Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Enquête&Débat

Enquête&Débat

Enquête Débat : www.enquete-debat.fr est un média en ligne dont la devise est L’OUVERTURE D’ESPRIT ET LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, crée et animé en Juin 2010 par le journaliste et éditeur Jean ROBIN qui a créé en 2006 Les Editions TATAMIS www.tatamis.fr et en 2014 la startup QATEM http://qatem.com/
Enquête Débat ne reçoit aucune subvention ni de l’Etat ni d’aucun grand actionnaire et ne vit quasiment que de ses lecteurs, n’hésitez pas  à nous soutenir en souscrivant en haut à droite du site, merci !

Tableau de bord

  • Premier article le 03/07/2011
  • Modérateur depuis le 06/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 543 213 13289
1 mois 8 15 167
5 jours 3 8 115
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 37 16 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires


  • vote
    Par Enquête&Débat (---.---.---.25) 30 août 22:11
    Enquête&Débat

    @Eric Guéguen
    si vous aviez lu Raymond Boudon comme je l’ai fait dès mes 20 ans, vous sauriez que Polanyi ne vaut pas tripette. Ouvert d’esprit comme vous êtes, je suis persuadé que vous n’avez jamais étudié la véritable contestation factuelle et irréfutable des thèses bancales de Polanyi, par Raymond Boudon, si vous voulez un peu rattraper votre retard en voici quelques référencés tirées du livre "La modernité de Polanyi" : http://tinyurl.com/lu6gj68
    Sacré Eric, même sur un sujet sur lequel vous passez des années, vous passez à côté de l’essentiel. Enfin, on a déjà discuté de tout ça je crois.

    @micnet
    la gauche du 19ème siècle n’a rien à voir avec la gauche actuelle, puisqu’elle n’était ni socialiste ni communiste. On comptait des libéraux comme Bastiat ou Saint-Simon en effet. Libre à vous de démontrer ainsi que la gauche actuelle serait libérale, mais franchement, vous feriez rire beaucoup de monde (dont moi). La gauche libérale se trouve en dehors de France, en Angleterre, en Allemagne ou en Italie, mais certainement pas en France. Même DSK, décrit comme un ultra-libéral, est favorable aux 35 heures...
    Sinon les libéraux sont favorables à l’égalité, mais l’égalité en droit, pas l’égalité réelle. Ils expliquent même, Bastiat et tant d’autres, que l’égalité ne peut se faire que par le haut, et non par le bas, c’est-à-dire en enrichissant tout le monde, et non en appauvrissant tout le monde, ce qui est le programme socialiste.

    @Stabiloboss
    je suis gentil de vous répondre car vous ignorez mon travail, notamment mon livre La judéomanie, je vous y renvoie donc pour mesurer l’étendue de votre ignorance, et l’immensité de votre bêtise de ce fait. Mais ce n’est pas irréversible, vous avez de la chance ;)

  • vote
    Par Enquête&Débat (---.---.---.25) 30 août 21:52
    Enquête&Débat

    enzo, vous vous êtes trahi mon chou, pour vous réussir c’est faire partie du système, pas pour moi, c’est plutôt le contraire...

  • 2 votes
    Par Enquête&Débat (---.---.---.25) 30 août 21:50
    Enquête&Débat

    Quand je critique Zemmour, tous les fans zemouriens rappliquent : ferme-la Robin ! Quand je critique Soral, les soraliens rappliquent : ferme-la Robin ! Quand je critique Marine le Pen, les lepénistes rappliquent : ferme-la Robin ! Quand je critique Asselineau, les upristes rappliquent : ferme-la Robin ! Quand je critique la gauche, les socialo-communistes rappliquent : ferme-la Robin ! Quand je critique la droite, les centristes de gauche rappliquent : ferme-la Robin ! Quand je donne mes solutions, tous les précédents rappliquent : ferme-la Robin ! Il faut croire que je vise juste ;)

  • vote
    Par Enquête&Débat (---.---.---.25) 30 août 12:35
    Enquête&Débat

    Tiens, une citation que j’ai trouvée depuis : Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice - Montesquieu

    Maintenant sur votre connaissance du libéralisme, elle me paraît à peu près nulle. Mon avantage c’est que je me suis intéressé aux autres idéologies (à condition de considérer le libéralisme comme une idéologie, ce que Boudon ne pensait pas par exemple) avant de m’intéresser au libéralisme, ce qui m’a permis d’être éclectique. Je suis diplômé de l’EGE, où l’Etat est central dans leur réflexion. Et je suis gaulliste, donc je prétends que ma pensée incarner cette pluralité entre les bons côtés de l’Etat et ceux du marché. De Gaulle était national-libéral, sinon il n’aurait jamais pris comme conseiller l’ultra-libéral Rueff, et comme 1er Ministre Pompidou qui venait de la banque (mais pas de la banque actuelle où dominent les inspecteurs des finances).

    Vous vous projetez dans un système socialiste et le reprochez aux libéraux, elle est bonne celle-là. Les libéraux sont contre la carte scolaire, qui est un système socialiste. Donc dans un système libéral un bon élève se retrouve dans une bonne école, grâce à un système de bourse, dont vous avez sans doute entendu parler. Pas la bourse imposée par l’Etat, mais la bourse proposée par les écoles qui veulent attirer à elles, et c’est normal, les meilleurs éléments possibles. Intéressez-vous aux thèses libérales sur ce sujet, et aux thèses socialistes, vous verrez que vous êtes en fait socialiste.

    Quant aux indigènes, très bien, alors moi je vous pose la question : avez-vous intérêt de retourner à l’état sauvage ou pas ? Vous en avez la possibilité, il y a bien des Amish au coeur des USA, pays très avancé et capitaliste vous me l’accorderez (même s’il l’est de moins en moins sous Obama). Alors qu’est-ce qui vous retient ? Je vous le donne en mille : ce qui fait de vous un être humain. Le besoin de sécurité, de manger à sa faim tous les jours, de prendre une douche chaude et de ne pas avoir à aller dans la rivière pour cela, etc. Maintenant je dis à ceux qui regrettent l’état de nature : rien n’est plus simple, allez vivre dans la forêt, il y en a plein en France. Le capitalisme n’est pas parfait, mais dans les sociétés capitalistes on vit mieux, plus longtemps, et on a le choix. Cela s’appelle l’évolution. On peut être contre, bien entendu.

  • vote
    Par Enquête&Débat (---.---.---.25) 29 août 20:31
    Enquête&Débat

    @Chitine :
    je vous renvoie à Edgar Morin, penseur de gauche : “L’amour de l’humanité peut s’égarer et se mettre au service d’une politique opprimant l’humanité au nom même de l’humanité, alors nous voyons que l’amour de l’humanité, plus encore que la haine, peut conduire à la plus extrême inhumanité. A l’inverse, des actions strictement égocentriques, mues par l’intérêt personnel le plus sordide, peuvent, en s’insérant dans le jeu des inter-rétroactions sociales, contribuer bien plus utilement au bien général que la bonne volonté fourvoyée.”
    Edgar Morin, Pour sortir du XXème siècle, p. 298, Points Essais (poche), novembre 1984
    Pour d’autres citations de ce genre qui démontrent que l’altruisme est destructeur, sauf s’il provient de l’égoïsme, je vous renvoie à cet article : http://www.enquete-debat.fr/archive...

    @Eric
    dont acte.
    Evidemment que le socialisme est religieux, tout comme le communisme. Mais je voulais parler des religions qui s’assument comme telles, y compris l’islam et le judaïsme, qui organisent en leur sein la solidarité fraternelle.
    Quant à vos exemples aussi caricaturaux que ceux provenant de la doxa gauchiste, permettez-moi de vous renvoyer à tous les penseurs libéraux sérieux qui ont apporté des réponses à ces objections pas très sérieuses. Milton Friedman, Hayek, Ayn Rand, Ludwig von Mises, Bastiat, Jean-François Revel, et tant d’autres y ont répondu à leur manière, mais toujours en expliquant la base : L’Etat est cette grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. Tout part de là.
    Qu’on parle de santé, d’éducation, ou d’autres choses, tout l’argent englouti par l’Etat au nom des principes de justice sociale, de défense des pauvres etc. est perdu dans les méandres de la bureaucratie au lieu d’aller à ceux qui en ont besoin. Plus le socialisme domine dans une société, plus le nombre de pauvres y est important : est-ce cela que vous voulez ? Si ce sont les pauvres et les faits qui vous intéressent, alors le libéralisme est fait pour vous : http://www.agoravox.tv/actualites/e...
    Donc si on veut que le gamin doué bénéficie de la meilleure éducation possible, il faut que l’Etat se désengage en totalité ou en partie de l’Education nationale (1 million de postes, 6ème employeur au monde), qui ne fait pas partie de ses fonctions régaliennes et qui endoctrine le peuple avec sa doxa, et qu’il laisse faire les professeurs et les entrepreneurs (sociaux ou non) qui peuvent créer des écoles et offrir l’éducation qu’ils veulent, dans le cadre de la loi. Comment croyez-vous qu’Harvard, Yale, Stanford et les plus grandes universités du monde se soient créées et attirent aujourd’hui des étudiants du monde entier, alors que notre Educ Nat n’attire personne, sauf les gens qui veulent bosser 35 heures par mois avec 4 mois de vacances par an et une retraite dorée ?
    Ainsi vous libérez tout cet argent qui manque aujourd’hui pour une école de qualité à travers tout le territoire, comme le préconise par exemple la Fondation pour l’école, dont j’ai interviewé la présidente Anne Coffinier : www.enquete-debat.fr/archive....
    Il y aurait des écoles laïques, des écoles chrétiennes, des écoles Montessori, j’en passe. Aujourd’hui le monopole d’Etat empêche la concurrence et tue la créativité, et tire tout le monde vers le bas, en étant noyauté par le communisme au pire et le socialisme au mieux. Vous connaissez le chèque éducation j’espère...
    Idem pour la Sécurité sociale, je vous renvoie au livre du Dr Patrick de Casanove que j’ai édité, Sécu comment faire mieux, il explique tout cela très très bien et notamment le principe de salaire complet. Et démontre que les pauvres comme le reste de la population sont moins bien soignés dans un Etat providence que dans un Etat libre.