la sous France et le ressentiment ! Vive Kemi Seba !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès