• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le smartphone : un labo dans la poche

Le smartphone : un labo dans la poche

 

Les Mardis de l'Espace des sciences avec Joël Chevrier, chercheur en physique, Institut Néel (CNRS) et professeur (Université Joseph Fourier de Grenoble).

 

Il y a plus d’un milliard de smartphone sur terre. Pour faire des sciences expérimentales de l’école primaire à l’université, c’est un outil fantastique : de l’étude de la chute libre comme Newton à la reconstruction de la trajectoire d’un tram, d’un avion au décollage… en passant par le mouvement d’une main mis en musique. Tout cela avec les données de ses micro-capteurs qui sondent par ailleurs nos mouvements en permanence. Sans laboratoire, en fait sans autre matériel et sans budget supplémentaire. Faire du smartphone un outil éducatif est alors un chantier pédagogique passionnant.

 

Tags : Economie Internet Société Informatique Science et techno



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article


  • vote
    mac1 6 mai 11:05

    Un labo dans la poche mais aussi un espion.

    Un outil fantastique à condition qu’il soit muni d’un système d’exploitation libre, de logiciels libres, des moteurs de recherche libres et qu’il ne dépendent pas du bon vouloir de son fabricant. Nous en sommes très loin aujourd’hui...
    Je programme depuis plus de 30 ans sur toutes sortes de plates formes mais je ne peux me résoudre à ce que l’école contribue à mettre nos enfants entre les mains d’une poignée de multinationales sans plus de réflexion de la part du système ou même des enseignants qui parfois n’ont même pas le niveau pour comprendre les enjeux réels de tous ça.


    • vote
      le celte le celte 6 mai 12:30

      @mac1

      Bonjour, suis d’accord avec vous, et c’est concrètement le retour sur investissements que les multinationales supputent (je pense notamment à google). Celles-ci n’espionnent pas vraiment, elles entrevoient le mode existentiel de tous par la masse d’informations collectées (big data), qui représentent en quelque sorte ce que Karl Gustave Young appelle "masse de conscience collective", donnant ainsi une directive (partagée) à l’évolution humaine. Dans ce contexte, la liberté est une vision politique toute relative ayant peu ou pas d’incidence sur le fonctionnement méthodique d’une transformation domptée. 


    • vote
      pegase pegase 6 mai 13:20

      @mac1

      Bien dit ... le top serait la communication libre, un soft pour envoyer du code morse, une bonne antenne ...

      Trouvez une nouvelle façon de communiquer, qu’ils ne savent pas contrôler, et vos ennuis vont commencer, Guglielmo Marconi a eu les pires emmerdes avec ses expériences ...


    • vote
      yoananda yoananda 6 mai 12:27

      Il y a aussi tous les bracelets "sportifs" ou "e-santé" dans le même genre, les fitbit & co.
      Le problème, comme le fait remarquer mac1, c’est que les données ne nous appartiennent pas, elles sont propriété des labos/industriels.
      Alors dans un sens on peut comprendre : c’est pas le péquin moyen qui va savoir quoi faire de ces données perso d’une part, et le fait de les centraliser permet de faire des analyses par population.
       
      Donc je peux comprendre l’idée, cependant, le fait que ce soit retraçable individuellement, qu’elles ne soient pas anonymisées est profondément dérangeant car, encore une fois, on donne un pouvoir démesuré aux multinationales. Et après on se plaint que la démocratie ne marche plus !


      • vote
        pegase pegase 6 mai 13:04

        @yoananda

         le fait que ce soit retraçable individuellement, qu’elles ne soient pas anonymisées est profondément dérangeant car, encore une fois, on donne un pouvoir démesuré aux multinationales. Et après on se plaint que la démocratie ne marche plus !


        Parfaitement, je préfère de loin un pc portable type thinkpad P50, écran nettement plus grand (13 - 14 - 15 pouces), total contrôle, on peu y installer linux, vivre complètement déconnecté , y brancher une interface avec une multitude de capteurs, lui coller des monstres comme Catia, autocad, Ansys fluent, un vrais tableur, comptabilité ..etc ...etc ..

        Écran jusqu’à 4K, même en 13 pouces, autonomie de folie (supérieure à 10h), le tout léger et transportable dans un petit sac à dos servant à la fois de sacoche ...

        En fait je déteste les smartphones smiley 


      • vote
        Un gars lambda Un gars lambda 7 mai 14:57

        Le smartphone, un labo pour certain , une instrument de crétinisation pour d’autre : https://www.youtube.com/watch?v=EJ2uy-uoZ3A

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès