• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Quand le Japon s’ouvrit au monde, sur les traces d’Emile Guimet

Quand le Japon s’ouvrit au monde, sur les traces d’Emile Guimet

Et quand l'occident découvrit le Japon...

En 1876, l'industriel lyonnais Émile Guimet débarque à Yokohama accompagné du peintre Félix Régamey, en mission scientifique pour étudier les religions du Japon. Commence alors pour eux la découverte d'un empire qui, jusqu'en 1854, avait été fermé aux Occidentaux. Ils voyagent en empruntant le chemin de fer récemment construit, mais également à cheval, en pousse-pousse et à pied. Ils visitent des monastères bouddhiques et des sanctuaires shintô, découvrent l'architecture et les jardins. Ils rencontrent des artisans et se lient d'amitié avec des artistes et des personnalités officielles. Émile Guimet achète une grande quantité de livres et d'objets d'art. Il constitue ainsi une importante collection qu'il enrichira au cours de ses voyages suivants et qu'il destine à son futur musée des religions orientales installé à Lyon puis à Paris.

Un film de Jean-Claude Lubtchansky

Tags : Histoire Religions Japon Bouddhisme




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 2 votes
    gaijin gaijin 21 août 19:35

    honteux !
    quoi que joli honteux !
    d’abord présenter de manière quasi primesautière l’attaque du japon par l’empire du commerce et saluer comme une ouverture au progrès la fin d’une culture qui vivait en paix depuis 300 ans et qui a poussé la culture a un degré inégalé .....
    tout n’y était pas parfait comme nulle part mais qu’on apporté 150 ans d’occidentalisme ? un tel délabrement que les japonnais ne veulent plus se reproduire .....sans parler que le pays est aux mains des yacusa qui dirigent les plus grandes entreprises ......quand a l’égalité il n’y en a toujours pas mais bien sur la classe des burakumin n’existant pas on ne peux pas parler d’inégalité ....
    ensuite présenter la photo des samourai de satsuma comme des gens humiliés
    alors que c’est l’inverse ils ont préféré la mort a l’humiliation dans la plus pure tradition japonaise c’est comme si on présentait en france la photo de jean moulin comme illustration de la collaboration avec les nazis
    quand aux 47 ronins ils n’ont pas été condamnés a mort malgré leur héroïsme ils avaient choisis cette mort inéluctable ( et ils n’ont pas été tous condamnés : le plus jeune ayant été épargné pour honorer leur mémoire )
    bref l’occident ne comprend une fois de plus rien aux cultures qu’il écrase sous le fer et le feu pour en admirer ensuite le cadavre ..........


    • vote
      yoananda yoananda 21 août 22:40

      @gaijin
      quand le Japon s’ouvre au monde ... il se ferme à lui même !

      Marre de cette novlangue débile comme si "ouvrir" c’était forcément bon et "fermer" forcément mauvais. Ben c’est con, l’hiver je ferme ma porte pour pas que le froid rentre. bouhou ... je ferme un truc !!! va falloir que je consulte mon psy pour m’en remettre, ça doit vouloir dire que je suis une mauvaise personne si je ferme ...

      sans déconner !!!


    • vote
      gaijin gaijin 22 août 09:00

      @yoananda
      excellent smiley smiley smiley


    • vote
      guepe guepe 22 août 21:15

      @gaijin

      En harmonie et en paix ? Rassurez moi, on parle bien du japon et de ces perpétuelles guerres civiles ?

      En réalité, la socièté japonaise, du point de vue éco, était la société la plus proche du capitalisme occidental. On a retrouvé déjà les germes avant meme 1855, on trouvait déjà des "industriels" , bien sur, pas tout à fait comme en Europe. Mais tout était là pour en faire une société capitaliste. Ce n’est pas un hasard si elle est la seule à pu avoir tenu tete à l’Europe.

      Et elle conserve toujours ses traditions, le shintoisme n’est pas mort au japon.

      Et la japon n’a pas non plus été totalement hermétique à l’extérieur. N’oubliez pas les études hollandaises..... Et les Yakuzas, se sont aussi souvent des anciens samourais, le gouv, après avoir interdit le port du sabre, les avait invités à s’engager à la tete d’entreprise et de se reconvertir sur le marché. Leur code d’honneur est en partie inspirée du Bushido.

      D’ailleurs, l’idée que tous les humains naissent égaux et qu’il fallait abolir les classes au japon est née durant la période de fermeture du japon. Je me rappelle plus du nom du japonais qui l’a pensée. Mais elle était marginale.

      Sur ce , je m’en vais jouer à un bon Final Fantasy bien capitalisto-décadent et qui donne meme pas envie de baiser smiley


    • vote
      gaijin gaijin 23 août 07:42

      @guepe
      et elles se sont terminées quand les guerres civiles ?

      les yakuzas existaient avant l’ère meiji mais ils n’étaient pas au pouvoir ( ils y parviennent surtout après 1945 )

      l’ouverture ? oui il y avait 1 port ouvert .......

      je n’ai pas parlé de capitalisme j’ai parlé de l’acculturation qui l’accompagne mais de toute façon le capitalisme ce n’est pas l’industrie c’est la domination du système marchant sur les autres ( et ça pour le coup c’est juste ça avait commencé au japon avant l’ouverture )



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès