Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Abu Azrael, le héros irakien

Abu Azrael, le héros irakien

Grenades, fusil mitrailleur ….. et smartphone dernier cri pour rester en contact avec ces fans même sur les champs de bataille. Voici Abu Azrael le combattant le plus connu d’Irak !

Star d’internet et icone de l’armée…. ses actes de bravoure ont fait de lui une légende vivante de la guerre contre l’Etat islamique.

 

 

La guerre est une tuerie générale dans laquelle se déchaîne des brutalités inimaginables, qui charrie son lot d' atrocités constitué d'exécutions sommaires, de têtes fracassées, d' exactions sanglantes, de haines terribles et implacables et bien d' autres joyeusetés.

 

Les normes sociales les plus élémentaires disparaissent devant les violences qui se déchaînent. Face à cette « culture » de la mort, les combattants sont souvent décrits comme des carnassiers ou des prédateurs. Mais on voit aussi souvent resurgir les imaginaires parfois les plus archaïques, imperceptibles en temps de paix, mais pourtant actifs : ainsi en est il de l’héroïsme guerrier.

 

 Héroïsme guerrier

 

En effet, la guerre rend la vie plus intense en mobilisant des énergies inconnues, elle rend la bravoure accessible au guerrier qui, avec une sorte d’insouciance sublime, fait du champ de bataille son sanctuaire, le lieu ou il expose sa vie pour devenir immortel , pour devenir un héros.

 

Le héros se distingue de l’homme ordinaire car il ne craint pas de mettre sa vie en jeu. Dans ce risque assumé face à la mort s’affirme la force de la volonté héroïque. Il n’y a pas d’héroïsme guerrier sans affirmation orgueilleuse de soi, le héros puise de l’énergie dans le désir de briller. Il s’admire trop pour pouvoir se renier, fidèle à lui-même, il montre sa fermeté d’âme et sa détermination jusqu’ au sacrifice suprême.

Le héros s’ exalte en défendant une cause qu’ il juge sacré . Il n’a pas alors le sentiment de se sacrifier car cette cause lui permet de faire éclater sa valeur.

 

Les récits des grandes batailles et des grands guerriers emblématiques étaient, depuis Homère, destinés à la propagande politique. A l’ère des réseaux sociaux, du numérique et d’internet, les médias aujourd'hui nous font assister à des actes de barbarie au moment même où ils se produisent … mais participent aussi bien entendu à la propagande politique guerrière et héroïque.

 

"Illa tahin"

 

"Illa tahin », soit « Vous réduire en poussière ! », tel est le cri de guerre lancé en mars dernier par Abu Azrael milicien chiite aux allures de Rambo appartenant aux brigades de l’Imam Ali.

« Vous réduire en poussière ! », cette promesse d’Abu Azrael à l’adresse des jihadistes de l’État islamique a été reprise par une bonne partie de la population irakienne qui lui voue désormais quasiment un culte. Originaire de Bagdad, son vrai nom est Ayyub Faleh al-Rubaie mais il est surtout connu sous le pseudonyme d' "Abou Azraël" soit "L'archange des Morts". 

 

Il explique avoir acquis son expérience militaire avec l'Armée de Mahdi , la milice de l'influent chef chiite Moqtada al-Sadr qui luttait contre les forces américaines en Irak et en combattant dans la région de Damas contre les rebelles cherchant à renverser le président syrien Bachar al-Assad.

 

Il affirme avoir affronté l'EI sur une demi-douzaine de champs de bataille. Il se dit prêt à sacrifier sa vie. "Je me considère à 100% comme un martyr, si Dieu le veut. Je suis prêt à mourir, maintenant ou plus tard".

 

Abu Azrael est devenu un héros en Irak et doit constamment, par la parole et par les actes faire éclater sa valeur et pour ce faire, se met en scène de façon hollywoodienne dans les réseaux sociaux.

« Je jure sur Dieu que je n'accorderai aucune miséricorde »

 

 

Amour de la populace 

 

Loin d’être une faiblesse honteuse, l’amour toujours fondé sur l’admiration permet de ressusciter l' image de la générosité du chevalier courtois.

Dans la rue, tout le monde le reconnaît et le visage de ce milicien s’affiche même sur les T-shirts vendus sur les marchés de Bagdad. Ses vidéos sur YouTube ont été visionnées des dizaines de milliers de fois et des centaines de milliers de fans le suivent sur Facebook, sur Twitter, les photos et commentaires élogieux se multiplient.

 

Abu Azrael, apparaît souvent biceps saillants, armé jusqu’aux dents, souriant derrière sa barbe fournie. On le voit aussi en train de mitrailler sans relâche et à découvert les positions ennemies, ce qui lui a valu le surnom de "Rambo irakien".

 

 

La foule a besoin d’idoles à admirer, éprise de surnaturel et de paranormal, elle prend des vessies pour des lanternes et conclut toujours à la nature divine et surnaturelle de ses héros. Ces derniers se tiennent tels les dieux sur l’Olympe, à la fois dedans et dehors, au-dessus de la mêlée.

 

Mais ce que la populace demande surtout à ses idoles, c’est une quantité indispensable de souffrance avant l’exploit final. Il est une fine pellicule de souffrance entre l’âme du héros et le monde qui le contemple et dont, au soir tombé, les masses agglutinées viennent regarder religieusement saigner les stigmates. Il n’y a pas d’héroïsme sans cicatrices.

« Sa main droite a été touchée lors d’ une explosion ».

 

Comme elle est incapable d’admirer la méthode de l’artisan de la musique ou de la peinture, la foule ne s’attache par conséquent à l’heure de faire les comptes qu’à des choses superficielles. Elle a beau dire, ce qu’elle réclame de son héros, c’est de le voir souffrir.

 

Symbole du renouveau Irakien

 

Le "soldat star " a été promu immédiatement comme l'élément clé d'une stratégie propagandiste. L’armée irakienne, critiquée pour ses défaites, a plus que jamais besoin d’un héros.

 

Abou Azraël incarne le héros sans peur qui doit châtier, aux yeux de nombreux Irakiens, l’Etat islamique, il personnifie la réponse forte et déterminée qu’ils réclament à l’opposé de la débandade humiliante des forces gouvernementales au début de l’offensive jihadiste durant l’été 2014.

 

C’est un phénomène fréquent en temps de guerre, on peut évoquer en exemple " Vassili Zaïtsev", ce fils de paysans Sibérien qui aurait selon la propagande soviétique abattu 225 officiers et soldats allemands, parmi lesquels onze tireurs d'élite , lors de la bataille de Stalingrad et qui est devenu le héros non seulement de l’armée rouge mais de toute une nation luttant pour sa survie.

 

 

Voici un reportage grand format tourné par France 24 sur le héros Irakien.

 

http://medias.france24.com/fr/ptw/2015/05/29/MG057716-A-01-20150528.mp4

 

 

Sources :

France 24

TsarSamuil

indifferenceism

 

Tags : Irak International



Réagissez à l'article

17 réactions à cet article


  • 6 votes
    L'Equatorien L’Equatorien 26 novembre 2015 10:54

    Nigari viendra bien nous pondre un article sur l’occultisme franc maçonnique chez les résistants irakiens, Azraël, c’est le nom d’un démon et accessoirement le chat de Gargamel, les satanistes sont décidément partout, vade retro Nigari.


    • 8 votes
      Hijack ... Hijack ... 26 novembre 2015 11:59

      J’en entends parler depuis pas mal de temps déjà. Dommage que les enfants musulmans n’en parlent pas comme un héros, car il l’est ce gars, un vrai Rambo ... souvent entre Rambo et Mad Max, en passant par Robin des Bois. Marrant en plus. 

      Bravo à lui pour le boulot qu’il fait contre les terroristes et pour les siens.


      • 5 votes
        yoananda yoananda 26 novembre 2015 14:23

        Merci pour ce sujet atypique !
        Encouragements à cet homme exceptionnel. (même s’il n’est probablement pas le seul, il symbolise tous les autres)


        • vote
          tousensemble tousensemble 27 novembre 2015 18:38

          @yoananda ca va pas "dans la tete" ????

          mais !!!!!! il est déguisé comme un fou de dieu de daech.................ENCORE UN AGENT DOUBLE COMME ERDOGAN SA FEMME ST VOILEE AUSSI OU PLUS  !!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • 9 votes
          ZardoZ ZardoZ 26 novembre 2015 16:40

          Tu parles d’un guerrier, toujours accroupis, se relevant pour défourailler à la va vite et se recoucher aussitôt. On dirait le Pierrot entrain de défendre sa BAD.

          Dis moi @jaCouille tu ne devais pas nettoyer mes armes au lieu de faire des articles sur des types bidons.


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 26 novembre 2015 17:13

            Et mes patates zobzob ?Elles poussent bien mes patates ?


          • 2 votes
            le celte le celte 26 novembre 2015 16:52

            Quel cliché !...à l’image d’une propagande allemande de 40. Ils veulent vraiment nous la mettre profond !


            • 2 votes
              maQiavel maQiavel 26 novembre 2015 17:12

              @le celte
              Pas seulement à l’image de la propagande Allemande, à l’image de toute les propagandes... 


            • vote
              le celte le celte 26 novembre 2015 19:31

              @maQiavel

              On est d’accord, je précise que j’ai fait référence à la propagande allemande parce que je suis originaire du coin, donc plus influencé par mes souvenirs. 


            • 1 vote
              sls0 sls0 26 novembre 2015 20:23

              Vassili Zaïtsev visait lui, Abu Azrael sur la deuxième vidéo il risque pas de faire beaucoup de dégâts. Les adversaires s’il y en a ne ripostent pas trop.

              Par son coté icône il remplace facilement un section voir un régiment et ce n’est pas à négliger le morale des troupes ou d’un peuple.

              Vous imaginez le soldat français regardant une vidéo de Hollande avant d’aller se battre, coté morale, il ne s’arrête que bloqué par un océan.


              • 2 votes
                QAmonBra QAmonBra 26 novembre 2015 22:21

                Merci @ maQiavel pour le partage

                Chez les anciens arabes, bien avant l’Islam, les guerriers mariés n’ayant pas d’héritier mâle était déconsidérés et ne prenaient d’importance, dans la tribu, qu’à l’avènement d’un fils.

                Il leur était alors attribué le terme Abu, signifiant père de, qui était suivi du prénom du fils.

                Dans la tradition musulmane, la mort d’un individu lui est précédemment annoncée par un ange nommé Azraël et apparaissant sous des formes multiples, y compris animale.

                Abu Azraël signifie donc père d’Azraël, par extension père de la mort ou celui qui la génère.

                Autre précision, vu le bandeau et la barbe fournie qu’il porte, il me semble que Ayyoub (Jacob) est chiite.


                • 1 vote
                  yoananda yoananda 27 novembre 2015 00:24

                  @QAmonBra
                  super commentaire ! merci pour le complément.


                • vote
                  maQiavel maQiavel 27 novembre 2015 00:44

                  @QAmonBra
                  Tout à fait, il est chiite, c’est écrit dans l’article. 

                  Merci pour la contextualisation précisions concernant son nom.


                • 1 vote
                  Hijack ... Hijack ... 27 novembre 2015 00:46

                  @QAmonBra

                  Oui. Abu Azrael, de son vrai nom Ayyub Faleh al-Rubaie, est une figure médiatique des Forces de mobilisation populaire, une milice chiite en Irak.

                  .

                  Faleh al-Rubaie ... je ne parle pas l’arabe du M.O, mais à l’oreille, c’est comme si ça voulait dire "paysan pour Dieu" ... mais ne suis pas très certain pour "Dieu".


                • vote
                  QAmonBra QAmonBra 27 novembre 2015 00:56

                  @maQiavel

                  "c’est écrit dans l’article."

                  Exact, autant pour moi, lecture trop rapide !


                • 3 votes
                  Queens_of_the_Storage Queens_of_the_Storage 26 novembre 2015 23:32

                  A l’image d’un Chris Kyle pour les ’ricains, chaque guerre, chaque nation a besoin d’une figure emblématique afin de se justifier à travers sa population. Mais bon, comme dans chaque guerre, les vrais héros sont déjà à six pieds sous terre ...

                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès