• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hassan Nasrallah : en Corée du Nord, Trump va vers une guerre nucléaire (...)

Hassan Nasrallah : en Corée du Nord, Trump va vers une guerre nucléaire mondiale

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 31 août 2017, à l'occasion de la commémoration de la « Seconde libération » du Liban face aux groupes terroristes
 
 
 
 
 
Transcription :
 
[...] Nous devons bien savoir, ô mes (chers) frères et sœurs, que le projet adverse (américano-israélien) dans la région s'écroule et tombe en pièces, et que les rêves américains et israéliens qui ont été bâtis sur Daech et sur ses sœurs et semblables parmi les groupes takfiris et terroristes, ces rêves et ces espoirs s'effondrent,et que c'est l'Axe de la Résistance qui a infligé une défaite à ce projet, avec l'aide de la Russie, pour être tout à fait franc et honnête. 

Et comme pour toute victoire, il y a un prix (à payer). Si vous perdez, le prix (à payer) est clair. Mais même quand vous gagnez, il y a un prix à payer (mais bien moindre que celui de la défaite). Il est naturel que le Liban victorieux soit soumis à des pressions. Et de même pour la Résistance, qui assurément est soumise et sera soumise (davantage encore) à des pressions. 

Aujourd'hui, une machine (de propagande) énorme œuvre (jour et nuit) à présenter le Hezbollah comme un danger, un groupe destructeur, un problème que (vous), les Libanais, le peuple libanais, devez vous efforcer de résoudre. Demain, ils vont vous créer un (nouveau) problème (de toutes pièces) maintenant qu'on en a fini avec Daech et Al-Nosra. 

Quelqu'un de cynique pourrait nous dire : pour que votre tour ne vienne pas, laissez (subsister) Daech et Al-Nosra (au Liban), pourquoi êtes-vous pressés (d'en finir avec eux et de redevenir la cible principale des USA) ? Voilà si on veut réfléchir de manière cynique. Mais si on pense à l'intérêt national, à la sécurité des gens, de nos proches, à leur bonheur et à leur tranquillité, on réfléchit différemment. 

Les Américains vont donc revenir à la charge et dire, au service d'Israël : « O gouvernement, Etat, partis et peuple libanais, vous avez un problème (majeur) qui s'appelle le Hezbollah. Comment comptez-vous le résoudre ? Le Hezbollah, sa puissance qui augmente (de jour en jour), l'accumulation (d'armes)... » C'est vous qui parlez de l'augmentation de notre puissance. « Sa puissance qui grandit, ce qu'il peut bien faire et préparer, etc. Cela constitue un (gros) problème. Nous devons le résoudre. » Mais ils veulent le résoudre dans l'intérêt de qui ? Dans l'intérêt d'Israël. Certes pas dans l'intérêt du Liban.

Le Hezbollah ne représente pas un danger, ni pour le Liban, ni pour le peuple libanais, ni pour l'Etat libanais. Certes, le Hezbollah représente un danger pour l'occupation israélienne, les appétits d'Israël, et l'hégémonie américaine, ainsi que le projet takfiri. Nous serons donc soumis à des pressions. Et on nous présentera comme le danger, alors qu'en vérité ce sont bien les Etats-Unis qui constituent aujourd'hui le danger. C'est cette administration, l'administration Trump qui constitue le danger. 

Qui est-ce qui met actuellement le monde au bord du gouffre d'une guerre nucléaire mondiale avec la Corée du Nord ? Aujourd'hui, (le sort) du monde est suspendu entre deux personnes, indépendamment de ce qu'on pense de l'un et de l'autre : Trump et Kim-Jong-Un. Le sort du monde est entre les mains de ces deux gens-là. Dieu seul sait ce qu'ils vont faire. Comment ils vont agir, où est-ce qu'ils vont mener la planète, Dieu seul le sait. Tel est le véritable danger.

Aujourd'hui, l'administration Trump a amené les relations avec la Russie au pire niveau, et les relations avec la Chine au pire niveau, au bord de la guerre avec la Chine, en conséquence des tensions en mer de Chine méridionale. Les menaces de guerre continues contre le Venezuela, le renouveau de la guerre en Afghanistan, les menaces d'annulation de l'accord nucléaire avec l'Iran, l'attisement des discordes inter-arabes... Y a-t-il quelqu'un (d'assez crédule) pour croire que cette crise entre les pays du Golfe, entre l'Arabie Saoudite, les Emirats (et le Bahreïn aussi) d'une part, et le Qatar d'autre part, les Etats-Unis ne sont pas capables de la régler ? Par Dieu, ils peuvent la régler en une heure, une demie-heure, un clin d'oeil de la part de Trump ou de ses proches, et cette crise serait réglée. Non ! Les Etats-Unis veulent ces luttes, ces guerres, etc. Ce sont eux le danger. 

Cette administration, cette mentalité qui veut réinstaurer l'hégémonie et s'accaparer le pétrole, l'argent et le gaz, et protéger Israël, (qui est aujourd'hui) inquiet et apeuré. Ce sont eux qui représentent un danger, pas le Hezbollah. Aujourd'hui, la continuation de la guerre contre le Yémen, et l'intensification de cette agression, surtout durant ces dernières semaines, les massacres horribles perpétrés par l'aviation saoudienne contre des civils yéménites désarmés, et qu'on ne peut que condamner. Cette guerre est une guerre américaine par excellence. Si les Etats-Unis voulaient que cette guerre cesse, elle cesserait en une demi-heure. Cela ne (leur) pose aucun problème.

Ceux qui représentent une menace pour la région aujourd'hui, ce sont les Etats-Unis. Même le Pakistan, l'allié historique des Etats-Unis, cette administration a exercé de fortes pressions sur eux, a insulté leur armée, a insulté leur peuple et a insulté leur Etat, et c'est pourquoi ils sont sortis par millions il y a quelques jours pour manifester contre la politique américaine, l'intimidation américaine et les insultes américaines au Pakistan et à l'armée du Pakistan. 

Qui donne le champ libre à Israël dans la région, si ce n'est les Etats-Unis ? Et plus dangereux encore, nous sommes peut-être face à la formulation d'une nouvelle politique américaine visant à imposer un nouveau modèle après la fin de Daech, un modèle nouveau de terrorisme, sous de nouveaux titres, de nouvelles dénominations et de nouveaux slogans. 

Nous devons faire face à ces pressions, quelles qu'elles soient et d'où qu'elles viennent. Comment y faire face en tant que Libanais ? C'est par la persévérance, la convergence et l'unité que nous parviendrons à surmonter cette étape. [...]

Tags : Guerre Corée du Nord Donald Trump




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • vote
    bob14 bob14 4 septembre 16:14

    Mais non..il se "Trump" encore une fois... !


    • 4 votes
      uefrexit 4 septembre 17:19

      L’inconsistance en politique étrangère des States, n’a d’égal que la bêtise dont ils font preuve et, j’en suis certain, Trump subit plus qu’il ne décide, ne dirige. Pareil contre tous les gouvernements ne tombant dans leurs filets ; à moins de disposer non pas d’AdM, mais des moyens de defense et dissuasion. Soit vous vous soumettez, soit on lance les chiens, et, des clebards, ça ne manque pas.


      • 4 votes
        Norman's mum Norman’s mum 4 septembre 17:30

        Chouette, nous allons tous crever.. !

        Enfin, moi c’est en bonne voie, le champignon et les radiations ne vont guère m’abîmer davantage...

        • 2 votes
          Norman's mum Norman’s mum 4 septembre 17:37

          @Norman’s mum

          Une façon comme une autre d’être avant-gardiste, en avance sur son temps...


        • 3 votes
          Zatara Zatara 4 septembre 21:12

          @Norman’s mum
          le retour de la matriarche de l’enfant prodigue, ça fait plaisir.


        • 2 votes
          guepe guepe 5 septembre 01:13

          Je copie colle un com vu sur un forum qui me semblait pertinent :
          Les grands gagnants sont les Etats Unis : leurs alliés psychotent à mort et vont être de plus en plus demandeur du parapluie américains - que ces derniers leur vendront chèrement. Washington va renforcer sa présence dans la région et l’emprise sur ses vassaux, à l’inverse la CN s’émancipe un peu plus de la Chine et de la Russie ; et tout le monde va s’armer de plus belle dans la région, distrayant autant de ressources qui aurait pu servir à leur développement, surtout vrai pour la Chine. Et le processus est un cercle vicieux puisque chacun réagira à la monté en puissance des autres. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès