Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Economie > Le pack de bière augmentera de 30% pour financer la Sécu

Le pack de bière augmentera de 30% pour financer la Sécu

Habitués des terrasses de café, votre prochain demi contribuera plus que le précédent au financement de la sécurité sociale. Parmi les mesures destinées à combler le déficit de celle-ci, et présentées aujourd’hui par le gouvernement, figure en effet la hausse d’une taxe sur la bière, le « droit d’accise ». La mesure doit rapporter 480 millions d’euros supplémentaires par an à l’Etat, pour un total de 810 millions d’euros, soit une hausse de 150%.

 

 

Habitués des terrasses de café, votre prochain demi contribuera plus que le précédent au financement de la sécurité sociale. Parmi les mesures destinées à combler le déficit de celle-ci, et présentées aujourd’hui par le gouvernement, figure en effet la hausse d’une taxe sur la bière, le « droit d’accise ». La mesure doit rapporter 480 millions d’euros supplémentaires par an à l’Etat, pour un total de 810 millions d’euros, soit une hausse de 150%.

 

« C’est abominable, nous sommes abasourdis, réagit Pascal Chevremont, délégué général de l’Association des Brasseurs de France. On tue dans l’œuf le développement du secteur, car, avec un pouvoir d’achat restreint des consommateurs, la consommation va diminuer. Elle n’est déjà que de trente litres par habitant et par an en France, contre une centaine chez nos voisins belges, allemands ou britanniques. Nous avions réussi à stabiliser ce volume depuis trois ans, après une baisse de 30% en trente ans et des restructurations dans les années 90. Cette hausse met de nouveau le secteur en difficulté. » 

 

L’organisation souligne que 70% des bières consommées en France y sont également produites, et que le secteur représente 3000 emplois directs, et 65 000 emplois indirects en comptant les cafés, hôtels et restaurants, dont les bières représentent plus du tiers du revenu, selon la Fédération nationale des boissons (FNB). Le député du Nord Jean-Pierre Decool (apparenté UMP) a estimé dans un communiqué que la hausse de la « le doublement des droits d’accises aura certainement pour effet de réduire considérablement ces emplois, dans un contexte où le chômage ne cesse d’augmenter ».

 

Le « droit d’accise » concerne tous les alcools, et s’ajoute à la TVA à 19,6% qui s’appliquent à eux. Son taux varie selon la nature et le taux d’alcool du spiritueux, ainsi que la taille de son producteur. Pour la bière, le taux le plus commun est de 2,75 euros par degré alcoométrique et par hectolitre. C’est ce taux qui est relevé par le gouvernement. Avec quelles conséquences pour les consommateurs ?

 

« Elles seront d’abord sensibles sur les prix des packs en grande distribution, puisque la taxe joue sur le volume, explique Pascal Chevremont. Le prix devrait augmenter de 20 à 25% : un pack à dix euros passerait à douze ou plus. Pour les premiers prix, la hausse sera encore supérieure ». Quant au demi - qui, comme son nom ne l’indique pas, représente un quart de litre - le gouvernement pronostique une hausse de 5 centimes environ, soit 2% du prix moyen, chiffré par l’Insee à 2,6 euros.

 

Par cette hausse, présentée conjointement à celle des taxes sur le tabac, le gouvernement entend « rendre ces produits moins attractifs, notamment pour les jeunes ». « La bière est massivement privilégiée par les jeunes qui décident de s’alcooliser. Ce qui n’est pas le cas du vin », a déclaré Jérôme Cahuzac à 20 minutes. Le gouvernement justifie également le ciblage de la bière par le niveau « particulièrement bas par rapport aux autres pays européens » des taxes la touchant.

 

En France, cependant, c’est le vin qui domine les tablées. A peine 16% de la consommation d’alcool revient à la bière, contre 59% au vin et 25% aux spiritueux, selon les Brasseurs de France.

 

Sources : 20 Minutes /Libération / Le Journal du Siècle

Tags : France Economie Fiscalité Finances Alimentation


Sur le même thème

Les infos dont on parle peu n°46 (16 Novembre 2013)
Le gouvernement augmente l'impôt sur les entreprises
Grèce : Les habitants sont 40% plus pauvres qu’en 2008
Philippe Béchade : Hausse des taux émergents: que peut-on en attendre? / Tapering: poursuite ou ralentissement ?
PEA, PEL, assurance-vie : les députés votent un taux unique de prélèvements à 15,5%


Réactions à cet article

  • 3 votes
    Par Hijack (---.---.---.187) 2 octobre 2012 19:39
    Hijack ...

     Il me semble avoir entendu que le demi au bar augmentera de quelques centimes d’€ ... et effectivement, le pack de bière au Supermarché lui augmentera de 30 % ... scandaleux !!! Ils auraient dû augmenter les alcools de luxe !

  • 13 votes
    Par davideduardo (---.---.---.253) 2 octobre 2012 19:41
    QaviQeQuarQo

    non, la il vont vraiment trop loin....


    enfin, peut etre qu avec ca la police va se rallier aux manifestants.....
  • 3 votes
    Par Bender (---.---.---.251) 2 octobre 2012 20:03
    Bender

    Je sens que les ventes de vin vont décoller...

  • 6 votes
    Par Aldo Berman (---.---.---.59) 2 octobre 2012 22:59
    Aldo Berman

    Tout ceci décidé par des gens qui ne paient ni leur bouffe ni leurs boissons. Fortiche !

  • 5 votes
    Par pied (---.---.---.12) 3 octobre 2012 00:49

    pfff !
    normalement, toutes les taxes sur l’alcool et le tabac sont censées être reversées à la sécu, ça n’a JAMAIS été fait ( sinon il n’y aurait pas de trou dans le budget sécsoc !)

    il est indécent de venir faire croire aux gens que l’on fait bien les choses en comptant sur leur amnésie...
    ils nous prennent vraiment pour des cons, ça devient insupportable !!!

  • 3 votes
    Par extralucide (---.---.---.138) 3 octobre 2012 09:32

    Si Flamby veut jouer au plus con avec le nabot, qu’il continue, il va gagner.

  • 2 votes
    Par BlackMatter (---.---.---.225) 3 octobre 2012 15:34

    Bien que je sois contre cette augmentation, étant consommateur, je voudrais quand même exprimer ma surprise sur cette histoire de 20 à 25%.


    Le litre de bière de marque standard est vendu en moyenne en France à 2 euros TTC dont 0,14 € de droit d’accise pour une bière qui fait 5°.

    Si cette taxe double, le litre devrait passer à 2,15 € TTC soit 7,5% d’augmentation. Si cette taxe triple (ce qui n’est pas le cas), l’augmentation serait de 15%. Loin quand même des 20 à 25% annoncés par le lobby (soit dit au passage, la bière a prit facilement 15% en un ou deux ans sans relèvement de taxe, suivez mon regard).

    Par contre, pour les bières premiers prix (généralement 1 € le litre TTC pour 4,2°), la hausse serait de 11 à 22%, effectivement (probablement 16%). Mais la encore, je voudrais faire remarquer que les bières premiers prix ont augmenté de 18% en quelques mois sans que les brasseurs ne trouvent à redire.

    Pour les bières de luxe (plus de 3 € le litre), la hausse sera inférieur à 10%.

    Rappelons que le demi dans un bar vaut 2 euros. Il est donc facturé 8 € le litre. Sur cette base, l’augmentation de la taxe, provoquera un surcoût pour le consommateur de 3,75%. Si le prix dans un bar augmente de plus de 5% au prétexte de cette nouvelle taxe, vous ne pourrez qu’en conclure une chose : vous êtes en train de vous faire entuber par votre dealer.

  • 1 vote
    Par jean pestedufion (---.---.---.154) 3 octobre 2012 17:25
    jean pestedufion

    quand on aime on compte pas

  • 1 vote
    Par soumayahastalavictoria (---.---.---.44) 3 octobre 2012 17:44
    soumayahastalavictoria

    Enfin une bonne nouvelle !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




Pierre Voyance Gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
ABC Voyance gratuite