• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourtant à l’heure de la robotisation, il va falloir travailler plus ? C’est (...)

Pourtant à l’heure de la robotisation, il va falloir travailler plus ? C’est à n’y rien comprendre !

Le 11 avril 2019 Agnes Buzyn imposait de, je cite "Il faut dire la vérité aux gens", a estimé Agnès Buzyn. "Il va y avoir de moins en moins d'actifs. La proportion de ceux qui payent les retraites par rapport à ceux qui seront à la retraite va s'inverser. Il va nous falloir un jour travailler plus pour ce que nous allons devoir financer, notamment la dépendance." La suite

Mais cette annonce en 2019 n'est-elle finalement pas absurde à l'heure d'une éclatante robotisation de la société ? Nous sommes 2019 et depuis pas mal d'années déjà, les grands magasins font disparaître les caissières et de caissiers remplacés par des caisses automatiques, d'autres se passent également de vendeurs, alors que de très grosses entreprises se passent aussi de manutentionnaires ou bien même, des maisons entières sont faites et construites à l'aide d'imprimante 3 D et parfois même, en 24 heures chronos ; mieux encore, des immeubles entiers en Chine sont fabriqués à l'aide d'imprimante 3D. Et tout cela c'est maintenant, et pas à une date présumée, où je cite une fois de plus, "Il va nous falloir un jour travailler plus" car les robots sur l'heure prennent déjà en charge le travail lourd et difficile des salariés et c'est tant mieux, c'est justement fait pour. Permettez que je fasse un petit écart en parlant également d'une autre absurdité ; celle d'une main-d’œuvre bon marché que les exploiteurs font venir de loin pour exploiter et faire travailler et qui se trouve déjà à être à la rue et qui le sera encore plus demain, car si maintenant quelque chose est bien en marche, c'est bien la robotisation. Les faits ne parlent que d'eux-mêmes.

Mon collègue de boulot est un robot. Article Publié le 03 octobre 2017 

"Derrière les chiffres inquiétants sur l’automatisation du travail, on imagine des armées de robots qui viendraient s’emparer de nos emplois. Dans les faits, de nombreux secteurs ont commencé cette mutation sans forcément détruire toujours plus de postes. C’est le cas dans l’industrie mais aussi dans le tertiaire avec des robots qui viennent délester le travailleur des tâches répétitives et à faible valeur ajoutée. 

Près d’un emploi sur deux pourrait être automatisé d’ici la seconde moitié du XXIe siècle et cinq millions d'entre eux détruits d’ici 2020 dans le monde. La robotisation massive est déjà à l’œuvre. À titre d'exemple, chez le géant du commerce en ligne Amazon, 45 000 robots sont en charge de la manutention, sans aucune présence humaine ou presque. La suite "

 

Ci-dessous magasin sans vendeurs et sans caisses.

 

Ci-dessous France 2 Des maisons en 24 heures imprimées en 3D

 ci-dessous 2015 des immeubles en 3 D

Tags : Informatique Consommation Science et techno Travail




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • 10 votes
    edwig 22 avril 11:32

    En toute logique on devrait taxer ces robots.

    toutes ces machines appartiennent à l’humanité, un robot, c’est de milliers d’années d’évolutions humaines pour en arriver là...

    S’approprier l’exclusivité des robots et de ce qu’ils produisent est le vol d’un individu au commun.

    Il serait temps d’écrire "la charte des droits du commun", qui viendrait s’opposer cette charte des droits de l’homme, qui n’est qu’un venin si on y oppose pas une contre mesure...car elle met systématiquement l’individu au dessus du groupe.


    • 1 vote
      Croa Croa 26 avril 11:37

      À edwig,
      Ou faire cotiser le bénéfice, tout simplement. Car les entreprises ne cotisent pas en réalité (la dite part patronale est prise en réalité sur le coût salarial) donc plus de salariés plus de cotisations alors que pourtant les boîtes continuent de produire !


    • 5 votes
      Norman Bates Norman Bates 22 avril 13:03

      Comme c’est original, ce flot de jérémiades contre nature...ne bougez pas, je vais y revenir...

      Ces moins que rien partis de rien pour arriver à rien se bousculent, se piétinent pour palper le flouze mais le mot "travail" leur donne de l’urticaire paralysant...

      "Moi y en a pas vouloir bosser pour des clopinettes" gémissent-ils entre deux rots parfumés au houblon...

      C’est qu’ils voudraient s’enrichir en dormant, ces flemmards, ces mal nés envieux jusqu’à la rage, la grille de loto en produit de substitution après l’échec à la tombola génétique...

      Je le concède : le berceau en or est un tremplin non négligeable pour réussir...ou alors il faut de l’entregent...de l’entrejambes aussi, bien souvent, pour gravir les échelons à la rougeur de son front...lécher utile est un don qui ne s’apprend pas, c’est inné, c’est comme le flair du chien policier, sa truffe est plus aiguisée qu’un scanner, il ne renifle pas par hasard...

      Celui qui lèche sans discernement sera vite lassé, ce n’est pas le sac Hermès qu’il aura en récompense mais l’herpès, sans compter des aventures olfactives et gustatives inavouables...

      Je disais "contre nature" plus haut...est-ce que les antilopes défilent avec des pancartes et des mégaphones.. ? Non. Le monde animal nous enseigne qu’il existe des prédateurs et des gibiers, c’est la loi de la nature...tu bouffes ou tu te fais bouffer, point. Le requin ne se nourrit pas de larmes ou de revendications, sa faim est infinie et extérieure au champ de l’empathie, tu ne vas pas l’amadouer avec un air de cocker dépressif...

      Alors...


      • 3 votes
        Clocel Clocel 22 avril 13:08

        Tu es un esclave Néo...


        • 9 votes
          Jean Keim Jean Keim 22 avril 13:13

          Il y a en réalité 11 millions de sans-emploi en France, répertoriés ou pas, un vivier corvéable à merci, et donc exploitation des pauvres gens.

          Les exploiteurs sont tellement bêtes que plus le temps passe et moins ils auront de clients potentiels.

          Un jour un industriel fait visiter sa nouvelle usine à son plus vieil ouvrier, tout est automatisé, informatisé, robotisé, numérisé, il n’y pas âme qui vive dans la fabrique, le boss est fier comme Artaban, la visite terminée, excité comme un trader de la city, il se tourne vers le vieux salarié pour avoir son avis qui tombe comme un couperet : mais patron qui achètera vos produits ?


          • 6 votes
            agent ananas agent ananas 22 avril 16:21

            @Jean Keim
            Exact. Les robots n’ont pas de pouvoir d’achat !


          • 1 vote
            crow crow 23 avril 04:33

            @Jean Keim
            "..mais patron qui achètera vos produits ? "

            Réponse éventuelle du patron :
            "Ceux qui élaborent, conçoivent, usinent, montent, ajustent, entretiennent les robots et sans oublier les sous-traitants ... mon pauvre vieux, vous disiez la même chose au sujet du coca-cola et maintenant il est l’esprit de Noël !" 


          • 2 votes
            Belenos Belenos 23 avril 07:07

            @crow
            De plus en plus, des robots usinent, montent, ajustent, entretiennent d’autres robots et les sous-traitants se robotisent aussi. Donc la remarque du vieil ouvrier reste pertinente. 


          • 3 votes
            Jean Keim Jean Keim 23 avril 07:51

            @crow

            Inconscient jeune polémiste, il n’y a pas de tâches que la machine ne saura un jour faire à notre place, un monde absurde pourrait se développer dans lequel des machines sans relâche fabriqueront des choses que d’autres machines utiliseront, entretiendront et ensuite recycleront à l’infini, dans un mouvement quasi perpétuel, monde qui continuera d’exister bien après que le dernier cafard où la dernière blatte ait disparu de la terre... les transhumains y auront peut-être une place, c’est possible il suffit d’avoir une pensée mécanique, ce qu’elle est de toutes les façons.


          • 3 votes
            Belenos Belenos 23 avril 07:56

            @Jean Keim
            Et ces mêmes machines pourront aussi continuer à faire fonctionner des forums comme celui-ci en produisant des dialogues et des disputes.  smiley


          • 1 vote
            crow crow 23 avril 09:08

            @Jean Keim
            Pendant que les machines exécuteront les tâches ingrates les humains pourront enfin s’occuper l’esprit, penser à entrevoir l’avenir sans travail mais avec des occupations par exemple ! 


          • 1 vote
            crow crow 23 avril 09:23

            @crow
            Pardon la réponse du dessus était destinée à Belenos, sinon oui effectivement les machines sont une inspiration du vivant une conception biomimétique pour la survie de l’espèce, mais à partir d’un bout de métal on peut fabriquer un outil ou une arme, c’est une question de conscience.


          • 1 vote
            PLACIDE2 23 avril 09:43

            @Jean Keim
            Et la jouissance de la domination/soumission ,de l’exhibition qu’en faites vous ? Les robots ne permettent pas aux dominants et aux soumis d’amorcer le moteur de leurs actions, et leur prolifération rend végétatifs les humains qui y sont exposés.


          • 2 votes
            Belenos Belenos 23 avril 10:02

            @crow
            "Pendant que les machines exécuteront les tâches ingrates les humains pourront enfin s’occuper l’esprit, penser à entrevoir l’avenir sans travail mais avec des occupations par exemple !" 

            Oui, les machines nous libèrent du travail mécanique, c’est pour ça qu’on les a inventées. 


          • 1 vote
            pegase pegase 23 avril 12:47

            @Belenos
            Oui, les machines nous libèrent du travail mécanique, c’est pour ça qu’on les a inventées. 


            -
            Marrant, je viens de démonter une machine automate en panne smiley

            Il n’y a qu’un seul réparateur, il est à l’autre bout de la France à Bordeaux, et ce n’est même pas sûr qu’il arrive à la réparer ...




          • 1 vote
            Belenos Belenos 23 avril 13:00

            @pegase
            En attendant, nos machines à communiquer nous permettent de nous transmettre des messages plus facilement qu’en envoyant des lettres enroulés sur des flèches ou qu’en les accrochant à des pattes de pigeons voyageurs. Et en ce moment, j’entends mon lave-linge qui fait son essorage. 


          • 1 vote
            Belenos Belenos 23 avril 13:05

            @pegase

            "Marrant, je viens de démonter une machine automate en panne 

            Il n’y a qu’un seul réparateur, il est à l’autre bout de la France à Bordeaux, et ce n’est même pas sûr qu’il arrive à la réparer ..."


            Si c’est votre robote sexuelle japonaise, c’est normal, ils ont encore peu d’agences en France. Et puis aussi, avez-vous bien lu et respecté le mode d’emploi ? C’est comme les anciens flippers, ça peut tilter ces machines, c’est sensible. 


          • 1 vote
            Belenos Belenos 23 avril 13:10

            @pegase

            Essayez de lui servir un bol de soupe au miso et de lui faire voir un film de Isao Takahata, ça peut la réinitialiser. 


          • 1 vote
            pegase pegase 23 avril 13:33

            @Belenos

            Non c’est une machine comme ça ...
            https://www.youtube.com/watch?v=BQPzlsusfPo

            il y a 3 vérins pilotés par des électrovannes, coupe fil, lève pied, marche arrière, le moteur est piloté par un boitier de contrôle avec de l’informatique programmable avec un boitier de commande (on peut automatiser les coutures) ... c’est le boitier de contrôle qui est en panne ... 


          • 1 vote
            Belenos Belenos 23 avril 13:37

            @pegase
            Mais... comment faites-vous pour avoir des relations sexuelles avec cette machine ? 

            (Plaisanterie surréaliste que seuls pourront apprécier les esprits les plus fins qui ont été bercés par les Chants de Maldoror)


          • 2 votes
            Jean Keim Jean Keim 23 avril 13:39

            @Belenos

            Je ne suis pas un robot, je le jure sur mes engrenages smiley


          • 2 votes
            gaijin gaijin 23 avril 13:43

            @pegase
            " c’est le boitier de contrôle qui est en panne ..."
            mettez là devant la télé ........


          • 2 votes
            Jean Keim Jean Keim 23 avril 13:49

            @crow

            Votre commentaire m’inspire deux idées :

            1- Une civilisation robotisée n’aura humainement de sens que si ce que produiront les machines sera partagé, actuellement ce n’est pas la direction prise.

            2- Néanmoins dans une perspective de partage des richesses, le plus grand défi pour les humains libérés du travail obligatoire sera de s’occuper sainement, sans tomber dans des occupations stériles comme les loisirs, le spectacle, le sport extrême, l’évasion chimique ou numérique, etc.


          • 3 votes
            Belenos Belenos 23 avril 13:51

            @pegase
            "c’est le boitier de contrôle qui est en panne ...  "

            Si ça se trouve, ils l’ont fait en plomb, c’est pour ça !  smiley


          • 1 vote
            pegase pegase 23 avril 14:34

            @gaijin
            -
            Je n’ai pas de télé, je regarde la série zone blanche en streaming only ...
            c’est tourné chez nous alors forcément, j’ai même bu un coup au Bar "l’Eldorado" , il existe pour de vrais smiley

            http://libertyland.one/zone-blanche-saison-1-episode-1.html


          • 1 vote
            crow crow 23 avril 15:03

            @Jean Keim
            1-Vous avez raison, ces outils modernes doivent nous permettre d’améliorer notre condition de vie, la politique fossile encore à la tête de l’humanité a effectivement du mal à accepter la nouvelle ère qui se profile, celle de l’anthropie verte, mais les consciences progressent !
            2- De mon point de vue aucune occupation n’est stérile, contrairement au travail obligatoire qui ne fertilise pas les cerveaux !


          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 23 avril 15:55

            @pegaz la tremblote

            " j’ai même bu un coup au Bar "l’Eldorado" , il existe pour de vrais "

            C’est certainement au "zinc" de ce bar que gros nigaud s’instruit et prend du "plomb" dans la hure... smiley


          • 1 vote
            Jober 23 avril 17:00

            @Jean Keim
            Il n’était pas fou, le vieil Henry Ford qui disait au début du siècle dernier : "Je veux payer suffisamment chacun de mes ouvriers pour qu’il puisse s’offrir une Ford".
            Il avait saisi cette chose élémentaire que, depuis les plantes les plus modestes jusqu’aux humains, l’ÉCHANGE est la condition de la VIE.
            Quand les échanges cessent, c’est la MORT. 
            L’actuel système US du tout à moi et rien à vous sème la mort et la désolation.


          • 1 vote
            pegase pegase 24 avril 11:12

            @Belenos
            En attendant, nos machines à communiquer nous permettent de nous transmettre des messages plus facilement qu’en envoyant des lettres enroulés sur des flèches ou qu’en les accrochant à des pattes de pigeons voyageurs.


            -
            Oui peut être, mais un pigeon voyageur est toujours plus rapide que l’ADSL pour envoyer des gros paquets de données, et plus confidentiel bien sûr ...

            Rayon d’action en une journée, environ 1000 km ...

            le pigeon imbattable ?


          • 1 vote
            pegase pegase 24 avril 20:40

            @Jean Keim
            1- Une civilisation robotisée n’aura humainement de sens que si ce que produiront les machines sera partagé, actuellement ce n’est pas la direction prise.

            Elle est déjà passablement robotisée, des automates vous en avez plein autour de vous, machine à laver lige et vaisselle ; distributeurs de boissons chaudes, CNC en tout genres, imprimantes, imprimantes 3D, scanner, tondeuses à gazon etc ...

            2- Néanmoins dans une perspective de partage des richesses, le plus grand défi pour les humains libérés du travail obligatoire sera de s’occuper sainement, sans tomber dans des occupations stériles comme les loisirs, le spectacle, le sport extrême, l’évasion chimique ou numérique, etc.

            Le sport extrême ? pourquoi ? ça peut être cool et très convivial smiley

            https://www.youtube.com/watch?v=VXXK2w5HGpI


          • 8 votes
            zygzornifle zygzornifle 22 avril 16:28

            Pourtant c’est simple, travailler plus et plus longtemps pour crever avant la retraite voila le plan Medef-Macron-UE


            • 4 votes
              Pyrathome Pyrathome 22 avril 17:19

              @zygzornifle

              crever avant la retraite ??

              Pour ces gens-là, la seule retraite qui vaille, ce sont les quatre planches plus les clous financés par les cotisations.....


            • 1 vote
              Jober 23 avril 17:21

              @Pyrathome
              Comment leur faire comprendre que lorsqu’il n’y aura plus que des robots dans leurs usines, les seuls clients qui leur resteront pour acheter les saloperies qu’ils produisent, ce sont précisément... ces retraités.


            • 6 votes
              Pyrathome Pyrathome 22 avril 17:15

              Facile à comprendre, c’est un nouvel impôt qui va servir, soit disant, à baisser les impôts......

              smiley smiley

              Ce qui est aussi facile à comprendre, c’est qu’ils sont complètement dingues, nous sommes donc bien gouvernés par des Shaddocks qui passent leur temps à creuser des trous pour en boucher d’autres.....et ceux qui les empêchent se font éborgner et molestés !

              Ça sent vraiment la déchéance prochaine.....


              • 3 votes
                Simple citoyenne Simple citoyenne 22 avril 17:22

                Tout cela n’a plus aucun sens, il faut tout repenser. C’est très étrange cette annonce, dans un contexte aussi désastreux.


                • 3 votes
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 22 avril 17:36

                  Ce que je veux dire, c’est que sachant où l’humanité avance, vers la robotisation, et même on y est, la chose que je me suis dite de suite était que, cette annonce n’avait aucun sens à l’heure actuelle ! Ça devrait sauter aux yeux de beaucoup, de plus cette ministre Buzyn, n’a-t-elle pas faite des études scientifiques pour être médecin ? Visiblement si ! Cette annonce est faite exprès ce n’est pas possible !

                  À partir de 2008, elle prend des responsabilités au sein d’institutions publiques liées à la santé et au nucléaire : présidente du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (2008-2013), membre du Comité de l’énergie atomique du Commissariat à l’énergie atomique (2009-2015), membre du conseil d’administration (2009), vice-présidente (2010) puis présidente de l’Institut national du cancer (depuis 2011), présidente du collège de la Haute Autorité de santé (2016-2017).


                • 3 votes
                  julien58 julien58 22 avril 19:56

                  @Simple citoyenne

                  Merci pour le sujet.
                  Bien sûr que la seule solution est de travailler moins, pas de travailler plus. La ministre est complètement idiote, sans surprise.
                  Tout ceci nous mène directement à l’effondrement.


                • 1 vote
                  pegase pegase 24 avril 20:22

                  @Simple citoyenne

                  Mais si ils ont quelque part raison, si la France veut devenir leader en matière de robotisation, il va falloir se retrousser les manches ... J’imagine que c’est le sens de leur propos !

                  Vous pouvez tout attendre des autres pays comme la Chine, mais en matière de robotisation je ne suis pas sûr que c’est une bonne idée ... 


                • vote
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 24 avril 21:58

                  Bonjour pegase, l’Homme et la société évoluent, on y échappe pas. C’est ainsi.

                  )

                • vote
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 23 avril 09:58
                  Aurore Bergé, députée LREM : "Je suis persuadée que les Français sont d’accord pour travailler plus"

                  Selon des fuites dans la presse, Emmanuel Macron devait, dans son allocution jamais diffusée à la télévision en raison de l’incendie de Notre-Dame de Paris, annoncer son intention de faire "travailler davantage" les Français. La députée et porte-parole LREM Aurore Bergé défend la proposition du Président.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Simple citoyenne

Simple citoyenne
Voir ses articles







Palmarès