Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Interview d’Etienne Chouard sur la Dette et le projet de Constituante

Interview d’Etienne Chouard sur la Dette et le projet de Constituante

Le "Rendez-Vous Blanc" est une rencontre citoyenne mensuelle organisée par le Parti du Vote Blanc. Nous avons profité de celui organisé le 16 février 2012 à Paris pour interviewer Etienne Chouard, citoyen engagé. Voici les questions que nous lui avons posées :

- Pouvez-vous présenter l’origine de votre engagement publique ?
- Pouvez-vous expliquer la dette publique ?
- Qu’est-ce qu’une Constituante ?
- Que pensez-vous d’une Constituante Européenne ?
 



(désolé pour les imperfections du journaliste qui débute : mini problèmes de son, "euh" dans les questions, photos un peu "écrasées" au montage...)

Extraits choisis :

« Nous ne sommes pas citoyens. Nous ne sommes qu’électeurs. »

« Je ne parle plus de crise, parce que c’est un coup d’état. Une crise est un accident. Là, c’est pas du tout un accident, tout se passe comme prévu. Je pèse mes mots ! Nous sommes fous de parler de crise dans ce qui est objectivement un coup d’état bancaire, privé, anti-républicain, anti-démocratique. Nous devrions être en insurrection (insurrection pacifique, non-violente) [...] »

« On nous présente aujourd’hui comme une catastrophe imprévue ce qui est construit sciemment par nos parlementaires depuis 40 ans. On se moque de qui ? Si je dois résumer, le problème de la dette publique, je vais utiliser un gros mot : le mot "fascisme". C’est un mot violent, qui décrit une période extrêmement brutale de notre Histoire, mais qui n’est pas du tout fini. Les méthodes ont changé, elles moins brutales en apparence. Mais l’objectif du fascisme qui était de mettre l’état à la disposition des plus riches, leur permettant ensuite de supprimer les syndicats, de se débarrasser des résistances des salariés pour que les salaires puissent être aussi bas que possible, sans contre-pouvoir, ce projet fasciste est absolument d’actualité. Les institutions européennes ont été voulues, écrites et financées par les mêmes qui ont financé Hitler et Mussolini. [Aujourd’hui] ce n’est pas Hitler ou Mussolini, c’est autre chose, c’est plus soft [...] »

« Nous, on régresse [...]. On accepte leur vocabulaire. On continue à parler de Démocratie. On défend le suffrage universel comme si c’était une Vache Sacrée, alors que c’est [justement] le suffrage universel qui, depuis 200 ans, permet aux riches d’acheter le pouvoir politique, et de concentrer les pouvoir [...] »

« Nous devrions être protégés par la Constitution, [mais] nous laissons écrire ce texte protecteur par ceux dont elle devrait nous protéger ! »

« Il nous faut une Assemblée Constituante d’où les acteurs professionnels [de la politique] seraient exclus. Il ne faut pas d’homme de parti, ni parlementaire, ni ministre, ni juge, ni banquier, aucun homme de pouvoir. »

« Je suis nationaliste parce que si je perd la Nation, je perds ce que Robespierre m’a donné comme outil pour résister à Monsanto »

« Il faut prendre le problème à la racine [...]. Les injustices sociales [...] ont une racine commune qui est notre impuissance politique, qui ne tombe pas du ciel : elle est programmée dans un texte dont nous nous foutons. Je suggère que nous arrêtions de nous en foutre. »


Nous tenons à remercier Etienne Chouard pour cette interview sans langue de bois.

Etienne Chouard a initié un Wikipour que chaque citoyen internaute puisse participer à l’écriture d’une Constitution. Voici également le lien vers son blog. Enfin, voici le lien vers le site lemessage.org qu’il mentionne pendant l’interview.

Tags : Constitution Dette


Sur le même thème

Roms : (Zemmour) "ils n'ont rien à faire ici" / (Mélenchon) "pourquoi avoir peur de 17000 pauvres diables ?"
"Pour une vraie démocratie", une conférence d'Étienne Chouard et de Camille Halut - Fête de la Démocratie - Avignon - 9 Juillet 2014
La Dette - Etienne Chouard non-censuré (Version inédite)
Etienne Chouard sur Radio Ici & Maintenant (Intervention du 28/10/13)
Le vote blanc reconnu à partir du 1er avril : avancée démocratique ou poisson d'avril ?


Réactions à cet article

  • 9 votes
    Par Marredespseudos (---.---.---.154) 23 février 2012 08:18

    Lumnieux ! Merci !

  • 3 votes
    Par Lisa SIon (---.---.---.237) 23 février 2012 11:46
    Lisa Sion

    Pour établir une véritable assemblée constituante regroupant les idées populaires issues de la masse et frappées du sceau de la censure par le nombre, il est essentiel que le net reste libre puisque c’est le principal outil actuel au point pour véhiculer le flux d’intelligence civile. Le vote des lecteurs comme sur Agoravox constitue le véritable feu vert ou rouge qui pénalise chaque intervenant sur les réactions au propos qu’il a tenu en public. en écoutant patiemment les répondeurs radios diffusant quelques secondes les messages que veulent bien laisser les auditeurs, il est possible parfois d’entendre de véritables perles, et 100 % populaires...

    Power to the peuple, c’est à toi.

  • 12 votes
    Par machiavel1983 (---.---.---.221) 23 février 2012 13:19
    maQiavel

    0. Grand merci pour le partage de la vidéo. Et grand merci à cet homme pour son travail révolutionnaire.
    1. " Je suis nationaliste car la nation est ce qui me permet de me défendre".C’ est exactement ce que je ressent.Et c’ est là que les internationalistes anti-patriotes sont des collabos du capitalisme apatride car partagent la même haine de la nation, des frontières ... des peuples.
    Ne peut-on pas imaginer un internationalisme qui serait l’ union des peuples contre les manipulations de ce capital apatride et non la destruction des peuples ?
    Mais voilà, les collabos vont le traiter de fasciste. Pitoyable !
    2. " Ce n’ est pas une crise, c’ est un coups d’ État ". Il rejoint Michel Drac là dessus.C’ est devenu une évidence.Et effectivement nous devrions être en insurrection et elle arrivera, le pouvoir le sait et prépare le terrain avec de faux opposants qui traiteront de conspirationnistes tout ceux qui évoqueront les vrais problèmes.
    Il ne faut pas se leurrer, il y’ aura de la violence, non seulement policière mais aussi venant des opposants fabriqués par le système lui même qui sont en fait sa première ligne de défense.

    • 4 votes
      Par gregoslurbain (---.---.---.150) 23 février 2012 14:19
      gregoslurbain

      Etienne Chouard aurait pu préciser : je suis patriote, car j’aime mon pays alors que le nationaliste est dans la haine des étrangers. C’est un moyen de se démarquer des chauvinistes.

      C’est ce que faisait Romain Gary :

      << Le patriotisme, c’est l’amour des siens. Le nationalisme, c’est la haine des autres. >>

    • 9 votes
      Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 14:27

      La haine des étrangers, c’est la xénophobie. Ca n’a rien à voir avec le nationalisme.
      Être nationalisme, c’est affirmer que la légitimité politique découle de la nation (donc du peuple qui vit dans la nation).
      Cessez de tout mélanger SVP.

    • 4 votes
      Par gregoslurbain (---.---.---.150) 23 février 2012 15:00
      gregoslurbain

      Prenons l’exemple cubain :
      pratiquant un internationalisme fervent, les cubains ne reconnaissent pas de nationalisme chez eux, ils parlent de patriotisme.
      Comme disait Che Guevarra " la Patrie ou la mort !"
      patriotisme
      La nuance est imprtante car aujourd’hui le nationalisme fait indiscutablement partie des parures de l’extrême droite, du fameux oxymore national-socialiste au front-national en passant par le concept fumeux d’identité nationale ou de la récupération de la fête nationale transformée en défilé militariste. Même le drapeau tricolore semblerait être devenu sa propriété exclusive.

    • 2 votes
      Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 15:25

      Encore qu’il y a un curieux renversement dans les mots : le national-socialisme est un socialisme national, ce qui, si les mots ont un sens, serait différent d’un social-nationalisme.
       
      Mais pour moi, le concept de Nation est un concept assez foireux, car il aboutit à traiter comme une personne une foule à priori désorganisée, laquelle foule ne devient peuple et Nation que lorsqu’elle organisée par une institution politique.
       
      Donc faire de la Nation la source de légitimité d’une institution, quand c’est l’institution elle-même qui fonde la Nation, c’est faire se mordre la queue au serpent.
       
      Mais il n’y a pas de différence entre le patriotisme et le nationalisme. Le mot Patrie dérive du mot père, le mot nation dérive du mot naître. Or chacun naît d’un père, donc la nation et la patrie, ça signifie la même chose.

    • 2 votes
      Par JahRaph (---.---.---.126) 23 février 2012 18:34
      JahRaph

      "Mais pour moi, le concept de Nation est un concept assez foireux"

      Ah oui ? Alors, c’est quoi, votre concept miracle à vous, qui ne serait pas "foireux" ?

    • 1 vote
      Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 18:41

      Un roi en chair et en os, plutôt que ce concept évanescent...

  • 2 votes
    Par sdzsdz (---.---.---.201) 23 février 2012 14:15

    Comme à l’IRC il ne mâche pas ses mots en décrivant un système fasciste et le coup d’Etat bancaire (ou néo-impérialiste IRC). Je ne suis pas d’accord avec son positionnement par rapport à la constitution, mais il est vrai que De Gaulle s’est fourvoyé sur la question de la transmission : il n’est resté que des commis après son départ !


    Il reste à se mettre d’accord sur les moyens de lutter les plus efficaces.

  • 1 vote
    Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 14:20

    C’est pas Robespierre qui a créé l’Etat...
     
    L’Etat a été créé par la dynastie des capétiens pour mettre au pas les oligarchies féodales...
     
    Cette mise au pas a pris 400 ans (de Louis IX à Louis XIV)...
     
    Maintenant, mettre la tête de l’Etat aux enchères périodiques, attire les appétits des oligarchies marchandes, lesquelles oligarchies vont alors mettre en place des stratégies pour conquérir le commandement de l’Etat afin d’en utiliser les moyens pour servir leurs intérêts privés.
     
    Choisir un commandement de l’Etat par le tirage au sort n’a donc aucun sens. Le sens historique, et la légitimité, est de rendre la tête de l’Etat à l’héritier de la dynastie capétienne : Louis XX. Il est pour la démocratie et il saura faire cesser cette instrumentalisation de l’Etat par les oligarchies du commerce, pour rendre à l’Etat sa mission originelle de service au Bien Commun.

    • 3 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.221) 23 février 2012 14:34
      maQiavel

      @ffi
      Il ne s’ agit pas de choisir un commandeur de l’ État par tirage au sort. Il s’ agit d’ une gouvernance ( je n’ aime pas ce terme car désigne la gestion d’ une entreprise mais j’ en ai pas trouvé de meilleurs ) de l’ État par le peuple. Les tirés au sort ne sont que des exécutants, et par ce mécanisme, il y’ a une désynchronisation entre l’ argent et la politique comme il le démontre dans ses conférences.
      Pour ce qui est du roi, je ne suis pas royaliste mais je suis ouvert .Vous dites que Louis xx est en faveur de la démocratie ? La vraie ou le gouvernement représentatif ?
      Sinon ça ne me dérange pas qu’ il y’ ai un roi si il n’ a aucun pouvoir et qu’ il sert que de garant à la démocratie ( comme pour montrer que la place de chef est symboliquement occupé ).
      Etienne Chouards avait déjà dans une conférence parlé de ces amérindiens qui avait des chefs qui n’ occupaient qu’ une place symbolique pour que personne ne les dirigent, et le chef en question n’ avait aucun pouvoir et était par conséquent l’ esclave du clan et risquait constamment sa vie si il ne se soumettait pas assez à la communauté.
      Si il en est ainsi du roi, vive le roi.

    • 2 votes
      Par gregoslurbain (---.---.---.150) 23 février 2012 15:04
      gregoslurbain

      La fable du bon roi adoubé par Jésus en personne...
      Ouvrez donc vos livres d’histoire pour vous souvenir de ces bons rois espagnols qui ont décimés et esclavagisés l’Amérique du sud.

    • 1 vote
      Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 15:08

      Tu noteras de plus que, en France, c’est la monarchie qui invente la démocratie (les cahiers de doléances et les élections au sein du tiers-état).
       
      Mais le parlement de Paris (composé des oligarchies marchandes parisiennes) n’en avait pas tout à fait la même définition...
       
      La France a toujours été une monarchie populaire. La mission du Roi a toujours été le service du bien commun.
       
      En effet, historiquement, le Roi de France, puisque très chrétien, devait obéir à cette injonction du Christ : "Que celui qui commande soit comme celui qui obéit, que celui qui gouverne soit comme celui qui sert".
       
      D’où la notion de service public, qui est une notion issue de la monarchie chrétienne française (les établissements de communs profits) et non, évidemment, de la monarchie libérale anglaise...

    • 2 votes
      Par joelim (---.---.---.104) 23 février 2012 16:17
      joelim

      Maintenant, mettre la tête de l’Etat aux enchères périodiques


      Le mot est bien choisi. Les élections présidentielles de 2012 sont des enchères électorales.

      Comme dans des enchères classiques, chacun peut miser mais ceux qui ont le plus de fonds ont toutes les chances de remporter le lot.

      Contrairement à des enchères classiques, tout le monde mise son existence pour 5 ans dans l’affaire, mais en échange reçoit d’office une liste de promesses plus ou moins claires qui les engagent s’ils y croient, bien que ce ne soit pas marqué même en tout petit comme dans les contrats. smiley 

      L’idée de Chouard est bonne : présenter pléthore de candidats non professionnels de la politique (c-à-d non inféodés aux puissances de l’argent et de la manne publique). 

      J’ajouterais qu’il ne faut pas en désigner qu’un mais un petit lot afin qu’ils travaillent ensemble, de manière collégiale. 

      Pour cela on organiserait des joutes intellectuelles tout au long de l’année. On utiliserait les canaux de télévision, dont on licencierait les animateurs commerciaux qui nous vendent tous les jours l’argent-roi.

      J’attends de vraies idées de la part des candidats à l’enchère nationale, afin que l’on sorte de la féodalité dans laquelle nous sommes récemment revenus ! 
    • 2 votes
      Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 16:37

      Oui, mettre la tête de l’Etat aux enchères périodiques, c’est exactement le fonctionnement actuel...
       
      Mettre un bulletin dans l’urne pour élire le candidat d’un parti
      C’est parfaitement analogue à
      Mettre un billet dans la caisse pour acheter le produit d’une marque.
       
      C’est une marchandisation (ou chosification) de la politique...
       
      Les partis ne sont que des corporations spécialisées dans le réponse aux appels d’offres du marché des postes de pouvoir politique. D’où ils doivent faire de la publicité (propagande) pour leur produit, comme dénigrer les produits de la concurrence pour emporter le marché. (Article 4 de la constitution : les partis concourent au suffrage).
       
      La démocratie de marché consiste à faire vendre des politiques mis au point par des corporations (les partis) aux clients (les électeurs)...
       
      Ceci, juste pour démystifier le système, et montrer que cela n’aboutit en rien à la démocratie dans les faits. La manie de la marchandise et de son étalage spectaculaire a gagné jusqu’à nos principes de gouvernement.... Ce n’est que ça le système Républicain, le tout-marchand et le tout spectacle, ceci, dès l’origine. Le XIXème (ascension du capitalisme et du salariat) et ce début de XXème siècle (prise de contrôle de la finance sur les tous les instruments de pouvoir) est donc logique. La seule solution, c’est de faire que le pouvoir ne soit pas à vendre.

    • 2 votes
      Par Bond, Nausea Bond (---.---.---.153) 23 février 2012 22:27
      Bond, Nausea Bond

      @ gregoslurbain  :
      "Ouvrez donc vos livres d’histoire pour vous souvenir de ces bons rois espagnols qui ont décimés et esclavagisés l’Amérique du sud."

      Tu veux parler des Négriers Juifs, c’est ça ? Ceux qui ont remplacé les armateurs ibériques à la suite de la Controverse de Valladolid (1556) ?
      Tu veux parler de ça ? C’est ça ?

      Serge de Beketch va vite te faire un listing de tous les armateurs du commerce triangulaire. Tu va vite comprendre qui était derrière ce triste trafic (manipulation historique encore identique type IIe Guerre Mondiale, 911, Al-Kaïda, à l’usage des livres scolaires...) :

      www.dailymotion.com/video/x8ijau_de-beketch-la-verite-sur-l-esclavag_news

      Je suis sincèrement désolé...

  • vote
    Par machiavel1983 (---.---.---.221) 23 février 2012 19:58
    maQiavel

    @ffi
    " Tu noteras de plus que, en France, c’est la monarchie qui invente la démocratie (les cahiers de doléances et les élections au sein du tiers-état)."
    R / Je suis désolé mais ça ce n’ est pas la démocratie.La démocratie c’ est le pouvoir du peuple pour le peuple par le peuple, il ne s’ agit pas de déléguer son pouvoir à des représentants, comprenez vous ?
     

    • vote
      Par ffi (---.---.---.3) 23 février 2012 23:42

      Je sais bien, mais ça c’est de la théorie. En pratique, à partir du moment où un pays est gouverné, il lui faut des gouvernants. Or, par définition, tout élément du peuple mis au gouvernement sort du peuple, car le peuple d’un pays est défini comme tout ceux qui n’y gouvernent pas.
       
      Par conséquent, au final, tout principe de gouvernement consiste à déléguer le pouvoir à des personnes particulières, que ce soit par tirage au sort, par élection,...etc.
       
      Donc, de démocratie, il n’y en a jamais eu et il n’y en aura jamais, car le principe théorique n’est tout simplement pas possible en pratique. On ne peut désigner un régime de démocratique qu’en négligeant son fonctionnement réel.
       
      Du pouvoir du peuple pour le peuple et par le peuple, le maximum possible est le pouvoir du monarque pour le peuple et par son gouvernement. Aujourd’hui nous avons le pouvoir du président pour les oligarchies marchandes et par son gouvernement.
       
      De toute façon, aujourd’hui, il n’y a même plus de peuple. Il y a une foule désorganisée d’égos juxtaposés, dont chacun porte sa volonté propre comme ses organes.

  • 2 votes
    Par alia (---.---.---.64) 24 février 2012 02:13
    alia

    Bravo Mr Chouard, vous étes un exemple de citoyen engagé, qui bataille pour privilégier l’intérêt général . Le contraire de ceux qui nous gouvernent ,qui eux ne défendent que leurs dividendes au détriment du peuple !!!

  • 1 vote
    Par Jean-Luc Guilmot (---.---.---.227) 24 février 2012 10:32
    Jean-Luc Guilmot

    "Les institutions européennes ont été voulues, écrites et financées par les mêmes qui ont financé Hitler et Mussolini. [Aujourd’hui] ce n’est pas Hitler ou Mussolini, c’est autre chose, c’est plus soft [...] »

    Lisez le livre séminal de Rath, Taylor, Niedzwiecky & Kowalczyk
    Les racines nazies de l’Union Européenne de Bruxelles
    désormais disponible gratuitement en français et en ligne.

    http://www.relay-of-life.org/fr/cha...

    Et en particulier l’analyse détaillée du discours du juriste Wallstein de 1939... qui deviendra 18 ans plus tard rien moins que le premier président de la Communauté Economique Européenne, l’ancêtre de l’UE.

    Chapitre 2 : Walter Hallstein : éminent juriste nazi – et architecte principal de ’l’Union Européenne de Bruxelles’http://www.relay-of-life.org/fr/pdf...



  • 1 vote
    Par jourdan (---.---.---.24) 24 février 2012 11:19

    Toutes ces idées sont intéressantes et méritent d’être très largement posées sur la place publique. Et la meilleure façon de le faire aurait été de présenter un candidat aux élections présidentielles. Ou de faire comme le mouvement Colibri soutenu par Pierre Rabhi, une opération "tous candidats".

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




Pierre Voyance Gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
ABC Voyance gratuite