• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jacques Attali veut un Gouvernement Mondial (suite)

Jacques Attali veut un Gouvernement Mondial (suite)

Jacques Attali continue la propagande mondialiste de David Rockefeller pour l’établissement d’un gouvernement mondial, sur "Europe1" & "France Inter".

18/04/2011 - France Inter
Emission "Le 6-7" de Audrey Pulvar.


Jacques Attali, sous-couvert de la sortie de son dernier livre "Demain, qui gouvernera le monde ?", vient faire la propagande mondialiste de la Commission Trilatérale et du Groupe Bilderberg de David Rockefeller pour l’établissement d’un Gouvernement Mondial.

 


Source :
http://sites.radiofrance.fr/francei...

************************

18/04/2011 - Europe 1
Emission "Europe 1 matin"


L’interview de 8h20 de Jean-Pierre Elkabbach.

Jacques Attali, le propagandiste mondialiste de la Commission Trilatérale de David Rockefeller, dont le but est l’établissement d’un gouvernement mondial,annonce un prochain chaos généralisé, en prémisse de cette gouvernance mondiale.
 


Pour en savoir plus :
http://www.europe1.fr/Economie/Demo...

Pour comprendre pour qui roule Jacques Attali (car ce ne sont pas ses idées), lisez :
- "La véritable histoire des bilderbergers" de Daniel Estulin.
- "Rencontres au sommet" de Michael Gama.
- "L’oligarchie, ça suffit, vive la démocratie" de Hervé Kempf.
- "Faits et chroniques interdits au public - Tome I" de Pierre Faillant de Villemarest.
- "Faits et chroniques interdits au public - Tome II" de Pierre Faillant de Villemarest.
- "Faits et chroniques interdits au public - Tome III" de Pierre Faillant de Villemarest.
- "La marche irrésistible du nouvel ordre mondial" de Pierre Hillard.
- "Tous pouvoirs confondus. Etat, Capital et Médias à l’ère de la mondialisation" de Geoffrey Geuens.
- "Au cœur du Pouvoir" d’Emmanuel Ratier.
- "Faits & Documents" d’Emmanuel Ratier.

 

Et pour en savoir plus, visionnez :
- Jacques Attali, le best-of !



Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • 4 votes
    mohad dib 21 avril 2011 11:28

    new world order....nouvel ordre mondial.....
    qui a t’il de nouveau ?

    a part les mots , je ne vois que la même continuité.....
    des dirigeants qui dirigent , des esclaves qui nourrissent ces dirigeants....esclave qui ont eu droit a plus avec l’évolution des techniques....sans cette evolution , nous serions encore sous la royaute et on y retourne....
    le projet zioniste. ??...plus d’états, de religion etc....peuple élu ,nouveau messie....mais non !!
    derrière l’illusion il y a quoi ?
    juste des gens qui veulent s’en mettre plein les fouilles, pour cela il y a un seul moyen : voler le travail collectif............
    le monde est plus simple extérieurement qu’il ne semble....
    par contre quand a comprendre ce qui provoque cela , qui se trouve en chacun , ce chemin n’est pas empruntée par les humains surtout ceux qui courent après des chimeres commes tous les occidentaux qui helas semblent avoir contamines toute la planete.. ...sauf rares,tres rares exceptions....dont je pense que beaucoup ne sont pas connus...a quoi bon ?
    la flèche du malheur doit s’écraser.....mais rien n’empêche malgré cela d’être entièrement vivant......tout dépends du sens donne a ce mot....bien sur...chaque humain a en lui ce qu’il faut pour cela..

    le dormeur doit juste s’éveiller...


    • 1 vote
      Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 21 avril 2011 12:46

      Avant de parvenir à une gouvernance politique mondiale, une gouvernance économique démocratique [nationale (1 pays) ? régionale (plusieurs pays) ? mondiale ?] serait, au minimum, parfaitement possible si les "démunis", par un mouvement soutenu d’épargne à long terme, s’attachaient à acquérir et à gérer collectivement la majorité des actions des entreprises cotées en bourse, banques incluses, qui, aujourd’hui, totalisent un capital mondial d’environ 36.000 milliards d’Euros majoritairement détenu par une minorité de "nantis".
      Cette restructuration permettrait l’
      Acquisition Citoyenne du Pouvoir Économique et l’émergence d’un Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable ce qui représenterait un bouleversement politique mondial.
      En cela, l’avenir des "démunis" est entre leurs mains : le capital boursier mondial est ouvertement et totalement disponible à la vente/achat !
      Pour un Nouvel Ordre Socio-Économique Français Équitable !


      • 9 votes
        dup 21 avril 2011 13:56

        personnage prétentieux , pédant , arrogant et ... tres stupide et ignorant et illegitime . il ramène tout au matérialisme , un vrai sionniste . Ca sert a rien de commenter ce cretin qui aurai déja longtemps du disparaitre puisqu’il a fixé la limite d’âge sur terre à 65 ans. Age audela duquel l’homme ne produit plus et doit quitter l’hotel . Lui même a 68 ans !
        Je suis étonneé que les medias lui ouvrent les micros alors que ma concierge en connait davantage sur les sujet qu’il aborde avec un culot sans bornes


        • 1 vote
          jeanpierrecanot 21 avril 2011 20:59

          IL SERAIT VAIN DE VOULOIR GOUVERNER UN EMPIRE SUR LEQUEL LE SOLEIL NE SE COUCHE JAMAIS !

           

           

          Voilà qu’avec le sommet du G20 a été célébrée la grand-messe de la mondialisation à l’occasion de laquelle devaient être consacrées les lois d’une bonne gouvernance mondiale !

           

          Voilà que cet ineffable Jacques ATTALI veut un gouvernement mondial. Je veux un gouvernement mondial na ! trépigne-t-il.

           

          La mondialisation est devenue un champ de bataille sur lequel s’affrontent tenants et opposants, affligés tous qu’ils sont dans ce domaine – comme dans beaucoup d’autres- du syndrome du thermostat.

          Ils manipulent en effet cet instrument complexe de la mondialisation de la même façon que beaucoup d’entre-nous manipulent le thermostat en n’en reconnaissant que les positions extrêmes.

           

          Les inconditionnels de la mondialisation clament : « Tout et tout de suite ! »,  « Rien et jamais ! » s’insurgent les opposants.

          Les premiers n’ont jamais clairement défini ce qu’ils entendent par cette mondialisation à laquelle s’opposent les seconds.

           

          Il faut bien reconnaître que les premiers entendent que la mondialisation ne soit qu’un processus d’ouverture des économies nationales sur un marché planétaire. L’Homme étant sans importance, le processus doit être instantané quelles qu’en soient les conséquences sociales.

           

          Les seconds s’opposent à la mondialisation dans la mesure où elle n’est pas, avant toute autre chose, cet objectif vers lequel devrait tendre l’humanité d’assurer l’épanouissement de l’Homme par la communication et l’échange entre individus dans le respect des différentes cultures.

           

          L’ineffable concept de développement dit durable est l’outil, parfait utilisé par les premiers pour parvenir à leurs fins, ses composantes sont dans l’ordre des priorités : l’Économie, l’Environnement et le Social

           

          Ne serait-il pas plus raisonnable, ce développement étant qualifié d’autoporteur, que sa seule composante soit le Social, de façon à atteindre le parfait épanouissement de l’Homme, l’Économie n’étant que l’outil pour y parvenir, mis en œuvre dans le respect de l’Environnement ?

           

          Mais ne serait-ce pas la soif de pouvoir de maints de nos gouvernants qui, au travers de cette mondialisation effrénée, leur fait rechercher les secrets d’une gouvernance mondiale qui ne saurait porter que sur l’Économie ?

          N’oublient-ils pas les malheureux dans leur conception uniquement matérialiste de la gouvernance, qu’il sera éternellement vain de vouloir gouverner un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais ?

           

          Joseph Staline se prélasse à Sotchi au lever du soleil. Il est un peu surpris, mais pas trop quand même, que l’astre du jour s’adresse humblement à lui.

          « Oh grand Staline sais-tu à quel point je t’admire ? Tu es un homme merveilleux, un grand chef, un petit père adorable pour le peuple qui t’aime tant. Permets que ma modeste lumière éclaire ton merveilleux empire je te promets de ne pas te porter ombrage. ».

          « Mais oui camarade soleil, toutefois ne t’attarde pas trop dans certains recoins où il n’y a rien d’intéressant pour toi, d’ailleurs je te ferai surveiller. ».

           

          Le soir est venu Staline avide de compliments et de flatteries revient se prélasser sur la plage.

          Le soleil ne dit rien, il l’interpelle donc : « Dis donc camarade soleil t’aurait-on coupé la langue que tu ne dis plus rien, ou as-tu oublié de me faire louanges et compliments que je mérite tant ? » « Que non ! mais maintenant mon petit bonhomme je suis passé à l’Ouest ! ».

           

           

          Bergerac le 21 avril 2011

           

          Jean-Pierre Canot


          • 1 vote
            tousensemble tousensemble 22 avril 2011 10:30


            SVP EVITEZ DE FAIRE DE LA PUB POUR CES CONSEILLEURS NON PAYEURS ET PAYES PAR QUI ,, ??

            attali...minc...buisson..ILS NE ROULENT QUE POUR DE PETITES PERSONNES


            TOUSENSEMBLE


          • 1 vote
            Traroth 21 avril 2011 22:45

            Le nouvel ordre mondial, c’est la situation actuelle. Le peuple humain, divisé en "nations" qui ne servent qu’à l’affaiblir, pendant que les vrais dirigeants, eux s’entendent pour le soumettre au niveau mondial.


            • vote
              Le poulpe entartré 22 avril 2011 11:44

              En l’état actuel, ce serait plutôt le désordre mondial. Les ajustements se font de plus en plus dans la douleur à cause entre autre, des différences de temps de réaction des économies. Certaines sont très bien équipées, l’informatisation est à outrance. D’autres sont en train de le faire. L’argent spéculatif en circulation, se déplace autour de la terre comme un nuage, en quelques heures, voir quelques minutes. Les sommes en question sont considérables. Des régions deviennent ainsi attractive du jour au lendemain et peuvent retrouver l’état initial aussi vite, laissant les habitants avec des actifs d’investissement devenu sans valeur, sur les bras. 

              Cela étant les peuples qui forment l’humanité ont presque tous une histoire différente et elle est rattachée à un lieu géographique en général, le cas des arméniens et des palestiniens mis à part. Les nations qui sont elles même des agrégats pré-existaient avant toute perception de peuple mondial ; ce que les moyens numériques ont tendance à suggérer. Dire que les nations divisent le peuple humain alors qu’elles sont de fait les éléments constitutifs ; c’est se tromper de sens. Les dirigeants d’une nation devraient normalement, se préoccuper de l’intérêt général des nationaux et des résidents sur le territoire national. Le fait est qu’ils le font peu. Ils pensent parfois uniquement à eux-mêmes et à conserver les prérogatives détenues dans le cadre de leurs mandats. L’humain étant ce qu’il est, à partir d’un certain nombre de millions de $ ou d’ €, certains se laissent acheter au détriment de ceux qu’ils représentent. Les grands groupes financiers l’ont bien compris. C’est ainsi qu’ils peuvent faire mains basses sur des biens collectifs (EDF, Les PTT, France télécom), faire modifier des textes législatifs en vue de leurs intérêts ( Loi NOME : la dérégulation des tarifs de l’éléctricité + 30% pour les quatre prochaines années) en dépit des nuisances et à l’insu du peuple (autorisations des recherches et des permis d’exploitation des gaz de schiste signées par Jean Louis Borloo l’ex-écolo du Grenelle de l’environnement). 

              Les nations sont un des derniers remparts contre l’avidité de ces vautours internationaux que sont les grands groupes financiers (Rockfeller, JP Morgan, Sorros). La guerre déclenchée contre l’Iraq n’a été au final que le braquage de la plus grande station service du monde. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, ils recommencent en Lybie. Le peak oil étant atteint, la maitrise du pétrole fossile sera la maitrise de l’économie d’où la précipitation US à s’accaparer les ressources. Ils tentent ainsi de bloquer la Chine à moyen terme.

              Effectivement, vous avez tout à fait raison ; les vrais dirigeants, officiels ou non (Bilderberg, nouveau cercle, trilatéral, etc) s’entendent pour soumettre (c’est terrible mais exact) l’ensemble des peuples aux seuls profits de leurs intérêts. D’où l’acharnement du laquais Attali pour refourguer, pour revendre le concept du gouvernement mondial. Ses nombreuses apparitions sur les plateaux télé sont de la propagande et rien d’autre. A propos, à qui appartiennent les chaînes de télévision depuis qu’elles ne font plus partie du service public (hormis France2+3) ? Là aussi, ils ont déjà fait mains basses. 

              Les citoyens se réveilleront ils avant que le point de non retour soit franchi ? Qu’attend t on pour faire comme l’ Island et dire merde au banquier ? Qu’attend t on pour annuler la loi Rockfeller-Pompidou de 1973 ? Que font nos députés ? Achetés eux aussi ? Non, c’est pas possible, c’est la réalité ?


            • 1 vote
              Machiavel 22 avril 2011 09:12

              Attali est un bonimenteur de talent , il n’a pas besoin de Séguéla pour vendre ses bouquins ,en matière de communication , il est sur tout les fronts et il sait très bien attraper les gogos qui bavent d’admiration .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès