• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Saisonniers à Courchevel : 2 morts et 24 blessés. On n’oublie pas (...)

Saisonniers à Courchevel : 2 morts et 24 blessés. On n’oublie pas !

Au petit matin du 20 janvier 2019, un incendie, d'origine criminelle, se déclarait dans un hôtel l'Isba, en instance de travaux, appartenant à la famille Tournier, propriétaire de plusieurs hôtels /Palaces à Courchevel, ainsi qu'à Chambéry et à Tresserve. Beaucoup de témoignages démontrent que les alarmes d'incendie, les détecteurs de fumée n'ont pas fonctionné, que les extincteurs étaient hors d'usage. (Certains témoignages indiquent que quelquefois les saisonniers débranchent leurs détecteurs de fumées pour pouvoir fumer dans leurs chambres). Dans ce reportage, on peut entendre André Casella qui a dû sauter du 3ème étage, aujourd'hui fortement traumatisé et dans l'impossibilité de retravailler 1 an après. Sylvain Cormier avocat d'une vingtaine de victime, qui ne comprend pas que le dossier concernant l'insalubrité de l'Hôtel L'Isba ne soit toujours pas accessible. "À partir de 1000 mètres d'altitude, le code du travail gèle“ dit Arlette Charlot qui est avec le collectif, à l'initiative de cette marche blanche, 1 an après le drame, pour ne pas oublier cet événement dramatique, mais aussi pour pointer les conditions de travail et d'hébergement des milliers de saisonniers en station d'hiver dans les Alpes, qui sont souvent indignes. Elle pointe aussi la responsabilité des collectivités territoriales (Mairie-Département), dont la puissance publique semble faible face aux riches acteurs économiques des stations. Les stations de ski dans les Alpes seraient-elles des territoires de non droit ?
Remarquons que la famille Tournier, propriétaire de l'Isba, un des acteurs important de l'activité économique de Courchevel et donc du domaine des 3 vallées ( 700 millions € de retombées commerciales par an ) refuse, depuis un an, toute interview sur ce sujet à l'ensemble de la presse et des médias. Ainsi face à la demande d'explication de la société civile, de la demande des victimes, Eric Tournier, oppose le mépris du silence. Espérons que la justice n'en fasse pas autant et qu'un procès, concernant les conditions d'hygiène et de sécurité de l'établissement puisse enfin avoir lieu.

 

Tags : Drame Tourisme






Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tvnetcitoyenne

tvnetcitoyenne
Voir ses articles







Palmarès