Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Laurent Gbagbo à la CPI, entretien avec son conseiller Bernard (...)

Laurent Gbagbo à la CPI, entretien avec son conseiller Bernard Houdin

Alors que Laurent Gbagbo est actuellement jugé à la Cour Pénale Internationale à la Haye, nous avons souhaité rencontrer Bernard Houdin, un des conseillers de l’ancien président ivoirien. Pour mieux comprendre comment la Côte d’Ivoire en arrivée là, nous remontons dans le temps, jusqu’à la mort de Félix Houphouët-Boigny en 1993. Nous évoquons bien sûr l’accession au pouvoir de Gbagbo en 2000, le bombardement du camps militaire français de Bouaké en 2004, le rôle de Guillaume Soro et de Alassan Ouattara dans la déstabilisation de la Côte d’Ivoire, et enfin l’élection présidentielle de 2010, pour laquelle nul ne peut décemment nier l’ingérence américaine et française. Nicolas Sarkozy ira même jusqu’à déclarer « On a sorti Gbagbo, on a installé Ouattara ».

 

A l’issu de cet entretien, on comprends mieux la colère et la détermination des nombreux ivoiriens qui continuent à soutenir leur président déchu, et à demander à ce que justice soit faite. Ce qui semble mal engagé à la CPI… En attendant la fin du procès, vous pouvez vous plonger dans l’ouvrage dont Bernard Houdin est l’auteur : « Les Ouattara, une imposture ivoirienne », sorti aux Éditions du Moment.

 

Raphaël Berland

 

 

Tags : International Nicolas Sarkozy Côte d’Ivoire



Réagissez à l'article

9 réactions à cet article


  • 1 vote
    maQiavel maQiavel (---.---.---.98) 11 février 18:54

    La CPI est clairement un outil au service de l’empire américain et de ses vassaux, une juridiction transnationale, dont le but est de juger ceux qui ne se conforment pas aux exigences de l’ Empire (ce qui est ironique, c’est que les Etats unis n’ont pas ratifié le traité de Rome, autrement dit aucun américain ne peut être inculpé par cette juridiction smiley ). 

    On sait que Soros est un contributeur de la CCPI ( organe de propagande de la CPI).
    D’ailleurs, l’ancien procureur de la CPI ( monsieur Ocampo) est un agent de la CIA ( cfr son ONG en argentine qui fut dans les années 90 financées par des fonds occultes).

    Il existe une enquête très fouillée du journaliste d’investigation Charles Onana sur la question :http://www.politique-actu.com/actualite/secrets-justice-internationale-enquetes-truquees-genocide-rwandais-charles-onana/753192/


    Au delà du cas de la CPI, fondamentalement, aucune justice internationale ne pourra être crédible tant que les relations internationales seront régies par les rapports de force. Le hic, c’est que ça fait des millénaires que les relations internationales sont régies ainsi... 

    Ces institutions sont condamnées à n’être des outils de domination des plus forts sur les plus faibles...


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel (---.---.---.98) 12 février 19:08

      Donc le traité de Rome stipule que la CPI peut juger un individu si : 

      1. Son pays a signé le statut de Rome ( ce qui n’était pas le cas de la côte d’ivoire au moment du transfert de Gbagbo). 

      2. Le conseil de sécurité de l’ONU l’autorise. 

      Aucune des deux conditions n’est respectée, ce procès est donc illégal même selon les normes internationales. Ce n’est donc pas qu’une question de légitimité, même la légalité de ce procès est remise en question. smiley

      C’est dire à quel point cette CPI est une mascarade. En tous cas, c’est un beau cas d’espèce qui montre encore une fois que le rêve kantien d’un ordre international fondé sur la morale et non sur la force restera encore longtemps très éloigné. C’est avant tout une question de puissance !

      Très bonne interview. 


    • 1 vote
      Lisa Sion Lisa Sion (---.---.---.79) 11 février 19:11

      je n’aurai qu’une sentence, Objection votre Herreur !


      • vote
        maQiavel maQiavel (---.---.---.98) 11 février 20:31

        @Bainville
        C’est en effet l’ordre (le désordre) des relations internationales... 


      • 2 votes
        frugeky (---.---.---.53) 12 février 10:37

        Au-delà des problèmes liés à la légitimité de la CPI, il y a dans cet interview des révélations sidérantes, pour moi, concernant le bombardement de la base française (ayant fait plusieurs morts) sous l’ordre des autorités politiques...françaises !


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel (---.---.---.98) 12 février 18:12

          @frugeky
          Il y’a des reportages, des enquêtes qui expliquent en long et en large et de façon très professionnelles cet événement que l’on peut qualifier d’opération sous faux drapeau. 

          C’est effectivement quelque chose de connu depuis plusieurs années qu’on ne peut pas attribuer à d’éventuels fantasmes de Houdin... 


        • 2 votes
          frugeky (---.---.---.151) 13 février 01:25

          @maQiavel

          J’en étais totalement ignorant. Si vous aviez l’amabilité de faire tourner vos sources, je vous en serais grandement reconnaissant. Si c’est chose connue, comment se peut-il qu’il n’y a pas eu le moindre début de scandale ?


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel (---.---.---.98) 12 février 13:57

          Une petite remarque pour Raphaël : quand tu te trompes au début de l’interview sur le parcours de Houdin à science po et que tu dis " je suis journaliste alternatif je ne suis pas journaliste de métier vous l’aurez compris ",je sais bien que c’est une boutade mais ça donne la désagréable impression que tu te dénigre. 

          Le cercle volontaire est un média alternatif avec peu de moyens mais qui est, je trouve, de loin, meilleur que beaucoup médias bourrés de journalistes de métier qui racontent doctement des conneries à longueur de temps, tu n’as pas à être complexé ou à rougir devant eux, tu peux me croire. 
          Je ne te demande pas de devenir orgueilleux mais simplement d’éviter de rabaisser ton travail par ce genre de remarque inutile, les autres ne te feront pas de cadeau, tu le sais bien, ne leur tend pas le bâton pour te faire battre. 
          Si je te le dis, c’est que j’ai de l’estime pour ton boulot qui ne mérite pas ce type de remarque, même si ce n’est qu’une boutade. Je te souhaite bonne continuation. 

          • 1 vote
            michel-charles michel-charles (---.---.---.159) 14 février 11:15
            Il est Gbagbo mon dictateur.. ?
            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès