Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Appel d’un journaliste ukrainien au Parlement européen

Appel d’un journaliste ukrainien au Parlement européen

— Partage maximal. Merci (pensez à recopier la description) —
Ruslan Kotsaba est un journaliste ukrainien de Ivano-Frankovsk (Ukraine de l’Ouest) qui travaillait pour la chaîne de télévision publique KANAL 112. C'était le premier journaliste ukrainien à se rendre dans le Donbass pour voir de ses propres yeux ce qui s'y passait. 

 

 

Vidéo traduite en Français par Thalie Thalie

Et il a vu. Il a vu que c’était une guerre civile, une guerre fratricide. Fin janvier 2015, suite à l'annonce par le gouvernement de la énième vague de mobilisation, il s'insurge et lance un appel aux ukrainiens. Rouslan Kotsaba est arrêté par le SBU le 7 février à Ivano-Frankivsk, après avoir publié une vidéo décrivant la « guerre civile fratricide du Donbass ». Il est immédiatement placé en détention. Formellement inculpé le 31 mars de « haute trahison », il encourt jusqu'à 15 ans de réclusion. Il est également poursuivi pour « entrave aux activités légitimes des forces armées », un chef d'inculpation qui peut lui valoir jusqu'à huit ans de prison. Amnesty International a réclamé sa libération immédiate et inconditionnelle, et considère le traitement dont il fait l'objet comme une restriction éhontée à la liberté d’expression.
La dernière audience s’est tenue le 24 décembre dernier. C’est depuis sa « cage » qu’il s’adresse à vous tous et au députés du Parlement Européen.

 

Sur le même sujet : 
Ukraine, répressions politiques. L'histoire de Rouslan Kotsaba https://www.youtube.com/watch?v=OVUUl...
Ruslan Kotsaba : Je refuse la mobilisation https://www.youtube.com/watch?v=zv-Fp....
Rouslan Kotsaba accusé de haute trahison, arrêté et écroué https://www.youtube.com/watch?v=IfFeq...
Amnesty Internationale : 
L'OPPOSITION POLITIQUE ET LES MÉDIAS HARCELÉS : http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/L...

 

Tags : International Guerre Liberté d’expression Ukraine



Réagissez à l'article

8 réactions à cet article


  • vote
    La mouche du coche La mouche du coche 2 janvier 14:01

    Mais bien sûr. Le type est en prison et publie sur internet. Quel est le crétin qui va croire à cela ? Trop gros passera pas.


    • 15 votes
      V_Parlier V_Parlier 2 janvier 15:15

      @La mouche du coche
      Un proche en visite le filme, c’est aussi simple que ça. Tout le monde sait que ce gars est effectivement en prison depuis des mois, même chez les pro-Kiev durs de durs (qui espèrent bien entendu lui régler son compte pour ce "manque de patriotisme").

      Alors s’il y a quelque chose de gros ici, c’est plutôt votre commentaire.


    • 8 votes
      roman_garev 2 janvier 17:13

      @La mouche du coche

      On voit bien qu’il s’agit ici d’une audience au tribunal, ouverte pour tous. N’importe qui peut y filmer et ensuite publier sa vidéo sur l’Internet. Mais il y a des crétins qui n’arrivent pas à le comprendre...


    • 8 votes
      jacques jacques 2 janvier 20:35

      @La mouche du coche

      une simple recherche sur google t’aurais permis d’éviter ce commentaire...


    • 1 vote
      V_Parlier V_Parlier 2 janvier 15:17

      Avis à "Le Russe" : Après vérification (mal faîte ?) j’avais soumis la même vidéo (dans la file d’attente), mais à présent c’est inutile. smiley


      • 1 vote
        Le Russe Le Russe 2 janvier 17:20

        @V_Parlier

        Salut Vincent, все хорошо ;)


      • 3 votes
        simplesanstete 2 janvier 23:36

        Oui, le russe, à l’ouest de l’ukraine rien ne va plus, un bordel sous respirateur artificiel du FMI et de l’europe en remorque


        • 2 votes
          fandekhadafi 4 janvier 02:32

          Nos braves journalistes et Reporters sans frontières vont sûrement s’indigner.
          Ah non,c’est en Ukraine,pays d’expérimentation pour l’hermétisme médiatique,en prévision de ce qui se trame pour les pays de l’OTAN quand ceux auront leur guerre civile aussi : on bombarde ,personne n’en parlera,on assassine des journalistes,pas vu ni connu,on embauche des bataillons mercenaires,ça n’existe pas...

          Dans la liste des pays le plus dangereux pour les journalistes,enfin comme présentée dans les journaux la semaine dernière,ne figurait point l’Ukraine.

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès