• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas de droit de vote pour ceux qui ne comprennent pas ces 3 paramètres

Pas de droit de vote pour ceux qui ne comprennent pas ces 3 paramètres

Accroche provocatrice, mais à quoi servent des votes de citoyens s'ils ne sont pas avec un minimum de connaissances sur le fonctionnement économique ?

Alors quels sont ces 3 paramètres à connaître avant tout vote ?

Des paramètres économiques, car quasiment tout dépend de l'usage de monnaie dans un monde monétaire.

1 - la rareté relative de la monnaie (qui engendre la recherche logique de rentabilité, la guerre commerciale à tous les niveaux, le pillage de la nature et l'écrasement des humains, etc).

 

2 - la croissance des PIB qui est obligatoire pour payer les intérêts bancaires et les marges commerciales, mais qui est totalement mortifère car c'est une courbe exponentielle imposant le pillage de toutes les ressources (nous ne pouvons pas la découpler totalement des consommations d'énergie et de ressources)

 

3 - la vitesse de rotation monétaire, qui pousse à consommer quoi qu'il en coûte, pour faire des salaires, des taxes qui financent les services publics, etc. entrainant la surconsommation et le gaspillage.

 

Alors, on continue à aller dans le mur ou on s'arrête et on construit une société qui n'est plus soumise à ces 3 paramètres destructeurs ?

 

Tags : Economie Monnaie




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • 1 vote
    JL 1er février 18:18

    ’’Accroche provocatrice, mais à quoi servent des votes de citoyens s’ils ne sont pas avec un minimum de connaissances sur le fonctionnement économique ?’’

    >

     À quoi servent des votes de citoyens qui ne sont pas honnêtement informés ?

     

     Et à qui servent des votes de citoyens pour des pouvoirs opaques qui ne respectent pas la souveraineté de leurs nations ?

     

     La démocratie représentative est morte et nous n’avons que faire d’un droit de vote qui ne sert plus désormais qu’à valider des institutions qui s’assoient sur nos choix quand nous ne votons pas dans le sens qu’elles entendent nous imposer ?

     

     


    • 1 vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 1er février 18:32

      @JL Oui oui, souveraineté, nations, moi d’abord, etc.

      Mais ce n’est pas le sujet : avez-vous vous-même pris connaissance de ces 3 paramètres essentiels que sont la "rareté relative de la monnaie", la "vitesse de rotation monétaire" et la "croissance obligatoire mais mortifère" et de ce qu’ils impliquent ?


    • vote
      JL 1er février 19:37

      @Voter Après la Monnaie
       
       vous croyez qu’il suffit de provoquer les lecteurs pour les motiver à se fader un cours qui dure plus de 1H30 sur ces paramètres qui font la joie des monétaristes sinon des anti-monétaristes ?

       Ne changez rien et ne vous donnez surtout pas la peine de faire un résumé succinct.
       
       Merci quand même pour la réponse, certains posteurs de vidéos ne s’en donnent pas toujours la peine.


    • vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:01

      @JL

      1/ il y a eu combien de fois 1h30 qui se sont écoulés depuis votre remarque ? Vous seriez donc de cette "génération bouton" où tout doit aller vite et être concentré ? A moins que vous soyez dépressif et que prendre le temps est devenu une torture pour vous ?
      Allons, allons, vous valez mieux que ça.

      2/ si vous voulez des vidéos plus courtes, elles existent et sont présentes sur le site notre-futur.fr

      3/ mais ne lâchez pas l’affaire, comprendre ces 3 paramètres est capital pour l’avenir. Sinon on continuera à tourner en rond à accuser "l’autre" s’il y a des problèmes. :)


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 2 février 07:49

      "nous n’avons que faire d’un droit de vote qui ne sert plus désormais..."

      C’est exactement ce que je réponds à tous les abstentionnistes : parfait ! Vous êtes parfaits ! Vous faites très exactement ce que le système attend de vous : laisser les boomer "décider". Les boomers, c’est cette classe d’âge à la retraite qui vote énormément et qui permet à ce système de perdurer depuis fort longtemps et probablement encore pour une bonne dizaine d’années. Oui mais voilà, dans une bonne dizaine d’années, la France sera complètement morte. Vous voulez un exemple ? A raison de 500 000 nouvelles entrées par an dont 90 % sont de l’immigration de peuplement (donc une charge, surtout quand il s’agit d’enfants : rien que de les scolariser nous coûte plusieurs milliers d’euros par an et par tête et je ne parle absolument pas de tout le reste, le logement, la santé "gratuite", les frais de justice, etc), avec les différentiels de taux de natalité, le regroupement familial, etc, si on laisse la situation se poursuivre, ce sera définitif. Le pays sera mort. À compter de 2050, nous deviendrons minoritairee chez nous. C’est de l’ethno-mathématique pure. 1500 ans d’histoire balayés en à peine plus d’un demi-siècle d’invasion et de nihilisme et autre branle-couillisme conceptuel typiquement frenchy.

      Tu pourras "voter après la monnaie" autant que tu veux mais cela ne servira plus à rien parce que tu voteras dans un pays non seulement complètement ruiné mais surtout complètement remplacé. Il faut bien que tu comprennes : tes histoires de monnaie, de démocratie, toussa, le nouveau peuple de France n’en a strictement rien à battre. Lui, il veut une société qui tourne sous les règles islamiques, un système dans lequel de facto, tu n’as rien à dire, parce que tu es un sous-homme. Dans ce nouveau paradigme (qui n’a rien de nouveau mais à l’échelle de la France c’est le cas) , tu seras juste bon à payer l’impôt pour avoir le privilège de vivre en dhimmi sur ton propre territoire. C’est ça ton destin et celui de ta descendance. Désolé d’être brutal.

      J’ai peut-être tort sur les 10 ans mais si c’est pas 10 c’est 15, 20, au pire 30, une génération quoi.

      Les histoires de monnaie, de démocratie, toutes les questions que tu te poses sans doute à juste titre d’ailleurs, c’est du vent par rapport à l’enjeu central. Tu vois c’est un peu comme si nous étions à la veille de la guerre en 39 et que tu nous disais que ça ne sert à rien d’entretenir notre artillerie parce que l’urgence serait la relance de la production de lavande. C’est très sympa de publier un article sur la monnaie, la souveraineté, etc, vous êtes bien gentils les essessiens (voire mon article sur vous : "en finir avec le souveraino-souverainisme") mais, comme des millions de Français, tu te trompes d’enjeu et ce n’est pas le genre d’erreur qu’on peut encore se permettre...


      • vote
        nono le simplet nono le simplet 2 février 07:53

        @Conférençovore
        le nouveau peuple de France n’en a strictement rien à battre.

        Lui, il veut une société qui tourne sous les règles islamiques
        ta psychose ne s’arrange pas ces derniers temps smiley


      • 4 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 février 08:56

        C’est marrant mais pas très surprenant : le blaireau à drapeau reprend exactement le terme employé hier par la crasseuse gauchiasse et sa psychologie de bonne femme. Tu ne sais même pas ce que c’est qu’une psychose pauvre type. Tu aurais dit "névrose", à la rigueur, ça aurait passé mais même pas. Tu passes ta vie à me lire et à commenter. La réciproque n’existe pas. Cela te renseigne sur ta juste place : tu es le néant incarné (raison pour lequel il n’y a même pas de @, @ quoi bon ?).

        Allez, je te laisse le temps de changer de compte et de faire intervenir pénible qui, comme d’hab, va poster une phrase affirmative débile avec un point d’interrogation. Ton numéro de troll n’intéresse personne petite merde niortaise.


      • vote
        nono le simplet nono le simplet 2 février 09:01

        @Conférençovore
        Tu passes ta vie à me lire et à commenter
        le melon que tu te trimballes ! smiley


      • vote
        nono le simplet nono le simplet 2 février 09:05

        @nono le simplet
        La psychose est un terme générique en psychiatrie désignant un trouble ou une condition anormale de l’esprit, évoquant le plus souvent une ou des obsessions avec pour résultat une « perte de contact avec la réalité  ».

        je trouve que ça colle parfaitement smiley


      • vote
        JL 2 février 10:12

        @Conférençovore
         
         ’’Vous faites très exactement ce que le système attend de vous : laisser les boomer "décider"

        >
        1. Je suis un vieux boomer. Macron et ses pareils ne sont pas des boomers.
         
        2. Le système n’attend rien, ce n’est pas un être vivant. Seuls les politicards attendent quelque chose. Et qu’est-ce qu’ils attendent, sinon des voix de plus en plus de voix qui les légitimeront ?
         
        Je sais qu’ils font avec peu de voix, mais moins ils en auront et moins les gens seront enclins à se soumettre à leurs diktats.
         
        Les puissants sont si habitués à la servitude volontaire des masses que leur mépris envers le peuple est devenu une seconde nature et imprègne leur imaginaire. Voter pour des dirigeants méprisants, ou pire, félons, c’est faire acte de servitude.volontaire.
         
         Bêêê !
         


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 février 10:56

        @JL

        "Macron et ses pareils ne sont pas des boomers."

        Macron est un employé de l’hyperclasse qui, grâce aux boomers comme toi va pouvoir se hisser au moins parmi les CSP++. Il n’atteindra probablement jamais l’hyperclasse et restera un employé mais tant qu’il pète dans la soie de la République avec ton pognon, tout va bien pour lui. Effectivement, ce n’est pas un boomer de la CSP moyenne ou sup comme toi j’imagine.

        " Le système n’attend rien, ce n’est pas un être vivant."

        Le système n’est pas une abstraction. C’est un réseau d’individus. Il est donc incarné par des êtres vivans qui eux attendent quelque chose, à savoir exactement ce que tu fais.

        "Et qu’est-ce qu’ils attendent, sinon des voix de plus en plus de voix qui les légitimeront ?"

        Non, ils s’en foutent de l’abstention. L’abstention, le vote nul ou le vote blanc, ça n’a aucune importance : on a même régulièrement des élections comme les Européennes où parfois la proportion de suffrages exprimés est ridiculeusement faible et ça ne change strictement rien à la représentativité des élus.

        "mais moins ils en auront et moins les gens seront enclins à se soumettre à leurs diktats."

        Non plus. Il faut être cohérent : soit tu proposes la révolution comme mes ex-amis trotskystes (au moins, ça le mérite d’être cohérent même si c’est merdique) ou encore certains anars et autres, soit tu fais barrage à ces gens par le vote. Tout le reste, dans notre système actuel, c’est du vent. Navré de te le dire, mais le mouton, c’est toi. Tes maîtres savent très bien qu’ils peuvent compter sur un électorat qu’ils ont endoctriné pendant des décennies et qui lui se déplace pour les réélire pendant que les jean-plus-malins-que-le-reste-de-l’univers (on en a beaucoup en France...) philosophent sans être forcément (et souvent pas du tout) équipés pour.


      • 1 vote
        Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:04

        @Conférençovore

        Vous vous rendez compte que vous vous plaignez "des vilains étrangers qui viennent manger le pain des français", mais que leur principale motivation est économique et donc "monétaire" ?

        Ainsi vous vous faites croire qu’on se trompe de sujet alors que c’est justement le centre des problèmes et que c’est vous qui faites perdurer les problèmes en n’allant pas à la source ?


      • 1 vote
        Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:05

        @JL Et la servitude volontaire se fait parce qu’on utilise de la monnaie,

        or cet outil est une impasse totale (voir les 3 paramètres qu’on explique dans cette vidéo)


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 février 11:21

        @Voter Après la Monnaie "mais que leur principale motivation est économique et donc "monétaire" ?"

        Et ? Pourquoi la France devrait accueillir tous les miséreux de la planète (et en plus les populations les moins qualifiées qui soient, les plus criminogène qui soient et les moins compatibles culturellement avec nous qui soient) ?

        "Ainsi vous vous faites croire qu’on se trompe de sujet alors que c’est justement le centre des problèmes et que c’est vous qui faites perdurer les problèmes en n’allant pas à la source ?"

        J’ai toujours du mal avec les phrases affirmatives qui se terminent par un point d’interrogation... Je ne fais pas "croire" : j’affirme qu’il y a bien une hiérarchie des problèmes. Ce qu’il y a tout en haut, c’est le peuple. Une France avec un peuple étranger, pour moi, pour 80 % des Français et c’est parfaitement normal d’ailleurs, ce n’est plus la France. Peu importe les histoires de monnaie, les problématiques énergétiques, les satellites, l’armée, les moyens de transport, l’UE, etc... Peu importe tout ça (qui d’ailleurs existe parce qu’il y a à la base un peuple de qualité, travailleur, organisé : BTW, ça ne t’étonne pas que les choses aillent de plus en plus mal à tous les niveaux avec le remplacement de la population ? C’est pourtant assez logique : ce n’est pas juste un problème de moyens...). C’est le problème numéro 1. Je pense d’ailleurs que si les Français ne s’en rendent pas suffisamment compte (depuis quelques années, cela devient de plus en plus évident et tout le monde le voit en réalité), c’est uniquement parce qu’ils sont assez peu tourné sur l’étranger justement. Perso, j’ai vécu dans un pays musulman et je sais très bien comment ça se passe, donc je ne suis pas étonné mais je suis conscient que ce n’est pas le cas de 99 % de mes compatriotes, même si beaucoup réalise en le vivant eux-mêmes que ce n’est juste pas possible (d’où le white flight intérieur et de plus en plus à l’étranger : plus de la moitié des jeunes Français songent d’ailleurs se barrer selon un sondage très récent... et crois-moi, c’est pas à cause de ta monnaie mais parce que la France devient un trou à merde).

        Wake UP bordel !!!


      • vote
        Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:55

        @Conférençovore

        "..........................."mais que leur principale motivation est économique et donc "monétaire" ?"

        Et ? Pourquoi la France devrait accueillir tous les miséreux de la planète................"

        1 la France n’accueille pas tous les miséreux de la planète. Beaucoup de pays en accueillent énormément plus.

        2 une fois de plus vous créez un biais : s’ils se déplacent (tous ces "étrangers") c’est à cause de la monnaie : chez eux (le bordel parce qu’on vend des armes aux dictateurs de leurs pays), et chez nous (parce que notre pays a su bien les exploiter pour se construire).

        Donc à quoi ça vous sert de dire "c’est la faute aux étrangers" alors que si vous vouliez réellement qu’ils ne viennent pas chez nous, il suffirait de ne plus les "attirer" avec de la monnaie ?


      • 5 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 février 13:54

        @Voter Après la Monnaie

        " — la France n’accueille pas tous les miséreux de la planète. Beaucoup de pays en accueillent énormément plus"

        Non. Ou alors ce sont des pays qui de toute façon n’ont rien à offrir. Et puis c’est un accueil temporaire alors que l’immigration de masse et de peuplement qui arrive en France se destine à s’installer définitivement chez nous. Les Syriens qui sont par exemple présents en Turquie, les Turcs vont les ramener à la frontière, tôt ou tard.

        " — une fois de plus vous créez un biais : s’ils se déplacent (tous ces "étrangers") c’est à cause de la monnaie : chez eux (le bordel parce qu’on vend des armes aux dictateurs de leurs pays), et chez nous (parce que notre pays a su bien les exploiter pour se construire"

        Aucun rapport avec la monnaie... C’était le bordel avant que les occidentaux n’y apportent la civilisation. Et c’est le bordel parce qu’il n’y a pas le même niveau de civilisation que dans les pays du Nord. Couleur vendent des armes ou pas, cela ne change strictement rien : dans certains pays d’Afrique, pour un oui ou pour un non, pour un simple problème inter-individuel, ça sort la machette et ça découpe non pas juste le mec qui fait chier mais toute l’ethnie d’en face. Ça existait avant les Occidentaux et ça existe après. D’ailleurs, ils importent leur sauvagerie chez nous. En 1970, il y avait zéro femme excisées en France. Il y en a pour le moment plusieurs centaines de milliers aujourd’hui. C’est aussi à cause des occidentaux ou de la monnaie ça ?

        Pour la dernière question, je n’ai jamais écrit que tout était la faute des étrangers. C’est toi qui la joue Fernand Reynaud. Moi, j’ai un discours beaucoup plus pragmatique et beaucoup moins dans le fantasme : s celui de l’incompatibilité civilisationnel, bio-culturelle que tout le monde reconnaît à demi-mots en vérité. Tout cela n’est qu’une question d’hypocrisie. J’assume parfaitement ne pas vouloir vivre au milieu d’Africains ou d’Afghans dans mon pays, comme l’écrasante majorité des Français en réalité. La seule différence c’est que je le dis et l’assume.


      • 1 vote
        JL 2 février 13:57

        @Conférençovore
         
        ’’Macron est un employé de l’hyperclasse qui, grâce aux boomers comme toi va pouvoir se hisser au moins parmi les CSP++’’
        >
         Je me fiche bien que Macron se hisse au rang de CSP++. Cet argument est aussi imbécile que dérisoire !!!
         
        Ce ne sont pas les abstentionnistes qui ont fait bondir de 13,9% le nombre de milliardaires entre 2019 et 2020 mais au contraire les votes de fait pour les injectons de covid. Et cette approbation massive vaut largement un plébiscite électoral !!!
         
        « Entre 2019 et 2020, leur nombre a augmenté de 13,9 %, selon un rapport du cabinet de recherche Wealth-X. Une croissance historique, portée par les secteurs de la technologie et de la santé, particulièrement mis en avant dans la crise du Covid. »
         
         Servitude volontaire, quand tu nous tiens.


      • 5 votes
        Conférençovore Conférençovore 2 février 14:24

        @JL

        "mais au contraire les votes de fait pour les injectons de covid"

        Ok boomer.


      • vote
        strycker strycker 9 février 19:30

        @Conférençovore
        Mes parents, boomers et 68ard sont les parfaites que vous décrivez :
        1/ votés pour macarotte au 1er tour car il présente bien.
        2/ votés pour macarotte au 2eme tour car il a promis d’augmenter la retraite.
        Le père, 8 frères et sœurs, et la mère, 6 sœurs : tous boomers et voté macarotte sans en connaitre son programme, non, juste une chose continuer a vivre comme ils ont toujours vécus sans rien changer quoique se soit avec un seul mot : vous les gosses nous vous plaignons. Vous pensez qu’ils nous plaignent, réfléchissons un instant ... bip, "NON" pas du tout au contraire. Mais se serait trop long pour une synthèse, sinon un extrait sur un livre /
         "Entre 1970 et 2020, la France n’a connu ni guerre ni crise majeure : une parenthèse unique dans son histoire.

         Pourtant, pendant cette période, les boomers aux commandes du pays l’ont fait passer de la prospérité au déclin. Cette génération égoïste n’a pensé qu’à ses propres intérêts, sans considération pour l’avenir. Et au moment où la démographie se rappelle à nous, le tragique de l’Histoire fait son grand retour. La parenthèse enchantée est désormais fermée, nous voilà au bord du précipice.
         François de Closets n’a cessé de condamner dans ses livres à succès la démagogie et la procrastination. À 88 ans, rejoignant l’indignation des jeunes générations, il retrace sans concession la faillite des boomers, qui laissent à la charge de leurs enfants une société du vieillissement submergée par la dette et la dépendance.
         Une irresponsabilité reposant sur le dévoiement de l’idée de liberté, passée de celle du « tous ensemble » au service du bien commun à celle du « moi d’abord » au service des égoïsmes individuels. Pour réconcilier les générations, il nous faut de toute urgence refonder une liberté collective.
         Face aux immenses enjeux, des solutions existent qui ne ruineront pas le pays, n’accableront pas les plus jeunes, ne conduiront pas à l’abandon des plus âgés. Par des propositions comme le Conseil de prévision, ce livre en apporte, très concrètement, la preuve. Pour que le désastre en cours se transforme en chemin du renouveau."


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 2 février 08:14

        La différence entre connaissances et croyances est ténue.

        La pensée qui s’accroche à ses choix est têtue.

        Une monnaie normalement est une unité de compte, une réserve de valeur et un moyen de paiement.

        Ôtons à l’argent-fric la possibilité de thésauriser et de spéculer, par exemple en le détruisant régulièrement.


        • vote
          Gollum Gollum 2 février 09:42

          @Jean Keim

          Ôtons à l’argent-fric la possibilité de thésauriser et de spéculer, par exemple en le détruisant régulièrement.

          Bravo ! Ilnyaka faucon (ou vrai ?) smiley


        • vote
          Valyria Tanit Valyria Tanit 2 février 09:55

          @Jean Keim

          "Ôtons à l’argent-fric la possibilité de thésauriser et de spéculer, par exemple en le détruisant régulièrement."

          Est-ce que ça ne va pas être une aubaine pour les plus riches ? Qui sont déjà des experts en thésaurisation de leur argent-fric, sous de multiples formes. En achetant de l’immobilier, des terres (agricoles, des vignobles, ou des terres à bâtir...), des bijoux, des lingots d’or, des pierres précieuses, des montres et des voitures de collection, des yachts, des hélicoptères et des jets privés, etc, etc. Et surtout, des entreprises (ou des parts dans des entreprises) ! Ces entreprises qui vont vendre leurs produits aux moins fortunés, quasiment obligés de dépenser (de consommer, de surconsommer ?) le peu qu’ils gagnent, sous peine de voir leur argent détruit automatiquement.

          Inutile de dire que toutes les formes de thésaurisation prisées par les plus riches vont voir leur valeur décupler. Le patrimoine des plus riches va donc augmenter ?


        • vote
          Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:09

          @Valyria Tanit

          Voilà, vous avez bien résumé le problème. Tant qu’il y a de la monnaie, on peut transférer des propriétés, on peut avoir "des gardiens payés pour protéger l’abus de propriété (par delà la propriété d’usage)", et le but restera "le commerce" qui écrase tout, humains et environnement.

          Il est temps de faire connaître les 3 paramètres :

          -rareté relative obligatoire de la monnaie (qui pousse à la guerre permanente entre les acteurs économiques)
          -croissance des PIB obligatoire mais mortifère
          -vitesse de rotation monétaire qui pousse aux gaspillages.


        • vote
          Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:13

          @Jean Keim
          Ce qu’il y a d’illogique dans votre raisonnement, c’est que si ce n’est pas une "réserve de valeur", alors elle perd sa qualité de "moyen d’échange", tout simplement parce qu’on n’échange pas contre des feuilles d’arbres mais bien contre quelque chose de "relativement rare et utile (une réserve de valeur)".

          Vous comprenez le paradoxe de votre raisonnement ?

          Si vous voulez plus d’infos sur le faite que "la monnaie n’est pas un simple outil, un simple moyen", voyez cette page :
          https://www.notre-futur.fr/2_etudier_l_economie_juste_un_outil.htm


        • vote
          Jean Keim Jean Keim 2 février 15:16

          @Voter Après la Monnaie & Valyria Tanit

          La monnaie a l’exacte valeur ou réalité que nous lui attribuons, il faut de l’argent pour acheter du pain qui se mange, mais l’argent lui ne se mange pas.

          Il faut probablement envisager au préalable un reset général.

          Si la thésaurisation est impossible, comment pourrions-nous acheter et surtout accumuler des biens ?

          Mais je ne suis pas économiste, ce que je sais c’est que les règles économiques permettent l’exploitation de la multitude par une minorité qui détient le pourvoir avec notre tacite accord.


        • vote
          Gollum Gollum 2 février 15:19

          @Jean Keim

          Mais je ne suis pas économiste

          Sans blague ? smiley (on s’en serait pas douté)

          avec notre tacite accord.

          Ben si tout le monde est d’accord où est le blême ? smiley


        • vote
          Jean Keim Jean Keim 2 février 15:44

          @Valyria Tanit

          Thésauriser : Amasser de l’argent sans le dépenser ou l’investir. [définition du dico Antidote.]

          Je n’ai pas la prétention d’avoir la solution, seulement empêcher d’amasser de l’argent ou de l’utiliser pour des pratiques spéculatives, y compris le prêt avec intérêts, me semblent un début acceptable.


        • vote
          Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 15:51

          @Jean Keim
          Vous ne pouvez rien empêcher puisque si la monnaie "perd de sa valeur" (volontairement ou pas), les acteurs économiques achètent des choses qui ne "perdent pas leur valeur" (ce qu’on appelle des valeurs refuges).
          Sans oublier que l’investissement d’entreprise nécessite des "accumulations".
          et sans oublier que si vous faites une "monnaie fondante" alors les citoyens seront pousser à consommer encore plus sans besoin, histoire de ne pas "perdre du pouvoir d’achat".

          Le prêt avec intérêt ou pas ne change strictement rien au problème vu que "faire une marge commerciale" exige le même "surplus" à trouver quelque part, comme expliqué ici :

          https://www.notre-futur.fr/2_etudier_l_economie_croissance_obligatoire.htm



          Dans un monde monétaire, on est coincés.


        • vote
          Jean Keim Jean Keim 2 février 17:33

          @Voter Après la Monnaie

          << Dans un monde monétaire, on est coincés. >>

          C’est exactement ça, mais quand on envisage un monde sans monnaie ou tout au moins avec une autre sorte de monnaie tout le monde au mieux parle d’utopie, en fait sans une révolution des consciences rien ne peut se faire.

          C’est notre mode de penser qui a fait le monde tel qu’il est, il faut donc changer l’un pour faire évoluer l’autre, c’est par cela qu’il faut commencer.


        • vote
          Gollum Gollum 2 février 17:41

          @Jean Keim

          Quand je disais que vous alliez bien vous entendre. smiley

          Deux guignolos qui vont refaire à eux tout seuls et leurs petits bras musclés le monde...

          Tant de naïveté est vraiment touchant.

          @VAM Z’avez réussi à trouver une groupie.. smiley Et comme par hasard c’est un bras cassé..


        • vote
          yoananda2 2 février 11:48

          pas de droit de vote pour ceux qui ne sont pas capable de citer 3 citation de moi sur AV...

          c’est à peu près du même niveau que l’article.

          Ou mieux : pas de droit de vote pour ceux qui sont pas d’accord avec moi.


          • vote
            Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 11:59

            @yoananda2
            Blablabla pour éviter d’avoir à trouver des contre-arguments au fait que :

            la rareté relative obligatoire de la monnaie nous transforme en ennemi commercial
            la croissance des PIB est mortifère (pour les ressources) mais OBLIGATOIRE
            la vitesse de rotation monétaire pousse au gaspillage par de la sur-consommation (pour continuer à faire des salaires, des taxes qui financeront ensuite les services publics, etc).

            Alors quels sont vos contre-arguments ? smiley


          • vote
            Gollum Gollum 2 février 12:11

            @Voter Après la Monnaie

            la rareté relative obligatoire de la monnaie nous transforme en ennemi commercial

            Tout est rare dans la nature il est donc normal que la monnaie soit rare.

            C’est donc la rareté des ressources qui nous transforme en ennemis. Et ça date depuis que la vie a commencé sur cette planète. En passant c’est cette même rareté qui nous pousse aussi à la coopération.

            Sauf que notre époque se caractérise par la non rareté de la monnaie. Le QE monétaire aux USA c’est justement l’inverse. La monnaie cesse d’être rare, en tous les cas on fait tout pour... 

            Vous raisonnez comme une paillasse cela fait des années que vous écumez le web à prêcher votre lubie vous devriez vous essayer à la culture d’un potager...

            Pas étonnant que vous attirez le Jean Keim autre amateur des causes désespérées. 


          • 1 vote
            Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 12:21

            @Gollum
            "................Tout est rare dans la nature il est donc normal que la monnaie soit rare............"

            faux, tout est abondance (regardez le nombre de graines dans un seul fruit). Mais s’il n’y a pas d’arbres fruitiers dans les villes et villages, c’est parce qu’il faut créer de la rareté artificielle, parce que tout est soumis à des "coûts monétaires".

            Ce n’est pas la "rareté" qui pousse à la coopération mais l’inverse :
            lorsque l’OPEP coupe le robinet du pétrole, c’est pour faire remonter les cours et ainsi créer une "pénurie artificielle". Et cela entraine la guerre.

            Quant à votre exemple avec le Dollar, vous oubliez que les dirigeants du dollar peuvent se permettre de faire "tourner la planche à billet" parce que c’est la "monnaie du commerce international" (entre autres) et qu’ainsi elle est toujours "demandée", donc toujours en position de rareté relative.

            Vos contre-arguments maintenant ? smiley


          • vote
            Gollum Gollum 2 février 12:44

            @Voter Après la Monnaie

            Vos contre-arguments maintenant ?

            Que vous raisonnez toujours comme une paillasse. smiley

            c’est parce qu’il faut créer de la rareté artificielle

            Ah ouais donc les famines d’autrefois c’était pour créer de la rareté artificielle  ? smiley

            Ckifo pas lire... smiley

            Au passage un monde sans monnaie c’est retourner ipso facto à un monde de troc donc régresser au stade préhistorique. La monnaie a été inventée très tôt sous forme de coquillages, pièces, etc... Et ce n’est pas un hasard évidemment.


          • 3 votes
            Conférençovore Conférençovore 2 février 14:02

            @Gollum "Vous raisonnez comme une paillasse cela fait des années que vous écumez le web à prêcher votre lubie vous devriez vous essayer à la culture d’un potager..."

            Pas mieux. Ça fait effectivement des années que je vois ce profil ressasser ces histoires de monnaie comme si c’était la cause des causes alors que la monnaie n’est ni une cause ni une conséquence mais juste un moyen (parmi plein d’autres) d’effectuer des échanges entre individus, entreprises, associations, états, etc. C’est pas plus compliqué que cela et ça ne mérite surtout pas 1h30 de vidéo censée nous révéler la solution miracle. Le LRDP monétaire, non merci. Effectivement, l’auteur serait plus inspiré de biner un p’tit carré potager. En plus, ça lui donnerait d’excellentes vitamines (c’est également excellent pour le dos, les articulations en général, muscles et la santé mentale) smiley


          • 1 vote
            Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 15:20

            @Gollum
            "..................Vos contre-arguments maintenant ?
            Que vous raisonnez toujours comme une paillasse. ..................."

            vous exposez l’étendue de votre intelligence. Bravo.

            "............Au passage un monde sans monnaie c’est retourner ipso facto à un monde de troc .............."

            Non, civilisation de l’accès, pas de retour au troc. (la monnaie étant un troc amélioré)

            "............ les famines d’autrefois c’était pour créer de la rareté artificielle.............."

            1789 raréfaction artificielle de la farine, "famine" organisée.

            Même en Afrique, les famines sont crées artificiellement par les guerres.

            Bref.

            Vous êtes incapable de trouver des solutions aux problèmes exposés dans cette vidéo (rareté artificielle obligatoire de la monnaie qui pousse à la guerre, croissance obligatoire mais mortifère, etc.

            Vous êtes un "digne représentant" de ce monde moribond qui reste fier dans ses bottes et continuera d’accuser l’autre d’être un idiot en prouvant l’inverse smiley


          • vote
            Gollum Gollum 2 février 15:21

            @Conférençovore

            C’est pas plus compliqué que cela

            Ben non c’est juste un outil. Et comme tous les outils si c’est mal utilisé..


          • vote
            Gollum Gollum 2 février 15:23

            @Voter Après la Monnaie

            en prouvant l’inverse

             smiley Si ça vous fait plaisir... Je vous laisse cette "victoire".. smiley

            Pardonnez moi si je pouffe en silence derrière mon clavier. smiley


          • 2 votes
            Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 2 février 15:25

            @Gollum
            Et bien non, ce n’est pas "juste un outil".
            Un marteau ne va pas "mieux fonctionner" suivant le nombre de marteau en présence.

            La monnaie, elle, aura un fonctionnement différent suivant son nombre (parce que son nombre diminue ou augmente sa valeur intrinsèque / par rapport à la demande).

            Vous prouvez donc une fois de plus votre incompétence en matière d’analyse économique.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès