• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On est allé sur la ligne de front russe du Donbass
#56 des Tendances

On est allé sur la ligne de front russe du Donbass

2 mois en zones de combats. 2 mois en tension. 2 mois dans une partie du monde boudée par la majeure partie des médias. 2 mois en "territoire ennemi" : dans le Donbass pro-russe.

Tags : Russie Guerre Ukraine Donbass




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    personne 3 mai 21:35

    Ni pro ni anti russe, bien au contraire !

    Contenu sans information ! Du même niveau que le mainstream, limite BHL inversé sur certaines séquences.

    En fait le sujet principal est ’Regardez je suis un reporter de guerre qui risque sa vie pour vous informer’. Musique dramatique, voix off qui va avec, limite désinformation, le type va jusqu’à se faire filmer en train de filmer une interview d’un tchétchène, interview sans queue ni tête ! Montage avec effets spéciaux dans tous les sens...


    • vote
      sls0 sls0 4 mai 10:53

      @personne
      Pour une première fois c’est pas mal. Il faut déjà y arriver dans le Donbass quand on est pas connu. Paris> Ankara> St Pétersbourg> Rostov> Donbass.
      Quand on ne connaît pas et que l’on est pas connu on ne va pas partout.

      N’est pas Andrey Filatov qui veut, lui il va partout, connaît tout, tout les soldats le connaissent. Il peut se permettre de traiter de vieux fossiles certaines personnes de l’état major ou de connard le porte-parole du Kremlin. 
      C’est depuis 2015 que je suis abonné à sa chaîne.
      Il a un bol monstre, il est toujours en première ligne.
      Ces derniers 15 jours, le soldat qui traversait une rue devant lui s’est fait tuer, il s’est retrouvé sur le cul après avoir pris une balle ou un éclat dans le casque et du matériel dans son sac a été brisé par un éclat.
      Dernièrement il s’est encore fait détruire un drone, il y a une souscription pour lui offrir un Mavic pro avec caméra infrarouge.

      Ces jeunes français ne peuvent pas lutter contre un Filatov, le temps qu’ils attendent une autorisation, Filatov se fait transporter où il veut sur le front.
      Filatov était dans le nord avec les paras à L’aéroport Antonov à Hosmotel, silence radio pendant deux ensuite il nous fait la visite guidée de la région d’Isyum, un autre front stratégique.
      Filatov à ses débuts a dû galérer comme ces jeunes.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès