• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Netanyahu et l’Occident : « C’est nous les méchants ? »

Netanyahu et l’Occident : « C’est nous les méchants ? »

Netanyahu : Portrait d'un criminel de guerre
À lui seul et depuis plus de 15 ans, Benjamin Netanyahu incarne l'extrême droitisation d'une société israélienne de plus en plus sclérosée. De son enfance aux États-Unis, élevé par un père admirateur de Mussolini, à l'offensive destructrice lancée sur Gaza en passant par les accords d'Oslo, les idées de Netanyahu sont petit à petit devenues majoritaires dans le pays. Mensonges historiques, apartheid, crimes de guerre et accusations de génocide à l'encontre des Palestiniens.

L'Occident collectif assassine le droit international
Comment pouvons-nous encore parler de droits de l'homme ou de lois de la guerre si Israël tue quotidiennement des civils de manière indiscriminée ? Comment se fait-il que l'occident collectif continue de parler des crimes de guerre de la Russie, alors qu'Israël a tué plus de civils en 2 mois que la Russie en 2 ans de guerre ? Le droit international a-t-il encore une valeur dans un monde où les personnes les plus faibles et les plus persécutées sont massacrées avec la connaissance et le consentement de tout l'occident "civilisé" ? L'abus du droit international et des droits de l'homme est une mauvaise plaisanterie et cela n'a jamais été aussi évident qu'aujourd'hui.

Notes :
Israël est, par définition, une colonie européenne, par Aaron Tourgeman
https://blogs.mediapart.fr/julien-lacassagne/blog/120317/israel-est-par-definition-une-colonie-europeenne-par-aaron-tourgeman
« C’est nous les méchants ? » Le soutien occidental au génocide à Gaza prouve que la réponse est oui
https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/guerre-israel-palestine-soutien-occident-genocide-gaza

Tags : Israël Palestine Génocide




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Conférençovore Conférençovore 6 février 08:54

    ’L’Occident collectif assassine le droit international"

    Ah parce que quand l’Azerbaïdjan procède à une épuration ethnique des Arméniens du Haut-Karabagh, c’est du respect du droit inter ? Quand la Turquie occupe illégalement la moitié d’un pays de "l’occident collectif" depuis des décennies, ils cajolent le droit inter ?

    "Comment se fait-il que l’occident collectif continue de parler des crimes de guerre de la Russie, alors qu’Israël a tué plus de civils en 2 mois que la Russie en 2 ans de guerre ?"

    L’intérêt de ce type de comparaisons, il est clair. Mais il faut commencer par dire qu’elle est grossièrement mensongère. Rien que la bataille de Marioupol, c’est entre 22 000 et 75 000 morts civils. La Russie mène la plus importante guerre depuis des décennies et sur un front de 1200 km avec, à la clé, des centaines de milliers de morts de part et d’autre, des millions de déplacés, des destructions phénoménales. Quand Poutine dit qu’il va traquer les terroristes jusqu’au fond des chiottes, beaucoup de gens approuvent (même si cela consiste à massacrer une bonne partie des Tchétchènes) mais quand c’est Israël, en plus suite à une attaque monstrueuse sur son sol, là ça ne pas plus.

    En réalité, on comprend très bien l’objectif de Brut et compagnie : c’est un marché. Parmi les clients de ce juteux marché du palestinisme, il y a toute la gauche traditionnelle qui fantasme par procuration la lutte de ce pauvre petit peuple opprimé par le méchant voisin capitaliste (qui plus est, cerise sur le McDo halal, feuj). Et puis, de plus en plus hélas, il y a tout le marché de la diversité afro-islamique. On sait qu’une bonne moitié des musulmans présents en France (et perso, je n’ai guère confiance dans la moitié restante) poussent leur allégeance jusqu’à soutenir des gens qui ont massacré sans sommation des civils directement, femmes, enfants, personne âgées, en assimilant cette sauvagerie a de la résistance. Ça nous donne une idée de ce qui se passera si un jour on décide enfin chez nous d’arrêter les conneries avec cette religion de merde et par là, je n’entends que des mesures de simple bon sens : virer tous les imams étrangers de France, virer toutes les associations extrémistes, arrêter de construire des mosquées dans notre pays (au moins jusqu’à ce qu’il y ait réciprocité dans le respect des minorités dans les pays d’origine des muz), interdire les abattages rituels cruels et indignes, arrêter d’accorder des centaines de milliers de visas à des pays qui refusent de reprendre leurs ressortissants criminels. Rien que si l’on fait ça, ce qui pourtant la base,

    À ces deux principaux publics, il faut évidemment ajouter celui des normies connement humanistes et des jeunes décérébrés. Et tout ce petit monde, ça fait des millions de vues, des milliers de réaction faussement indignées (ils en ont quelque chose à foutre de la guerre au Yémen depuis 10 piges ? Ah bah non, là c’est entre muz... Sipapareil ticomprend frrrrère).


    • 6 votes
      herve_hum 6 février 09:35

      @Conférençovore

      Le hic, c’est que le responsable des attaques du 7 octobre est Netenyahu lui même, tout comme en Russie le responsable est Biden, tout comme la plupart des guerres depuis la fin de la seconde guerre mondiale sont le fait des dirigeants occidentaux ; soit directement, soit par proxi.

      Bon, ce n’est pas pour déplaire aux autres dirigeants, bien au contraire.

      L’attaque du 7 octobre étant le résultat d’une politique de ghéttoïsation de la bande de Gaza, et d’une pression constante qui est le principe de la cocote minute et qui immanquablement finit par exploser. La preuve étant établie par les propos de Netenyahu lui même et de ses lieutenant, tel ce général avouant que le gouvernement isarélien à soutenu et financé les diirigeants du Hamas contre ceux du Fatah, non pas pour affaiblir ce dernier, cela n’a aucun sens, mais pour préparer le terrain à ce qu’il se passe aujourd’hui. Car dès l’instant où vous avez décidez de ne pas accepter la présence de l’autre, alors vous n’avez qu’une question à vous poser, comment s’en débarrasser tout en ayant l’air de ne pas commettre un génocide. ici, la stratégie de la cocote minute à prise près de 30 ans à aboutir.

      Idem pour l’Ukraine, car connaissant la ligne rouge fixé par Poutine et sachant qu’il ne manquerait pas de réagir comme prévu, il était alors facile de provoquer l’attaque de l’Ukraine au moment voulu.

       Etc...

      Bref, tout l’art est de savoir utiliser la volonté de ses ennemis pour la retourner contre eux, tel les dirigeants du Hamas qui veulent la destruction d’Israël et donc, donnent l’argument suffisant pour faire de même contre le peuple palestinien. Idem pour Poutine avec sa ligne rouge à ne pas franchir sure l’adhésion de l’Ukraine avec laquelle il s’est lui même piégé.

      Ce qui caractérise le plus un prédateur humain, c’est sa perversité sans limite car la fin justifie toujours les moyens, puisque sans ces derniers, une fin ne peut pas être atteinte. La fin nécessite donc toujours les moyens et ne les justifient que lorsqu’il existe plusieurs choix possible de moyens, sans cela, c’est de la nécessité. Et la nécessité qui ne laisse pas de place au choix pour les prédateurs humains exerçant la prédation sur leurs congénères, c’est la nécessité absolu de l’état d’urgence permanent, donc, de la menace ou état de guerre permanent.


    • 1 vote
      Le Glaude Le Glaude 6 février 18:24

      .
      Les ORDURES !
      .
      .
      ISRAËL ........ Les Soldats israéliens tirent sur des animaux sans défense !
      .
      .
      http://twitter.com/AzmaniMouhieddi/status/1754653730505371788


    • vote
      microf 6 février 22:09

      @Le Glaude

      LÁ-bas, Israel tire sur tout ce qui bouge.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 7 février 07:39

      @herve_hum

      "Le hic, c’est que le responsable des attaques du 7 octobre est Netenyahu lui même"

      Non. Les responsables sont ceux qui ont commis ces attaques.

      "tout comme en Russie le responsable est Biden"

      Non plus. Ce sont les Russes qui sont illégalement et depuis près de deux ans en territoire ukrainien annexé et mènent une guerre meurtrière qui pourrait très bien s’arrêter demain.

      "Idem pour Poutine avec sa ligne rouge à ne pas franchir..."

      On s’en fout de la "ligne rouge" de Poutine. Ça fait 2 ans que les perroquets "alternatifs" colportent la propagande du Kremlin. L’Ukraine est un pays souverain dont la souveraineté a elle-même été reconnue par la Russie il y a plus de 30 ans de cela. Poutine et ses amis ont fait envahir un pays voisin qu’ils considèrent comme "une province de la Russie". Ceci étant, oui, il y a des responsabilités secondaires du côté de l’occident mais il faut raison garder.


    • vote
      herve_hum 7 février 19:03

      @Conférençovore

      Les preuves de la responsabilité de Netenyahu sont le fait de ses propres paroles, confirmées par le général qui était chargé du soutiens des israéliens aux dirigeants du Hamas pour prendre le pouvoir dans la bande de Gaza, ce qui n’aurait pas pu arriver sans cela. Cela n’enlève pas la responsabilité des dirigeants du Hamas, mais sans le soutiens actif des israéliens, le Hamas n’aurait pas pu prendre le pouvoir, construire des tunnels et perpétrer le massacre du 07 octobre. Bref, tout ce qu’il se passe est voulu et soutenu par les dirigeants israéliens actuellement au pouvoir et qui le détiennent depuis l’assassinat de Rabin.

      Le principe de la ligne rouge définie par Poutine ne date pas de deux ans, mais depuis que Poutine est au pouvoir, soit depuis plus de 20 ans. Ce que les perroquets comme moi ne font que rappeler aux poissons rouges dans ton genre et qui démontre que les dirigeants occidentaux ont su utiliser cette ligne rouge pour forcer Poutine à réagir par l’attaque de l’Ukraine, tel un taureau face à un chiffon rouge. Sans cela, Poutine n’aurait pas attaqué l’Ukraine.

      Cela n’enlève pas, là aussi, la responsabilité de Poutine, mais signifie simplement que l’action première a été perpétré par les dirigeants occidentaux pour obtenir la réaction attendu pour répondre à leurs propres objectifs.

      Dis moi maintenant ce qu’il en est de la sécurité des ukrainien, est t’elle meilleure aujourd’hui ou avant ?

      Au niveau international, il n’y a pas de souveraineté d’un pays qui tienne, cela n’a jamais existé et n’existera jamais, car d’une part, la souveraineté est toujours uniquement celle de ceux qui détiennent les instrument de la force, c’est à dire, une toute petite minorité prédatrice et d’autre part, il n’y a que le rapport de force (donc de domination) où seule sa mutualisation fondée sur la reconnaissance mutuelle garantie la souveraineté intérieure de chaque pays et de chaque citoyens. Ceci parce que la souveraineté est toujours intérieure, jamais vis à vis de l’extérieur où il s’agit toujours d’un rapport de domination.

      Bon, je ne développe pas en parlant du principe de fractalisation, ce n’est pas un déficit d’intelligence, mais de niveau de conscience.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 8 février 05:08

      @herve_hum

      "aux dirigeants du Hamas pour prendre le pouvoir dans la bande de Gaza, ce qui n’aurait pas pu arriver sans cela."

      Bla bla bla... Tu confonds tout et c’est le problème des personnes dans ton genre. Ils n’arrivent même plus à hiérarchiser les responsabilités. Le Hamas a été élu par la population palestinienne. Et si le Hamas a pu construire ses tunnels et acheter de quoi fabriquer des milliers et des milliers de roquettes et autres armes depuis des années, c’est surtout grâce aux aides que nous (entre autres) versons depuis des décennies à ces gens (qui permettent aussi aux dirigeants palestiniens - pas seulement le Hamas... - de s’en mettre plein les fouilles). Dommage... avec tout ce pognon que nous déversons, et au lieu de faire 5 gosses par femme en les endoctrinant à massacrer tout ce qui n’est pas muz, Gaza pourrait être le Singapour de la région.

      Que la droite israélienne ait favorisé l’arrivée des muz les plus fanatiques, c’est un fait (il y a de multiples raisons à cela). Mais quand on constate aussi que la grande majorité des Palestiniens approuvent le massacre du 7 octobre, la messe est dite. Quand tu as des enregistrements de palos qui, après avoir massacré des civils, appellent leurs parents pour s’en vanter et que les parents sont émus aux larmes tellement ils sont fiers, c’est mort. Tu ne peux pas vivre avec ces gens. Le dogme sécuritaire, contrairement à ce que tu racontes, existe depuis le début. Dès que les fameux "Palestiniens" (qui ne sont que des immigrés pour la plupart arrivés des régions voisines avec le développement du proto-état juif), la cohabitation s’est révélée impossible. Il y aurait pu avoir un plan de partage nettement à l’avantage des Arabes d’ailleurs... mais bref, non, ce n’est pas depuis l’assassinat de Rabin. « Nous pourrons sans doute un jour vous pardonner d’avoir tué nos enfants. Mais il nous sera beaucoup plus difficile de vous pardonner de nous avoir contraints à tuer les vôtres. La Paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils ne nous haïssent »

      Golda Meir

      Que Netanyahou ait des responsabilités dans ce qui s’est passé, c’est tout à fait vrai mais la responsabilité principale d’un acte commis, c’est toujours celle de celui qui le commet. Si on n’arrive pas à s’entendre sur ce genre de principe basique, il est impossible d’échanger.

      "Le principe de la ligne rouge définie par Poutine ne date pas de deux ans, mais depuis que Poutine est au pouvoir, soit depuis plus de 20 ans"

      Et alors ? C’est ça que tu ne comprends pas dans mon propos : on s’en branle de "la ligne rouge" de Poutine. Ce n’est pas parce que le dirigeant d’un pays pose des conditions (inacceptables en plus) que le reste de la planète doit les accepter. L’Ukraine est un état souverain. La Russie a annexé environ 15% du territoire d’un État souverain voisin. Ça ce sont les faits et rien ne justifiait cette attaque. Point barre. "Ligne rouge" de mon cul...

      "Au niveau international, il n’y a pas de souveraineté d’un pays qui tienne, cela n’a jamais existé et n’existera jamais"

      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/en-finir-avec-le-souveraino-99780

      N’importe quoi. La souveraineté est une notion relative mais qui existe malgré tout, y compris à l’international. Un pays comme la Corée du Nord est probablement le pays le plus souverain de la planète mais effectivement, dans le contexte international, cette notion est relative du fait même de l’existence d’échanges, de dépendances, etc. La Chine exerce une certaine domination sur la CdN, mais pour autant il existe bien une souveraineté nord-coréenne sur le plan international.

      Tu te crois une sorte de requin mais tu es juste une sardine parmi des millions du banc des alternatifs autoproclamés qui ne font que recracher la propagande anti-occidentale.


    • vote
      herve_hum 8 février 10:04

      @Conférençovore

      Tu reconnais une chose tout en la niant !

      ici, tu persiste à oublier que ce sont les israéliens qui détiennent la force et pas les palestiniens et que sans leur soutiens actif les dirigeants du Hamas n’auraient pas pu prendre le pouvoir dans la bande de Gaza. Ce sont les israéliens qui peuvent arrêter qui ils veulent, quand et comment ils veulent (et ne se privent pas de le faire vu le nombre de prisonniers palestiniens) et où il ne s’agissait pas d’affaiblir l’OLP, puisque à ce moment là il y avait un accord avec leurs dirigeants.

      Autrement dit, la logique veut que les services israéliens auraient dû aider l’OLP contre le Hamas, les priver de toute soutiens financier, etc. Alors qu’ils ont fait le contraire, parce que précisément ils voulaient détruire les accords d’Oslo de Rabin et que pour cela, le Hamas seul leur donnait une justification. Autrement dit, l’extrême droite israélienne a été un complice actif du Hamas et juridiquement un complice est aussi coupable, pleinement responsable.

      Après, tu persiste à oublier que la politique d’oppression larvée mais permanente sur la population de la bande de Gaza consistait à nourrir la haine des palestiniens, toujours dans le but de les motiver à se battre. C’est ce qu’on appelle la politique du pompier pyromane. Politique d’oppression qui existe aussi en Cisjordanie mais où la population ne se laisse pas encore aller à la violence armée, ce qu’espère et attend les colons et le gouvernement israéliens. Tu oubli aussi que ses manifestations de liesses à la mort d’enfants ou bébés se voient aussi coté israéliens et bien avant les attaques du Hamas, notamment de soldats tirant sur des enfants qui leur jette des pierres. On peut voir des vidéos où des soldats disent qu’ils cherchent à tuer des bébés. Etc... Mais selon toi, si d’un coté s’est abominable, de l’autre c’est louable.

      Tu connais l’expression, qui sème le vent récolte la tempête, et bien cela veut dire qui sème la haine récolte la violence et c’est là toute la politique d’une extrême droite qui se respecte, ceci pour justifier de sa propre violence et où le rapport de force permet alors de déchainer une violence d’autant plus grande que sa force est grande. Bref, quand un terroriste palestinien peut tuer un israélien, un terroriste israélien peut en tuer 10 ou 100 et aujourd’hui ce gouvernement terroriste, nazi, peut procéder à un génocide. Car à aucun moment la sécurité d’Israël en tant que pays n’a été est est menacé, seulement celle des palestiniens. Si tu jette un couteau à quelqu’un pour qu’il t’agresse alors même que tu as un pistolet mitrailleur et une combinaison de protection, qui menace qui ?

      Lorsqu’on a posé la question à Ben Gourion ce qu’il ferait s’il était palestinien, il a répondu qu’il irait dans un groupe de résistance pour mener des actions terroristes. Tous les anciens résistants encore en vie et honnêtes disent que s’ils étaient palestiniens, ils feraient partie d’un groupe de résistance avec des actions terroristes, tout comme ils l’on fait pendant la seconde guerre mondiale. D’après toi, qui est le collabo ? Qui respecte la souveraineté ? Certainement pas toi !

      Pour ce qui est de la ligne rouge de ¨Poutine, je comprends bien que tu t’en branle de tout ce qui contredit ton propre narratif, car tu t’en branle complètement de la réalité des faits. Comme tu t’en branle des gens qui se font tuer pour servir les intérêts d’une élite prédatrice, du moins, tant que tu peux rester bien au chaud et à l’abri. Mais méfie toi, ta servilité ne t’épargnera pas plus que les autres face à la guerre que tes maîtres prépare.

      La souveraineté est toujours intérieure, lorsqu’elle est extérieure, c’est le fait d’une domination sur autrui. De fait, le respect de la souveraineté repose toute entière sur le consensus, la reconnaissance mutuelle, que ce soit au niveau des individus ou des nations, un principe est fondamentalement invariant, seule la forme change. De fait, ce sont les lois communes qui définissent le cadre de la souveraineté de chacun au sein d’une même communauté, que ce soit donc à l’intérieur d’une famille, d’un pays ou du monde. Sans lois communes, ne subsiste que le rapport de force direct, ce qui est le cas au niveau international puisque la force n’est pas mutualisée (comme dans un pays) mais détenu par les membres de la communauté eux mêmes. De fait, le droit international peut être le plus juste possible, égalitaire, mais comme les décisions ne peuvent êtres imposées car ne disposant pas de la force, cela revient dans un pays à ce que les gens doivent s’arrêter eux même. Ce qui est absurde ! résultat, chacun n’accepte que ce qui fait son droit et récuse tout ce qui fait son devoir et tous les dirigeants agissent ainsi.

      En vérité, le monde se divise en natures d’êtres, devant celle des nations, mais où la nature prédatrice ne peut continuer à dominer la nature protectrice qu’en les maintenant divisés, car si cette nature protectrice venait à s’unir au delà des nations, alors, s’en serait terminé de la domination des prédateurs humains. Tu peux le vérifier dans le monde sauvage, un prédateur, même un lion doit isoler sa proie du groupe pour la tuer et attaquera toujours les plus faibles, jamais les plus fort. Ainsi, un troupeau de buffle ne peut pas être attaqué tant qu’il reste soudé, mais seulement s’ils se désuni.


    • vote
      hase hase 6 février 21:50

      On ne parle pas de génocide chez Denis Robert ! on ne parlait pas non plus de covid volontairement lâché !!!

      C’est la liberté à l’intérieur de la prison acceptée. Les mots qui débordent, c’est comme les gros mots pour les gens-comme-il-faut !

      Mais bon, c’est déjà bien, une vérité qui s’énonce en lieu bien-pensant est finalement plus utile qu’une vérité dénoncée en territoire ennemi de l’occident !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

phan

phan
Voir ses articles


Publicité





Palmarès