Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort

Le père de la Révolution cubaine Fidel Castro est décédé vendredi soir à La Havane à l’âge de 90 ans, a annoncé son frère Raul Castro en lisant une déclaration sur l’antenne de la télévision nationale.

 

 

Qu’était Cuba avant Castro ? Une petite île insignifiante de l’océan Atlantique !

 

C’est le « Líder Máximo », figure incontournable du XXe siècle, qui donnera à Cuba son envergure internationale en faisant de sa patrie le symbole des espoirs du Tiers-Monde, la figure emblématique de l’anti-impérialisme et l’incarnation des luttes de libération nationale. 

La CIA a voulu se débarrasser de Fidel Castro 638 fois. Stylo, pilules et cigares empoisonnés, LSD, contamination de sa tenue de plongée, armes bactériologiques … la CIA a tout essayé pour de tuer ou faire disparaître le dirigeant cubain. Fidel Castro est finalement mort de vieillesse dans son lit.

Son décès, qui survient à peine deux ans après l’annonce historique du rapprochement entre Cuba et les États-Unis, vient définitivement tourner la page de la guerre froide, qui a mené le monde au bord du conflit nucléaire lors de la crise des missiles d’octobre 1962. Voici un rappel de cet épisode historique dans ce documentaire :

 

 

 

Sources :

- Le Huffington Post

- Potter evo

 

Tags : Etats-Unis International Cuba



Réagissez à l'article

123 réactions à cet article


  • 4 votes
    jean mouche jean mouche 26 novembre 17:36

    nous y sommes, aujourd’hui c’est le futur.

    Coriace le Fidel, dernier du trio fameux avec Yasser et Karol le pape à faire l’ultime voyage.

    Le monde des Idéologies sombre définitivement.

     On est des vieux quoi, en fait... fait chier !


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 21:22

      @jean mouche
      "Le monde des Idéologies sombre définitivement."


      Non, pas du tout. De nouvelles idéologies (théorie du genre, Union Européenne, guerre contre le terrorisme, droit d’ingérence, etc...) ont remplacé les anciennes, tout simplement et comme d’habitude.


    • 2 votes
      jean mouche jean mouche 27 novembre 00:08

      @Qaspard Delanuit

      Bonjour.

      Vous avez écrit idéologie sans majuscule, pas Idéologie avec majuscule. C’est mon âme d’enfant qui a parlé, mais ces vielles idéologies avaient de la gueule, notamment chez les rouges.

      La guerre contre le terrorisme/droit d’ingérence existent depuis des millénaires... Je vais voler mon voisin et le massacrer en expliquant que je n’avais pas d’autre choix face à un tel sauvage...

      U-E : peut-être est-ce une idéologie, mais pas très en forme.

      Théorie du genre : ça c’est comme le savon pour la toilette intime, globalement inutile mais en vente libre.


    • 5 votes
      Hijack ... Hijack ... 26 novembre 18:16

      Repose en paix, Fidel ... Adieu l’Ami !
      Une nouvelle ère commence.


      • 1 vote
        sls0 sls0 26 novembre 18:24

        Je l’ai appris à la radio, j’habite sur une ile voisine qui a toujours été sous domination américaine. Ce matin au commerce du coin les gens en parlaient, en général il était apprécié.
        Il y a toujours un anti américanisme très compréhensible chez les latinos. Coté souffrance et injustice la main des USA n’était jamais loin, Fidel s’y ait opposé.


        • vote
          maQiavel maQiavel 26 novembre 19:32

          Une analyse nuancée de Sapir sur la révolution Cubaine :https://russeurope.hypotheses.org/5460


          • 2 votes
            César Castique César Castique 26 novembre 20:25

            Il était mort depuis longtemps ! 



            Plus personne ne se souciait sérieusement de Cuba depuis que la Soviétie s’était effondrée. 


            Les gouvernements américains faisaient semblant pour ne pas s’aliéner le vote des exilés, mais la niaque n’y était plus.

            • 6 votes
              maQiavel maQiavel 26 novembre 20:40

              @César Castique

              -Il était mort depuis longtemps ! Plus personne ne se souciait sérieusement de Cuba depuis que la Soviétie s’était effondrée

              ------> Détrompez-vous, Fidel était un symbole, celui de l’anti-impérialisme et des luttes pour la libération nationale. Et quiconque s’intéresse un minimum à la chose politique sait que les symboles sont puissants. Et en tant que symbole , il était et reste plus vivant que jamais. Pour preuve , aujourd’hui, nombre de sud-américains, d’africains, d’asiatiques font leur deuil de cet homme, quoi qu’on puisse penser de lui et de la politique qu’il a impulsé. 

               


            • 1 vote
              sls0 sls0 26 novembre 21:57

              @maQiavel
              Le blason de César Castique vient du troisième de Navarre, des carlistes qui se battaient avec Franco. Je crois qu’idéologiquement parlant, César ne peut pas comprendre Castro, c’est un monde différent. La devise de mémoire était le christ et le roi.
              Actuellement le mouvement carliste est divisé : une branche, dirigée par le prince Charles-Hugues de Bourbon-Parme, se définit comme socialiste-autogestionnaire ; une autre, conduite par le prince Sixte de Bourbon-Parme, se réclame des valeurs traditionnelles du carlisme.A priori César est dans la deuxième branche.


            • vote
              maQiavel maQiavel 26 novembre 22:18

              @sls0
              Je comprend mais c’est une dichotomie qui date d’un autre temps. Aujourd’hui, à l’ere de la mondialisation, du mondialsme economico-politique et financier , la lutte se déroule entre ceux qui défendent la souveraineté de leur nation et ceux qui s’y opposent et prônent la dissolution des nations dans des structures supranationales. Castro est le symbole de la souveraineté de Cuba contre l’impérialisme américain et est donc un modèle pour les premiers. Le reste, c’est à dire tout ce qui concerne la politique intérieure de ce pays ne concerne que les Cubains. 

              L’opposition "nationalisme" vs " communisme" n’a plus lieu d’être, on est au XXI ème siècle. 


            • 3 votes
              César Castique César Castique 27 novembre 12:18

               @maQiavel

              « Détrompez-vous, Fidel était un symbole, celui de l’anti-impérialisme et des luttes pour la libération nationale. »

              Oh, vous savez, les symboles, ça vaut ce que ça vaut et ça dure ce que ça dure. Il me semble que de Mao à Chavez, en passant par Cohn-Bendit, René Dumont, Hessel, Assange, Tsipras et Marinaleda, notre époque en fait une consommation boulimique. 

              Chaque coterie a le sien. Tenez, même Cantona a été, quelques semaines durant, érigé en symbole de la lutte contre les banques, en lançant un appel - ridicule parce que d’avance voué à l’échec - aux retraits massifs par les particuliers.


            • 1 vote
              César Castique César Castique 27 novembre 12:22

              @sls0

              « Je crois qu’idéologiquement parlant, César ne peut pas comprendre Castro, c’est un monde différent. »

              Je peux comprendre Castro. En revanche, je ne peux pas souscrire à la conception de l’homme théorisée par les Lumières et leurs héritiers, dont Marx et Engels. Le vrai monde est différent de leur monde à eux.

              « La devise de mémoire était le christ et le roi. »

              Por Dios, por la Patria y el Rey, mais il faut se garder des conclusions hâtives. Je suis agnostique, après avoir été élevé dans la religion catholique, qui n’a pas toujours charrié les bons sentiments poisseux qui l’a pollue de nos jours. 

              Ce qui fait que j’éprouve encore une certaine bienveillance à l’égard de ce catholicisme-là, se situant aux antipodes de la religion du ressentiment que dénonce Nietzsche.


            • 1 vote
              César Castique César Castique 27 novembre 12:24

              @maQiavel

              « … la lutte se déroule entre ceux qui défendent la souveraineté de leur nation et ceux qui s’y opposent et prônent la dissolution des nations dans des structures supranationales. Castro est le symbole de la souveraineté de Cuba contre l’impérialisme américain et est donc un modèle pour les premiers. »

               

              Si Castro s’est retrouvé dans la peau du « symbole de la souveraineté de Cuba contre l’impérialisme américain », ça n’en fait pas pour autant un défenseur de la souveraineté des nations. C’était un internationaliste comme tous les communistes, qui ne font, le cas échéant, qu’exploiter le sentiment national par opportunisme temporaire.

               

              Et si quelqu’un incarne aujourd’hui la souveraineté des nations, c’est Vladimir Vladimirovitch Poutine, qui n’est pas, lui, le chef d’Etat d’une nation folklorique.


            • vote
              maQiavel maQiavel 27 novembre 14:09

              @César Castique

              -Si Castro s’est retrouvé dans la peau du « symbole de la souveraineté de Cuba contre l’impérialisme américain », ça n’en fait pas pour autant un défenseur de la souveraineté des nations. C’était un internationaliste comme tous les communistes,

              ------> Cette dichotomie est révolue aujourd’hui, votre logiciel est obsolète, le monde a changé et les lignes de fractures avec, c’est ainsi que vous avez par exemple de nombreux natios qui saluent la mémoire de cet homme, certes, ils ne font pas partie de l’ancienne génération mais ils vivent avec leur temps. Pour eux, mettre Castro dans la même phrase que Cohn-Bendit n’a pas de sens, au contraire ils vont le mettre avec De Gaulle ou Poutine ( pareil pour Chavez d’ailleurs ).

              Face aux défis de cette mondialisation  impulsée en grande partie par l’empire américain, Castro est aussi un symbole de la souveraineté des nations, les temps ont changé …

              Mais je sais bien qu’à un certain âge on ne peut plus changer de logiciel , il en sera certainement de même de moi dans 30 ou 40 ans si le contexte politique mondial est bouleversé , donc quelque part , je comprend …

              -Et si quelqu’un incarne aujourd’hui la souveraineté des nations, c’est Vladimir Vladimirovitch Poutine

              ------>Le même Poutine qui a rendu un vibrant hommage à Fidel Castro en le décrivant comme « un patriote qui a servi avec dévotion sa patrie » !

              Il est tout à fait normal qu’un président Russe rende hommage à Castro au regard des liens passés mais le fait que Poutine salue en lui le patriote, ce n’est pas rien …

              Mais bon, je ne vous convaincrai pas et ce n’est pas le but, l’essentiel est que vous m’ayez compris …


            • 1 vote
              César Castique César Castique 27 novembre 23:07

              @maQiavel

              "... le monde a changé et les lignes de fractures avecc’est ainsi que vous avez par exemple de nombreux natios qui saluent la mémoire de cet homme, certes, ils ne font pas partie de l’ancienne génération mais ils vivent avec leur temps."

              Moi aussi. A tel point que je ne perds jamais de vue une autre "ligne de fracture", celle qui sépare les pays efficients des pays foireux, et qui est à l’origine de la Grande Migration Sud-Nord en cours depuis plusieurs années.

              Cela fait que je comprends mal les "natios" qui vont chercher des exemples et des modèles chez des bonimenteurs torrentiels, en charge d’Etats exotiques plus ou moins folkloriques, prêtant à sourire depuis que la Guerre froide est terminée.

              "Il est tout à fait normal qu’un président Russe..."

              D’autant plus qu’il est géopolitiquement important pour la Russie de conserver un pied bien ancré dans la Caraïbe et que, sur ce plan, il est question de rétablir une présence militaire russe à Cuba.


            • vote
              maQiavel maQiavel 27 novembre 23:52

              @César Castique

              -A tel point que je ne perds jamais de vue une autre "ligne de fracture", celle qui sépare les pays efficients des pays foireux

              ------> On a pas la même vision du monde , c’est tout , je ne vois pas ce qu’il y’a à dire de plus ,en discuter ne mènerai nulle part …


            • vote
              César Castique César Castique 28 novembre 00:39

              @maQiavel

              "... On a pas la même vision du monde , c’est tout..."

              Ben non, ce n’est pas tout : nous n’avons pas non plus la même vision de l’homme et de ce qu’il est convenu d’appeler l’humanité. Là, maintenant, c’est bel et bien tout ! 

              Pour la suite, je suis bien d’accord avec vous.


            • 3 votes
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 21:40

              Le fait que cet homme fût le symbole de l’anti-américanisme ne m’a jamais impressionné. Je ne vois aucune lumière en lui. Il a juste pris le pouvoir et l’a gardé pour lui, jusqu’à ce que la maladie permette à son frère de s’en emparer à son tour.


              • 2 votes
                Zatara Zatara 26 novembre 21:47

                @Qaspard Delanuit
                jusqu’à ce que la maladie permette à son frère de s’en emparer à son tour.

                comme quoi le droit du sang.....


              • 5 votes
                maQiavel maQiavel 26 novembre 22:06

                "Droit du sang" , je ne crois pas, Raul fait partie du premier cercle depuis le début, il était avec Fidel pendant la rébellion dans la Sierra Maestra , bien avant la prise de pouvoir. Il a toujours été le pragmatique du binôme, celui qui a la tête sur les épaules contrairement à son frère qui était plus un rêveur, un idéologue. C’est un leader du mouvement depuis le départ, il n’a pas été parachuté là parce qu’il sont frères.D’ailleurs la soeur est exilée aux États unis et fait partie des plus grandes opposantes au régime. Elle n’a pas supporté que son frère exproprie leur propriété familiale dans le cadre de la politique de redistribution des terres qu’il a mené. 


              • 1 vote
                Zatara Zatara 26 novembre 22:19

                @maQiavel
                oh je faisais simplement remarqué comme le communisme rejetait en bloc toute forme de dynastie...


              • 1 vote
                maQiavel maQiavel 26 novembre 22:31

                @Zatara
                Les républiques aussi et pourtant un fils peut succéder à son père à la tête de l’Etat dans une république. Ça n’en fait pas une dynastie pour autant, surtout si le fils est élu à la tête de l’Etat et qu’il n’occupe pas le poste par transmission héréditaire. 


              • 1 vote
                Zatara Zatara 26 novembre 22:47

                @maQiavel

                Ça n’en fait pas une dynastie pour autant,

                et si, une "courte" dynastie. Ça s’apparente à une forme de transmission du pouvoir par le droit du sang...même si, en l’occurrence, j’en fait des tonnes pour un frère qui le passe à un autre....

                surtout si le fils est élu à la tête de l’Etat et qu’il n’occupe pas le poste par transmission héréditaire.

                c’est marrant comme vous pouvez défendre le vote quand ça vous arrange et le dénigrer dans le cadre du modus operandi du système politico médiatique....au pire on garde le nom de la mère et le carnet d’adresse/expertise du père, ça passe à travers sans problème....une aristocratie caché dans les méandres de la démocratie. Il y a une bardée de politiciens/politiciennes français qui sont fils de..... et ça marche dans tous les métiers de la culture et des médias aussi


              • vote
                Zatara Zatara 26 novembre 22:49

                @maQiavel
                de là, à parler de sang pourri, comme le faisait cette chère C. Brouni....


              • 1 vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 22:50

                Que ce soit son frère, son cousin ou le chat de sa voisine qui hérite du pouvoir dictatorial importe peu. Ce qui est important, c’est de voir la démence qui fonde cette dictature et que révèle la constitution cubaine.

                Article 5.Le Parti communiste de Cuba, avant-garde organisée marxiste-léniniste de la nation cubaine, est la force dirigeante de la société et de l’État, qui organise et oriente les efforts communs vers les hautes fins de la construction du socialisme et la marche en avant vers la société communiste.

              • vote
                Zatara Zatara 26 novembre 22:53

                @maQiavel
                ...comprendre que ce n’est pas tant le dit système qui compte (du moment qu’il ne vire pas "boucher") que le type d’élite et sa façon de se renouveler (ou pas)


              • vote
                Zatara Zatara 26 novembre 22:58

                @Qaspard Delanuit
                A la limite, doit on encore se focaliser sur ce genre de mièvrerie, quand on sait qu’il s’agit avant tout de s’assurer la pleine possession de l’usage du pouvoir... pour moi, c’est tout autant un texte fondateur d’une secte, alors chercher à déchiffrer les conneries qu’il y a dedans.....seulement savoir ce qu’il s’oblige à réaliser et à respecter envers son peuple et basta. Ils peuvent choisir un drapeau, une couleur, un emblême, un texte fondateur, une blague carambar.....


              • 1 vote
                Zatara Zatara 26 novembre 22:59

                @Qaspard Delanuit
                ...ou se choisir un pays adversaire et faire tout l’inverse, tout en restant aux manettes....


              • 1 vote
                Zatara Zatara 26 novembre 23:00

                @Qaspard Delanuit
                Que ce soit son frère, son cousin ou le chat de sa voisine qui hérite du pouvoir dictatorial importe peu.

                au contraire, c’est un symptôme majeur


              • 1 vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:02

                @Zatara
                "doit on encore se focaliser sur ce genre de mièvrerie, quand on sait qu’il s’agit avant tout de s’assurer la pleine possession de l’usage du pouvoir."


                C’est un document intéressant pour les archives de la psychiatrie. 


              • vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:05

                @Zatara
                "au contraire, c’est un symptôme majeur."


                Possible. Mais alors un symptôme de quoi ?


              • vote
                Zatara Zatara 26 novembre 23:06

                @Qaspard Delanuit
                C’est un document intéressant pour les archives de la psychiatrie.

                mais voyons Qaspard, vous croyez que le père Castro, qui a pondu ce texte avec ces acolytes, y croyait dur comme fer ?? C’est du baratin, et il le savait. Ça n’empêche pas d’y mettre un semblant de forme, quitte à aller dans une folie, autant qu’elle soit la plus classe....


              • 1 vote
                Zatara Zatara 26 novembre 23:08

                @Qaspard Delanuit

                le sang bleu Qaspard, le croisement en vase clos...et peu importe la religion


              • vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:15

                @Zatara
                "mais voyons Qaspard, vous croyez que le père Castro, qui a pondu ce texte avec ces acolytes, y croyait dur comme fer ?"

                 

                Dans les deux cas, ça reste un document psychiatrique intéressant.  "Des débats mobilisèrent alors la population et le projet fut adopté par référendum le 15 février 1976 (98 % de participation et 97, 7 % de votes favorables)" 


              • 1 vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:18

                J’adore ces chiffres improbables !!  smiley


              • vote
                Zatara Zatara 26 novembre 23:19

                @Qaspard Delanuit
                Dans les deux cas, ça reste un document psychiatrique intéressant. 

                surement.... dans quelques années, à décrypter comme un délire mystique....

                "Des débats mobilisèrent alors la population et le projet fut adopté par référendum le 15 février 1976 (98 % de participation et 97, 7 % de votes favorables)"

                flingue sur la tempe ou urnes à double fond ? On dit république bananière pour des pays africains mais il faut savoir que l’expression nous vient d’Amérique du Sud smiley


              • 1 vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:24

                @Zatara
                "à décrypter comme un délire mystique...."

                C’est exactement ça. Les Chinois commencent seulement à être capables de comprendre la folie de leurs grands-parents adorateur de Mao. 


              • 2 votes
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:28

                Le trucage des chiffres des élections et autres faux référendums est aussi complètement délirant. Un manipulateur raisonnable ferait au moins un trucage crédible. Mais là, non, pas question, il faut tordre la réalité pour la faire entrer dans le moule marxiste : le parti est plus fort que le réel.  smiley  smiley


              • vote
                Zatara Zatara 26 novembre 23:28

                @maQiavel
                il n’a pas été parachuté là parce qu’il sont frères

                qu’est ce qui vous permet de le penser ?


              • 2 votes
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 novembre 23:32

                C’est comme Hillary et Bill Clinton : une absolue et pure coïncidence.  smiley

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès