• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Viktor Orbán : "les pays occidentaux subissent un grand remplacement"
#94 des Tendances

Viktor Orbán : "les pays occidentaux subissent un grand remplacement"

Sans commentaire n°3 : Viktor Orbán : "les pays occidentaux subissent un grand remplacement"

 

Tags : Immigration




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 1 vote
    ezechiel 12 septembre 22:52
    Face à la baisse de natalité des familles françaises de souche, la politique migratoire de l’Union Européenne vise à "faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés."
    L’UE travaille en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de la population européenne face au déclin démographique, par ce qu’ils nomment une "migration de remplacement".

    • 1 vote
      ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 13 septembre 07:50

      C’est con pour vous car nous les riches on a nos petits endroits sur Terre rien qu’à nous sans prolos ni bougnoules à l’horizon... enfin juste quelques uns pour entretenir le jardin et nous torcher le c*l mais ils sont triés sur le volet pas comme "vos chances pour la France".

      Vous allez disparaître à petit feu... comme la grenouille dans l’eau chaude. Mais rassurez vous, vous pourrez toujours déguster votre McDo confortablement installé dans votre canapé Ikea devant votre télé Samsung 3D wifi 4G bioport monde parallèle, ouf !


      • vote
        microf 14 septembre 16:12
        Ce Premier Ministre ne doit pas bien connaitre l´histoire, ou il fait semblant, il ya plus de Hongrois hors des frontières Hongroise qu´en Hongrie.

        Quant au grand remplacement, ce n´est que le retour du boomerand. Avant ce sont les Européens qui allaient chez les autres pour les remplacer ( Les Amériques, L´Australie, la Nouvelle-Zélande, les Territoire Francais d´Outre-mers, les Départements Francais d´Outre-mers, l´Afrique, l´Ocaénie )
        Aujourd´hui, c´est le retour du bâton, avec la seule différence que les immigrants ne vont pas exterminer les populations autochtones Européennes le weekend comme en Australie oú le sport favori des Européens venus remplacer les Aborigènes, était la chasse á l´Aborigène comme on chasse le lapin. Ceux des Aborigènes qui échappèrent au génocide, sont aujourd´hui parqués comme des lapins dans des zoos.
        En Tasmanie, il n´existe plus de Tasmanien d´origine, le dernier une femme, est morte vers 1874, ceci pour dire l´ampleur du massacre Européen venu remplacer le Tasmanien.

        A chacun, son tour.

        • vote
          microf 14 septembre 16:22
          À 9 ans, cette fillette a provoqué un débat national sur l’hymne australien

          POLÉMIQUE - Pas facile, pour une petite fille de 9 ans, de se retrouver dans un tel tourbillon médiatique. Même si Harper Nielsen maintient ses opinions pendant l’interview donnée à 9news ce jeudi 13 septembre, on décèle chez cette enfant australienne une pointe de retenue et de peur. Comme si elle savait que ses propos pouvait susciter la polémique.

          Que lui reproche-t-on ? Lors d’une cérémonie dans son école, Harper a décidé de ne pas se lever pour chanter l’hymne nationale australien. Remarquée par les médias et citée par des politiques, la fillette est au cœur d’un débat houleux dans son pays.

          Les seules personnes qui se dressent contre toi parce que tu dis la vérité sont ces gens qui vivent dans le mensonge.

          Dans une interview donnée à 9news, Harper explique son attitude face à l’Advance Australia Fair ("Avance Belle et Juste Australie"). Et la maturité de sa réponse étonne : "C’est irrespectueux auprès des Aborigènes d’Australie. Quand l’hymne dit ’avance belle et jeune Australie’, le terme ’avance’ s’adresse aux blancs". Et elle poursuit : "Quand l’hymne dit ’Nous sommes jeunes’, elle méprise et ignore complètement les Aborigènes d’Australie qui étaient là avant nous depuis 50.000 ans."

          Une identité nationale à fleur de peau

          Quand on sait que la population aborigène ne représente plus que 2% de la population australienne, a une moins bonne espérance de vie, et possède un taux de moralité infantile deux fois supérieur au reste du pays, on est en droit de se dire que la petite Harper a touché un point sensible. Dans un pays où la sensibilité patriotique est à fleur de peau, cette déclaration a évidemment fait l’effet d’une bombe, et tous les politiques sont montés au créneau.

          Parmi les différentes réactions, la plus virulente d’entre elles a été celle de la controversée Pauline Hanson. La sénatrice très à droite et aux prises de positions radicales a publié une vidéo sur son compte...

          Retrouvez cet article sur le Huffington Post



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès