Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Nigari

Nigari

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2009
  • Modérateur depuis le 08/06/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 113 469 2450
1 mois 0 2 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 48 17 31
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires


  • 6 votes
    Par Nigari (---.---.---.162) 15 septembre 13:56
    Nigari

    Pédocriminalité : Revue de presse du mois d’août 2014
    ------------------------------------------------------------------
    Voici la revue de presse du mois d’août. Malgré les vacances, quelques pédophiles ont fait scandale un peu partout dans le monde. En France, on revient encore sur l’affaire Outreau, pendant qu’en Angleterre, on s’enfonce dans l’obstruction de l’enquête sur le réseau pédophile VIP. Mais tout de même, le chanteur Cliff Richards est désormais dans la ligne de mire, lui qui était l’ami de la journiste assassinée Jill Dando, et qui trainait à Elm Guest House. Sinon, la liste des dérives des services sociaux continue à s’allonger, et on ressort aussi une vieille interview édifiante de Françoise Dolto, qui passait pour "la" référence en matière d’éducation.
    ------------------------------------------------------------------
    À lire chez DondeVamos

  • 6 votes
    Par Nigari (---.---.---.162) 28 août 14:18
    Nigari

    À part faire le buzz et faire parler les trolls, il est vrai que cette vidéo est plutôt stérile... Prenez plutôt le temps de visionner leur enquête citoyenne accablante montrant clairement que l’institution criminelle judiciaire et policière couvre le réseau (en fait partie) en toute illégalité et impunité.

    .

    Dénonciation de l’inquisition pédocriminelle - Maillaud & Seemann :

    https://www.youtube.com/watch?v=BSr...

    .

    ps : Toujours aussi puante la fosse aux commentaires ici... smiley

  • 1 vote
    Par Nigari (---.---.---.162) 8 août 11:16
    Nigari

    À propos de Karl Zéro et de ses embrouilles avec Baudis et Bourragué, il a été relaxé en 2012.

  • 7 votes
    Par Nigari (---.---.---.162) 6 août 16:01
    Nigari

    "Quelle est l’information ?" dit-il naïvement...
    Tarantino fait ici clairement un clin d’oeil au contrôle mental Monarch, vous savez, le petit papillon qui vous fait habituellement rire quand on en parle... Vous n’attaquez pas ici sur la référence que Tarantino fait au Papillon en parallèle d’un poème déclencheur ?
    Dans son scénario, ce n’est pas une programmation d’attentat-suicide comme dans Telefon, mais une programmation d’esclave sexuelle déclenchée par ce même poème... et par le code Papillon...
    Vous devez connaître cet adage cher à certains occultistes : "N’est parlez pas, montrez le..."
    -
    Gaspard dit à propos de MK-Ultra :
    "Personne ne conteste l’existence de cette page noire de l’histoire des USA"
    .
    Pensez-vous que c’est une page tournée ? Le mind-control "Monarch" ne serait qu’une légende urbaine tellement connue que Tarantino y a fait un clin d’oeil que tout le monde aura facilement saisi...
    Il faudrait être naïf pour penser que ces programmes de MK ont été stoppés pour des raisons évidentes d’éthique. C’est en cours et c’est même sous vos yeux mon cher Gaspard.

    ______________

    Pour ceux qui découvrent le sujet, voici la définition de la Programmation mentale basée sur le traumatisme que donne une psychotérapeute allemande (Michaela Huber) :

    .

    La programmation dans le contexte d’un traumatisme est une situation que l’on peut décrire comme un apprentissage sous torture. La métaphore programmation est certainement d’origine informatique et représente dans ce contexte, ce que les psychologues appellent un conditionnement. Ce qui veut dire que la personne qui a été « programmée » doit réagir de manière stéréotypée à un certain stimulus. La réaction de la personne au stimulus est dans ce cas automatique et « appris », donc il ne s’agit ni d’un réflexe naturel ni d’une réaction consciente et volontaire. Pour arriver à ces fins, « l’entraîneur » que j’appellerai le coupable a utilisé le fait que sa victime soit un jeune enfant, de préférence déjà dissociatif (ce qui veut dire une personne multiple) et il a effectué l’apprentissage en torturant la victime. La torture peut comprendre des abus physiques, sexuels, émotionnels et souvent on suggère à la victime qu’elle va mourir si elle n’est pas obéissante.

    Une fois qu’une victime a été programmée, il est possible de la contrôler avec les stimuli qu’on lui a « implantés ». Une personne alter qui a été programmée n’est souvent pas une identité complexe et pour cela on l’appelle aussi « programme ». Normalement, cette personne a été programmée pour servir à certains fins pour le coupable : se prostituer pour enrichir le coupable, voler, faire de la contrebande de drogues etc. À l’aide de la programmation le coupable peut également s’assurer que la victime soit amnésique pour le(s) coupables, le fait d’avoir été programmé et il peut p.ex. faire en sorte que la victime commette un suicide à un certain point dans sa vie (p.ex. son anniversaire de 17 ans) ou empêcher que la victime soit capable de parler des événements incriminants le coupable.

    Michaela Huber : Multiple Persönlichkeit, Überlebende extremer Gewalt, Ein Handbuch, Fischer Taschenbuchverlag GmbH, Frankfurt am Main (1995), p. 272

  • 3 votes
    Par Nigari (---.---.---.162) 25 juillet 21:43
    Nigari

    Les fonctions des alters :

    Hôte/Hôtesse

    La première fonction de l’hôte ou de l’hôtesse est d’assurer le bon fonctionnement du système multiple dans la vie quotidienne. Son âge correspond d’habitude à l’âge physique du corps et son identité sexuelle correspond au sexe du corps. L’hôte/ l’hôtesse ne sait souvent presque rien ou rien du tout des autres personnalités et elle a des grands trous de mémoire. L’hôte/ l’hôtesse passe d’ordinaire pour quelqu’un de très fiable et son tempérament de base est souvent teint de dépression.

    Observateur/Observatrice

    Pratiquement dans chaque système il y a au moins un(e) observateur/observatrice qui surveille tout ce qui se passe et n’a donc pas de trous de mémoire. Cette personnalité réagit plutôt de manière rationnelle et ne montre pas de sentiments puisqu’elle a besoin d’une grande distance par rapport au monde intérieur et extérieur pour pouvoir assurer son rôle. Pour cette raison, l’observateur/ l’observatrice ne surgit pas en premier plan (ne prend pas l’action en main) mais il/elle peut prendre contact avec différentes personnes du système.

    Protecteurs/Protectrices

    Les personnes protectrices d’un système prennent l’action en main dès qu’une personne alter ou le système se sent menacé par une situation. Ces personnes protectrices peuvent se montrer très agressives et il est important de comprendre et de valoriser leur fonction protectrice.

    Les personnes s’identifiant aux coupables (méchants)

    Ces personnes ou personnalités s’identifient (encore) avec les coupables et leurs valeurs. Elles ont souvent la fonction de punir d’autres personnes alter (p. ex. avec un comportement automutilant) qui souhaitent terminer le contact avec les coupables ou qui voudraient p. ex. révéler des informations par rapport aux coupables lors d’une séance thérapeutique. Si la personne multiple est encore en contact avec les coupables, ces personnalités peuvent transmettre le contenu de la séance thérapeutique aux coupables sans que les autres personnes du système s’en perçoivent.

    Les enfants et adolescents « captivés »

    Dans pratiquement chaque système multiple il y a des enfants. Ils sont restés captifs dans une certaine période du temps. Il y a des enfants qui gardent leur âge subjectif lors d’une longue période de temps pendant que d’autres grandissent. Il est possible qu’un enfant qui a gardé le même âge pendant longtemps commence à grandir ensuite.

    Source : Imke Deistler und Angelika Vogler : Einführung in die Dissoziative Identitätsstörung – Multiple Persönlichkeit, Junfermann Verlag Paderborn (2005), p. 58-60

    http://www.multiples-pages.net/