• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les illusions économiques de l’Union européenne – par Charles-Henri (...)

Les illusions économiques de l’Union européenne – par Charles-Henri Gallois

 

Dans cette conférence qui met en évidence les illusions économiques de l’Union européenne, Charles-Henri Gallois démonte, toutes preuves à l’appui, les arguments européistes sur les bénéfices de l’UE et de l’euro.

- l’UE finance des projets en France
- L’UE a encore des marges de manœuvre économique
- L’UE protège des marchés concurrents du reste du monde
- L’euro nous amène plus de croissance
- L’euro nous protège du chômage
- L’euro amène une gestion saine des finances publiques
- Les peurs des conséquences de la sortie de l’euro
- Les grands bénéfices attendus du TAFTA
- Le TAFTA est une chance pour notre agriculture et notre industrie
- Le TAFTA ne remettra pas en cause la puissance étatique et les services publics
- Le libre-échange apporte une prospérité mutuelle - La mondialisation heureuse

 

La page Eco : http://news360x.fr/economie/

Plus d’infos - http://news360x.fr/

Facebook - https://www.facebook.com/News360x
Twitter - https://twitter.com/News360x
 

Tags : Europe Economie Chômage International Croissance TAFTA Union européenne




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 4 votes
    pegase pegase 2 juin 2015 15:05

    Bonne conférence, les graphiques présentés sont intéressants ...



    Comme il le dit, le niveau de propagande européenne est proprement hallucinant ! 

    • vote
      Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 5 juin 2015 16:41

      @pegase
      .

      Le niveau de propagade des anti-union-européenne est tout autant hallucinant.

      Surtout quand on sait que les Etats Unis et la Russie n’ont aucun intérêt à ce que l’EU soit efficace ! ;)
      L’un des derniers pions en date : le soutien de Poutine au FN (par un prêt bancaire).


    • 4 votes
      BA 2 juin 2015 16:20

      Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

      - « Quand on dit que l’Europe de Maastricht créera des emplois, ça reste vrai. Il se trouve que le traité de Maastricht n’est pas encore appliqué. Lorsqu’il le sera, il est évident qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera, car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique. » (Jacques Attali, sur France 2, débat télévisé « Polémiques » animé par Michèle Cotta)

      - «  Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

      - «  L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

      - «  Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

      - «  Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

      - «  Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

      - «  C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

      - «  Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)


      • 4 votes
        sls0 sls0 2 juin 2015 16:34

        2h20 ça peut paraitre long, bonne présentation avec des chiffres exacts.
        Des chiffres qui prouvent les mensonges qu’on nous rabat au 20h et dans les médias.
        Pour ceux qui veulent savoir à quelle sauce il sont et vont être manger c’est à visionner.

        A part le petit sigle UPR sur les présentations aucune propagande.

        Je ne connaissais pas Charles Henri-Gallois, c’est une sacrée pointure en analyse économique.


        • vote
          FifiBrind_acier 2 juin 2015 19:10

          @sls0
          C’est un des responsables de l’ UPR, chargé des questions économiques.


        • vote
          Avlula 2 juin 2015 22:02

          @sls0
          Petite erreur dans le titre sur le placement du tiret.


        • 1 vote
          pegase pegase 3 juin 2015 00:28

          @sls0

          Des chiffres qui prouvent les mensonges qu’on nous rabat au 20h et dans les médias.

          ......................................


          Oui, la plupart des gens vivent dans un monde complètement factice, accrochés à leurs certitudes de la propagande du 20h et des principales radios, à un point que lorsque l’on tente d’aborder ces sujets pourtant très sérieux, avec des chiffres à l’appui, on se fait passer illico pour un conspi .. 


          C’est complètement hallucinant, ils vivent dans une bulle qui n’existe pas .....


        • 1 vote
          Tythan 4 juin 2015 10:37

          Pas eu le temps de tout voir. Mais bien sur la loi de 1973, cela fait plaisir de voir ce hoax démonté par un souverainiste (F Asselineau, comme Nicolas Dupont-Aignan ou Marine Le Pen l’avaient malheureusement repris précedemment).


          Au final, a ne vole tout de même pas très haut et Charles Henri Gallois est certes méritant mais n’est pas encore un bon orateur...

          • vote
            christophe nicolas christophe nicolas 4 juin 2015 14:45

            Attention, l’UPR est effectivement sous "ostracisme". Etant sous surveillance pour des histoires de sciences, mes liens sur l’UPR sont modifiés dans le mauvais sens, preuve que certains l’ont mis sous surveillance.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès