• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La musique c’était mieux avant

La musique c’était mieux avant

La musique, c'était mieux avant. Par quels mécanismes la musique est-elle devenue mauvaise ou, si ce n'est qu'une impression, quels en sont les engrenages ? Prenez le temps d'e-penser.

Tags : Musique Philosophie Loisirs Science et techno



Réagissez à l'article

35 réactions à cet article


  • vote
    Emma Joritaire 30 août 12:36

    Une petite merveille d’avant les râpeurs

    La bague à Jules


    • vote
      Emma Joritaire 30 août 14:14

      @Emma Joritaire

      J’avais rien compris smiley

      Avant, j’ai cru que c’était avant... la musique de singe...

      Robert Mideau : - Vous n’aimez pas la musique ?

      Ferdinand Maréchal, dit Le Dab : - Si, mais la vraie. Pas la musique de singe


    • vote
      Django Django 31 août 14:14

      @Emma Joritaire
      bein il va falloir expliquer de quel vrai musique parle ce monsieur. Dans le moyen age la musique classique était cantonner a un certain tempo et certaines harmonies étaient interdite car considérés comme la musique du diable. Et puis viens le blues le jazz le rock la funk la soul toutes considérés comme une musique de singe ou du diable c’est selon. Tiens d’ailleurs sais tu que pendant l’occupation nazi les artistes invités par le Reich avaient d’énormes restrictions sur la façon de jouer leurs musique (tempo ect ) car considéré comme une musique de nègre. Peut être est ce cela qu’il nomme : vrai musique. 


    • 1 vote
      wendigo wendigo 30 août 12:52

       l’e-penseur ..... rien que le nom m’amuse. Sa vidéo sur l’inversion des pôles magnétique, permet de voir l’orientation du garçon, les satellites SWARM n’avaient pas encore quitté le sol qu’il nous instruisait déjà sur des changements à très long terme ... dommage pour lui, SWARM le contredisait juste quelques semaines plus tard !
      Mais là n’était pas la seule connerie qu’il nous aura malheureusement débité. (et je ne ferais pas de commentaire sur sa prestation avec astier, sur le phénomène OVNI ...)
      Toute la science youtubesque en pleine action, mais sans la blouse blanche (le seul truc positif de ce garçon)
       Avec lui, les pisseux de 15 ans se sentent instruit c’est déjà ça .
       Un pur concentré de pathétisme !


      • vote
        jeanpiètre jeanpiètre 30 août 19:52

        @wendigo
        efectivemenemonstration s’applique particulièrement à lui, en sautant les étapes, il est encore plus nul que michel chevalet


      • 2 votes
        #WorldPeaceNow* #WorldPeaceNow* 30 août 13:40
        Moi j’écoute Madonna à longueur de journée : https://www.youtube.com/watch?v=KN-iVa2MLCU

        J’adore la musique de Satan, c’est la meilleure, la plus belle, la plus raffinée, la plus émotionnelle, la plus inspirée, c’est Satan qui inspire tous ces artistes de génie !

        Lady Gaga à l’envers : "Nous nous modelons sur les arts de Lucifer" : https://www.youtube.com/watch?v=RR9ZADJqjRI

        Comme Katy Perry, Bob Dylan a fait un pacte avec Satan pour arriver au top : https://www.youtube.com/watch?v=qosZD-VzKaU

        Led Zeppelin, les Beatles, etc. avaient à une époque pour guru le fondateur du satanisme moderne lui-même : Aleister Crowley.

        Etc, etc...






        • vote
          jeanpiètre jeanpiètre 30 août 20:13

          @#WorldPeaceNow*
          t aime surtout te plusser et choper de l’audience youtube , vieille pétasse


        • 2 votes
          #WorldPeaceNow* #WorldPeaceNow* 30 août 23:30

          @jeanpiètre

          Un conseil d’ami, évite l’insulte, cela te fait passer pour un être sous-développé, des milliers de gens te lisent tu sais... de plus ces comptes youtube ne m’appartiennent pas.


        • 3 votes
          tinga 30 août 16:10

          La musique ne s’est jamais aussi bien portée, l’auteur ne parle pas de musique mais de la merdasse industrielle promue par les médias/politiques, le niveau des musiciens a littéralement explosé sur les 3 ou 4 décennies passées, être musicien il y a 40 années exigeait beaucoup moins de connaissances et de travail qu’aujourd’hui,
          la variété ou le "rock" sont "moins pire" qu’avant, on y trouve même parfois de vrai musiciens.
          Quand on entend un Souchon admettre sur france info qu’il n’a pas eu le courage d’apprendre la musique sérieusement, on comprend que ce n’est pas dans l’industrie musicale qu’il faut chercher de la musique, et Souchon c’est loin d’être le pire.


          • vote
            medialter medialter 30 août 20:27

            "il y a 40 années exigeait beaucoup moins de connaissances et de travail qu’aujourd’hui"
            *
            Bien d’accord avec ça, certaines directions musicales exigent aujourd’hui, pour la recherche sonore, des puissances de calcul et des connaissances informatiques dont on n’a même pas idée. Exemple ; certains sons de ce morceau, notamment le vocoder, qui sont issus d’une technologie de pointe


            • vote
              pegase pegase 31 août 12:06

              @medialter

              Pas si sûr, quand on voit le matos d’un certain Vangelis ....


            • vote
              jeanpiètre jeanpiètre 31 août 17:52

              @medialter
              oui un plug désigné par infected mushrooms et disponible dans la warezone, et non il tourne sur un ordi moyen d’une dizaine d’année, le digital permet de freezer (on enregistre un resultat plutot que de laisser tourner une chaine d’éléments gourmands) et le type de morceau que vous présentez est généralement conçu sur des templates payants que la plupart des producteurs utilisent, comme des scripts, je suis beaucoup la scène psychédélique, et je suis assez étonné de retrouver un navet commercial en tant qu’exemple, surtout venant de vous


            • vote
              medialter medialter 31 août 18:04

              @pegase
              Vangelis était effectivement un précurseur, mais son matos était analogique. Or en numérique, on émule maintenant le vieux matos. Perso, je prends mon pied en utilisant des plug-in de l’ARP 2600 ou du Moog. On peut dire ce qu’on veut, mais le numérique a ouvert des voies fabuleuses, quand je me souviens des prix de l’époque, dire qu’on peut rapatrier gratos ces vieux monstres sur son PC en 3 clics. Qui peut le plus peut le moins, c’est aussi simple


            • vote
              medialter medialter 31 août 18:17

              @jeanpiètre
              "je suis assez étonné de retrouver un navet commercial en tant qu’exemple, surtout venant de vous"

              *

              Vous avez du mal me lire, je ne parlais pas du morceau, mais de certains sons y figurant. Puisque vous êtes un habitué, vous reconnaitrez que dans le lien proposé, on trouve des encodages de voix qui sont de pures merveilles techniques

              *

              "et non il tourne sur un ordi moyen d’une dizaine d’année"

              *

              Perso je tourne avec un pross de guerre (le I7-6700k), et je peux vous garantir qu’une seule piste avec une granulation chiadée sur Omnisphère II, on bouffe près de la moitié des ressources. Un ordi moyen explose avec les nouveaux logiciels

              *

              "on enregistre un resultat plutot que de laisser tourner une chaine d’éléments gourmands"

              *

              Oui mais alors vous avez une piste en format terminal (disons wav) alors que les autres sont en natif. Ca peut jouer sur la qualité, à l’image d’une photocopie reproduite en série. Mais il est vrai que ce bidouillage peut aider avec un matos moyen, ou encore si le résultat voulu tombe dans du MP3 192 kbps, où effectivement personne n’entendra la différence


            • vote
              jeanpiètre jeanpiètre 31 août 22:37

              @medialter
              omnishere est assez mal optimisé, aujourd’hui, la plupart des producteurs de ce type de musique bosse sur sylenth , spire, ouserum, qui ne sont pas des lecteurs de banques, mais de vrai algo de synthese, granulator pour la synthese granulaire (qui est un mode de sampling avant tout)

              le freeze est la règle, le morceau que vous poster à 80% de chance d’avoir été concu avec un macbook pro pre 2012 , peut être même en déplacement.

              https://www.youtube.com/watch?v=5c4-0eXl8fQ

              ce plug tournait sans affecter mon proc quand je tournais sur amd fx8350 .


            • vote
              medialter medialter 1er septembre 12:50

              @jeanpiètre
              Y a 2 parties sur OS, le sample et le synthé. Ce dernier, c’est quand en mode multi 8 modules, 2 couches par modules et 3 VCOs par couches. Maintenant je suis pas contre essayer sylenth ou spire, mais depuis la disparition de T411, je suis en rade de site, heureusement que j’ai fait l’écureuil. Tu connais une plateforme où on peut les DL ?


            • vote
              jeanpiètre jeanpiètre 2 septembre 16:41

              @medialter
              un vco n’existe pas en synthese vst , c’est un circuit electronique propre aux synthés analogiques ^^. 

              Je préfère généralement utiliser plusieurs synth en layer plutôt que des tout en un type omnishere ou nexus ca apporte plus de souplesse .

              pour le warez oui j’ai des adresses mais je prefère te les filer par mail qu’ici

              Sinon monolake a sorti un très bon granulator gratuit qui fonctionne sous max4live à télécharger sur le site ableton.


            • vote
              medialter medialter 3 septembre 22:31

              @jeanpiètre
              dmp7712@netcourrier.com


            • 1 vote
              Soi même 31 août 00:31

              c’est qui se clown ?


              • 2 votes
                DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 31 août 02:28

                La musique est l’expression du silence. Sans contemplation, l’audition est dépourvue du silence qui lui donne des repères, une direction et un présent. Le silence représente ce véritable « mystère » est essentiellement et exclusivement inexprimable ...


                • vote
                  Qiroreur Qiroreur 31 août 12:08

                  "si ce n’est qu’une impression, quels en sont les engrenages ? "


                  • 1 vote
                    Qiroreur Qiroreur 31 août 12:11

                    "si ce n’est qu’une impression, quels en sont les engrenages ? "


                    Et si c’en est pas une ? 

                    1. Les exemples qu’il choisit sont loin d’être la quintessence de la qualité (mais après tout chacun ses goûts) des époques qu’il détaille. Difficile de choisir 3 ou 4 morceaux pour définir un décennie, mais c’est peut-être aussi lié au fait qu’il ne connait pas grand chose... et choisi des succès. 
                     
                    2. Il ignore une chose toute simple : la création. Dans les années 60/70,80 et même 90 on invente des choses qui par définition n’existaient pas avant. On invente également les instruments (le cas spectaculaire étant Krafwerk mais ils n’étaient pas les seuls), on crée des univers jusqu’à parfois créer des langues (Magma). Si qq’un se remet aujourd’hui à jouer comme Coltrane, on va forcément dire "bah, il imite Coltrane, autant écouter l’original plutôt que la copie" et dans ce cas le "c’était mieux avant" est objectif. Dans les années 60/70, on invente des styles : le rock explose sous tous les formes (prog, kraut, heavy, punk...), le jazz-rock apparaît, la funk part dans tous les sens, et il y a aussi de véritables fusions liées à des rencontres culturelles. Dans les années 80, d’autres styles émergent (rap, métal et toutes ses variétés, musique électroniques, wave, etc.). Par la suite, la création s’essouffle, alors on tombe dans des machins hybrides (électropop, etc.) et on se bouffe de la reprise à gogo. Ca et là il y a des artistes qui sortent du lot mais au mieux de bons techniciens et pas grand chose de plus. On est plus en présence de génies façon Zappa, Miles, Coltrane, Vander, Roger Waters, Fela, liste interminable etc. 

                    3. Il relativise en disant qu’il y avait des daubes aussi aux autres époques. Certes, il y a toujours eu de la variétoche easy-listening et pas très bien ficelée. Pour autant, il n’y en avait pas dans les proportions d’aujourd’hui où l’industrie a intégralement pris le pas sur la création (à part dans des styles à part : indé, jazz, etc. mais qui n’ont pas accès à la diffusion de masse). Ce n’était pas le cas dans les années 60/70 et des albums avec une seule chanson de 20mn par face pouvaient très bien se vendre (Les Flyod, Genesis, Yes, enfin y’en a des tonnes). Et même dans la daube des années 60/70 on trouve parfois une orchestration de qualité, des arrangements bien foutus... aujourd’hui on appelle "minimalisme" très souvent ce qui est pauvreté, paresse et manque d’inspiration ou de talent. 

                    4. Seul argument pertinent, le fait que l’accès soit désormais démocratisé faisant chuter le niveau. Il est évident que pour jouer dans les années 60/70. Dés les années 80 c’est devenu moins évident. Et des tocards ont eu du succès sans le moindre talent ni art. On a franchi une nouvelle étape avec le PC. 
                    Est considéré comme un génie un type qui se contente de passer des disques. Le culture du DJ a parfois remplacé celle du type qui joue live au point que certains parlent de Guetta comme si on pouvait le mettre sur le même plan que Miles Davis ou Rachmaninof, un peu comme si on comparaît e-penser et 

                    La machine n’augmente pas les possibilités de création mais décide pour vous d’un type de rythme, d’un type d’ambiance (je caricature, il y a des créateurs aussi dans la musique électronique). 

                    5. Dernier point, il est ici question de musique mais de musique populaire uniquement. Exit la musique "classique" dont la contemporaine et l’art contemporain en général et leurs apports. On a là un style sans style si ce n’est de l’abstraction, de la "création" sans soucis esthétique, sans fonction, ce qui est le propre de la musique : faire danser, faire chanter, faire voyager, raconter une histoire, accompagner les gens dans leur imagination, transmettre qq chose (une idée ou juste une ritournelle). C’est presque à l’auditeur de se créer la musique dans sa tête tant il n’y a ni mélodie, ni rythme, ni rien. Exit également le jazz. On a eu un jazz d’une certaine époque où les gens s’éclataient dans les clubs. Ils n’étaient pas là à regarder en se frottant le menton, le dernier n° de téléram sur les genoux, un rosé-pamplemousse sur la table. Bien sûr il y eu aussi un jazz plus profond, plus contemplatif, mais le style c’est parfois perdu dans les mêmes délires (genre free jazz). Et dans ces deux registres (classique et jazz), on peut également affirmer que "oui, c’était quand mieux avant". 

                    6. Il y avait jusque dans les années 90 des tribus. Les goths, les métalleux, les rappeurs... et tout ceci a disparu. Les jeunes se ressemblent tous dans leur apparence parce qu’ils sont également bercés par un univers artistique relativement uniformisé, sans aspérité. Mêmes fringues, même façon de les porter, mêmes façons d’écrire et de parler et mêmes sujets. Tout se vaut, donc rien n’est bien ou nul. On est dans l’expression de l’uniformité, le mc do pour tous de l’expression que l’on ne pimente qu’en surface en rajoutant une sauce samouraï ou de la mayo. C’est la génération kebab : aussitôt mangé, aussitôt chié. 

                    Bref, la démonstration est ici ratée parce que le sujet est survolé et à force de vouloir déceler des biais partout on finit par ne même plus considérer la réalité. Enfin je note que bcp de jeunes actuels trouvent la musique de leur époque sans intérêt. 
                    J’ai bien fait mon vieux con sur ce coup-là... smiley

                  • vote
                    Django Django 31 août 14:41

                    Débat vraiment stérile et qui date depuis la nuit des temps.... cette fameuse nostalgie du ’’ c’était mieux avant’’. que ce soit en littérature, en musique, en qualité de vie ect il y a toujours des gens qui penseront que c’était mieux avant. pour exemple Ernest Hemigway avait la nostalgie de l’époque Jules Verne qui lui même avait la nostalgie de l’époque révolutionnaire ect ect .... Il y a aussi ceux qui sont nostalgique d’une époque qu’ils auraient connu ( celles de leurs enfances, adolescences) qui donne ce fameux débat stérile de ’’ moi quand j’étais jeune on avait de la bonne musique, ou on savait s’amuser, vivre ect’’. Ce que ces gens ne comprennent pas c’est qu’ils regardent le monde d’aujourd’hui avec des yeux de trentenaire, quarantenaire, voir plus est qu’ils n’ont donc plus la même sensibilité. Je suis né dans les années 80, la musique que j’écoutais et que je pourrais jeter a la figure du petit jeune comme étant de la vrai musique ne l’était pas pour mon grand frère de 10 ans mon cadet ou pour mes parents qui eux me faisaient écouter la musique de leurs 20 ans.

                    Donc ce débat de c’était mieux avant n’a vraiment aucun intérêt. Ça n’était pas mieux avant non c’est juste toi qui vieilli.


                    • vote
                      Maître Cube 31 août 16:59

                      J’évite d’écouter la musique actuelle. C’est très souvent une horreur. Elle provoque en moi des tensions. Je pense que c’est à cause des rythmes très marqués, mais je n’en suis pas sûr.

                      Roger Dommergue disait qu’elle est pathogène. Et encore, je me demande s’il a bien connu le rap ? Il aurait dû dire que le rap rend con.

                      Je me contente de la musique classique, mais pas de la moderne du 19e siècle.


                      • vote
                        jeanpiètre jeanpiètre 31 août 18:11

                        @Maître Cube
                        toute époque génère une musique en phase avec son ambiance, il ne reste que très peu de traces de la musique populaire des siècles passés, et jouée avec d’autres instruments, par des gens qui sont obligés de projeter leur vision pour l’éxécuter , ne peut être prise pour convainquante historiquement. tout comme les fêtes médiévales reconstituées projetent le fantasme du moyen age .

                        Par contre , on peu rejouer plus fidèlement la musique savante, mais qui est une musique de palais, ou commandée par la grande bourgeoisie. De la à en conclure que vous aimez ce type d’oeuvres par ce ça vous donne l’impression de faire partie de la cour des grands....


                      • 1 vote
                        Qiroreur Qiroreur 31 août 20:25

                        @Maître Cube
                        "Musique classique" est une expression fourre-tout qui, pour les gens généralement, désigne un registre musical qui s’étend sur plusieurs siècles. Plus spécifiquement on parle de "musique classique" pour désigner la période de 1750 à 1820. Le moderne c’est la première moitié du 20ième. 

                        Alors quand on parle de "musique classique moderne du 19e" ça n’a pas tellement de sens car on évoque à la fois le romantique (1820-1900), à la fois la fin du classique et à la fois une période qui ne correspond pas au 19e... smiley


                      • vote
                        Maître Cube 2 septembre 12:59

                        @Qiroreur
                        Je me suis trompé de siècle. Je pensait aux musiques après le 19e siècle, en particulier celle de Béla Bartock et d’Igor Stravinsky.

                        Mais je n’y connais rien en musique. Moi, ce qui me plaît, c’est plutôt les chœurs, en particulier allemands, la musique de JS Bach, de Mozard et de quelques autres.

                        J’apprécie aussi les chansons de Jacques Brel, Gilbert Bécaud, Jean Ferrat, Christophe et de beaucoup de chanteurs des années 70-80.

                        Preuve que je n’y connais rien en musique, je déteste le jazz et le rap.


                      • vote
                        Qiroreur Qiroreur 3 septembre 08:31

                        @Maître Cube
                        Donc tu parlais de ce qui a suivi, le moderne (1900-1950) et le contemporain (après 1950). Voici qq compositeurs du début 20e qui pourraient te plaire malgré tout : 

                        - Rachmaninoff (ses 4 concertos sont exceptionnels, pas du tout dans le même style que Bartock ou Stravinsky... ça je peux comprendre qu’on soit moins réceptif parce que moins harmonieux) : C’était lui-même un pianiste virtuose, ici il joue l’un de ses propres concertos (mais les 4 qu’il a composé sont tous chouettes). Ses préludes sont des merveilles à l’oreille.

                        - Sibélius... bcp d’oeuvres vraiment fantastiques... une des plus connues mais son oeuvre est imposante et de très haute qualité

                        - Erik Satie évidemment

                        Il y en a bcp d’autres... comme lui par exemple (voir vidéos)

                        Le contemporain me fait chier aussi mais faut pas confondre avec le moderne.


                      • vote
                        Qiroreur Qiroreur 3 septembre 09:20

                        Pour finir un petit caprice de Sibélius aux accents intermédiaires entre classique et romantique que l’on retrouve chez Paganini et bien sûr Beethov. Et puis cet impromptu... bcp d’oeuvres sont très connues à l’oreille en réalité (utilisées dans des films notamment) même si le grand public ne retient pas ne nom de ce fabuleux compositeur.


                      • 2 votes
                        zrivo 1er septembre 12:08

                        le raisonnement tenu par e-penser aurait pu être intéressant mais il aurait fallu pour cela analyser comment l’industrialisation s’est attaquée à la musique pour accumuler le profit...
                        C’est le point de départ de ce qui arrive à nos oreilles via les radios télés et autres médias type internet aujourd’hui.

                        Le reste n’est qu’une question de gout ou d’absence de gout.
                         smiley


                        • vote
                          jeanpiètre jeanpiètre 2 septembre 16:43

                          @zrivo
                          effectivement , qui en 2017 achête les grosses productions qui passent en boucle sur les radios et tv "musicale" ? 


                        • 

                          Ajouter une réaction

                          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                          FAIRE UN DON







Palmarès