• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Trump en Arabie Saoudite : extrait d’un discours très préoccupant

Trump en Arabie Saoudite : extrait d’un discours très préoccupant

Pour ceux qui espéraient, avec l’élection de Donald Trump, une politique étrangère alternative des Etats-Unis, je crois que c’est raté. Pour son premier voyage à l’étranger, le président américain a commencé par une visite en Arabie Saoudite. Voici quelques extraits du discours de Donald Trump à Riyad :

 

« Guerre du Bien contre le Mal, des gens censés contres les barbares », guerre contre le terrorisme, diabolisation de l’Iran, de la Syrie, du Hezbollah et du Hamas, le président américain a en revanche a été très obséquieux envers ses hôtes saoudiens, soulignant qu’ils ont signé pour 400 milliards de dollars de contrat (dont plus de 100 milliard pour l’armement), et se réjouissant de l’octroi de pouvoirs supplémentaires au femmes saoudiennes d’ici 2030.

 

Point très surprenant : il appelle tous les pays arabo-musulmans à chasser les terroristes hors de leurs frontières (et par conséquences, à les répandre dans le monde) là où l’on aurait pu s’attendre de sa part, à ce qu’il appelle plutôt à les tuer (ce qui ne serait pas une solution en soit) ou à les capturer.

 

 

Montage réalisé par Raphaël Berland, pour le Cercle des Volontaires
(source : France 24)

 

Tags : Iran Terrorisme Arabie Saoudite Donald Trump


Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • vote
    Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 22 mai 10:24

    Une conversation secrète sur périscope a été captée récemment :
    Trump : Haooow les bugnoules cowmancent à m’irrriter le coeurrr yeah, what do we have de plus big que la MOAB captain Murdok ?
    .
    Captain Murdok : The Nukes President ! The Nukes

    .
    Trump : Aooow, okay, so, then balancez la nuke sur les bugnoules d’Irak please..
    .
    Captain Murdok : Irak President ? You sure ?
    .
    Trump : Aoooow, I’m so stupid, excuse me Captain, I mean Iran, with a fucking N in the end of that ugly name not à bloody disgusting K you know ha ha ha... So strike Nukes massively on Iran, ça va les calmer a little bit ces bugnoules bouffeurs de loukoums, c’est pas bon pour la fitness de Melania, les loukoums, so let’s do it, make Amerikkka great again...
    .
    Captain Murdok : YES SIR !
    .
    Trump, all right, je vais buffer mes pop corn en watchant le super bowl, right now, so long captain, good luck, may god bless you and Amerikka forever, we are making history soldier, we are heroes...
    .
    Captain Murdok : YES SIR !


    • 3 votes
      Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 22 mai 10:51

      350 milliards de dollars de deal, ça vaut bien le coup de lécher quelques fions au passage, si ses discours son autant suivis d’effets que ceux de sa campagne, que du blabla diplomatique pour un gros tas de pognon, as usual...


      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 22 mai 10:52

        L’Arabie Saoudite, l’autre patrie des droadloms achetés en solde


        • 4 votes
          fred fred 22 mai 11:14

          Ce mec est un enfoiré !


          • 1 vote
            Olivier Perriet 22 mai 13:39

            @fred

            Déjà je vous serais obligé d’être plus poli envers votre candidat, remember smiley

            Et deuxièmement, attendez un peu de voir.

            Et troisièmement, la politique russe, collée serrée avec l’Iran et le Hezbollah, n’est pas vraiment mieux.

            Et quatrièmement, Hillary Clointon n’aurait pas fait mieux.

            Et cinquièmement, il parle beaucoup mais pour le reste, revenez au point n° 2.


          • 3 votes
            Joe Chip Joe Chip 22 mai 11:17

            Il faut vraiment ne rien comprendre à rien pour avoir cru ne serait-ce qu’à la possibilité d’une politique "alternative" au MO de la part de Donald Trump, mais on en attend pas moins des pieds nickelés de la dissidence du net. 

            Trump a toujours dit qu’il ferait "payer" à ses alliés le soutien diplomatico-militaire des USA, il n’a jamais annoncé qu’il renverserait la table, et bien voilà, c’est le retour à l’ordre du pétro-dollar et à la géopolitique traditionnelle des USA dans la région (pacte du Quincy). 

            Les antisystèmes de tout poil, soraliens, antisionistes, "patriotes" et autres experts de forum encore cocus sur toute la ligne. Ah oui, Trump allait s’allier avec les Russes et se mettre en pointe de la révolte globale des nations contre les méchants sionistes et leurs alliés saoudiens qu’il accusait d’avoir fomenté le 11 septembre et de financer le terrorisme international... on allait voir ce qu’on allait voir.

            L’ironie, c’est que Trump a balayé par cette seule visite les efforts - relatifs mais réels - entrepris par le "sioniste" Obama pour désengager les USA de la région, modérer le soutien à Israel et renvoyer Iraniens et Saoudiens à leur responsabilité respective. Là, c’est la fête à Riyad, l’orgie en prévision à Tel-Aviv. L’Etat profond ne pouvait pas rêver un président plus zélé, de même que l’AIPAC et les néocons adeptes de la rhétorique du combat messianique du "bien contre le mal" revenue en force au coeur de la diplomatie américaine à travers le discours de Trump aux nations arabes (comprendre sunnites), sans parler des caciques du parti républicain qui sont en rut. Le "mal" étant l’Iran et les chiites.

            En échange du cadeau à 380 milliards de dollar - à mettre en rapport avec les 10 petits milliards ridicules obtenus par la diplomatie française accusée à l’époque de se "soumettre" aux Saoudiens - Trump s’est en effet engagé à combattre dans les années à venir l’influence iranienne (et donc russe...) dans la région. Il leur a même accordé le blanc-seing sur la question des droits de l’homme.

            Autant dire que les réseaux saoudiens vont avoir les coudées franches dans les années qui viennent pour financer la propagande wahhabite et la progression de l’islamisme radical.

            • 3 votes
              attis attis 22 mai 12:55

              @Joe Chip
              Au moment de son élection, j’avais dit que ce mec serait un Sarkozy bis. Pour l’instant, je ne me suis pas trompé. Il y a vraiment beaucoup de points communs entre les deux. Ils sont aussi menteurs, vulgaires et obscènes l’un que l’autre, et ils cocufient ceux qui ont cru en eux de la même façon.

              Pour une fois, la France a dix ans d’avance sur les USA.

              Pour être honnête, il faut dire que Trump avait annoncé à maintes reprises durant sa campagne qu’il serait le meilleur allié qu’Israël ait connu. Difficile d’être l’allié d’Israël sans s’en prendre à l’Iran et à ses alliés dans la région. Quant à l’Arabie Saoudite et à son revirement apparent vis à vis de l’islam radical, le changement date sans doute du renvoi de Michael Flynn, son conseiller à la sécurité qui déclarait que l’islam est un cancer. Ce renvoi était sans doute plus dû à des pressions en faveur de l’islam radical et du maintien de l’ordre économique fondé sur le pétrodollar, qu’à de pseudo-relations avec la Russie.

              Mais il n’y a pas vraiment de surprises sur ces points, personne n’imaginait sérieusement que Trump était en mesure de couper le lien entre l’Amérique et l’axe wahhabito-sioniste. Là où je l’attends vraiment, c’est sur la remise en cause du libéralisme économique, le véritable point fort de sa campagne (avec l’immigration). Pour l’instant, on ne voit rien venir, et mon petit doigt me dit qu’on ne verra rien venir durant son mandat.


            • 2 votes
              La mouche du coche La mouche du coche 22 mai 18:47

              @Joe Chip
              .

              J’ai pour ma part penser que M. Trump serait moins belliqueux que Obama. Il est vrai que ce discours est inquiétant mais il faudra attendre un peu pour voir s’il le met réellement en application. Pour l’instant il n’y a que des discours. 


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 22 mai 19:44

              @La mouche du coche

              Non mais à un moment il faut sortir de ses intuitions personnelles, mettre les "faits alternatifs" de côté et examiner les faits à l’aune des discours ou des prises de position :

              1) Trump a augmenté le budget de l’armée américaine de 54 milliards de dollar, soit une augmentation de 9% qui représente à elle seule près de deux fois le budget global de l’armée française qui est la cinquième ou sixième armée du monde (pour vous donner une base de comparaison). Obama avait sensiblement diminué le budget de l’armée américaine. 

              2) Obama a mené une politique d’ouverture envers l’Iran (qui lui a coûté politiquement très cher d’ailleurs) et a refusé d’intervenir militairement en Syrie. Trump vient de déclarer que l’Iran devait être isolé de la communauté internationale. Et vous croyez que lui et ses super potes saoudiens vont faire la paix avec Bachar ?

              3) Trump a déjà ordonné l’attaque unilatérale d’une base militaire syrienne et balancé la plus grosse bombe américaine (non nucléaire) pour éliminer quelques dizaines d’islamistes en Afghanistan. Obama durant ses deux mandats s’est contenté d’éliminer des chefs islamistes par des attaques ciblées et des opérations des forces spéciales américaines. 

              4) Trump n’a jamais fait mystère de sa volonté de réarmer les USA.

              Donc si "pour votre part" Trump est moins belliqueux qu’Obama et que les attaques, les bombes, la condamnation de l’Iran et les ventes d’armes à l’AS ne sont que des "discours", c’est parfait, je vous fait simplement remarquer que la réalité ne correspond pas à vos "faits alternatifs".


            • vote
              La mouche du coche La mouche du coche 22 mai 21:18

              @Joe Chip
              Pour l’instant vous semblez avoir raison mais n’oublions pas que les actions que vous citez sont décrites par des médias officiels hostiles à M. Trump (pléonasme). C’est pourquoi certaines sont un peu fausses. D’autres sont peut-être aussi le fait de décisions prises avant son accession au pouvoir.
              Quoi qu’il en soit, il est vrai que M. Trump parait en ce moment va-t-en-guerre. Je n’examinerais pourtant pas "les faits à l’aune des discours ou des prises de positionmais s’ils se produisent effectivement. Les faits, rien que les faits.


            • 1 vote
              Joe Chip Joe Chip 22 mai 22:04

              @La mouche du coche

              Je vous ai donné les faits. Libre à vous de les repousser sous prétexte qu’ils correspondent selon vous à la grille des "médias officiels". 

              Très franchement, ce n’est pas une affaire d’avoir raison ou d’avoir tort, ou d’avoir correctement prédit ce qui allait arriver. Je me souviens avoir dit il y a quelques mois que personne ne savait vraiment ce que Trump allait faire ou allait pouvoir faire.

              On peut émettre des hypothèses, mais pas spéculer contre des faits. C’est un fait que sous Obama les faucons ont perdu notoirement de l’influence à Washington. Il s’appuyait bien plus sur le renseignement. Avec Trump, les généraux sont revenus en force à la Maison Blanche, et la référence assumée à la lutte du bien contre le mal qui renvoie aux années Bush est bien entendu un signal supplémentaire de l’orientation idéologique de son mandat.


            • vote
              La mouche du coche La mouche du coche 22 mai 22:33

              @Joe Chip
              On va voir.


            • 1 vote
              pegase pegase 23 mai 09:20

              @Joe Chip
              Je vous ai donné les faits. Libre à vous de les repousser sous prétexte qu’ils correspondent selon vous à la grille des "médias officiels".


              Les faits sont justement très maigres, à par le coup des tomawaks dont la plupart n’ont servis à rien, quelques récentes excursion de F16 depuis leur base en Jordanie, un vieux engin de tir de missile proche de la frontière détruit récemment, il ne se passe rien, les SU30 tournent comme des chiens de gardes et veillent au grain en appui des SAA ...

              Assisteront nous à une confrontation F16 - SU30 ? J’en doute fortement !

              Il n’y a rien, que du vent , que dal, et ils sont bien emmerdés avec leurs petits mercenaires en déroutes dont ils ne savent plus que faire ...


              Seule chose d’inquiétante, ils risquent d’armer et de financer les peshmergas iraniens, mais l’Iran c’est un gros poisson, ça ne se passera pas comme en Syrie, ne rêvez pas !


            • 1 vote
              Joe Chip Joe Chip 23 mai 09:37

              @pegase

              L’attaque sur la base syrienne et la détonation de la "MOAB" en Afghanistan visaient à démontrer que Trump était résolu à agir en dehors du cadre de l’ONU et du droit international, à frapper fort et, au besoin, de manière unilatérale, sans même consulter ses alliés proches (contrairement à Obama). 

              Pour un fana de l’UPR où l’on ne jure que par le respect du "droit international" et où toute ingérence américaine est assimilée à un crime de lèse-souveraineté, ce cynisme assumé est plutôt paradoxal, mais passons.

              Pour le reste, je ne crois pas m’être réjoui - au contraire - de la situation vis à vis de l’Iran ou avoir "rêvé" d’une confrontation avec les Russes, toujours votre grande honnêteté... moi, je ne joue pas à GI Joe avec toutes ces questions.


            • 4 votes
              pegase pegase 23 mai 12:24

              @Joe Chip

              2) Obama a mené une politique d’ouverture envers l’Iran (qui lui a coûté politiquement très cher d’ailleurs)


              C’était une position politique de façade, durant son mandat, le blocus a toujours été actif, entre autre l’interdiction des mouvements de capitaux sur le réseau swift occidental, impossible de virer du fric en Iran ...


              et a refusé d’intervenir militairement en Syrie.


              Faux ! Il n’a pas refusé, il a fait la guerre en Syrie, mais il ne pouvait pas intervenir en appui aérien de leurs mercenaires, comme ils ont fait en Libye, faute (ou grâce) aux plates formes de missiles anti-aériens russes ...


              Trump vient de déclarer que l’Iran devait être isolé de la communauté internationale.


              l’Iran est déjà isolé de l’occident (et par l’occident) depuis fort longtemps ...


              Et vous croyez que lui et ses super potes saoudiens vont faire la paix avec Bachar ?


              Ils sont un peu coincés par l’ours russe, ne pas oublier la déclaration de V.Poutine, ""nous combattrons aux côtés de la Syrie jusque dans les rues de Moscou s’il le faut"" ...

              Ce sont plutôt les saoudiens qui risquent gros dans l’affaire, Poutine les a déjà menacé de les effacer de la carte ...


            • 1 vote
              Joe Chip Joe Chip 23 mai 13:58

              @pegase

              Merci pour le découpage de phrases arbitraire et les annotations hors-sujet mais comme d’habitude il n’y a aucun argument contradictoire. Je n’ai jamais dit que les Américains avaient levé toutes les sanctions contre l’Iran mais l’accord sur le nucléaire iranien après plus de dix années de négociation, assorti à une levée graduelle des sanctions, avait indéniablement constitué un progrès. On n’est pas dans le monde binaire des pros et des anti, du tout ou rien. On est dans le monde des formules sibyllines et des compromis diplomatiques arraché après des mois de discussion où chaque mot a été soupesé.

              Evidemment, 10 années de négociation diplomatique, c’est rien, juste de l’enfumage. Tout n’est que façade et dissimulation et seul toi et une poignée d’élus est capable de lire le dessous des cartes.


            • 1 vote
              Le Zouav 23 mai 14:44

              @pegase

              L’Iran est de nouveau raccordé à swift depuis plus d’un an (02/2016), faut vous mettre à la page. Et pour toutes les monnaies, dollar excepté. (mais ça n’a rien d’étonnant quand on connait le nb de personnes physiques ou d’entreprises iraniennes sur les liste OFAC).

               
              Il est en tout cas tout à fait faux d’affirmer qu’il est impossible de virer du fric en Iran.


            • 1 vote
              pegase pegase 24 mai 11:36

              @Le Zouav

              L’Iran est de nouveau raccordé à swift depuis plus d’un an (02/2016), faut vous mettre à la page. Et pour toutes les monnaies, dollar excepté. (mais ça n’a rien d’étonnant quand on connait le nb de personnes physiques ou d’entreprises iraniennes sur les liste OFAC).


              Vous devez ignorer que la monnaie des échanges internationaux est le dollars US , la BNP a été justement épinglée pour avoir osé enfreindre cette règle, et sévèrement mise à l’amende ... Donc s’ils ne peuvent échanger des dollars US pour le commerce international, c’est que le blocus est toujours actif , ils ont peut être seulement ouvert le réseau swift au particuliers (depuis un an) ...

              Vous m’excuserez de ne pas suivre les turpitudes du réseau swift jour après jour smiley


            • vote
              pegase pegase 24 mai 11:53

              @Joe Chip

              On n’est pas dans le monde binaire des pros et des anti, du tout ou rien. On est dans le monde des formules sibyllines et des compromis diplomatiques arraché après des mois de discussion où chaque mot a été soupesé.


              On est bien d’accord ; mais il faut tenter de simplifier les choses en décortiquant les évènements, sinon ils sont trop compliqués à appréhender étant donné la diversité et les intérêts divergeant des multiples acteurs du conflit ...

              Avouez qu’il y a quand même une ligne directrice qui est celle de l’agenda de Zbigniew Brzezi ?ski , vous verrez qu’ils continueront de l’appliquer ...


              Evidemment, 10 années de négociation diplomatique, c’est rien, juste de l’enfumage. Tout n’est que façade et dissimulation et seul toi et une poignée d’élus est capable de lire le dessous des cartes.


              On ne peut pas discuter avec vous , la moindre contrariété vous emporte , une petite remise en question me semble nécessaire ...


            • 2 votes
              Le Zouav 24 mai 17:53

              @pegase

              Il serai très malvenu de ma part de ne pas savoir que la monnaie de référence est le dollars... Ni que la BNP s’est fait taper sur les doigts pour avoir transactionner (nouveau mot !!) avec les mauvaises personnes.
               
              Je vous excuse bien volontiers, mais faudra juste arrêter de balancer des affirmations à l’emporte pièce, comme de dire qu’on ne peut pas, je vous cite "virer du fric en Iran".

              Quand quelqu’un raconte des sornettes sur Jeanne d’Arc, vous ne vous gênez pas pour rétablir une certaine vérité non ? Bah voilà, moi c’est pareil, mais pour swift smiley



            • vote
              cathy cathy 22 mai 11:27

              Non, il n’a pas menti, la capitale israélienne à Jérusalem était dans son programme présidentielle.


              • 1 vote
                alanhorus alanhorus 22 mai 13:16

                http://www.alterinfo.net/La-Terre-prise-en-otage-par-les-jesuites_a130785.html
                trump n’est qu’une saloperie de jésuite qui construisent daesh comme ils ont contruit le nazisme et le communisme ainsi que le maoisme.


                • 3 votes
                  MAZIG 22 mai 18:00

                   TRUMP est grand démocrate qui a rencontré les chefs d’états arabes , qui ne sont pas moins démocrates , n’est-ce pas ??. Les grands esprits ....pour ne pas dire les gosses m... s’attirent et s’apprécient. Pauvre planète terre...


                  • 5 votes
                    Hijack ... Hijack ... 22 mai 18:02

                    Lol ... Donald, hier chez les Saouds Wahhabites ... et aujourd’hui en Israël sioniste.
                    Qui dit mieux ??? 
                    Donald répond lui-même : en déclarant l’Iran producteur de terroristes ... dont Daesh.
                    C’est pas une blague.
                    On pourrait lui dire que Cuba ou même les Iles Galápagos, sont à l’origine du terrorisme, il n’hésitera pas à le crier haut et fort.
                    En Israël, tout comme en A. Saoudite, il dit, ce que ses hôtes ont envie d’entendre, en jurant la main sur le cœur ... Sur la reconnaissance officielle de la capitale israélienne à Jérusalem, il l’a dit comme ça ... sans se douter le moins du monde de ce que cela engagera géopolitiquement/eschatologiquement parlant.

                    J’ai du mal à m’imaginer une discussion entre Donald et Vladimir.  smiley Y’a un truc qui ne passera pas.

                    Ce gars là, n’est certes pas une pourriture genre Clinton ... mais il faut croire qu’il fait de la politique comme un représentant de commerce.


                    • 3 votes
                      MAZIG 22 mai 18:26

                       Daech est financé exclusivement par les monarchies arabes du MO , les armes leur sont fournis par Israel et payés par les pétrodollars . Par contre , l’iran est les seul pays de la région à combattre les barbares de Daech. Alors les paroles de Trump devant les dictateurs arabes....mdr


                      • 1 vote
                        mmbbb 22 mai 19:30

                        @MAZIG " Pour quelques milliards de dollars ", permet d ’eviter les problemes qui fachent les attentats de 2001 à New York , ne se sont pas le fait des iraniens . Jeux troubles de ce MO A terme Trump dit aux Saoudien achetez nous des armes et demmerdez vous avec la prochaine guerre 


                      • 2 votes
                        Lengagé Lengagé 22 mai 21:51

                        Ca va même beaucoup plus loin que cela. C’est un vrai pèlerinage satanique qu’il fait jusqu’en Israël.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès