Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Nigari

Nigari

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2009
  • Modérateur depuis le 08/06/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 110 464 2294
1 mois 3 7 35
5 jours 1 0 74
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 48 17 31
1 mois 4 1 3
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires


  • 3 votes
    Par nigari (---.---.---.162) 7 juillet 22:00
    Nigari

    Définition de la programmation mentale par une psychothérapeute allemande (Michaela Huber)
    ________________
    La programmation dans le contexte d’un traumatisme est une situation que l’on peut décrire comme un apprentissage sous torture. La métaphore programmation est certainement d’origine informatique et représente dans ce contexte, ce que les psychologues appellent un conditionnement. Ce qui veut dire que la personne qui a été « programmée » doit réagir de manière stéréotypée à un certain stimulus. La réaction de la personne au stimulus est dans ce cas automatique et « appris », donc il ne s’agit ni d’un réflexe naturel ni d’une réaction consciente et volontaire. Pour arriver à ces fins, « l’entraîneur » que j’appellerai le coupable a utilisé le fait que sa victime soit un jeune enfant, de préférence déjà dissociatif (ce qui veut dire une personne multiple) et il a effectué l’apprentissage en torturant la victime. La torture peut comprendre des abus physiques, sexuels, émotionnels et souvent on suggère à la victime qu’elle va mourir si elle n’est pas obéissante.

    Une fois qu’une victime a été programmée, il est possible de la contrôler avec les stimuli qu’on lui a « implantés ». Une personne alter qui a été programmée n’est souvent pas une identité complexe et pour cela on l’appelle aussi « programme ». Normalement, cette personne a été programmée pour servir à certains fins pour le coupable : se prostituer pour enrichir le coupable, voler, faire de la contrebande de drogues etc. À l’aide de la programmation le coupable peut également s’assurer que la victime soit amnésique pour le(s) coupables, le fait d’avoir été programmé et il peut p.ex. faire en sorte que la victime commette un suicide à un certain point dans sa vie (p.ex. son anniversaire de 17 ans) ou empêcher que la victime soit capable de parler des événements incriminants le coupable.

    .

    Michaela Huber : Multiple Persönlichkeit, Überlebende extremer Gewalt, Ein Handbuch, Fischer Taschenbuchverlag GmbH, Frankfurt am Main (1995), p. 272

    http://www.multiples-pages.net/
  • 2 votes
    Par nigari (---.---.---.162) 6 juillet 16:26
    Nigari

     smiley Sans oublier Alain Soral, la bête de l’analyse dissidente à tronc cérébral modifié pour mémoire photographique ultra-développée. ^^

  • 5 votes
    Par nigari (---.---.---.162) 6 juillet 13:03
    Nigari

    Pédocriminalité : Revue de presse du mois de juin (DondeVamos)

  • 8 votes
    Par nigari (---.---.---.162) 5 juillet 17:24
    Nigari

    En suivant votre raisonnement à propos d’une Serena qui se serait volontairement créé des personnages avec des petits noms, comment expliquez-vous qu’elle déclare qu’au match de l’US Open de 2009, elle n’était pas là... qu’elle en a entendu parler, qu’elle a eu les retours... ce qui sous-entend clairement que l’alter qui est interviewé dans le documentaire n’a pas le souvenir de ce match.
    Comme vous dites, l’être humain est très complexe et cette science du psychisme humain est particulièrement maîtrisée par certains. Le contrôle mentale est une science occulte qui semble toucher particulièrement l’industrie du divertissement et le sport de haut niveau en fait partie, d’ailleurs Serena a le même train de vie que les people d’Hollywood ou de la pop-musique. L’actrice Roseanne Barr a déclaré que le mind-control règne à Hollywood.... Et elle précise bien MK-Ultra, c’est à dire le contrôle mental basé sur les traumatismes.
    J’ai comme l’impression que vous n’avez pas conscience de qui vous avez affaire en face l’Equatorien...

  • 13 votes
    Par nigari (---.---.---.162) 5 juillet 16:54
    Nigari

    "Nigari as tu conscience des étendues de l’esprit humain sans avoir recours à des éléments extérieurs pour se disperser, se scinder, se multiplier dans des alter,..."
    .
    Oui j’en ai conscience.
    Connaissiez-vous le trouble dissociatif de l’identité avant cet article ? Saviez-vous que ce trouble de la personnalité multiple ne tombe pas du ciel , que l’on ne nait pas avec ? Les fractionnements de personnalité se produisent suite à de sévères traumatismes. On ne s’auto-traumatise pas soi-même, cela passe par un élément extérieur. "se multiplier dans des alter" : reste à définir le terme Alter, pour cela je vous invite à vous pencher sur la définition du TDI. Il ne s’agit pas de l’alter-ego du bobo poète parisien qui a son caractère de chien (très inspiré) les dimanches d’automne...
    Les EEG montrent une nette différence entre une personne qui joue différentes personnalités et une personne qui bascule réellement d’une identité à l’autre. Une personne ayant un trouble de la personnalité limite (borderline) peut basculer d’une humeur extrême à l’autre en 2 secondes, on peut penser qu’il y a alors changement de personnalité mais l’individu a pleinement conscience de son changement d’état alors que dans le TDI, il y a un mur amnésique entre les personnalités/identité.
    C’est un sujet très complexe et je comprends votre long commentaire basé à 90% sur la dérision et l’ironie... défense face à quelque chose qui vous dépasse ou performance humoristique publique ?
    .
    "MDMA, weed, LSD, Amphets, Héroïne, que savez vous de ces substances que l’on trouve en vente $à chaque coin de rue ? Si vous ne vous êtes jamais drogué, vous ne pouvez pas savoir l’effet que ça a sur le psychisme, moi je le sais...
    "
    .
    "Moi je le sais..." lol, et alors ? vous en dites quoi ? Quelles sont les meilleurs drogues dissociatives ? Vous n’êtes pas resté perché au moins ?

    On en avait un peu parlé avec Medialter de cette question des drogues, de la dissociation et des personnalités multiples sous cet article :

    Billy Milligan, l’homme aux 24 personnalités : http://www.agoravox.tv/tribune-libr...