• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vladimir " Bonaparte " Poutine

Vladimir " Bonaparte " Poutine

Conférence de Yannick Jaffré au Cercle Aristote.

 

Comme Bonaparte prit le pouvoir alors que les souvenirs de la Terreur étaient encore vifs, pour en empêcher le retour par l’ordre, et mettre fin surtout à la ploutocratie directoriale qui lui avait succédé, Poutine rétablit dans sa liberté une nation qui, ayant connu le plus durable des systèmes totalitaires, fut livrée après qu’il s’était lentement – et heureusement – amolli, à tous les désordres, violences, injustices que provoque inévitablement le consensus néolibéral de Washington. 
 
Toute la politique de Poutine possède une grande force démonstrative. Yannick Jaffré en parcourt le détail. Au bout de l’enquête, on comprend que les accusations qu’elles lancent contre Poutine se retournent cruellement contre les « élites » politico-médiatiques françaises, européennes, occidentales. Elles le dépeignent en autocrate, il jouit d’une légitimité qu’elles ont perdue en passant le plus clair de leur temps à mépriser le sentiment populaire. Elles consomment confortablement des institutions qu’elles n’ont pas eu à fonder, Poutine fut l’accoucheur d’un ordre républicain né dans les convulsions. Elles jugent cet ordre trop peu démocratique, représentatif et libéral, sans comprendre qu’il n’est de république possible en Russie que présidentialiste, autoritaire et légaliste. Elles ignorent donc l’histoire, Poutine la connaît et la fait. Elles brandissent les droits-de-l’homme à la face de la Russie alors que, loin d’y être plus bafoués qu’en Occident, ils n’y deviennent pas fous comme en France où, sortant de leur lit, ils autorisent tout et, logiquement, n’importe quoi. Elles vendent le parc industriel de leur pays à des capitaux erratiques ou politiquement dangereux comme ceux du Qatar, Poutine sédentarise autant qu’il est en son pouvoir les richesses russes, et favorise par là le développement d’une classe moyenne patriote. Il mène enfin contre les aventures atlantistes une politique de souveraineté rationnelle. 
 
Yannick Jaffré puise au meilleur de la philosophie politique pour nous faire suivre les étapes de ce retour russe. Pratiquant un billard à trois bandes historiques, il confronte la Russie de Poutine, le Consulat et la France contemporaine. Il en sort une grande leçon de politique qui dessine en même temps une espérance pour la France. 
 
Pour se procurer l’ouvrage :
 
http://cerclearistote.com/sortie-de...
 

Tags : Russie Vladimir Poutine




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 17 votes
    cassia cassia 18 mai 2014 10:16

    Excellent !
    L’alliance France/Russie est notre avenir !


    Clip de l’armée de Terre Russe !

    Cela nous change des baltringues françaises en jupette à Nantes !


    • 6 votes
      Hijack ... Hijack ... 18 mai 2014 15:55

      J’ai pensé pareil Cassia !
      .
      Je me tâte ... pour savoir si vraiment les soldats russes réussiront à faire face à ces ados en kilt féminisé.
      .
      Cela étant, faut pas désespérer. Nos gosses finiront par comprendre que l’exemple est là !


    • 4 votes
      Piloun Piloun 19 mai 2014 07:15

      Et avec des arguments ça donne quoi ?


    • 1 vote
      Machiavel 18 mai 2014 13:28

      On peut tourner autour du pot pendant des heures , des pseudos intellos Aristotéliciens trouveront toujours des arguments pour endoctriner le populo qui béa d’admiration sera toujours sous la domination de leurs gouvernants sans avoir droit au chapitre pour finir de justifier les guerres .


      • 7 votes
        Hijack ... Hijack ... 18 mai 2014 16:24

        Je ne comparerai pas Poutine à Bonaparte ... Poutine, ne fait qu’une chose, défendre sa grande Russie, son intégrité, son histoire, sa dignité. Poutine est un Tsar dans les faits ; et désolé, hein ... Morice et similaires.
        .

        Russie : record de la cote de popularité de Poutine depuis six ans (sondage).
        Ukraine : « l’Occident » court à sa perte !.
        Bref, ce sont tjrs ceux qui cherchent les problèmes, surtout en qualité de serviteurs et super idiots utiles que sont les pays Otaneuropéns dont la France en première ligne qui seront les premiers à se plaindre, à avoir peur. Contrairement à ce qui se dit, Poutine, s’il n’avait été provoqué sur ses frontières, rien n’aurait changé à l’heure qu’il est en Ukraine. 
        J’aurai aimé que la France, se détache des chaînes de cette union des enchaînés - y rester paralysée, "c’est le but" - pour s’allier à la Russie.

        • 1 vote
          Avlula 18 mai 2014 17:27

          C’est pour ça qu’il a précisé Bonaparte premier consul (et non pas Napoléon Ier, empereur). Ce qui me donne envie et de m’intéresser à son bouquin, et de m’intéresser au bonapartisme, dont j’ai une très mauvaise image à cause de l’histoire de Napoléon par Guillemin...


        • 5 votes
          Hijack ... Hijack ... 18 mai 2014 19:16

          Avlula,
          .
          Merci pour cette importante précision et "au temps" pour moi ... j’avais cru qu’il parlait de Napoléon Bonaparte. Donc, je retire le début de mon commentaire plus haut.
          Faudrait aussi que j’enlève ma mauvaise habitude de tout faire trop vite ...  smiley


        • 3 votes
          lekaner lekaner 18 mai 2014 17:14

          >Comme Bonaparte prit le pouvoir alors que les souvenirs de la Terreur étaient encore vifs, pour en empêcher le retour par l’ordre, et mettre fin surtout à la ploutocratie directoriale qui lui avait succédé [...]

          Sachant que la plupart des gens prefèrent croire des criminels de guerre sur paroles (copyright Simone Veil) aux anonymes sans vélléités politiques, je vous soumet ce paradoxe inexpliqué dans les livres de fernand nathan (ou des lumières libérales), peut-être interpellera-t-il votre raison : en 1789, la France meurt de faim. En 1805, elle par conquerir l’Europe, on peut en déduire... qu’elle n’a alors plus faim. En 15 ans, c’est a priori le même peuple, les mêmes terres et les mêmes moyens de production, donc... qu’est-ce qui a changé fondamentalement notre économie au point de transformer le pauvre mendiant chretien en fier soldat au ventre plein ?

          Un historien dissident qui s’appuie sur l’histoire officielle, ca tombe à plat...


          • 3 votes
            Romios Romios 18 mai 2014 22:01

            Il manque malheureusement un volet considèrable a cette très bonne présentation, c’est celle du renouveau spirituel russe et de la place de Vladimir Poutine dans l’orthodoxie.

            En fait plus largement encore il faudrait parler de la conception orthodoxe des rapports entre César et Dieu, c’est à dire entre la force et la justice, sujet effleuré en debut de présentation mais non approfondi.

            Il est pourtant primordial pour comprendre Poutine.

            Poutine se pense comme succeseur de Saint Constantin, c’est à dire l’héritier de l’impérium chrétien. C’est la mystique du grand monarque des temps eschatoligiques, ou si on veux la légende de l’empereur de marbre qui revient à la vie pour sauver les chretiens (aspeçt non négligeable de l’action Russe en Syrie).

            Sa façon d’exercer le pouvoir est typique de la pensée byzantine et plus particulièrement de l’équilibre entre Etat et Eglise définit par la dynastie des Paléologue, antérieure au traité de Wesphalie et assez similaire :

            César et l’Eglise sont deux sommets distincts et interagissants (force et conscience de l’empire chrétien) sous la souveraineté du Christ.

            L’impérium constantinien est différent du carolingien. Poutine ne fera ni guerrre d’expantion, ni effusion inutile de sang car césar est dedevable de ses actes à Dieu. L’Eglise n’est pas au dessus de lui ni au dessous, elle n’a pas d’implication politique mais morale. Enfin Poutine, sait qui est l’adversaire et quels temps nous vivons.

            Plus de détails ici : http://geocedille.wordpress.com/2013/11/07/lapocalypse-cest-lhistoire-chretienne/




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès