• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quentin LEPLAT / PRENDRE LA MESURE DES ANCIENS épisode 2

Quentin LEPLAT / PRENDRE LA MESURE DES ANCIENS épisode 2

 A partir des graduations de la colonne nilométrique au Caire, une nouvelle mesure réemployée par les populations arabes fait son apparition. Cette coudée de 53,93 ± 0,01 cm est reportée 400 fois à la base de la pyramide de Khéphren et 271,8 fois sur la hauteur de la pyramide de Khéops. (100 fois la constante "e")
Cette mesure est liée au mètre, au nombre d'or, à la coudée royale égyptienne et à la coudée de Nippur.

Musique Johnny : Thomas

Image et animation : Pierre

Scénario et commentaires : Quentin

 

La constante d'Euler :

 

Métrologie cachée des pyramides d'Egypte :

 

Articles publiés sur le sujet :

http://messagedelanuitdestemps.org/index.php/2017/10/14/la-coudee-nilometrique-le-nombre-deuler-et-la-grande-pyramide-de-gizeh/

http://messagedelanuitdestemps.org/index.php/2017/10/20/la-coudee-nilometrique-de-khephren-et-le-metre/

http://messagedelanuitdestemps.org/wp-content/uploads/2017/10/La-coude%CC%81e-nilome%CC%81trique-de-Khe%CC%81phren.pdf

Les fractions pour approcher les nombres irrationnels : Variation de la coudée royale égyptienne par Christian Irigaray : https://www.academia.edu/35760724/Variations_of_the_Royal_Cubit

 

Tags : Histoire Archéologie




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • vote
    Hôpital psychiatrique de Tahiti Hôpital psychiatrique de Tahiti 25 avril 14:03

    "Cette mesure est liée au mètre, au nombre d’or, à la coudée royale égyptienne et à la coudée de Nippur"...
    N’oubliez pas non plus le lien étroit (et scientifiquement démontré) avec 6,55957 : le taux de conversion entre le franc et l’euro.


    • 3 votes
      Heron Heron 25 avril 16:50

      @Hôpital psychiatrique de Tahiti

      Gardien ou résident de l’hôpital ?


    • vote
      Hôpital psychiatrique de Tahiti Hôpital psychiatrique de Tahiti 25 avril 17:45

      Cher Heron,
      nous pouvons vous réserver une place dans notre établissement.
      Soleil, palmiers, océan pacifique, personnel compétent.
      Vous ne le regretterez pas !
      Vous aurez peut-être le temps de lire "Le pendule de Foucault", d’Umberto Eco.
      Où sur un ton mordant, l’auteur vous démontre que dans la Pyramide de Kheops (ou encore la Tour Eiffel, le pont suspendu de Millau, la Peugeot 406 décapotable de mon beau-frère), on peut branlotter les chiffres dans tous les sens et leur faire dire ce que l’on veut.
       ?, e,  ?2, 666, 1664, le poids de ma belle-mère en grammes : tout nombre peut apparaître comme par enchantement à celui qui s’en donne la peine. Un peu de névrose, un peu de masturbation, et le tour est joué !
      Cordialement.

      La direction de l’Hôpital psychiatrique de Tahiti


    • vote
      Hôpital psychiatrique de Tahiti Hôpital psychiatrique de Tahiti 25 avril 17:50

      Affichage défectueux : lire "pi" et "racine de 2"...


    • 1 vote
      Heron Heron 26 avril 17:20

      @Hôpital psychiatrique de Tahiti :"nous pouvons vous réserver une place dans notre établissement."

      Autrefois c’était le bûcher, aujourd’hui c’est l’enfermement, la mentalité des croyants dogmatiques n’a pas évolué, seule la méthode a changé.. Toujours cette même peur de voir sa petit vision du monde, ses petites certitudes voler en éclat.

      Et toutes ces oeillères malgrès l’abondance de faits, de matière, triste mais vrai..

       smiley


    • 1 vote
      Hôpital psychiatrique de Tahiti Hôpital psychiatrique de Tahiti 26 avril 18:08

      Cher Heron,
      "La mentalité des croyants dogmatiques n’a pas évolué, seule la méthode a changé.. Toujours cette même peur de voir sa petit vision du monde, ses petites certitudes voler en éclat."
      Notre récent patient Jacques Grimault est à peu près d’accord avec vous.
      Il a lui aussi essayé de trouver des liens entre phi, e, pi et la coudée égyptienne. Et surprise ! Il a fini par en trouver ! Exactement comme il aurait trouvé des liens entre la coudée égyptienne et les mensurations de Rocco Siffredi, en cherchant un peu.
      Dans un autre registre, il a époustouflé nos psychiatres avec une démonstration d’anthologie (authentique) :
      1) Considérons la base de la Pyramide de Cheops, un carré ;
      2) Considérons les deux cercles associés à ce carré : cercle circonscrit et cercle inscrit.
      3) Calculons la différence entre leurs circonférences : on obtient 299m.
      4) On multiplie par 1000.
      5) Et qu’est-ce qu’on obtient ? La vitesse de la lumière, en kilomètres par seconde !
      Commentaire de Jacques Grimault face à ce résultat : " Ça ne peut provenir du hasard ! "
      Cette démonstration magistrale a définitivement cloué le bec de nos psychiatres, qui ont réalisé, penauds, leur "peur de voir leur petit vision du monde, leurs petites certitudes voler en éclat."
      Cordialement.

      La direction de l’Hôpital psychiatrique de Tahiti


    • 1 vote
      Heron Heron 26 avril 18:50

      @Hôpital psychiatrique de Tahiti

      Grimault a dit que.. Donc les travaux de Leplat sont... C’est ça tes arguments ?? Hitler aimait la peinture donc tout les peintres sont des nazis ??  smiley

      1/ Concernant ce nombre donné par la grande pyramide, la découverte n’est pas de Grimault.

      2/ Ce n’est pas 299 mais 299 7924 pour la vitesse de la lumière et 299 7961 pour la grande pyramide.

      3/ Ce nombre, utilisé en latitude, passe également par la grande pyramide (poilant)

      4/ Au fait, quel est le rapport avec le topic ?


    • vote
      beo111 beo111 26 avril 20:20

      @Hôpital psychiatrique de Tahiti

      Ah j’ai une info pour vous.

      Vous devez libérer Jean Robin le 26 janvier.

      En effet, identifions le numériquement et utilisons les chiffres romains contenus :

      JEAN ROBIN, ÉDITEUR, SOLDAT DU CHRIST

      On a :

      I = 1

      D x I = 500 x 1 = 500

      L x D = 50 x 500 = 25 000

      D = 500

      C x 1 = 100 x 1 = 100

      On fait la somme 1 + 500 + 25 000 + 500 + 100 = 26101

      Mais le "1" central est juste là pour faire joli, il n’a aucune signification. En effet, il on l’enlève ça donne 2601, un carré parfait, comme le sauveur. (par contre il faut lui cacher que c’est le carré de 51, et surtout que cinq et un ça fait six...)

      À la rigueur c’est comme 26/01, le 26 janvier, tenez vous prêt.


    • vote
      Belenos Belenos 27 avril 00:26

      @Heron
      "Hitler aimait la peinture donc tout les peintres sont des nazis ??"

      Je dirais même plus : tous les peintres sont des dictateurs ratés. 

       smiley

    • vote
      Qirotatif Qirotatif 25 avril 16:51

      1ère vidéo : En quoi multiplier une valeur par 40, 25 et 26 est pertinent et révélateur de l’intentionnalité de l’hypothétique lien entre deux unités ? Ces nombres auraient-ils quelque chose de particulier et si non... quid de la valeur de la "démonstration" ?

      Petite variante - la bascule sur Kephren - puis retour à Kéhops où cette fois-ci on nous refait le coup de la multiplication par... 100, mais cette fois-ci d’e. 

      3ième vidéo : quelques considérations intéressantes mais toujours le même soucis : à force de multiplier les valeurs par 100, par 1000 (ce que l’on veut en fait, du moment que le résultat ressemble à une valeur remarquable), de faire intervenir l’inverse de phi, son carré... il n’y a plus grand chose d’étonnant à retrouver des relations. Cette vidéo s’achève par une longue critique du conformisme universitaire (qui existe) pour expliquer que son travail serait confiné sans jamais se demander si, par hasard, ce ne serait pas lié également au fait que la démonstration n’est pas du tout probante.  

      • 1 vote
        Heron Heron 26 avril 17:31

        @Qirotatif :"à force de multiplier les valeurs par 100, par 1000 (ce que l’on veut en fait, du moment que le résultat ressemble à une valeur remarquable), de faire intervenir l’inverse de phi, son carré... il n’y a plus grand chose d’étonnant à retrouver des relations."

        Les outils d’évaluation modernes assistés par l’informatique bousculent désormais le postulat du hasard, les outils statistiques développés par Leplat avec l’aide d’ingénieurs et de mathématiciens permettent de tester toutes les unités de mesure possibles d’une série de distances ou des dimensions d’un monument ----> https://messagedelanuitdestemps.org/index.php/2017/11/08/challenge-pour-jean-pierre-adam-mais-surtout-a-lhistoire/



        • vote
          Lheureux Philippe Lheureux Philippe 26 avril 12:01

          A propos de la présence supposée ou affirmée par certains du mètre dans la grande pyramide, je vous invite à lire : http://pyramide.franceserv.com/la-revelation-des-pyramidiots/


          • vote
            Belenos Belenos 27 avril 00:41

            L’imprécision de la coudée royale égyptienne laisse la place à de nombreuses hypothèses et à de nombreux doutes. Quoi qu’il en soit, je ne vois pas où nous mène le fait que les Égyptiens auraient pu connaître PI, PHY et le mètre ? Quel est l’enjeu de ce débat ? 


            • 1 vote
              Gollum Gollum 27 avril 09:16

              @Belenos

              Ben si. Le mètre est lié, si ma mémoire est bonne, aux dimensions de la terre. Donc connaitre le mètre c’est disposer déjà d’un savoir de haut niveau.


            • 1 vote
              Belenos Belenos 27 avril 09:28

              @Gollum
              "Donc connaitre le mètre c’est disposer déjà d’un savoir de haut niveau."

              OK, le mètre est la 10 000 000e partie d’une moitié de méridien terrestre, donc le truc étonnant serait que les anciens Egyptiens aient connu ça. 

              Mais comme la terre est plate, il n’y a donc pas de méridien terrestre et le problème est résolu. D’ailleurs les pyramides sont toutes des hologrammes qui n’ont aucune existence réelle. 

               smiley

               


            • vote
              Gollum Gollum 27 avril 09:32

              @Belenos

              C’est bien évident. smiley Mais chuuuttt... smiley


            • 2 votes
              Heron Heron 27 avril 10:59

              @Belenos : "L’imprécision de la coudée royale égyptienne laisse la place à de nombreuses hypothèses et à de nombreux doutes...le mètre est la 10 000 000e partie d’une moitié de méridien terrestre"

              "Lors de l’expédition Française en Égypte à partir de 1798, les savants Français tentèrent de percer la métrologie des anciens Égyptiens. Deux auteurs, Jomard et Gosselin, rapportèrent des relevés métrologiques précis des temples, pyramides, obélisques, coffres, colonnes d’Égypte ... Ces derniers rapportent plusieurs unités de mesure possibles, dont le pied de 30,86 cm ±0,01 et la coudée de 46,3 cm qui vaut 3/2 du pied. Ces deux auteurs concluent que ces deux unités sont issues d’une mesure précise du méridien de la Terre réalisée par les anciens Égyptiens. Ils s’appuient sur de nombreuses mesures des temples, obélisques et pyramides et en déterminent des mesures qui ne peuvent être que des factions aliquotes d’une division de la terre en systeme sexa-decimal.

              Le méridien de la Terre, divisé par 360°, 60 minutes et 60 secondes, donne la va leur de 100 pieds de 30,87 cm à la seconde d’arc. Cette observation fut oubliée des métrologues historiques à partir du moment où furent retrouvées les premières règles graduées mesurant une coudée de 52,36 cm ± 0,06. Une étude attentive de la coudée royale et des mesures des édifices égyptiens délivre pourtant des informations très importantes qui mettent en évidence le lien entre la coudée royale et la plupart des unités de mesure de l’Antiquité.

              La valeur de la coudée royale est de 52,36 cm, bien que beaucoup de spécialiste se refusent à lui accorder ce niveau de précision, car cela reviendrait à admettre sa relation avec le mètre, tel que le proposait le Dr Funck Hellet. 

              Les égyptologues se contentent de donner à la coudée une mesure approximative de 52 à 52,5 cm, là où tous les métrologues historiques ont pourtant déterminé avec précision, au dixième de mm, le pied romain, la coudée de Nippur ou le pied grec ? Il est évident que la mesure de la coudée est connue avec précision, à la fois dans les monuments tels que les pyramides, mais aussi à partir de coudées réellement retrouvées." La suite ---> http://messagedelanuitdestemps.org/wp-content/uploads/2017/10/Analyse-me%CC%81trologique-de-la-coude%CC%81e-royale-Egytienne..pdf

              "Le mètre n’a pas été inventé par Talleyrand, il a été repris, quand Napoléon lança une expédition en Egypte avec des centaines de scientifiques, ils passèrent des semaines et des mois à désensabler la grande pyramide, à la mesurer sous toute les coutures.

              Or, il se trouve que le mètre est une unité dont l’étalon est contenu dans la grande pyramide. La chambre haute en granit inébranlable contient le mètre pour qui possède les clefs géométriques.

              Talleyrand aurait proposé le mètre comme 1/10000 de la moitié du méridien de la terre. Mais là encore, la Grande Pyramide contient les dimensions de la terre, et pour les découvrir, il fallait désensabler la grande pyramide. Les premiers étalons très précis ayant été fabriqué en 1806, après la campagne de Napoléon en Egypte, par un certain Delambre… qui avait participé à la campagne !

              L’unité métrique ne se retrouve pas que dans les monuments Egyptiens mais également dans les édifices mégalithiques, les édifices moyenâgeux, également en Amérique du sud (Pérou, Bolivie...), en meso-Amerique, en Asie, ect..

              Le mètre est interconnecté à PIE, PHI et toutes les unités de mesures anciennes que sont la paume, la palme, l’empan, le pied, la coudée.

              Tracez un cercle dont le diamètre vaut 1 m, alors son périmètre vaut 3.14159 m :

              Divisez maintenant ce cercle en 6 parts. 3.14159 / 6 = 0.5236 m soit la longueur de la « coudée égyptienne »

              Divisez la coudée par le nombre d’or : 0.5236 / 1.618 = 32.36 cm, soit la longueur de l’unité « 1 pied »

              Divisez la coudée par le nombre d’or au carré : 0.5236 / 2.618 = 20 cm, soit la longeur de l’unité « 1 empan »

              Divisez encore la coudée par le nombre d’or au cube : 0.5236/ 4.2358 = 12.36 cm, soit la longueur de l’unité « 1 palme »

              Et on continue : 52.36/ 6.8235 (nb or puissance 4) = 7.64, soit la longueur : « 1 paume »" -----> https://messagedelanuitdestemps.org/index.php/2013/05/15/le-metre-est-une-unites-connues-depuis-la-nuit-des-temps/



            • 1 vote
              Heron Heron 27 avril 11:20

              @Belenos :"Quel est l’enjeu de ce débat ? "

              A partir du moment où les unités de mesures précitées ci-dessus sont en lien avec les dimensions de la terre et qu’elles se retrouvent un peu partout sur la planète, cela laisse supposer une connaissance (ou civilisation) avancée planétaire a un âge reculé de notre histoire.

              On retrouve d’ailleurs les mêmes concordances dans la réalisation et la conception de nombreux cites anciens sur la planète (murs massifs polygonaux, ect...)

              Autrement dit, cela pousse à une révision poussée de notre histoire, d’où une certaine nervosité palpable des gardiens du dogme..  smiley


            • vote
              Belenos Belenos 27 avril 11:30

              @Heron
              Comme il est pour moi sinon évident du moins peu surprenant qu’une involution (descente dans la matière) a précédé l’évolution (remontée vers l’esprit), la sagesse des Anciens ne me surprend pas. 

              Je me demande en revanche de quelle manière on a calculé si précisément la longueur du méridien terrestre au XVIIIe siècle !


            • vote
              Heron Heron 27 avril 12:52

              @Belenos :"Je me demande en revanche de quelle manière on a calculé si précisément la longueur du méridien terrestre au XVIIIe siècle !"

              Tu es un vrai dieu cher Belenos..  smiley

              Ton interrogation m’a fait plonger dans une vidéo que j’avais zappé où Leplat explique la manière dont les scientifiques du 18ème ont mesurer le metre issu des dimensions de la Terre, et où il conclu qu’ils n’ont probablement pas eu besoin de le tirer des Pyramides, même si la mesure est moins précise que celle des anciens.

              De 18min à 34min ---> https://www.youtube.com/watch?v=YenSGEBIQcQ


            • vote
              Belenos Belenos 27 avril 18:20

              @Heron

              De plus, la Terre, si elle est sphérique, ne l’est pas absolument... loin de là ! Comment calculer le méridien exact d’une forme approximativement sphérique ?? 

              http://lewebpedagogique.com/physique/la-forme-de-la-terre/



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Heron

Heron
Voir ses articles







Palmarès