Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Aiezoa

Aiezoa

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 0 234 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 2 0


Derniers commentaires


  • 12 votes
    Par Aiezoa (---.---.---.81) 29 juillet 11:31
    Aiezoa

    Bonjour Tomek le clown !

  • 2 votes
    Par Aiezoa (---.---.---.148) 25 juillet 00:18
    Aiezoa

    Israel est l’essence de la spiritualité proprement judaïque et le patriarche éponyme du peuple juif. Étymologiquement, ce Nom est lié a une idée de puissance et de victoire, car il signifie : « que Dieu règne ! Qu’Il se montre fort ! ». Et c’est ce Nom sacré qui va être porté par un Etat moderne, subversif dans sa constitution même puisqu’il prétend mettre fin par des moyens profanes à une sanction divine ! Il faut toute l’indifférence et l’inconscience du monde occidentale pour ne pas réaliser l’énormité d’une telle usurpation. Imagine-t-on une « République d’Allah », un « Royaume du Christ-Roi » ou « du Voyage Nocturne » s’installant en Palestine ? En l’occurrence, l’acte profanateur est d’autant plus dangereux qu’il comporte une astuce tactique. La préoccupation majeure d’un Etat illégitime, pour ne pas dire sa hantise, est naturellement d’être reconnu. Or, dans le cas présent cette reconnaissance ne porte pas seulement sur l’existence de cet Etat, mais aussi sur le droit à porter le nom qu’il s’est attribué. Reconnaître l’ « Etat d’Israel » implique que l’on valide la profanation dont il s’est rendu coupable, que l’on devienne son complice, et surtout qu’on le déclare, à tort, favorisé par une bénédiction divine et investi de la charge d’instaurer le règne de Dieu et d’assurer Sa puissance. Combattre un tel Etat, c’est le renforcer ; le reconnaître, c’est le renforcer davantage : tel est le dilemme infernal. Pour tout esprit traditionnel, la seule attitude légitime, fondée a la fois sur la vérité et le droit, est de refuser cette reconnaissance, quel que soit le prix a payer pour ce déni. Le premier devoir d’un juif orthodoxe, d’un chrétien ou d’un musulman est de ne pas reconnaître l’Etat juif. Ceci dit, il va de soi que la duplicité et la faiblesse des hommes n’ont pas le pouvoir de modifier le Droit divin ou de le rendre caduc.(extrait du livre de Charles-André Gilis "La profanation d’Israël selon le Droit Sacré"
    Les Naturei Karta par leur orthodoxie traditionnelle expriment et sans tiennent au Droit Sacré avec sans aucun doute beaucoup de tristesse pour le peuple juif entraîné malgré lui par la folie infernale et meurtrière du sionisme qui par des moyens profanes et violents compte donc mettre fin a une sanction divine,folie, mais comment le peuple Juif ne se rend t’il pas compte qu’ils scellent les pierres de constructions de son Etat Juif avec la mort ,le sang,la ruse, les larmes et l’oppression d’un autre peuple et comment Dieu pourra t’Il accepter Son royaume car Israël est Son royaume une telle monstruosité.

    Exode:22.22 Tu n’affligeras point la veuve, ni l’orphelin.
    22.23 Si tu les affliges, et qu’ils viennent à moi, j’entendrai leurs cris ;
    22.24 ma colère s’enflammera, et je vous détruirai par l’épée ; vos femmes deviendront veuves, et vos enfants orphelins.

  • 10 votes
    Par Aiezoa (---.---.---.253) 2 juillet 15:21
    Aiezoa

    C’est dur d’écouter Mr Laibi plus de 10 mn c’est le sboub dans sa tête . 

  • 6 votes
    Par Aiezoa (---.---.---.253) 2 juillet 13:13
    Aiezoa

    eQzez

    Je vous trouve bien impertinent et arrogant vous lancez une "fatwa" contre ce que vous ne comprenez pas et ce que vous connaissez pas mettre dans le même panier la confrérie des Alawiya qui possède une Silsilah authentique et le wahhabisme qui n’est qu’une interprétation moderne et littérale du Coran vous montrez par votre réaction prétentieuse et extrémiste que tout le monde ne devraient pas et ne peux pas parler inconsidérément et de chose qu’il ne connaient pas !!!

  • 3 votes
    Par Aiezoa (---.---.---.253) 29 juin 21:59
    Aiezoa

    Les sciences modernes sont en gros aussi honnêtes, pertinentes, et croyables que la grand "messe"de Claire Chazal.

Les thèmes de l'auteur






Palmarès