Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La mise en cause d’Angela Merkel par Sahra Wagenknecht

La mise en cause d’Angela Merkel par Sahra Wagenknecht

Le 26 novembre 2014, devant le Parlement allemand (le Bundestag), Sahra Wagenknecht [1] accuse Angela Merkel de servir les intérêts américains, de façon claire au détriment du bien-être des citoyens allemands et de l’Union européenne.

 

Si quelque chose de bon est sorti du coup l’Ukraine et la Guerre froide qui s’en est suivi entre, d’une part, la Russie et, d’autre part, les États-Unis et l’Union européenne, c’est que le monde entier a maintenant compris à quel point les dirigeants européens sont invertébrés et corrompus, et Angela Merkel ne fait pas exception à cette règle.

 

Source : France Saker
 

allemand sous-titré en français

 

Transcription du discours de Sahra Wagenknecht

 

On a l’impression qu’il y a quelque chose, Mme Merkel, que vous pensez être encore plus important que les intérêts des entreprises allemandes, ce sont les intérêts du gouvernement américain et des entreprises américaines.

 

Dans votre discours à Sydney, Mme Merkel, vous vous êtes terriblement indignée par le fait que 25 ans après la chute du Mur de Berlin, il continue d’exister une ancienne façon de penser selon des sphères d’influence qui piétinent le droit international.

 

 » Qui aurait cru cela possible ? « , avez-vous dit !

 

Cela soulève plusieurs questions :

  • Mme Merkel, dans quel monde vivez-vous ?
  • Et où avez-vous vécu ces 25 dernières années ?
  • Où étiez-vous, lorsque les États-Unis ont piétiné le droit international en Irak, afin d’étendre leur sphère d’influence sur le pétrole irakien ?
  • Où étiez-vous, quand le droit international en Afghanistan était (et est toujours) bafoué, avec la participation de l’Allemagne ?
  • Où étiez-vous quand la Libye a été bombardée, lorsque l’opposition syrienne a été armée et affiliée à ISIS [l’État islamique] après les livraisons d’armes ?
  • Tout cela était-il, à votre avis, conforme au droit international ?

 

Bien sûr, ce n’était pas du tout à propos de sphères d’influence !
Je peux vous recommander de lire le livre de Zbigniew Brzezinski, qui a longtemps été un pionnier de la politique étrangère américaine. Le beau titre de ce livre, écrit en 1997, se présente ainsi : » Le grand échiquier : la primauté de l’Amérique et ses impératifs géostratégiques « .

 

En ce qui concerne l’Europe, Brzezinski plaide pour un élargissement décisif de l’Otan vers l’est : d’abord en Europe centrale, puis dans le Sud, puis dans les pays baltes et enfin en Ukraine.

 

Parce que, comme l’auteur le justifie de façon convaincante, « chaque étape de l’expansion étend automatiquement la sphère immédiate d’influence des États-Unis « .

 

C’est une vieille façon de penser en termes de sphères d’influence, mais qui a été mise en œuvre avec succès, et vous ne l’avez vraiment jamais, jamais remarqué, Mme Merkel ?

 

Au contraire, vous apparteniez à ceux qui ont ensuite transposé et supporté cela en Europe !

 

Vous étiez juste l’un des vassaux qui utilisaient les mots de Brzezinski pour endosser cette stratégie !

 

[Le Président] Mme Wagenknecht, laissez…

 

… Je parlais de Brzezinski, de l’élargissement de l’Otan à l’est et la politique allemande à cet égard.

 

Mme Merkel, maintenant vous avez conduit l’Allemagne à réveiller la Guerre froide avec la Russie, à empoisonner le climat politique et mettre en péril la paix en Europe.

 

Vous êtes à l’origine d’une guerre économique insensée, qui nuit massivement et principalement à l’économie allemande et européenne.

 

Et quand vous pleurnichez, vous n’êtes pas de ceux qui travaillent pour des entreprises dont les commandes ont fortement chuté, vous n’êtes pas de ceux qui gèrent ces entreprises ou travaillent pour elles.

 

Vous n’avez pas à supporter les dures conséquences de ce que vous avez fait.

 

Vous nous avertissez qu’il y a le feu, Mme Merkel, mais vous êtes parmi ceux qui tournent autour avec des allumettes enflammées.
L’escalade verbale est toujours ce qui précède le pire ! C’est ce que Hans-Dietrich Genscher vous a dit après votre discours à Sydney.

 

Non, cela ne veut pas dire que nous aimons Poutine, ou le capitalisme russe avec ses oligarques, mais la diplomatie exige de prendre au sérieux les intérêts de l’autre côté plutôt que de les repousser par ignorance.

 

Et il ne peut pas être ignoré que Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl presque avec exactement les mêmes mots avertissent que sans un partenariat germano-russe la stabilité et la sécurité en Europe est possible.

 

L’ancien président du Parti social-démocrate (SPD), Platzeck, a souligné que le commerce entre la Russie et les États-Unis a augmenté cette année, tandis que le commerce entre la Russie et l’Union européenne, principalement l’Allemagne, a connu un énorme effondrement. En réaction, l’Union chrétienne-démocrate [La CDU, le parti de Merkel, NdT] essaie de coincer les gens comme M. Platzeck, et d’autres supposés apologistes de Poutine à la conférence des Dialogues de Saint-Pétersbourg.

 

Au lieu de prôner la compréhension, vous encouragez l’ignorance ! En Ukraine, vous coopérez avec un régime, dans lequel les fonctions importantes des services de police et de sécurité sont occupées par des nazis reconnus !

 

Le Président Porochenko parle de Guerre totale !. Il a arrêté tous les paiements aux retraités et aux hôpitaux dans l’est de l’Ukraine !
Et pour le Premier ministre Iatseniouk les insurgés sont des créatures, qui doivent être détruites.

 

Au lieu de travailler avec ces voyous, nous avons à nouveau besoin d’une politique étrangère allemande dans laquelle la sécurité et la paix en Europe est plus importante que les instructions de Washington.

 

En cette année qui marque le centenaire de l’éclatement de la Première Guerre mondiale et 75 ans après celui de la Seconde Guerre mondiale dans une telle année il serait, je pense extrêmement approprié de rappeler une phrase de Willy Brandt : « La guerre, ce n’est pas l’ultima ratio [dernier argument raisonnable - Lat.], la guerre c’est est l’irratio ultima » [dernier argument stupide Lat.].

 

La guerre ne peut pas être utilisée comme outil politique plus longtemps, Mme Merkel !

 

Donc, revenez à la voie de la diplomatie, la levée des sanctions !
Et si, en fait, il y a dans le SPD des voix appelant au bon sens en politique étrangère, de Helmut Schmidt à Matthias Platzeck, alors s’il vous plaît écoutez, Mme Merkel, la voix de vos partenaires de la coalition !

 

Arrêtez de jouer avec le feu !

 

Je résume : Vous avez gaspillé tous les gains de la d » politique et conduit l’Europe dans une nouvelle guerre froide, et au bord du précipice, parce que vous n’avez pas le courage de vous lever contre le gouvernement américain.

 

Ce n’est pas quelque chose dont vous pouvez être fière.

 

Dans tous les cas, les citoyens de notre pays méritent une meilleure politique, une politique où l’appel à la prospérité pour tous est enfin à nouveau pris au sérieux, ainsi que le retour à une politique de voisinage amical avec tous nos voisins européens.

 

Sahra Wagenknecht
Traduit par Jean-Jacques pour VineyardSaker.fr

 

Note

[1] Sahra Wagenknecht est une femme politique allemande, docteur ès sciences économiques, députée au Parlement allemand (le Bundestag) et vice-présidente du Parti de gauche (Die Linke). (Wikipédia, français)

Source : Watch This Prominent German Politician Hammer Merkel for Being a US Stooge (Sahra Wagenknecht) (russia-insider, anglais, 09-12-2014)

 

 

Pour approfondir sur le sujet

 

Tags : Politique Allemagne International Angela Merkel



Réagissez à l'article

34 réactions à cet article


  • 15 votes
    howahkan hotah howahkan hotah 10 décembre 2014 10:02

    wow..................ça commence a se fissurer....la tour de SArUman et de SAUron est menacée...le pouvoir total violent c’est fini bientot, ou alors ce sera nous....j’entends l’Univers dire : bon débarras  smiley.....le crime comme manière de vivre les uns contre les autres va finir...

    mais les élites criminelles sont la créature du bon peuple, qui est tout sauf bon ..


    • 3 votes
      lupus lupus 10 décembre 2014 23:12

      excellent le parallèle, Merkel a une tète d’orque ! hollande un hobbit, le petit gros sam le jardinier smiley , draghi c’est gollum


    • 1 vote
      howahkan hotah howahkan hotah 11 décembre 2014 09:19

      ,-)...............


    • 17 votes
      michel-charles michel-charles 10 décembre 2014 10:03

      Il est triste de voir notre classe politique comme sous la quatrième république de Pétain s’agenouiller devant le IV Reich et les fachos étanusiens.. ?

      De Gaulle revient...ils sont devenus fou...

      • 17 votes
        CyQlotron CyQlotron 10 décembre 2014 10:22

        très bonne oratrice !! Angela s’en est pris plein la poire, bravo ! et qui plus est cette parlementaire est plutôt jolie dans sa robe rouge soutien gorge noir et talons aiguille.... hummm je m’égare... ^^^


        • 2 votes
          Marioupol Marioupol 10 décembre 2014 15:27

          Phallocrate !


        • 2 votes
          CyQlotron CyQlotron 10 décembre 2014 16:28

          J’assume !!!


        • 12 votes
          CyQlotron CyQlotron 10 décembre 2014 16:30

          d’autant que vous utilisez la photo d’une immonde femme "politique" totalement stupide dénuée de tout bon sens et soumise à des lobby communautaire... quel vertige je suis ravie de votre commentaire ^^^


        • 12 votes
          Hieronymus Hieronymus 10 décembre 2014 11:10

          Ce qu’elle dit est tout à fait juste même si elle reste très en retrait sur l’Ukraine (elle ne parle que des théâtres d’opération précédents) on aimerait avoir un peu plus de députés en Europe de cette trempe capables d’énoncer ces vérités de bon sens !

          le hic c’est qu’elle est membre de Die Linke (extrême gauche) réputée extrêmiste et perd de ce fait en crédibilité, cela aurait une toute autre portée si le discours était tenu par un membre d’un parti traditionnel comme le SPD

          .

          sinon la meuf, ouais pas mal "ça en jette"


          • 13 votes
            lemi lemi 10 décembre 2014 12:31

            le fait qu’elle soit d’extrême gauche ça fait perdre en "crédibilité" = elle dit des choses qui sont fausses ?
            ou bien en "crédit" : personne n’osera prendre en compte ce qu’elle dit pour des raisons idéologiques ?
            Je pense que Hieronymus a choisi un verbe permettant de jouer sur les deux tableaux.


          • 11 votes
            Avlula 10 décembre 2014 13:07

            Ben non, c’est un discours cohérent avec son parti, pourquoi "extrême" ? C’est la gauche, c’est tout... On n’en a plus chez nous des comme ça. Plus beaucoup.


          • 5 votes
            Hieronymus Hieronymus 10 décembre 2014 15:49

            la remarque de Lémi est juste

            plutôt que crédibilité, il aurait mieux valu parler de manque de poids dans l’opinion publique, perso je connais mal Die Linke dirigé par Oskar Lafontaine (qui au passage est réputé "se taper" Wagenknecht, ça sert d’être chef de parti) qui est un type intelligent, moins outrancier et braillard que Mélenchon, mais reste qd mm un opportuniste voire un escroc de la politique, pas mal démago à son niveau !

            .

            2 remarques à titre de défense (modérée) de Merkel :

            elle est bien moins nulle que Hollande et hormis son fervent atlantisme, elle défend plutôt bien les intérêts de l’économie allemande, en témoignent les résultats ; croissance, exportation, balance des paiements

            l’Allemagne est un pays occupé militairement par les USA depuis 1945 et n’a jamais eu depuis d’autonomie politique, l’atlantisme des politiciens allemands est tt de mm plus compréhensible et excuisable que celui des politiciens français, véritable reniement en forme de trahison


          • 5 votes
            doslu doslu 10 décembre 2014 16:28

            Sauf que die linke vient de se faire élire dans un lander allemand y’a quelques jours
            informez vous

            http://blogs.mediapart.fr/blog/francoise-diehlmann/081214/die-linke-au-pouvoir-en-thuringe-change-le-paysage-politique-allemand


          • 10 votes
            Toyet 10 décembre 2014 17:29

            Die Linke c’est la gauche pas l’extrême gauche à moins que le SPD soit de gauche mais comme dirait Coluche ça se saurait.......


          • 3 votes
            Allexandre 11 décembre 2014 15:12

            Justement Hieronymus, réfléchissez !! Aucun membre d’un parti traditionnel ne pourrait avouer de telles vérités, car ils sont tous vendus à l’empire américano-sioniste et donc à Wall Street. Perso je ne vois pas en quoi le fait qu’un membre de la gauche "extrême" parle ainsi est gênant. On n’est plus au temps du communisme révolutionnaire. Il faut regarder les choses avec un peu plus de hauteur. La "peur du rouge" est surannée. La fascisation de l’Europe est bien plus inquiétante.


          • 11 votes
            Romios Romios 10 décembre 2014 11:14

            Quelle classe !


            • vote
              FifiBrind_acier 11 décembre 2014 11:29

              Son analyse est quasiment la même que celle d’ Asselineau, depuis des années.


              Dommage qu’elle n’aille pas au bout de sa logique, et veuille " Une autre Europe", plutôt que d’en sortir...

              " Merkel encaisse sans broncher un discours cinglant sur sa soumission euro-atlantique", par Asselineau.

            • vote
              COURTILLE COURTILLE 13 décembre 2014 22:52

              Je regrette pour ma part que cette députée pleine de vigueur appartienne à un parti qui prône lui aussi une "Autre Europe". Je regrette qu’elle n’ait pas poussé son analyse jusqu’à comprendre que c’est la prétendue «  construction européenne » elle-même qui relève d’une géopolitique sionisto américaine de domination du monde.

              Il n’en demeure pas moins que ce discours - quoi que trop naïf sur l’UE - est un discours courageux ; et que l’attitude silencieuse et presque penaude avec laquelle la Chancelière d’Allemagne est constitutionnellement obligée de l’écouter fait plaisir à voir.

              Cette vidéo révèle, a contrario, à quel point la démoncrassie est bien vivante de facto en France. On n’imagine pas un tel discours au Palais Bourbon, dans la bouche d’aucun de nos députés. Quiconque se hasarderait à le prononcer serait aussitôt taxé de
              « antisémite » « complotiste » et « d’anti-américanisme primaire » par les chiens de garde de la sphère politico-merdiatico juive.


            • 17 votes
              Schweizer.ch 10 décembre 2014 12:47

              Sur quoi, Angela Merkel a été confirmée à la tête de la CDU par 96,72 % des votants, ce qui démontre que c’est tout son parti qui est acquis à l’édification du Nouvel Ordre Mondial, téléguidé par Washington.


              Maintenant, c’est au peuple allemand de réagir, il a appris à ses dépens ce qu’il peut en coûter de suivre aveuglément un chancelier, ou une chancelière....

              • 1 vote
                doslu doslu 10 décembre 2014 16:32

                EHHH bin ouais du suisse casque a boulon c’etait la seule candidate


              • 1 vote
                AlainV 12 décembre 2014 00:07

                La Merkel, pâlotte et insipide s’il en est, est le parfait pantin de la politique des multinationales qui gouvernent aux US comme en France, en GB ou en Allemagne.
                C’est à proprement parler "la chancelière normale", même pas féminine, comme la Von der Leyen.
                Mais pourquoi les politiques se sont-ils vendus de la sorte ?


              • 4 votes
                Fidol Castré Fidol Castré 10 décembre 2014 14:07

                Même Bernard Guetta sorte de sous-Duhamel de l’establishment du PAF français s’est remarquablement payé Angela, sa politique austéritaire pour l’Europe...

                Mais pour une fois ça fait du bien à écouter chez les socio-mous de France Inter.


                • 6 votes
                  un primate un primate 10 décembre 2014 18:05

                  Hou-là ! Elle va avoir des problèmes, la dame !


                  Les services secrets vont trouver le selfie qu’elle a envoyé à son fiancé du temps où elle était encore étudiante !

                  Merkel fait une drôle de tronche. Mélange de lassitude et d’indifférence. Une vraie tronche de traître ! Cause toujours ! semble-t-elle dire.

                  • 7 votes
                    samagora95 samagora95 10 décembre 2014 20:08

                    Ce qui se passe n’est même pas dans l’intérêt des Américains (je parle du peuple), il faudrait donc remplacer les USA par celui qui est la cause à dessein de tout ce foutoir, à savoir Israël et sa diaspora, obnubilé par le grand Israël et la volonté d’en faire le centre du monde, ils commette des crimes et des attentats ignobles, massacrant des êtres humains par millions sans que personne n’ose l’ouvrir.


                    Merkel comme beaucoup d’autres (hauts dirigeants) trouvent que ce projet est bon, perché dans leur tour d’ivoire et à l’abris de leurs machines destructrices, ils décrètent que le sacrifices en vaut la chandelle !

                    NON ! aucun objectif ne peut justifier tous ces massacres et toute cette barbarie, nos dirigeants ont perdus la tête voilà la réalité.


                    • 4 votes
                      Parrhesia 10 décembre 2014 20:47

                      Nous ne saurions mieux dire que madame Wagenknecht, bien que, de notre part, ce serait une grande maladresse diplomatique de le dire !

                      Le moins que nous puissions faire est donc de lui présenter nos compliments et nos respects !


                      • 6 votes
                        eau_du eau_du 10 décembre 2014 22:05

                        Bonjour Le Russe,
                        .
                        L’analyse de Sarah Wagenknecht est partagé par le président de l’UPR.

                        .

                        Il se passe la même chose en France qui est gouverne par des gens servent des intérêts étrangers ...

                        .

                        Français Asselineau : Qui gouverne la France ?


                        • 6 votes
                          Hijack ... Hijack ... 11 décembre 2014 01:02

                          Quelle femme !!! ... la pov Merkel faisait pâle figure.
                          .
                          Quand ils se réveillent les allemands, ça laisse pas indifférent ...mais il était temps.


                          • 1 vote
                            AlainV 12 décembre 2014 00:02

                            Cela fait pas mal d’années qu’elle officie magistralement au Bundestag, la Wagenknecht. Et il faut l’entendre en VO, ça marque !
                            Faut dire qu’être au lit avec Oskar Lafontaine, ça vous donne de l’assurance. Je la verrais bien chancelière un jour, quand le monde sera devenu plus humain.


                          • 1 vote
                            morice 11 décembre 2014 14:41

                            la belette a "a fréquemment apporté un fort soutien aux gouvernements de gauche en Amérique Latine, comme celui d’Hugo Chávez"..


                            c’est dire si elle s’y connait en économie.. la marxiste attardée.

                            et en trafic de cocaïne, celui entretenu sous Chavez, elle s’y connait aussi ???

                            • 3 votes
                              Dudule 11 décembre 2014 17:55

                              D’après des journalistes, les FARC se financeraient en partie par le trafic de cocaïne, ce qui est fort possible.

                              Chavez à chercher la paix en Colombie en soutenant les négociations entre le gouvernement et les FARC.

                              Donc, d’après d’autres journalistes et les mêmes, très professionnels et très sérieux comme on en connaît beaucoup, Chavez trafiquait de la cocaïne... CQFD.

                              "La madame est méchante parce qu’elle soutenait Chavez qui trafiquait la cocaïne...". Le rapport avec la choucroute ? Avec ce que dit la méchante dame d’extrême gauche qui mange des enfants ?

                              Le genre de trucs débiles qu’on lit parfois (souvent)...

                              Très bon discours de Sahra Wagenknecht au demeurant. Ce n’est pas le premier, et sûrement pas le dernier.


                            • 7 votes
                              zygzornifle zygzornifle 11 décembre 2014 16:55

                              Les Américains sont un véritable cancer , ils s’infiltrent partout et arrosent d’argent bien frais tous les politiques corruptibles (qui en réclament toujours plus) c’est a dire la plus grande majorité , ceux qui ne sont pas corrompus n’ont pas un poste intéressant pour l’oncle Sam ....


                              • 1 vote
                                AlainV 11 décembre 2014 23:57

                                Excellent discours, qui met les points sur les i et frappe là où ça fait mal.
                                Pour ceux qui entendent l’allemand, voici la vidéo :
                                https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gnHPmcUgfRU

                                Et en termes plus mesurés que Méluch’ !


                                  • vote
                                    coinfinger 15 décembre 2014 09:21

                                    Enfin !
                                    Alors voilà une femme qui sonne la chasse à la Merkel . Il est plus que temps . D’autant que la mémére stasi , avec son dossier CIA ,elle commence à nous faire la morale . En soi c’est bien , parce que nos politiques sont corrompus jusqu’à la moelle , mais elle le fait mal , en ne précisant pas en quoi consisterait les réformes . çà revient donc à battre encore plus l’ane pour qu’il fasse un effort qu’il ne peut pas faire .
                                    Dans la foulée , cerise sur le gateau , on pourrait avoir un président BCE Allemand , du fait que Draghi il fatigue , il arrive pas à faire des QE . La bonne nouvelle serait alors la panique sur les marchés financiers . La mauvaise serait que les Français , n’ayant toujours rien entravé , veuillent revenir au Franc , euro-Franc , ou autre ? de façon à ne pas contrarier , nos chers élus locaux dans leur retours à leurs investissements , couteux et inutiles mais combien lucratifs pour eux .

                                    

                                    Ajouter une réaction

                                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                                    FAIRE UN DON







Palmarès