• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers la confirmation des affirmations de Jérôme Rodrigues - Un policier (...)

Vers la confirmation des affirmations de Jérôme Rodrigues - Un policier reconnait un tir de LBD au moment et à l’endroit incriminé

Vers la confirmation des affirmations de Jérôme Rodrigues - Un policier a reconnu avoir fait usage d'un tir de LBD au moment et à l'endroit où l'incident a eu lieu.

J'écrivais le 27 janvier :

Flash-ball ou grenade ? : thèses opposées police/gj !

Merci pour vos témoignages ; c’est très, très, important car si Flash-ball, le tir apparaitra comme délibéré, et pourquoi pas "commandé" ; d’autant plus que l’insistance de la police pour la thèse de la grenade fera croire à l’éventualité d’un coup mal préparé, d’intimidation, prise par "un benalla zélé" de circonstance, que l’on veut à nouveau couvrir !

---------------------------------------------------------------------

Jérôme Rodrigues blessé à l’œil : la piste d'un tir de LBD relancée

BFMTV
Ajoutée le 30 janv. 2019
Un policier a reconnu avoir fait usage d'un lanceur de balles de défense (LBD) dans le créneau horaire où Jérôme Rodrigues, figure des gilets jaunes, a été blessé à l’œil samedi dernier place de la Bastille à Paris. Une information qui figure dans un rapport transmis mardi à l'IGPN, la police des polices, selon une information du Parisien confirmée par une source policière à BFMTV.


Jérôme Rodrigues réaffirme avoir été blessé par un tir de LBD

Le HuffPost

GILETS JAUNES - Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement des gilets jaunes blessé gravement à l'œil samedi lors d'une manifestation à Paris, réaffirme avoir subi un tir de lanceur de balles de défense (LBD), après s'être entretenu avec l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN), chargée de l'enquête. Lors d'une conférence de presse organisée à l'hôpital Cochin, où il est hospitalisé, Jérôme Rodrigues a expliqué s'être entretenu avec "la police des polices" pendant près de deux heures. "L'IGPN m'a confirmé que sur les vidéos qui ont été vues il y a bien le 'boom' de la grenade et le 'poc', qui suit derrière, du tir de LBD", a-t-il dit. Samedi vers 16h45, la tension est montée place de la Bastille entre manifestants gilets jaunes et forces de l'ordre. Alors qu'il filmait avec son téléphone en direct, Jérôme Rodrigues s'est effondré au sol. "Sur la place, je vois un escadron qui se met à charger", a-t-il expliqué dimanche. "J'ai subi deux attaques : une grenade en bas des pieds qui m'étourdit et, 3 secondes après, l'impact de la LBD 40 qui m'arrive à l'œil". "Je tiens à préciser qu'une grenade, ça déchiquette. Je n'ai pas l'œil en lambeaux, j'ai un impact de balle sur l'œil", a-t-il ajouté. Son avocat, Philippe de Veulle, avait déjà affirmé dimanche matin que son client avait été blessé par un tir de LBD. La balle a été remise à l'IGPN pour analyse, a souligné Jérôme Rodrigues. Jérôme Rodrigues a déclaré avoir porté plainte contre X, contre Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, et contre le chef de l'État Emmanuel Macron. Quelques minutes plus tôt, le secrétaire d'État à l'Intérieur, Laurent Nuñez, a déclaré à LCI qu'il n'y avait "aucun élément" permettant d'affirmer que Jérôme Rodrigues avait été touché par un tir de lanceur de balles de défense. Jérôme Rodrigues va devoir rester 5 jours à l'hôpital pour éviter une infection à l'œil. "Il faut attendre que l'hématome se résorbe pour déterminer si ma vision est toujours opérationnelle ou pas", a-t-il indiqué. Il a aussi précisé s'être mis d'accord avec Éric Drouet, autre figure du mouvement, pour lancer "un appel au calme" mais "renforcer les actions, sans violence". "Je ne lâcherai pas, je serai à des manifs dès que mon état me le permettra", a-t-il assuré.

Tags : France Droit Politique Justice Manifestation Police Gilets jaunes




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • vote
    Matlemat Matlemat 31 janvier 17:13

    Le témoignage de Jean-marc qui a perdu un oeil par un tir de LBD :

    https://www.youtube.com/watch?v=uQh_GNmONsk

    Pour le soutenir financièrement :

    https://www.leetchi.com/c/pour-jim-blesse-gravement-par-un-lbd


    • vote
      wendigo wendigo 31 janvier 19:02

      C’est vrai que les LBD-40, ça coûte les yeux de la tête, sans parler des GLI F4 qui elles nous coûtent un bras !


      • vote
        Orwell Orwell 31 janvier 20:39

        Saloperie de menteurs 


        • vote
          QAmonBra QAmonBra 31 janvier 21:24

          Sans compter les caméras fixées au sommet de l’arc de triomphe, la scène a été filmée de multiple fois par différentes personnes et sous différents angles, continuer de nier aurait été aussi stupide que contre productif.

          Il lui a donc été conseillé de se démasquer, car je suis convaincu que Jérôme était spécifiquement visé par ordre de la hiérarchie policière, donc du régime, car ils semblent avoir décidé de tester l’opinion publique, en TERRORISANT également ce qu’ils considèrent comme les leaders du mouvement des GJ.

          Reste a savoir, sans trop d’illusions, quelle suite sera donnée à cet acte CRIMINEL, car c’est là que cela va devenir très intéressant, compte tenu que nous avons probablement affaire à des terroristes d’état ayant aussi, comme à l’époque féodale, pouvoir de légiférer, réprimer et juger !

          Merci infiniment aux GJ, en général, et à Jérôme Rodrigues, en particulier, pour cette fabuleuse époque de dévoilement, même si et autrement dit : "On est pas dans la m . . . ."


          • vote
            sls0 sls0 1er février 01:32

            Bon, le médecin a la réponse, une cuillère de grenade et une munition en caoutchouc ne font pas les mêmes blessures.

            Si Rodrigues dit balle en caoutchouc, il répète ce de lui a dit le médecine.

            Même si c’était une grenade, elle doit être lancer au raz du sol pour éviter les blessures dans le haut du corps. Il y aurait aussi faute.

            Comme on peut voir sur les vidéos, il n’y avait pas les conditions nécessitant l’emploi de ce type d’arme, il y a déjà faute par l’emploi.

            Dans tout les cas il y a faute et c’est pas chez les marchands de marrons chauds ou GJ que sont les coupables.


            • vote
              TotoRhino TotoRhino 1er février 07:09

              Je rajoute un de mes commentaires, déjà posté par ailleurs, mais qui cadre tout à fait avec cet article il me semble...

              Police : dissimulation de preuve ? 

              https://www.facebook.com/ameso.ameso.3/videos/750792575288160/

              A chacun de se faire son idée...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès