Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Economie > Le keynésianisme détruit l’économie chinoise

Le keynésianisme détruit l’économie chinoise

En Chine, production et exportations sont en berne alors que les stocks s’accumulent.
L’économie et la consommation chinoises stagnent car la croissance est fictive.
L’administration chinoise a fait construire des dizaines de milliers de kilomètres d’autoroute sans voitures et des aéroports sans avions.
L’administration et ses gaspillages planifiés condamnent l’économie libre :
 

Tags : Chine

Réagissez à l'article

104 réactions à cet article

  • 8 votes
    gerfaut (---.---.---.174) 6 septembre 2012 12:57

    Merci Erwanet, sans compter les millions d’ appartements construits et à côté l’ Espagne c’ est de la rigolade. Delamarche a dit 15 millions je crois.


    Marrant, déjà 2 votes négatifs pour ton sujet, on vote négatif mais sans argumenter, on ne peut pas nier la vêrité
    • 8 votes
      Erwanet (---.---.---.225) 6 septembre 2012 13:02
      Erwanet

      "Marrant, déjà 2 votes négatifs" : c’est juste parce que c’est moi qui poste ça, j’ai l’habitude, je ne fais jamais attention à ce genre de futilités. ^^

    • 6 votes
      gerfaut (---.---.---.174) 6 septembre 2012 13:04

      Mon frère m’ a raconté qu’ à Shanghaï il y a 10 ans, les buildings poussaient par centaines, c’ était marteau piqueur 24/24. Contrairement à ce qu’ on dit les Chinois travaillent très lentement mais pendant plus d’ heures. 


      Aujourd’hui des building entiers sont déserts, difficile d’ équilibrer l’ offre à la demande avec une économie planifiée et très procédurière.
    • 15 votes
      BlackMatter (---.---.---.225) 6 septembre 2012 14:29

      Tout ce qui est excessif est nuisible, que ce soit le keynésianisme ou le libéralisme. Néanmoins, la vidéo que vous montrez ne démontre pas ce que vous prétendez. En Espagne, est ce le keynésianisme qui a conduit à la crise ou une bulle immobilière causée par des banques avides et cupides ? Alors j’ai noté négativement votre article. Si vous voulez des votes positifs, il vous faut faire de vraie démonstration et non pas reprendre des arguments simplets et dogmatiques.

    • 3 votes
      gerfaut (---.---.---.174) 6 septembre 2012 14:44

      Encore une fois, le cas Espagnol à côté du cas Chinois, c’ est de la rigolade... La non convertibilité du yuan fait que les gens n’ ont pas beaucoup de solutions pour placer leur argent, donc ils vont vers l’ immobilier... beaucoup trop l’ ont fait.


      La faute à qui cette non convertibilité ?
    • 3 votes
      gerfaut (---.---.---.174) 6 septembre 2012 15:42

      Correction en Chine il y a 65 millions de logements vides, source Delamarche à la 6 ème minute de cette vidéo, soit l’ Espagne multiplié par 22... (3 millions de logements neufs vides en Espagne)



      D’ ailleurs, je ne comprends pas Erwanet, ce débat est interessant, et tu n’ y as pas trouvé matière ? Si tu ne l’ avais pas vu, par exemple les 75 % pour les grandes fortunes, c’ est mort, le code général des impôts comporte 2600 seuils, etc...

      ,)


    • 4 votes
      gazatouslesetages (---.---.---.228) 6 septembre 2012 19:51

      En Espagne, est ce le keynésianisme qui a conduit à la crise ou une bulle immobilière causée par des banques avides et cupides ?
      .
      et qui est intervenu sur le marché en organisant la bulle immo en espagne, à inciter les banques à accorder des crédits à tout va, avec des taux d’intérêt excessivement bas, tout en garantissant qu’elles allaient être sauvées en cas d’éclatement de la bulle ?
      .
      d’ailleurs, c’est bien ce qui est arrivé. l’état a bien soutenu les banques espagnoles.
      .
      dans le libéralisme de l’école autrichienne, l’état ne serait pas intervenu, ni en amont, ni en aval.
      .
      renseignez-vous un peu sur les différences entre Hayek et Keynes.

    • 1 vote
      BlackMatter (---.---.---.225) 6 septembre 2012 21:03

      Qu’est ce que 65 millions de logements vides pour 1,4 milliards d’habitants ? C’est rien. A peine 3 ou 4 %. Ca fait parti du turn-over normal.

    • 2 votes
      gerfaut (---.---.---.174) 6 septembre 2012 21:33
      Sauf qu’ en Chine on vit avec sa belle famille, donc nombreux, la taille des foyers est de 3,2 en 2008


      Si vous divisez 1400 million par 3,2 vous obtenez 437, millions de logements, donc 65 millions, cela fait environ 15 % des logements vacants. C’ est beaucoup.

      Quand vous ajoutez qu’ ils sont répartis surtout dans certaines grandes villes, comme ici le cas de Ordos la nouvelle, en vidéo...

    • 1 vote
      gerfaut (---.---.---.174) 6 septembre 2012 21:39
    • 1 vote
      freddy (---.---.---.106) 7 septembre 2012 01:04

      Les chinois ont deux coups d’avance, mais je pense que peu de personnes l’ont vu et ont une analyse plutôt superficielle. On est pas dans le débat libéral/Keynes ou même la bulle de l’Espagne.

      1/ Les chinois c’est l’usine du monde, tout le monde est d’accord.
      2/ Si les occidentaux vont mal, les chinois vont mal.
      3/ Ils investissent massivement dans leurs infrastructures, logements... (plusieurs dizaines de % de leur PIB) qui restent vides, à première vu on dirait qu’ils sont fous et que c’est pour faire tourner une économie virtuelle qui semble aller droit dans le mur.

      Mais il y a des petites choses importantes qui ne sont pas dites notamment :

      Si les occidentaux plongent, les chinois ont plusieurs moyens de ne pas plonger et même de prospérer :

      1/ Le marché intérieur, il y a 1 milliards de chinois qui ne demandent qu’à consommer comme des occidentaux (ou du moins proche du niveau occidental).
      2/ Le marché avec les pays dits en voie de développement .

      Ce que vous dénoncez comme du Keynésianisme fou est en fait la préparation de leur marché intérieur avec mis à niveau de vie proche de celui occidental. Donc en fait il vont pas trop bien pour l’instant, mais ils ont plusieurs coups d’avance et préparent le basculement.

      Ce n’est absolument pas une bulle car la demande est réelle, elle semble virtuelle car c’est la volonté des élites chinoises pour le moment.

      Même si tous les chinois ont un toit aujourd’hui, on préfère un logement moderne plutôt qu’une bicoque en bois et en taule. Donc la demande est réelle mais l’économie (une partie) est maintenue virtuelle.

    • 2 votes
      Machiavel (---.---.---.162) 7 septembre 2012 22:38

      La tronche du grand timonier sur les billets de banques , un paradoxe qui en dit long sur les contradictions historiques du totalitarisme du pouvoir chinois .
      Le grand bon en avant au bord du précipice ....

  • 4 votes
    Lisa SIon (---.---.---.59) 6 septembre 2012 12:59
    Lisa Sion

    Si cela se traduit comme il est dit par une stagnation, il n’y a plus qu’à tout bloquer dans cette position et ensuite ajuster et répartir les égalités sur toute la masse. La stagnation, stabilisation en équilibre durable est la seule voie de survie pour la planète entière...merci de montrer l’exemple.

    • 4 votes
      machiavel1983 (---.---.---.249) 6 septembre 2012 14:24
      maQiavel

      Un oligarque est un oligarque , qu’ il soit chinois , Américain ou Togolais , ça ne change rien . Ils ne vont rien distribuer .

      Mais je me suis toujours posé la question , qui dirige la Chine ? Les bureaucrates , les ploutocrates , un mixte des deux , l’ armée ?
    • 1 vote
      TZ (---.---.---.23) 8 septembre 2012 10:58
      TZ

      C’est le parti communiste qui détient la richesse, car seules les personnes encartées peuvent faire fortune. J’ajouterai qu’il faut également faire partie de l’ethnie Han, sinon c’est bâtons dans les roues à chaque démarche administrative...
      .
      L’armée, elle, n’a que le pouvoir que les dirigeants veulent bien lui donner. Un coup d’état comme en Turquie est totalement impossible.

  • 3 votes
    C.la.Vie (---.---.---.192) 6 septembre 2012 13:06
    C.la.Vie

    Quelle est la source de cette video ? et de quand date le reportage ? merci d’avance

  • 10 votes
    innsa (---.---.---.11) 6 septembre 2012 13:21

    "Le keynésianisme est une école de pensée économique fondée par l’économiste britannique John Maynard Keynes. Pour les keynésiens, les marchés laissés à eux-mêmes ne conduisent pas forcément à l’optimum économique. En outre, l’État a un rôle à jouer dans le domaine économique notamment dans le cadre de politique de relance.. "


    Je ne vois pas trop le rapport entre la politique ultra libérale chinoise mélangée avec du communisme étatique de façade et un zeste de la financiariastion a outrance à a voir avec le keynésianisme.
    pour exemple, la politique française après 1945 jusqu’à la fin des "trentes glorieuses" était du keynésianisme : l’état était social tout en soutenant la relance et en régulant une économie libérale.
  • 1 vote
    C.la.Vie (---.---.---.192) 6 septembre 2012 13:34
    C.la.Vie

    Comme ici c’est l’État qui mets en place ces grands travaux, qui "intervient" pour dynamiser la croissance économique, cela reste du Keynésianisme , mais un keynésianisme absurde et extrême car il dépasse les besoins sociaux et crée un excédent de production inutile, donc oui la richesse est produite (PIB augmente) mais c’est de la gonflette...... on suivait dans un modèle libéral si les investissements faits provenaient de fonds totalement privés sans droits de regard et de commande de l’État. Mais j’avoue, il est confus le cas chinois !

  • vote
    C.la.Vie (---.---.---.192) 6 septembre 2012 13:36
    C.la.Vie

    ouh la les mots s’emmêlent a la fin de mon comment. faut lire : "on suivrait le modèle libéral si..."

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON







Palmarès