• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les Secrets Cachés de la Monnaie - Ep. N°1 : Devise vs Monnaie (docu., 2013, (...)

Les Secrets Cachés de la Monnaie - Ep. N°1 : Devise vs Monnaie (docu., 2013, VOSTFR)

Série documentaire sur l'Histoire des conflits entre la vraie Monnaie (métaux précieux) et les devises fiduciaires (l'arnaque des planches-à-billets).

 

 

Superbe série de cinq documentaires réalisée par l’écrivain à best-seller américain et chef d’entreprise Mike Maloney, spécialiste du commerce des métaux précieux (or et argent). Une série qui a été qualifiée de "pire cauchemar de Bernanke" (l’ex-patron de la FED). Sortie en 2013, cette série est disponible pour la première fois en Français. Ces vidéos ont été vues des millions de fois par les anglophones.

 

La vidéo présente ici est l’épisode N°1 (30 mns).

 

Les autres épisodes seront postés ultérieurement sur Agoravox.tv.

 

- Plus d’info sur sur l’épisode N°1.
- Plus d’info sur la série.

 

Tags : Economie Monnaie Crise financière




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • vote
    QaviQeQuarQo QaviQeQuarQo 18 octobre 2014 16:46

    oui, la création de devise créé un transfert de richesses, mais tout les transferts de richesses ne sont pas mauvais en soi (seuls les libéraux le croit)


    la création monétaire actuelle transfert les richesses de tout le peuple pour l insufler dans l économie financiaire spéculative, ce qui a pour effet de paupériser toute une classe moyenne qui épargnait.

    a l inverse, la création monétaire d un vrai plan de relance keynésien transfert les richesses vers 
    les plus modestes (plan de relance de gauche : hlm, aides sociales)
    les entreprises publiques (plan de relance de droite : baisse de charges, subventions....)
    le bien commun (route, investissements énergétiques, scientifiques...)


    • 1 vote
      Stof Stof 18 octobre 2014 22:45

      Bon, déjà, nous ne vivons pas "la plus grande crise de l’Humanité".
      Il y a 70 000 ans un volcan provoqua l’extinction de 99% de la population humaine.
      Et puis il y a eu la seconde guerre mondiale qui été gratinée. Sans parler de la crise de la Guerre Froide, qui potentiellement était aussi très dangereuse.
      Quant au futur, un crack systémique ne sera rien en comparaison d’un réchauffement planétaire sans limite.
      Juste histoire de ramener un peu de raison dans ce catastrophisme pour capitalistes.

      Pour ce qui concerne l’or. Déjà, bon, comme ça je dirais qu’on n’utilise plus beaucoup de papier, alors des lingots et des pièces d’or ça va pas être très pratique pour les achats sur Internet. Donc les gens ne lâcherons pas leur monnaie comme ça.
      En plus, pour 90% des gens, ils n’ont pas le temps d’épargner car ils depensent tout ce qu’ils gagnent quasi immédiatement. La perte par l’inflation n’est donc pas vraiment notable. Plutôt par la stagnation des salaires (liés au dumping social).
      Ainsi, ce problème concerne surtout les riches. Or, ils ne me semblent pas se précipiter sur l’or en ce moment.


      • vote
        bOvinus bOvinus 18 octobre 2014 23:29

        Toute science est un système de croyances organisées. À chacun de croire ce qu’il veut bien croire ...
        -
        J’ai eu la curiosité de m’intéresser à la question avant que M. Malloney ne vienne m’alerter, et j’ai découvert grosso modo la même chose. Étrange, non ?
        -
        Nous vivons une époque merveilleuse. Toute l’info est disponible pour le premier venu qui voudra bien s’y intéresser. Il suffit de savoir quoi chercher, et de se donner la peine de chercher. Alors, on finit toujours pas trouver.
        -
        Pour ce qui concerne l’or. Déjà, bon, comme ça je dirais qu’on n’utilise plus beaucoup de papier, alors des lingots et des pièces d’or ça va pas être très pratique pour les achats sur Internet. Donc les gens ne lâcherons pas leur monnaie comme ça.
        -
        Vous avez regardé la vidéo ? J’ai comme un doute. Ça me rappelle vaguement un proverbe chinois, où un gars montre la lune à un autre, qui, lui, regarde le doigt.

        -

        Si votre "critique" porte sur le côté pratique de l’exposé, comme quoi, savoir tout cela ne change rien à la situation de la vaste majorité des prolos. Imaginez que je vous dise : demain, il va pleuvoir. Si vous sortez sans parapluie, eh bien, vous serez trempé. Savoir qu’il va pleuvoir demain, en soi, ne vous sert donc en effet à rien. C’est prendre son parapluie qui est utile.


      • 2 votes
        Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 19 octobre 2014 00:28

        Bien voilà un bel exemple du gros n’importe quoi :
        .
        Faire croire qu’il y a la bonne monnaie et la mauvaise monnaie. Or quelle que soit la base de la rareté (un métal précieux ou un marché d’offre et demande), de toute manière, la monnaie est un outil qui génère de la misère. Donc cette vidéo est un enfumage.
        .
        D’autant plus un enfumage qu’elle prône l’utilisation de métal, et qu’elle est produite par un mec qui vend du métal.
        .
        Message pour les survivalistes :
        .
        vous croyez être à l’abri de la violence et de la mort en cas de chaos parce que vous stockez du métal d’échange à valeur "stable" ?
        Vous faites erreur : votre anticipation (bienveillante) créera un aimant à connards qui viendront massacrer votre famille. (car tout fini par se savoir).
        La seule voie réellement harmonieuse qui assurera votre survie, est un système post-monétaire, car sans gâteau à voler, les voleurs ne s’en prennent plus à vous.

        Alors ne vous faites plus manipuler aussi facilement, et comme dit la vidéo : comprenez la monnaie. Mais... Jusqu’au bout et pas seulement en surface.


        • 2 votes
          bOvinus bOvinus 19 octobre 2014 13:26

          @ Votez Guignol :
          -
          Faire croire qu’il y a la bonne monnaie et la mauvaise monnaie.
          -
          Bon et mauvais sont des qualificatifs inappropriés, d’autant plus que dans un cas, il s’agit de "monnaie", dans l’autre, de "devise" (une devise est, en termes économiques, non pas de la monnaie, mais un "substitut de monnaie", à savoir un ersatz). C’est comme si vous disiez que les céréales, c’est "bon", et les tubercules, c’est "mauvais" - ça n’a aucun sens.
          -
          de toute manière, la monnaie est un outil qui génère de la misère ...
          -
          On peut considérer que la vie, ça génère la souffrance et la mort. Doit-on nécessairement considérer qu’il faut de suite se suicider ?
          -
          D’autant plus un enfumage qu’elle prône l’utilisation de métal
          -
          Vous tordez le bâton. Nulle part il n’est dit qu’il faut nécessairement "utiliser du métal". Si on tentait cela, on aurait vite un problème de masse monétaire. La vocation des monnaies polymétalliques serait plutôt d’être un outil d’épargne sur le long terme. C’est ainsi qu’en Inde, par exemple, des familles à première vue plutôt démunies parviennent à accumuler de la richesse sur plusieurs générations.
          -
          C’est ainsi que l’on faisait aussi en France, dans certains milieux paysans, il n’y a pas si longtemps de cela (voir "Jean de Florette", où le Papet sermonne son neveu Ugolin quant à l’absolue nécessité de se marier, afin de perpétuer la famille des Soubeyran ; il mentionne un trésor de famille équivalent à plusieurs coffres de Napoléons, qu’il ne faut pas laisser se perdre ; avez-vous la moindre idée de ce que cela représenterait aujourd’hui, en termes de pouvoir d’achat ?).
          -
          La seule voie réellement harmonieuse qui assurera votre survie, est un système post-monétaire, car sans gâteau à voler, les voleurs ne s’en prennent plus à vous.
          -
          À ce compte-là, les voleurs peuvent aussi s’en prendre à votre femme, votre fille, votre maison, votre potager ou votre bétail. On n’est jamais à l’abri de problèmes de cette sorte. Est-ce que pour autant, on doit renoncer à tout cela, de peur que les voleurs ne cherchent à le voler ?


        • vote
          lupus lupus 20 octobre 2014 08:13

          @VAM exact documentaire de manipulation , avec le titre comique de " pire cauchemar de bernanke " smiley une personne décérébré ne rêve pas . 


        • vote
          Voter Après la Monnaie Voter Après la Monnaie 20 octobre 2014 18:49

          (C’est comme si vous disiez que les céréales, c’est "bon", et les tubercules, c’est "mauvais" - ça n’a aucun sens.)
          .
          Oui, mais là on parle de monnaie. Et dire qu’une devise n’est pas une monnaie, c’est du foutage de gueule...
          .
          (Doit-on nécessairement considérer qu’il faut de suite se suicider ?)
          .
          Non, par contre, éviter de se taper sur les doigts avec un marteau, en posant le marteau, essayez, vous verrez, ça fait du bien. Quand un outil ne répond plus à l’objectif, on l’abandonne. Et ce n’est pas un "problème", c’est une solution.
          .
          (avez-vous la moindre idée de ce que cela représenterait aujourd’hui, en termes de pouvoir d’achat ?)
          .
          Vous pouvez rêve avec tous les trésors que vous voulez, s’ils servent aussi à se taper dessus, se voler, se tuer (comme dans le Jean de Florette dont vous parlez), je ne vois pas l’intérêt.
          .
          (À ce compte-là, les voleurs peuvent aussi s’en prendre à votre femme, votre fille, votre maison, votre potager ou votre bétail. On n’est jamais à l’abri de problèmes de cette sorte. Est-ce que pour autant, on doit renoncer à tout cela, de peur que les voleurs ne cherchent à le voler ?)
          .
          Vous n’avez pas du bien regarder ce que proposent les différents collectifs post-monétaires. Car une société post-monétaire est une société de l’accès. Dans votre société, un bien doit rester suffisamment rare pour avoir de la valeur. Et c’est ce "suffisamment rare" qui engendre l’envie, le vol, etc.
          .
          Quant à la comparaison avec "votre maison, votre bétail", et "votre femme, votre fille" ce serait considérer ces "éléments" comme des objets. Or je vous rappelle que ces éléments "pensent par eux-même" et ont droit à faire ce qu’ils veulent de leur vie.
          .
          Il n’y a plus de nécessité à utiliser la violence dans un monde de l’accès.


        • vote
          bOvinus bOvinus 21 octobre 2014 15:41

          @ Voter AM
          -
          Oui, mais là on parle de monnaie. Et dire qu’une devise n’est pas une monnaie, c’est du foutage de gueule...
          -
          C’est exactement ce que je dis, mais c’est vous qui vous moquez du monde, pas moi. Une devise n’a aucune valeur en soi. C’est l’État émetteur qui impose cette valeur, par l’intermédiaire de la loi. Une devise relève du domaine du droit, pas de celui de l’économie. En gros ça veut dire : si tu refuses de me donner ton bien en échange de ce papier, je te fais mettre en prison / je te tue / je te mets à l’amende / je réquisitionne, etc. C’est donc tout simplement du racket.
          -
          Je rajouterai également que devise et monnaie ont en commun la caractéristique d’être fiduciaires - elles sont basées avant tout sur la confiance qu’on leur accorde. À chacun de choisir si il a davantage confiance en un rectangle de papier ou une pièce en or ou en argent. Avant de choisir en quoi l’on va placer son épargne, ça peut être utile d’y réfléchir une minute ou deux.
          -
          Dans votre société, un bien doit rester suffisamment rare pour avoir de la valeur. Et c’est ce "suffisamment rare" qui engendre l’envie, le vol, etc.
          -
          Ce n’est pas "ma société", c’est simplement la société dans laquelle on vit au jour d’aujourd’hui. Ce n’est pas moi qui l’ai créée, et je ne la défends pas non plus. Mon ambition se borne à tenter de faire comprendre aux gens certaines choses, à eux d’en faire ce qu’ils voudront.
          -
          Pour autant, prétendre "égaliser" tout le monde, supprimer la rareté, afin de supprimer du même coup "l’envie, le vol, etc.", ça me paraît assez dangereux comme idée. J’ai déjà lu ça quelque part.
          -
          Vous pouvez rêve avec tous les trésors que vous voulez, s’ils servent aussi à se taper dessus, se voler, se tuer (comme dans le Jean de Florette dont vous parlez), je ne vois pas l’intérêt.
          -
          Mais... vous comprenez bien, n’est-ce pas, que c’est la même chose de nos jours, avec les devises ? Combien de gens se font chaque jour tuer, voler, etc., pour de vulgaires dollars ?
          -
          Quant à la comparaison avec "votre maison, votre bétail", et "votre femme, votre fille" ce serait considérer ces "éléments" comme des objets. Or je vous rappelle que ces éléments "pensent par eux-même" et ont droit à faire ce qu’ils veulent de leur vie.
          -
          Oh, mais quel joli procès d’intention que vous me faites-là ! Je le disais bien que vous étiez dangereux...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès