• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > ONU : une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias (...)

ONU : une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias traditionnels sur la Syrie

Les médias occidentaux se basent-ils toujours sur des sources crédibles dans leur reportages sur la Syrie ? La réponse de cette journaliste canadienne a laissé sans voix son interlocuteur.

 

 

Source : Youtube RT France

 

Tags : ONU Information et Médias Journalisme Désinformation Syrie




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 20 votes
    Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 12:18

    ce qui est toujours zarbi pour moi c’est l’apparente sincérité des journaleux du système...
    le petit Norvégien qui l’interroge n’a pas l’air d’un mauvais bougre, un garçon bien élevé, ferait un gendre parfait, alors pourquoi débite-t-il toutes ces conneries l’air si assuré (et con-vaincu) ?
    curieux que des gens "loin d’être idiot" ne se soient jamais posés les vraies questions en terme de géopolitique et de manipulation de masse, la propagande c’est universel voyons et puis toujours le vieil adage romain "cui bono", faut peut être se la poser un peu plus souvent cette question ?
     smiley


    • 21 votes
      Dieu Le Père Semi Kebab 14 décembre 2016 12:37

      @Hieronymus
      Mouais une espèce d’Aymeric Caron viking quoi, les norvégiens comme les suédois ont été émasculés, dévirilisés, sauf quelques irréductibles mais ils jouent dans des groupes de black metal ou de death metal, et ne sont pas journalistes, ils sont hyper cosmopolites et gay friendly, on a tous en mémoire l’intervention très explicite de Barbara Spectre : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Suede-qui-fait-la-promotion-du-multiculturalisme-18990.html

      Ce sont des gens (journalopes à temps partiels) qui n’ont pas forcément un mauvais fond, par contre ne font pas le boulot à fond, sinon c’est chômage direct, vous savez bien tout ça non ? Les pressions quand un journaliste a des idées divergentes de la ligne éditrice et directoriale de l’instance pour laquelle il tapine, toussa toussa...


    • 5 votes
      WakeUp 14 décembre 2016 12:44

      @Hieronymus
      Vous balayez peut-être une partie de la réponse avec le "loin d’être idiot". Je m’explique :

      Ceux qui deviennent journalistes sont loin d’être "les meilleurs".

      => Les meilleurs passent souvent par des filières sélectives type prépa/grande école (Je ne dis pas que tous les meilleurs s’y trouvent, mais que les branques n’y sont pas), et deviennent plutôt professeurs ou chercheurs. Dans les filières moins sélectives il suffit souvent de recracher par cœur à un rythme pas trop soutenu (les bons se contentant de bachoter durant la semaine précédent les partiels)

      => Ensuite, journaliste c’est une histoire de réseau. Or pour avoir un bon réseau et en profiter il faut une intelligence qui n’est pas celle nécessaire à l’analyse logique ou à la déduction. Il faut simplement une intelligence de la relation humaine (ou vendre son cul)

      => Il n’y a donc, ni dans le cursus scolaire, ni dans le monde professionnel de "filtre à nul".

      De plus, ceux qui deviennent journalistes le font souvent par idéalisme et non par compétence (compétence très difficile à évaluer contrairement aux sciences dures par exemple). Il n’est donc pas étrange de trouver principalement des idéalistes parmi les journalistes... donc des gens ayant une forte propension à l’idéologie.

      Attention : je ne dis pas que les journalistes sont tous mauvais, ou que les phénomènes que je décris sont une exclusivité de ce milieu (la profession que j’exerce se délite également peu à peu du fait de phénomènes semblables, c’est pourtant un milieu très différent) mais qu’il n’est pas étonnant d’y trouver un nombre conséquent de nuls ou de gens pas si malins que ça (la Terre en est peuplée).

      Si vous ajoutez à tout ceci, que pour faire carrière il ne faut pas trop l’ouvrir, alors vous écartez définitivement les types qui posent trop de questions (ce qui est pourtant la fonction n°1 d’un journaliste). "Pute ou chômeur" avait dit le boxeur du logos...


    • 11 votes
      samagora95 samagora95 14 décembre 2016 12:50

      "ce qui est toujours zarbi pour moi c’est l’apparente sincérité des journaleux du système..."

      Pour eux ils mènent un combat qui vaut tous les mensonges, ils peuvent donc s’adonner à cette activité sans honte ni état d’âme.


    • 4 votes
      WakeUp 14 décembre 2016 13:03

      @samagora95
      Je pense que beaucoup sont sincères mais malheureusement un peu bêtes. Vous savez, comme ces" amis" qui se sont lamentés de l’élection de Trump sur facebook, arrogants sans s’en rendre compte... ils sont en fait sincères mais ont juste oublié d’utiliser leur cervelle depuis trop longtemps. Leurs lamentations n’ont d’ailleurs pas duré plus de 72h.

      Je pense que la casse du système scolaire produit effectivement des gens simples d’esprit. Et il ne serait pas étonnant que le milieu journalistique soit à l’avant-garde de ce phénomène.

      Regardez les yeux des journalistes lorsqu’ils font des interviews. Ils ne sont pas dans le calcul et la perfidie (pas tous). Leur regard est vide et ne va pas plus loin que la surface des choses.


    • 5 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 décembre 2016 13:10

      @WakeUp
      "Regardez les yeux des journalistes lorsqu’ils font des interviews. Ils ne sont pas dans le calcul et la perfidie (pas tous). Leur regard est vide et ne va pas plus loin que la surface des choses."

      C’est vrai !


    • 7 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 décembre 2016 13:13

      Ce qui est drôle, c’est que cette bêtise terrifiante et presque invisible est pourtant très souvent mise en scène dans le cinéma américain (le crétin zélé et buté qui s’oppose à l’action du héros et met le monde en péril en croyant être dans le camp du Bien). 


    • 10 votes
      microf 14 décembre 2016 16:47

      @Hieronymus

      Au cours d´une interview le célèbre Jean Zigler a dit ceci répondant á un journaliste qui lui posait des questions sur le Pdg de Nesclé" Ce monsieur est très intelligent, raffiné, élégant, bien élévé, posé lorsque vous discutez avec lui, et les échanges sont d´un niveau très élévées, bref très avenant. Mais lorsqu´il s´agit des interêts qu´il sert, alors, lá il n´est plus le même.

      Pareil comme ce journaliste qui sert un système, il sait très bien qu´il ment en posant ces questions á sa consoeur journaliste, mais il doit bien se faire voir auprès de ces employeurs, c´est pathétique, mais hélas vrai.


    • 9 votes
      Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 18:24

      @Semi Kebab
      oui que sont devenus les fiers Vikings ?

      c’est vrai que les pays scandinaves constituent le top du top en matière de politiquement correct, à un point qu’on en a mal pour eux

      la raison tient certainement à l’extrême gentillesse de leurs habitants, toujours prêts à prendre sur eux et à se culpabiliser plutôt qu’à incriminer l’autre, résultat : incapables d’imaginer la méchanceté chez les autres, ils se font "bouffer" à chaque fois, humain


    • 9 votes
      Hieronymus Hieronymus 14 décembre 2016 18:32

      @WakeUp
      oui je suis d’accord que les journalistes, c’est pas vraiment la "crème de la crème" question résultats scolaires

      à preuve leur inculture crasse et souvent scandaleuse sur la plupart des questions, partant de là leur conformisme est presque une règle allant de soi, en plus comme ils sont "diplomés" journalistes, ils se croient supérieurs au simple quidam pour ce qui est de comprendre la nature réelle des choses, c’est terrible surtout chez les Français, à quel point un diplome confère à son détenteur un sentiment (indû) de supériorité, une vraie tragédie nationale


    • 2 votes
      Colonel Kurtz Colonel Kurtz 14 décembre 2016 18:40

      @Hieronymus
      je vous proposerai bien une vision marxiste du petit monde des journalistes mais, apparemment, vous êtes allergique....


    • 3 votes
      V_Parlier V_Parlier 14 décembre 2016 20:46

      @samagora95
      "Pour eux ils mènent un combat qui vaut tous les mensonges, ils peuvent donc s’adonner à cette activité sans honte ni état d’âme."

      Ce sont les chefs de rédactions qui savent, décomplexés par l’intox des agences de presse. Après ils ont leurs larbins qui y croient naïvement...


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2016 06:42

      @yoananda
      Une autre explication est que ces gens ont passé un pacte dans leur adolescence avec le mensonge de ce monde, qui leur donne juste ce qu’il faut comme intellectualité cérébrale pour avoir du "succès" et une vie confortable, en échange d’un aveuglement du coeur. Que celui qui a une âme pour comprendre comprenne ce que j’écris. 


    • vote
      Colonel Kurtz Colonel Kurtz 15 décembre 2016 11:08

      @Qaspard Delanuit

      certains journalistes font partie de la famille politico-médiatique depuis leur plus jeune âge....Pour d’autres, c’est un choix personnel, puis le choix d’une "carrière" à "construire"....

      Et sans vouloir déresponsabiliser les journalistes, ne serait ce pas là une remarque plus générale, qui s’appliquerait à tous les métiers ? La matrice idéologique et économique est tendu comme un string...les raisons de licencier ne manquent pas....


    • 2 votes
      pegase pegase 15 décembre 2016 11:31

      Ils servent des officines de propagande, depuis longtemps ils ne font plus de journalisme ... peut être sous De Gaulle et encore, c’est même pas sûr ...

      C’est quasi un métier de militaire, il suffit de lire le Monde ... j’arrive même plus à lire 2 lignes ..

      à l’armée on ne vous demande pas de penser, mais d’exécuter des ordres ...


    • 3 votes
      pegase pegase 15 décembre 2016 11:57

      Un sondage de Bourdin ...

      https://francais.rt.com/france/30604-bourdin-demande-internautes-si-medias-mentent

       - 91% OUI

       - 9% NON

      Sans commentaires smiley


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 15 décembre 2016 23:11

      @yoananda
      "je ne sais pas ce que c’est une âme. Je dois donc ne pas en avoir."

       

      L’âme est ce qui vous permet de ressentir qualitativement les choses et les êtres de l’intérieur. Si vous n’avez pas d’âme, vous pouvez seulement les mesurer, les peser, les évaluer financièrement, les étiqueter, les ranger dans des boîtes. 


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 décembre 2016 01:34

      @yoananda

      "je n’ai pas d’âme dans ce cas."

       smiley

      Sincères condoléances. 



    • 7 votes
      michel-charles 14 décembre 2016 13:20

      La propagande occidentale anti Assad n’a pour but que de soutenir les thèses des USA, nation dont le seul but est la domination du monde (soutenus par quelques collabos réactionnaires)...


      • 1 vote
        pegase pegase 15 décembre 2016 11:39

        @michel-charles

        Je dirais une caste d’oligarques anglo-saxons, dont quelques milliardaires, et d’autres qui suivent par idéologie messianique ... Il n’y a qu’à voir les conférence de Bill Gates en cercle fermé entre milliardaires, avec des propos qui font froids dans le dos ...


        Les USA ont bon dos, un peu comme la France, ces nations sont à mon sens instrumentalisées ...



        • 7 votes
          Hieronymus Hieronymus 15 décembre 2016 15:11

          réflexion générale :
          hier par curiosité j’ai écouté les infos sur France cul...
          on y parlait du martyre d’Alep est, de la rupture de la trève, des victimes civiles, etc..
          là dessus est interviewé un "spécialiste", un type sérieux, qui s’y connait quoi !
          il s’appelait Jean Pierre Perrin, journaliste écrivain, gd reporter et pis tout ça
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Perrin
          le type en tant qu’autorité autorisée, nous expliquait ce qu’il en était à Alep est
          il a sorti 2 trucs qui m’ont fait carrément halluciner :
          - en gros selon lui, Bachar était le meilleur soutien de Daesh et s’en servait pour martyriser sa population et surtout pour justifier son offensive contre les rebelles "modérés" (le terme c’est moi qui rajoute, comprendre rebelles démocratiques)
          - à Alep est, il n’y a pas de terroristes, ceux qui s’y battent et résistent héroiquement à l’armée du méchant Assad et aux vilains russes complices ne sont que des défenseurs de la démocratie en gros, zéro égorgeur ou presque chez eux
          .
          la question que je me suis posée :
          un auditeur lambda qui écoute ce tissu d’inepties et d’absurdités mais n’est pas très au faite des antécédents historiques et des implications dans la région, est ce qu’il va croire le savant exposé de JP Perrin ?
          je pense que Oui et même qu’il gobera tout (pas d’Islamistes à Alep est) pourquoi ?
          parce que c’est France culture, une chaîne "sérieuse", une très vieille maison et donc qui a autorité, en qui on peut avoir confiance, m’enfin qu’il y ait des petites inexactitudes, très probablement, mais il est inconcevable d’imaginer (pour un auditeur lambda) que France cul... se livre en permanence à un exercice de propagande éhontée !
          et la boucle est bouclée smiley


          • 3 votes
            njama njama 15 décembre 2016 16:40

            La vidéo fait un buzz

            déjà 427 910 vues sur YouTube à cette heure ! le message passe !!!



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès