• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pierre Jovanovic invité sur Gérard Infos / Soirée spéciale PRESIDENTIELLES 2ème (...)

Pierre Jovanovic invité sur Gérard Infos / Soirée spéciale PRESIDENTIELLES 2ème tour !

Soirée spéciale 2ème tour des Présidentielles 2022 avec Pierre Jovanovic

Tags : Politique Pierre Jovanovic Présidentielle 2022




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    Conférençovore Conférençovore 1er mai 11:05

    J’aime bien Jova mais voilà 15 ans qu’il annonce chaque mois une révolution pour le mois prochain et tout cela à partir de ses surinterprétations menant systématiquement à la même cnclusion : demain l’apocalypse.

    Or qu’est-ce qui déclenche ce type de processus ? Soit des déstabilisations de pays étrangers, soit la faim et souvent un peu des deux. Or les gens n’ont pas faim en France. L’inflation, pourrait être de 20% cette année que cela ne changerait rien. Il y aura juste un peu plus de pauvres, c’est vrai, plus de gens qui devront peut-être faire des choix dans leurs dépenses mais tant qu’on a le choix, tout ne va pas si mal. Et puis il existe de nombreux dispositifs pour vivoter et donc il n’y a, pour l’écrasante majorité, pas lieu de prendre le risque de se révolter. A la rigueur, nous assisterons peut-être à des actions individuelles et au mieux à une résurgence sporadique des GJ mais rien de plus. La précédente jacquerie a montré que cette révolte était de toutes façons circonscrite à ce qui reste du pays réel, à savoir les provinces françaises. Les pop des aires urbaines vivent une autre réalité et grenouillent dans un autre écosystème qui est le monde d’après. Il faut être lucide : la France est partitionnée, divisée géographiquement, ethniquement mais également générationnellement. Et ceux qui tiennent le crachoir, ce sont les vieux et les urbains. Ces derniers valideront sans broncher la piquouze obligatoire pour tous et le durcissement des conditions de vie de ces bouseux de province. Ils valideront leur répression sans ménagement par ce pouvoir qu’ils ont plébiscité. 

    Les résultats sont là et ils ne sont nullement truqués : 59% des Français veulent continuer avec Macron et sa clique. Ca leur convient. Et les législatives s’annoncent comme un raz-de-marée de l’extrême-centre. Entre la droite molle (qui est un centre-droit) et LREM, on aura une très belle Assemblée de blaireaux qui continueront de dépecer la France à grands coups de retranscriptions des GOPE et "conseils" de cabinets étrangers grassement rémunérés à l’appui : on ne change pas une équipe qui gagne.

    Et en face... bah il n’y a rien. Marine continue son cavalier seul. Uniquement animée par son dérisoire destin personnel, elle continue de prendre en otage le vote des patriotes malgré les signaux envoyés par son rival. Depuis le soir du premier tour au cours duquel EZ a donné la consigne sans réserve de voter pour elle "pour ne pas se tromper d’adversaire", il multiplie les efforts pour opérer un rapprochement qui, certes arrive un peu tard mais a le mérite d’être là. Mais la femme à chats n’en a cure. Rancunière, obsédée par les "traîtres" (tout ne tourne qu’autour de son ego) et bassement calculatrice (il lui faut des élus pour renflouer un parti qu’elle a ruiné... c’est aussi petit que cela), Marine refuse catégoriquement de revenir sur sa position : l’opposition, c’est elle et personne d’autre. Il semble qu’elle ne puisse dépasser sa blessure d’avoir été vertement critiquée durant la campagne. EZ a pourtant dit ce que nous pensions tous (ou presque) à son sujet, à savoir qu’elle ne pouvait pas gagner. Elle n’a toujours pas compris qu’elle pourrait épouser un taliban polygame sidaïque que cela ne changerait strictement rien : le système a décrété qu’elle était d’ED et ça ne changera pas. Ce cirque arrange les affaires de l’hyper-classe dont Emmanuel 1er est l’employé zélé non pas du mois mais de la décennie.

    On espérait un duel à 48/52 mais on a même pas eu un 45/55. Non seulement Marine a été balayée mais elle a raté la seconde occasion en 5 ans de mettre le minus face à ses contradictions et manigances. Du premier débat, on ne retient que ces ricannements nerveux d’une femme manifestement dans un état second. Du second, seuls les éléments de langage des conseillers com du poudré restent. Les Français ont finalement et largement fait barrage à la fameuse extrême-droite mais probablement tout autant à une femme sans vision, sans grandeur, instable et probablement aussi narcissique que Jupiter lui-même.

    L’après-élection est aussi décevante, avec des débats "dignes d’une cour de récréation" pour reprendre l’expression de Marion.

    Moralité, et même si cette conclusion était déjà établie depuis longtemps pour certains, à chacun de s’organiser comme il peut pour s’en sortir au mieux. L’été et la temporaire insouciance qui l’accompagne arrive, mais les factures salées qui suivront vont en refroidir plus d’un... mais après tout, les Français l’ont voulu ainsi.


    • vote
      Paroissien de dame P 1er mai 11:41

      @Conférençovore
      Et quid du poulain d’Attali , le gargamelle ??? Lui il s’est gaufré lamentablement , avec des opposants aussi faibles , ben Macron a un boulevard .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès