• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vers une Crise Monétaire ?

Vers une Crise Monétaire ?

Allons-nous vers une crise monétaire d’une ampleur inédite ? Entretien avec Charles Sannat, Éditorialiste économique.

Tags : Economie Santé Entreprises International Monnaie Crise financière Coronavirus Bourses Covid-19




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    Zip_N 21 avril 14:40

    Non pas de crise monétaire à court terme pour cette fois, c’est parce que le problème est mondial.

    La crise monétaire a lieu lorsque le problème est local. il va pas y avoir de crise monétaire utile à l’écologie ou inutile à l’économie (par exemple avec diminution d’énergie astreignante ou polluante) parce que le monde va vouloir rattraper son retard et que le monde d’avant la crise et la consommation va réutiliser et vouloir rattraper ses mauvaises habitudes d’avant crise.

    L’important sont les prévisions, est-ce que ce virus va se reproduire chaque année comme le virus de la grippe  ? Si cela se reproduit, les données ne seront plus les mêmes qu’aujourd’hui et des changements sont à craindre.

    Avec la déflation du pétrole, les aides d’états, les moyens de productions coutent moins cher. L’argent il en manque pas, les producteurs paient et les consommateurs gagnent . Ce que certain perdent d’autres vont le gagner. Pour un temps les gagnants deviennent les perdants et les perdants deviennent les gagnants. C’est le paradigme qui change. Avant le consommateur travaillait pour faire gagner le producteur et maintenant avec la crise c’est le producteur qui travaille pour faire gagner le consommateur. C’est un grain de sable dans la mécanique de facture.


    • 2 votes
      wendigo wendigo 22 avril 07:10

      @Zip_N

       L’important est que vous croyez vous même !
      Pour l’instant la réelle crise économique et financière n’a pas encore commencé, attendons de voir le comment cela va se passer après le déconfinement. Car c’est bien beau de vouloir relancer la production et de compter sur elle, mais la clé du buisness c’est la consommation et pour cela il faut que les consommateurs aient de la thune et avec le nombre de boite que cette hystérie pandémique aura foutu sur le carreau, pas dit que la consommation soit au rdv !
      Maintenant soyons lucide, il ni avait pas besoin d’un microbe pour que l’éco soit à la ramasse, ce n’était qu’une question de mois pour qu’elle se casse la gueule, d’ailleurs il n’aura pas fallu grand chose pour qu’elle se prenne les pieds dans le tapi. En 1956, la grippe asiatique a fait 3 millions de morts dans le monde, cent milles en France, ce qui ne s’est pas ressenti sur l’économie, qui à l’époque était encore honnête et forte.
      Mais là aujourd’hui votre machin ne tient que par des emplâtres fait de planche à billet et de taux négatifs .... un rêve éveillé qui vient de se prendre le mur de la réalité en pleine gueule et le problème avec la réalité, c’est qu’elle n’est pas corruptible, achetable ni même contournable, soit on l’accepte et on fait avec, soit on continue le délire et on se ramasse comme un moucheron sur un pare brise. Et la planche à billet comme les taux négatifs, ne donne pas l’impression que nos grand pontes de la finance aient bien tout tout compris.
      On devrait être fixé en avril 2021 pour ce qui est de la tournure des choses et d’ici à 2025 on sera vraiment fixé.
      A savoir qu’ici je n’ai pas abordé le coté social ni sociétal, une autre réalité qui assurément viendra mettre une deuxième couche.


    • 2 votes
      Super Cochon 22 avril 11:32

      @Zip_Nul ......... ton analyse vaut un zéro pointé !
      .
      .

      les Banques sont malhonnête et en faillite , celles vont voler les épargnants pour se recapitaliser (comme à Chypre , Grèce , Argentine , Liban ) . Les Bank-Run , la restriction d’espèce aux distributeurs est pour bientôt , ainsi que la limitation des dépenses sur nos comptes , le chômage de masse (40 % des PME vont faire faillite) , et la pénurie alimentaire avec pillages à la clé est pour les mois qui viennent (même si les Médias-Dominants n’en parleront pas) !

      .

      Comment voulez vous que les Banques survivent , elles sont toutes surendetter , une grande partie des salaires dû au confinement ne rentre plus , plus de prêts bancaire immobilier et automobile . .......... La GRANDE récession amènera les Banques à la faillite !

      .
      Allez voir les actions de certaines Banques sur le site de Jovanovic qui se trouve à droite de l’écran ! ........ vous allez vite voir celles qui vont faire faillite dans les mois qui viennent !

      .
      https://www.jovanovic.com/blog138.htm


    • 1 vote
      Zip_N 22 avril 16:45

      @Super Cochon

       Il y a une tranche de jambon qui veut me parler ? smiley


    • vote
      Scalpa Scalpa 21 avril 15:00

      Monaie terre a terre !


      • vote
        Vraidrapo 22 avril 09:22

        Une crise monétaire ???

        Encore un marronnier comme il fallait s’y attendre !

        Je pense à un fameux discours du Président Pompidou dans lequel il évoquait le leit-motiv des éditorialistes "La crise, la crise, la crise..." avec un air amusé.

        "La crise" c’est comme la marche à pieds, une succession d’états de déséquilibre...

        On peut à la rigueur dire que le Yankee a changé le paradigme économique lorsqu’il a rompu la convertibilité "Or <==> $ "à son avantage. Mais maintenant, il lui incombe de se démerder et les autres de suivre allègrement... y compris le PCC.

        Non, il reste 3 questions de taille (et comment !?) :

        l’Ecosystème,

        L’Ecosystème,

        L’Ecosystème !


        • 1 vote
          Super Cochon 22 avril 21:22

          @Vraidrapo
          .
          .
          Pompidou ? ....... Avant le 3 janvier 1973, la DETTE public n’existait PAS, C’est le président Pompidou (ancien directeur général de la Banque Rothschild) qui imposa à la France à emprunter à des Banques Privées , imposant ainsi à L’État " le contribuable VOUS en l’ occurrence " à payer des intérêts d’ une dette infini sans cesse croissante.
          .
          " Le trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’ escompte de la banque de France " .... Loi Rothschild-Pompidou-Giscard du 3 Janvier 1973 .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès