• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les monnaies complémentaires en Europe

Les monnaies complémentaires en Europe

La galice reprend ses pesetas, d’autres créent des monnaies alternatives....tour d’horizon de ce qui se dit et se fait...

 

Espagne

 

Allemagne- Premier Forum Européen des monnaies complémentaires :

 

Une monnaie complémentaire locale contribuant au développement de la région Chiemgau dans le sud-est de la Bavière en Allemagne.

Au départ 6 étudiantes de l’école Waldorf à Prien, lancent en 2003, avec leur professeur d’économie Christian Gelleri, un projet de monnaiecomplémentaire dans le but de récolter des fonds pour la construction d’un équipement sportif. Aujourd’hui le Chiemgauer est utilisé par plus de 800 commerces et entreprises diverses, et fait partie du projet REGIO enAllemagne qui regroupe environ 30 monnaies locales opérationnelles.

 

Italie

 

France - St Die des Vosges

 

France - Toulouse

 

France -Pézenas (Herault)

 

France- "La roue" d’Avignon et du Vaucluse

 

Belgique -Mons

 

L’interview de Bruno Marion sur Radio Alligre. Monnaies conventionnelles, complémentaires, alternatives, locales... avec les monnaies libres, allons-nous vers des économies plus efficaces, plus justes, et plus fractales ?

 

Tags : Europe Société Monnaie




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 9 votes
    Catherine Segurane Catherine Segurane 31 décembre 2011 13:03

    Attention, il y a pas mal d’escrocs qui jouent la carte des monnaies alternatives.


    Exemple classique : on vous propose d’échanger de bons euros contre autant d’unités d’une monnaie alternative que vous ne pouvez dépenser qu’auprès de certains commerçants, et de plus elle perd de la valeur avec le temps pour vous dissuader de "thésauriser", de "geler" ces bons sous-sous qui feraient si bien tinter les tiroirs-caisses si vous les dépensiez. 

    Interdit d’épargner. S’il vous arrive un accident de vie, crevez.

    Une vraie arnaque du consommateur mise en place par des gangs de p’tits coms’ (ceux-là, ils se sont pourtant bien enrichis avec le passage à l’euro) qui s’imaginent qu’on va tout gober sous prétexte de relocaliser.


    • 3 votes
      QaviQeQuarQo davideduardo 31 décembre 2011 21:47

      Dans la dépression dans laquelle veut nous entrainer l europe, ces petites monnaies pourraint etre tres utiles.

      Les banques centrales créent de la monnaie qui reste en circuit fermé dans l économie fiannciere alors que l économie réelle va manquer cruellement de monnaie en circulation apres tout les plans de rigueur promis.
      Les villages se retrouveront donc en manque d euros et au chomage, alors que le coiffeur, le medecin, la gardienne d enfants (...) pourraient tres bien continuer a exercer des services aux autres contre d autres services.

      • 5 votes
        Catherine Segurane Catherine Segurane 1er janvier 2012 09:41

        Une idée :


        - cette monnaie alternative, on pourrait lui donner un périmètre national et l’appeler ... allez, un nom au hasard ... le Franc

        - elle pourrait être émise, non par un groupe de commerçants en échange d’euros (ce qui est une arnaque, voir mon post précédent), mais par un organisme au service de l’ensemble du pays ; on pourrait l’appeler, par exemple, Banque de France.


      • vote
        requete Requete 1er janvier 2012 14:30

        @catherine :

        Parce que si ça s’ appelle le franc, ça permettra de thesauriser et de laisser crever les pauvres... ???


      • vote
        QaviQeQuarQo davideduardo 2 janvier 2012 02:05

        je vous conseille de jeter un oeil sur cet interessant article :


        1. les monnaies locales sont un grand laboratoire d idée (qu on aurait pas mis en oeuvre au niveau nationnal par frilosité)
        on test par exemple le concept de monnaie fondante, qui est une monnaie qui se dévalue comme la monnaie inflationniste, mais elle ne se déprecie pas aveuglement comme la monnaie inflationnsite sans faire de difference entre le petit épargnant et le rentier, mais elle se déprecie avec le temps, forcant ainsi les deteneur du capital a réinvestir leur gain régulierement dans l économie réelle. 

        2.le retour au franc serait bien sur bien mieux que cet euro trop cher qui convient a certaine région (allemagne) et pas a d autre (grece , france).
        Mais il y eu et il y aura le meme probleme en france, le franc convient a paris et moins a l ardeche par exemple et serait une des cause de cette surcentralisation parisienne.

        Bref tout en gardant une monnaie et une unité nationnale on pourrait tres bien avoir un florilege de petite monnaie favorisant les économies locales.

        Une idée a étudier.
        Mais


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

C.la.Vie

C.la.Vie
Voir ses articles







Palmarès