• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dupont-Aignan face à la bobocratie d’onpc !

Dupont-Aignan face à la bobocratie d’onpc !

C'est un Nicolas Dupont-Aignan particulièrement en forme que l'on a vu samedi soir chez Laurent Ruquier. Cet homme, que l'on présente parfois comme mou et sans consistance, a cette fois-ci fait preuve de ténacité avec des arguments plein de bons sens face à la bien-pensance incarnée ici par les inénarrables Vanessa Burggraf et Yann Moix. Incapables de lui opposer de véritables arguments de fond, Burggraf et Moix n'ont eu de cesse de vouloir "fasciser" leur interlocuteur en lui faisant remarquer notamment "qu'on n'avait plus entendu de tels arguments aussi rances depuis 1947" !

 

Le problème de fond de Dupont-Aignan est qu'il n'arrive toujours pas à sortir de la matrice imposée par le système à savoir "pas d'alliance avec le FN". Le jour où lui et les autres souverainistes auront enfin cette volonté d'union, c'est alors qu'il pourra se passer quelque chose. On attend toujours...

 

 

Tags : Politique Nicolas Dupont-Aignan Présidentielle 2017



Réagissez à l'article

71 réactions à cet article


  • 19 votes
    Semi Kebab 20 février 10:54

    Cette potiche blonde est insupportable de niaiserie et de connerie, voix énervante au possible qui fait l’effet aux oreilles d’un ongle griffant un tableau noir, encore une qui na rien à foutre sur un quelconque média que ce soit, enfin dans un monde relativement normal, dans le nôtre elle a toute sa place aux côtés de l’embrayage, elle ne dépareille pas niveau stupidité.
    .
    Quant à Moix résumons à ceci : Bonjour Mr Dupond-Aignant, votre discours est le plus rance que j’aie entendu depuis 1947 (Moix est donc plus vieux qu’il n’y paraît) qu’est ce que ça fait d’être un nazi ?
    .
    Insupportable émission de merde.


    • 1 vote
      volèm rien 21 février 20:46

      @Semi Kebab
      bien au contraire, cette niaise et l’autre mogoloïde sont indispensable pour la compréhension de la mécanique d’abrutissement télévisuel, vive cette émission de merde.


    • 14 votes
      Semi Kebab 20 février 11:01

      Pour prendre toute la mesure de l’hypocrisie immonde de ce monde là, renseignez vous sur l’affaire

      Mehdi Meklat, c’est juste jouissif... 

      .

      L’avant garde de la jeunesse des banlieues qui se fait poisser pour des tweets antisémites, homophobes, misogynes, faisant l’apologie du terrorisme, etc... Pour Pascale Clark qui lui avait mis le pied à l’étrier et ouvert les portes de Rance Inter se plie en 4 sur tweeter pour lui trouver toutes les excuses du monde pour minimiser ses propos, 2ème degré, blagues, personnage fictif, de même qu’Askolobitch qui vient au secours de ce rebeu ou collabeur qui a un peu dérapé n’affiche pas la même hargne à tirer à boulets rouges sur un ex comique qui ne fait plus rire personne... 

      .

      Dieudonné appréciera la différence de traitement... Ces merdias doivent disparaître à tout jamais de la planète et de l’univers, il en va de la survie de l’espèce.


      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 20 février 13:11

        @Semi Kebab
        En effet qu’est ce qu’il a médit ce mec là (haha)


      • 10 votes
        yoananda yoananda 20 février 11:32

        bobocracie insupportable avec leur réthorique hypocrite.
        Je crois qu’il faut carrément les boycotter, les oublier plutôt que de perdre notre temps à démonter leur logique tordue.
        Que les normaux / réels avancent sans eux et ça ira mieux sans ces semeurs de zizanie.


        • 11 votes
          Qiroreur Qiroreur 20 février 11:47

          Ou l’histoire tragique d’un élu de terrain, un brave type qui a eu le courage de quitter les logiques d’appareils mais qui, seul ou presque, ne parviendra à rien.


          Je ne suis pas d’accord avec son histoire sur les droits de succession.
          Pas non plus d’accord avec sa position intermédiaire sur la monnaie. L’UE, nous devons en sortir et enterrer cette organisation. Nous n’avons aucun intérêt à payer 8-9 Mds par an pour ... rien en retour, si ce n’est de la concurrence déloyale, des traités signés en douce, des lois imposés par une organisation totalement aux mains de lobbys économiques et autres puissances étrangères, etc. 

          Il y a deux phrases qui résument à elles-seules Moix : Sa première pour se faire applaudir par les moutons du public et sa dernière en forme de boutade - "ce sera Dupont-Aignan nul part". Moix, sorte de sous-Caron, petit roquet aux ordres d’un patron qui assume censurer certains candidats alors que son émission est sur le service public, est à l’image de la caste merdiatique : fier d’être un défenseur acharné de la pensée unique, fier d’être un censeur. 

          • 5 votes
            Semi Kebab 20 février 12:02

            @Qiroreur
            Vu l’idée que Moix se fait de l’honnêteté, on peut s’avancer sans guère se tromper que ce type est un étron ambulant.

            Moix sur le divan de Drucker, merci BHL...

            http://www.jeanmarcmorandini.com/article-365044-yann-moix-evoque-son-experience-face-aux-invites-dans-on-n-est-pas-couche-c-est-complique-regardez.html


          • 4 votes
            maQiavel maQiavel 20 février 12:16

            @Qiroreur

            -Pas non plus d’accord avec sa position intermédiaire sur la monnaie. L’UE, nous devons en sortir et enterrer cette organisation. Nous n’avons aucun intérêt à payer 8-9 Mds par an pour ... rien en retour, si ce n’est de la concurrence déloyale, des traités signés en douce, des lois imposés par une organisation totalement aux mains de lobbys économiques et autres puissances étrangères, etc

            ------> Je pense qu’il serait complètement d’accord avec vous en privé mais en public, il ne peut pas proposer une sortie de l’euro. Cette posture effraierait tout un pan de l’électorat qui vit de ses rentes et qui a une peur bleue des dévaluations (à tort mais c’est comme ça). C’est une posture qui pose également problème au FN.

            NDA a un positionnement tactique intelligent : il est euro critique mais ne préconise pas une sortie de l’euro, ainsi il ne s’aliène ni les perdants de la mondialisation, ni les rentiers. 


          • 1 vote
            yoananda yoananda 20 février 13:13

            @Qiroreur
            tu mélange UE et Euro. Dupont Gnagnan parle de l’Euro


          • vote
            pegase pegase 20 février 15:07

            @maQiavel


            Il n’y aurait grand maximum que 20% , et c’est un impératif pour redonner du souffle à notre économie qui en a bien besoin ; alors je sais bien qu’il y a pas mal de rentiers en France, mais à mon sens le risque d’effondrement de l’euro suivi d’une crise systémique est très réaliste et bien plus grave que les hypothétiques 20% dans les dents des rentiers ...


          • 3 votes
            maQiavel maQiavel 20 février 16:18

            @pegase
            Je suis tout à fait disposé à vous croire mais ce n’est pas le problème. Le problème , c’est le contenu affectif du mot "dévaluation". Ça fait peur aux rentiers. On peut expliquer le plus rationnellement du monde que ce n’est pas un problème que ça ne changerait rien pour eux , ils seront terrifiés. 

            C’est pourquoi , la meilleure manière de ne pas s’aliéner cet électorat anthropologiquement craintif , c’est de ne pas parler ouvertement de sortie de l’euro. Un candidat qui aurait réellement la volonté de sortir de l’euro et de l’UE aurait intérêt à entretenir le flou sur cette question et de proposer un discours euro-critique qui n’engage à rien. C’est une question de tactique de communication. 


          • 1 vote
            Tythan 20 février 17:21

            @Qiroreur

            Merci pour ton commentaire qui donne à réfléchir. Je réagis juste sur un point, c’est lorsque tu écris :

            Nous n’avons aucun intérêt à payer 8-9 Mds par an ... pour rien en retour, si ce n’est de la concurrence déloyale, des traités signés en douce, des lois imposés par une organisation totalement aux mains de lobby économiques et autres puissances étrangères, etc.

            Ce que tu dis est intéressant parce que NDA compte remettre en cause les versements à l’UE (en gros, il veut que ce soit équilibiré), refuse toute concurrence déloyale (il veut remettre en cause la directive travailleurs détachés), il veut que toutes les modifications des traités soient en France ratifiées par référendum. Quant à la nouvelle organisation de la coopération européenne, je pense que ce que NDA propose est susceptible de limiter la casse face aux lobbies (parce qu’il ne faut pas non plus se voiler la face : il y en aura forcément). Ses mesures : suppression de la commission, du statut de fonctionnaire européen et composition du parlement européen par des parlementaires des différents pays (il y en a d’autres, mais je manque de temps).

            Tout ça pour dire que les objections que tu soulèves à raison, elles sont prises en compte par Nicolas Dupont-Aignan dans son projet.


          • 2 votes
            Carmela Carmela 20 février 19:13

            @maQiavel
            Bonsoir,

            "Un candidat qui aurait réellement la volonté de sortir de l’euro et de l’UE aurait intérêt à entretenir le flou sur cette question et de proposer un discours euro-critique qui n’engage à rien."

            Pas d’accord avec la stratégie Maquia...

            Un candidat politique qui ne porte ni la dignité ni le courage de dire la vérité dans sa profession de foi, c’est déjà faire preuve de pleutrerie et de roublardise. Ce dernier, signe dans le réel sa future traitrise à l’égard du peuple et l’invite indirectement à pérenniser les belles enc...ades de la profession tel que les français les recensent dans les merdias et scènes politiques actuelles. Aller se faire frire la nouille longuement chez Ruquier en dit long sur la noblesse du Dupon réchauffe-plats et sur ses prévisions à redresser notre pays face à la dictature de l’UE.

            Et il n’est pas le seul à jouer cette comédie....sauf.... un seul vrai parti : l’UPR smiley

            Ici un témoignage d’un maire responsable parmi les vrais résistants français et qui oeuvre de façon raisonnable pour le bien réel de tous en notre pays et montre la voie à suivre :

            https://www.upr.fr/actualite/france/parraine-francois-asselineau-a-lelection-presidentielle-antoine-duburcq-maire-de-balacet-09

            Pour vous : https://www.youtube.com/watch?v=g3D9M5-4tWg

            Et puis si vous pouvez venir, c’est mieux smiley :

            https://www.upr.fr/actualite/france/evenement-lupr-fete-ses-10-ans-le-25-mars-2017-a-paris




          • 1 vote
            Carmela Carmela 20 février 20:22

            @maQiavel
            De toute façon ce scénario guerrier de sortie de l’euro comme vous dites ne se réalisera pas, on est trop émasculé pour ça donc voilà, comme il se dit, les périodes prospères créent les hommes faibles, on en est là. Et les hommes faibles créent les temps difficile. Ces temps difficiles viendront peur être avec l’effondrement de toute la zone euro sur nos têtes par Toutatis. La petite lueur d’espoir vient du fait que les temps difficiles créent les hommes forts. "

            Oui, et je reste persuadée que vous faites partie de ces âmes la.

            Et il est de nouveau.... l’heure pour ces hommes et ces femmes de le co-signer ensemble !

             smiley


          • 4 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 février 20:40

            @Carmela
            "Un candidat politique qui ne porte ni la dignité ni le courage de dire la vérité dans sa profession de foi, c’est déjà faire preuve de pleutrerie et de roublardise."

            La dignité et le courage sont des qualités utiles pour gouverner mais elles n’ont rien à voir avec l’efficacité électorale car celle-ci relève de l’éristique (convaincre) et non de la dialectique (dialoguer avec justesse). A partir du moment où vous êtes devant une foule, vous ne pouvez pas vous comporter comme si vous étiez en train de discuter en bonne intelligence avec un ami dans un café. La foule est un animal qui obéît à des instincts et des réflexes conditionnés par l’éducation et les médias. La raison n’y suffit pas. De plus, il faut tenir compte du fait que tous vos propos seront attaqués par vos adversaires qui les déformeront pour vous rendre le plus repoussant possible. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut être malhonnête ou mal intentionné dans une élection mais qu’il faut à tout moment songer à ce qui peut être entendu et transmis médiatiquement à des dizaines de millions de gens en même temps. 


          • 1 vote
            Carmela Carmela 20 février 20:58

            @Qaspard Delanuit
            Bonsoir Qaspard,

            "La raison n’y suffit pas. De plus, il faut tenir compte du fait que tous vos propos seront attaqués par vos adversaires qui les déformeront pour vous rendre le plus repoussant possible."

            J’ai lu avec attention votre réflexion sur la meilleure audition "perçue" par le corps électoral...

            Mais je maintiens l’honnêteté sur les ambitions politique assumé par un véritable représentant politique. (....et je n’oublie pas le peuple, notamment dans les futures opportunités loin de l’UE à s’auto-déterminer.....) Ce dont il s’agit ici, c’est de se rapprocher au plus près de la réalité partagée par un grand nombre de citoyens spoliés depuis ....allez, pour vous faire sourire ?...la nuit des temps smiley ou très aussi....depuis exactement 60 ans, un 25 mars.... smiley

            Pour vous : https://www.youtube.com/watch?v=-tvG7R3Rs2M

             smiley


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 20 février 21:11

            @Qaspard Delanuit

            Excellent commentaire de Qaspard.

            Mais cette discussion amène à poser la vraie question qui est celle de la nature de notre régime et des changements à apporter pour sortir de cette logique de foule. 

             


          • 1 vote
            Carmela Carmela 20 février 21:21

            @maQiavel

            "Excellent commentaire de Qaspard.

            Mais cette discussion amène à poser la vraie question qui est celle de la nature de notre régime et des changements à apporter pour sortir de cette logique de foule. "

            Votre raisonnement amène de façon remarquable à offrir plus de sens en l’équation électorale....Merci !

            Alors comment fait-on pour sortir de cette logique de "fool" quand la plupart n’osent penser, dire cette lourde charge.... servitude.....qui prend ampleur sur notre réalité partagée ?

            Merci à vous 2 d’ouvrir un échange qui pourra ? aiguiller.....


          • vote
            yoananda yoananda 21 février 01:26

            @maQiavel
            une piste : https://www.youtube.com/watch?v=ZoGH7d51bvc

            changer notre système de vote tout pourri.


          • vote
            pegase pegase 21 février 01:49

            Je ne suis pas trop d’accord, les rentiers ne sont pas des écervelés, entre le risque d’un écroulement de l’euro (qui nous pend au nez) et celui d’une menue dévaluation, ils sauront faire la part des choses ...

            Vous me faites penser aux tribuns romain qui discutaient du sexe des anges alors que les barbares étaient aux portes de Rome ...

            Une crise avec l’Italie qui nous plaque, on fait quoi ?  smiley

            Comme disait une intervenante UPR sur fb, si l’UE s’écroule il vaut mieux être à l’écart à contempler le spectacle, qu’en dessous de l’édifice ...


          • vote
            maQiavel maQiavel 21 février 09:47

            @pegase

            -les rentiers ne sont pas des écervelés, entre le risque d’un écroulement de l’euro (qui nous pend au nez) et celui d’une menue dévaluation, ils sauront faire la part des choses ...

            ------> Très bien, vous allez voir pour qui ils vont voter majoritairement. Les parents seront pour Fillon et les enfants pour Macron.

            On en reparlera dans quelques mois.

            @Yoananda

            Je connais la vidéo et le jugement majoritaire est effectivement une des pistes.


          • 5 votes
            Celse 20 février 12:04

            Cette émission ne devrait pas exister sur le service public qui se doit d’être d’une neutralité totale, ce qui n’est absolument pas le cas avec leurs petits journalistes chiens de garde !


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 20 février 13:22

              @Celse

              La neutralité des médias est une utopie, même lorsqu’il s’agit de service public. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres solutions que les médias tels qu’ils existent aujourd’hui, il y’a des alternatives qui pourraient garantir un maximum de pluralisme (et non de neutralité).

              Mais ce qui est regrettable, c’est que si la défiance envers les médias est de plus en plus vive, cette défiance est celle de consommateurs individualisés, ce n’est pas une défiance politisée. Et pourtant, la refonte institutionnelle des médias est un enjeu fondamental. 


            • vote
              yoananda yoananda 21 février 01:29

              @maQiavel
              faute de neutralité parfaite on pourrait se contenter d’une neutralité relative ou même d’une pluralité.

              Pour y arriver, rien que supprimer les subventions ça serait déjà pas si mal.


            • vote
              maQiavel maQiavel 21 février 09:56

              @yoananda
              Les conditionner plutôt. Parce qu’effectivement , le système de subvention tel qu’il existe aujourd’hui , c’est du n’importe quoi. 


            • vote
              yoananda yoananda 21 février 13:15

              @maQiavel
              conditionner à quoi ?


            • vote
              maQiavel maQiavel 21 février 16:15

              @yoananda
              A l’exigence de pluralité de l’expression des opinions et de pluralité des opinions des journalistes eux mêmes , précisément. 

              Mais bon , là on prend une proposition isolée qui à elle seule ne change pas la donne mais qui s’inscrit sur une refonte totale du système médiatique pour qu’il remplisse enfin son rôle constitutionnel. Cette refonte devrait être au centre des débats. 


            • 3 votes
              Joe Chip Joe Chip 20 février 12:12

              Le problème de fond de Dupont-Aignan est qu’il n’arrive toujours pas à sortir de la matrice imposée par le système à savoir "pas d’alliance avec le FN". Le jour où lui et les autres souverainistes auront enfin cette volonté d’union, c’est alors qu’il pourra se passer quelque chose. 


              On peut aussi penser que NDA permet la normalisation politique de certains thèmes en conservant une posture d’indépendance. Les études montrent que 60 à 70% de la population française partagent les idées de Marine Le Pen mais qu’une proportion presque aussi importante de la population se refuse à voter pour elle. 

              • 1 vote
                maQiavel maQiavel 20 février 12:28

                @Joe Chip
                Tout à fait mais c’est un paradoxe qu’un certain nombre de sympathisant FN ne comprend pas : le FN est d’un coté le parti le plus populaire de France ( engrange le plus grand nombre de voix au premier tour ) mais aussi le plus détesté ( car mobilise contre lui des électeurs au second tour). 

                C’est sur cette réalité que s’inscrit toute la stratégie de dé-diabolisation. Mais certains sympathisants frontistes (et je ne parle pas de micnet ) ne le comprennent pas , la popularité de leur parti leur donne le sentiment qu’ils sont majoritaire et contre toute logique , ils s’insurgent contre cette stratégie qu’ils considèrent perdante ...


              • vote
                yoananda yoananda 20 février 13:16

                @Joe Chip
                "60 à 70%" soit la polpulation BLANCHE minus les fonctionnaires/juges/journalistes/syndicalistes pour synthétiser.

                lol


              • 2 votes
                Joe Chip Joe Chip 20 février 15:37

                @maQiavel

                Tout le monde sait que la dédiabolisation a marché. Sans elle, pas de ralliement du gros des classes moyennes qui seul peut faire basculer un scrutin majoritaire. Même avec la dédiabolisation, elle a en fait très peu de chances de s’imposer. 

                Les partisans du FN à l’ancienne et les identitaires en tirent la conclusion qu’il faut radicalement inverser la tendance en produisant un discours sans concession qui ramènera au grand maxi 15% de l’électorat. 

                Faut pas chercher à comprendre. Il y a dans cette famille de pensée une vraie culture politique de la défaite. 


              • 5 votes
                Hieronymus Hieronymus 20 février 15:51

                @maQiavel
                la dédiabolisation est un non-sens, cela n’aurait de sens que si ceux qui sont à l’origine de la dite diabolisation, càd le système ou l’oligarchie dominante, étaient des gens de bonne foi or c’est tout l’inverse

                la diabolisation consiste en fait une machine de propagande (de mensonges quoi !) et leurs auteurs se fichent pas mal de savoir si MLP est raciste ou antisémite, en fait très certainement ils savent bien que c’est faux, mais ils cherchent simplement un moyen de dénigrer de diffamer un adversaire potentiellement dangereux pour leurs ambitions, et cet adversaire aura beau faire tous les efforts possibles et imaginables en vue de démontrer sa bonne foi, le système calomniateur arguera toujours que ce n’est pas assez comme dans les procès d’intention où l’accusé sera quoiqu’il fasse déclaré coupable

                le seul moyen de sortir de cette dialectique infernale où l’accusé est perpétuellement manipulé et s’emprisonne lui même dans les pièges sémantiques de son inquisiteur est de tout envoyer balader comme l’a fait Trump en déclarant Fuck You à ses diffamateurs

                précisons tout de même qu’il faut éviter de donner des armes à ses adversaires en balançant des phrases provocatrices façon JMLP mais sinon la seule réponse aux procès en sorcellerie du système c’est : Fuck You


              • 1 vote
                maQiavel maQiavel 20 février 16:11

                @Joe Chip
                Tout part du sentiment qu’ils sont majoritaires. Dans leurs esprit , il n’y a que les allogènes ( les non blancs ) , les fonctionnaires , les médias et les débris de bobos gauchistes qui ne partagent pas leurs idées. Donc ils ne peuvent pas comprendre en quoi consiste la diabolisation. 

                C’est ainsi que pour eux , la dédiabolisation est une opération de séduction médiatique envers les journalistes alors qu’il s’agit d’une opération de séduction de l’électorat ( ce qui n’a aucun sens pour eux puisqu’ils s’imaginent majoritaire). La boucle est bouclée. 


              • 2 votes
                Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 20 février 17:27

                @maQiavel
                Tout part du sentiment qu’ils sont majoritaires.

                .

                Conséquence logique dite de l’entre soi, ce qui est également valable pour les bobos gauchiasses et la caste médiatico-politique responsable de la pensée unique et aussi valable pour les partisans de l’UPR, qui, en plus de la méthode coué et forts de leurs 15000 milliards d’adhérents, sont certains de remporter l’élection haut la main, ce qui de leur point de vue est une évidence, il en est autrement pour ceux qui ne connaissent même pas Asselineau, tout comme les suiveurs de mélenchon, les fans des républicains, les groupies hystériques de la star montante en marche macro cosme et autres habitués du pS, les cachalots apparatchiks qui sentent quand même le sapin mais qui s’accrochent aux branches quand même, merde quand même, rassembler la gôôôôoôche pour que continue l’escroquerie des années Dray et Attali, mais la jeunesse ainsi que l’électorat qui attend ses subventions et autres avantages sociaux lui tomber tout cuit dans le bec semble également s’éloigner de ce grand cadavre à la renverse qui n’en fini pas d’agoniser. 30 ans qu’on dit que le PS est mort, il a bien tenu le coup.

                .

                A force de se sectariser, de s’élitiser, certains ne se rendent pas compte que le monde, tourne, bouge, évolue et que le retour du roi c’est pas dans le projet immédiat des masses, et que la France éternelle, n’a plus rien d’immortelle, mais tant que ce déni de réalité permet à certains d’espérer la reconquista ou la remigration tout en se galvanisant du succès d’un Conversano sur youtube annonceur du grand soir prochain à venir se gourent car l’humain dans son ensemble n’est pas fait pour avoir la vision globale des évènements alors on se contente de contempler les poils qui ornent son petit nombril et celui de son voisin direct en croyant qu’ils sont frères d’armes, que nenni.

                .

                L’effet loupe ça s’appelle, des mêmes personnes qui se retrouvent dans les mêmes groupes facebook, les mêmes forums internet, relaient les mêmes tweetos, les mêmes textos, pensent que la terre entière est comme eux, mais sortent ils encore dans la rue ? Ou sont ils trop occupés à se persuader d’être chacun dans le camp du bien ? Car ça en fait un sacré nombre de camps du bien si on regarde bien... C’est quand même comique non ?

                .

                Le monde se divise toujours malgré tout en deux catégories, ceux qui ont le pognon et ceux qui n’ont pas de pognon. C’est vrai que ça doit être dur de crever de faim et être obligé de regarder toute la journée une vitrine incassable d’une boucherie ou d’un grand restaurant, je comprends que ça en énerve certains...

                .

                Car si on analyse les commentateurs d’Fdesouche, par exemple au hasard, beaucoup avouent toucher le RSA...

                Valable pour ceux qui passent leur temps devant les écrans (non je ne m’inclus pas dedans)


              • 1 vote
                maQiavel maQiavel 20 février 17:43

                @Gaston Lagaffe

                -Tout part du sentiment qu’ils sont majoritaires. Conséquence logique dite de l’entre soi

                ------> C’est tout à fait ça.

                D’ailleurs, il y’a un autre piège : il y’a effectivement des sondages qui montrent que les français sont majoritairement pour l’arrêt de l’immigration ou qu’ils considèrent que l’islam pose problème.

                Personnellement, si on me sondait sur cette question, je serais parmi les 60 % qui pensent cela. Le problème c’est que la frange la plus extrémiste des frontistes s’imagine que 60 % de la population partagent leur xénophobie, leur obsession de l’islam, leur identitarisme  voir leur racialisme pour ne pas parler de racisme. C’est ça qui leur fait également croire qu’ils sont majoritaires, ils ne parviennent pas à réaliser que parmi les 60 % il y’a énormément de nuances, que moins de la moitié ira voter pour le FN et qu’une partie irait même se mobiliser contre le FN au second tour.

                Du coup, ils tapent sur ceux qui tentent de donner à l’électorat une image du FN autre que celle d’un repoussoir par la dédiabolisation sans se rendre compte que sans cela, ce parti pataugerait entre 15 et 18 % d’électeurs pour se faire laminer au second tour.

                Je suis d’accord avec Joe chips, il y’a dans cette frange une vraie culture de la défaite. 


              • 7 votes
                Hieronymus Hieronymus 20 février 19:52

                @maQiavel

                mais Oui justement, les idées du FN sont majoritaires chez les Français de souche, la stratégie perdante de certains dirigeants de ce parti (pas de Marion Maréchal) qui a été très bien explicitée par Aldo Stérone est de gaspiller son énergie à "dédiaboliser" en passant son temps à faire de la lèche aux journaleux qui ne représentent qu’eux mêmes même s’ils prétendent exprimer l’opinion populaire (qui est en fait à l’opposé)

                vous n’avez qu’à interroger n’importe quelle petite mémé réac qui vote depuis des décennies UMP (en gros droite modérée) et s’apprêtait à voter Fillon simplement elle est un peu embarassée car elle craint de parier sur le mauvais cheval, et bien cette petite mémé fait totalement sienne le tryptique électoraliste des 3 "i" : identité, insécurité, immigration .. et si elle se lâche un peu (pas besoin de forcer beaucoup) elle tiendra des propos bcp plus violents sur les immigrés que ceux que tiennent tous les dirigeants du FN, des propos très politiquement incorrects, alors pourquoi vote t elle néanmoins UMP (ou LR maintenant) au lieu de FN ?

                - le pragmatisme "il faut qu’ils passent" (la vieille droite molle) jugeant que il faut surtout à tout prix empêcher le retour de la gôche et de ses idées subversives

                - la crainte de l’aventurisme en politique avec le FN, un parti de gens "inexpérimentés", la crainte d’un chambardement majeur, de la sortie de l’Euro, etc...

                - une dépendance envers le politiquement correct, pensant que même si elle est totalement en phase avec le FN .. bah "c’est pas bien" ou "bien sûr que le FN a raison mais de là à voter pour eux, non quand même pas"


              • vote
                maQiavel maQiavel 20 février 20:04

                @Hieronymus
                Votre commentaire est l’illustration parfaite de ce que je dis sur ce fil. 


              • 2 votes
                Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 20 février 20:25

                @maQiavel
                il y’a effectivement des sondages qui montrent que les français sont majoritairement pour l’arrêt de l’immigration ou qu’ils considèrent que l’islam pose problème.

                .

                Bon, les sondages hein... Bref... Il est normal que l’islam déplaise aux occidentaux dans leur majorité, puisqu’ils se sont débarrassés lentement des dogmes catholiques trop austères et liberticides, surtout au niveau des moeurs et de la sexualité, incompatible avec la réalité, on n’est pas tous voués à devenir des saints, des moines, des bonnes soeurs, alors ce n’est pas pour laisser une religion beaucoup plus archaïque et anachronique recommencer sur nos sols, il est donc normal qu’une bonne frange des bobos hypocrites soit islamophobe par essence (athée, laïque, agnostique, pas religieuse pour un sou sauf si c’est du new age qui permet de baiser un max)

                .

                De plus il est prouvé que les blancs, y compris ceux qui aiment à se dire de gauche désertent les quartiers où ethniquement ils deviennent minoritaires si tant est qu’ils en aient les moyens, cela ne veut pas dire qu’ils vont voter FN puisqu’ils feront partie des chanceux qui auront pu retrouver un cadre de vie convenable tout en conservant leur logiciel "humaniste trop tolérant et compatissant" pour la misère qui est très loin mais pas sur leur palier parce qu’il ne faudrait pas trop déconner, pour les plus cohérents d’entre eux, on prend un migrant ou deux histoire de se donner bonne conscience et veiller à ce qu’il participe aux tâches ménagères contre le gîte et le couvert et éventuellement la virginité de la cadette...

                .

                Il y a tant de paramètres humains différents selon les circonstances d’un moment donné qu’il est quasi impossible, sauf pour faire des raccourcis, de mettre les gens dans des cases, c’est trop complexe pour ça.

                .

                La vraie culture de la défaite des nationaliste ne vient pas du fait des autres, mais de leur élitisme carabiné, qui fait que le nationalisme déjà minoritaire dans le pays se scinde en plusieurs chapelles qui passent le plus clair de leur temps à se taper dessus les unes sur les autres. Ce qui est en effet paradoxal pour des gens qui ne rêvent que de victoire, d’honneur, de force, de lien du sang, d’unité patriotique et raciale.

                .

                Le FN était censé rassembler tout ce beau petit monde sous une seule bannière pour peser politiquement et électoralement, on a vu ce qu’il en a été, quand c’était pas Maigret de canard qui tentait un putsch sur Jean-Ma c’était Jean-Ma qui sortait une bonne blagounette des familles vachement subtile à deux doigts d’élections nationales importantes pour être sûr d’être disqualifié. Durafour la crême oratoire et le détail qui tue le choix, on en reparle des décennies après, tellement c’était bien vu stratégiquement parlant de la part du Menhir. Qui n’a jamais voulu le pouvoir, qu’à voir sa tronche déconfite et apeurée en 2002 à l’annonce de sa présence au second tour.

                .

                On ne va pas refaire l’historique du front mais ce parti n’a plus de cap, pas de réel projet, peu de cadres, aucun accès aux structures étatiques ni aux mairies régionales, pas de soutien de réseau en comparaison des LR et autres PS qui se sont bien implantés géographiquement et psychiquement dans les têtes des citoyens et les mairies de France.

                .

                Avec internet et les échecs successifs des grands partis qui ont contribué à l’illusion de l’alternance politique de ce pays depuis au moins 40 ans, les gens s’informent plus, c’est vrai, mais je persiste à croire qu’il faudrait, dans l’idéal, imposer un permis pour avoir le droit de vote. Car les électeurs inscrits ne votent pas tous en connaissance de cause, mais pour un type qui présente bien à la tv et qui ne bouscule pas trop les habitudes. Ceux qui veulent le changement maintenant ils sont combien ? Ceux qui ne veulent pas que ça change, ils sont combien ? Et que leur propose t’on comme candidats ? Toujours les mêmes avec un changement d’étiquette par ci, un nouveau slogan par là et c’est reparti pour 5 ans. Maintenant les sondages ne sont plus du tout fiables, on l’a vu avec Trump, Juppé et autres, on sait qui paie pour ces sondages, on sait comment ils sont manipulés, on sait dans quel but, qui peut décemment leur faire encore confiance en 2017 ? Ceux qui ne pourraient pas prétendre réussir leur permis de vote comme on passe un permis de conduire, et ceux là, sont toujours majoritaires.

                .

                C’est le système tout entier qu’il faudrait idéalement changer pour approcher une forme de démocratie réelle, mais les vers sont trop nombreux dans le fruit pour que ça se passe par les urnes.

                .

                J’ai l’impression de me répéter c’est pourtant la seule solution pour que les sans dents puissent enfin se payer un dentier.


              • 2 votes
                Joe Chip Joe Chip 20 février 20:51

                (c’est Joe Chip, pas Chips)

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Ubik

                A mon avis, il y a aussi un racisme sociologique inavoué au sein du FN. Beaucoup ne supportent pas la dimension populiste et ouvriériste de Marine et sa proximité jugée excessive avec les prolos du nord (anciens cocos au chômage qui réclament des aides sociales).

                Effectivement, dans les 60% d’adhésion il y a beaucoup de nuances. Les Français peuvent être racistes, pour des raisons plus ou moins objectives, mais ils sont très rarement racialistes. Je veux dire par là que la race ne structure pas leur vision du monde et de la société. L’insoupçonnable Pierre-André Taguieff notait ainsi, au sujet du nationalisme français :

                "Si le racialisme de Gobineau n’a pas fait école en France, c’est notamment du fait de l’incompatibilité du nationalisme français avec toute forme de matérialisme biologique."

                Le problème, c’est que les antiracistes abordent le racisme exclusivement sous le prisme déformant de la Shoah. En gros tu es déjà potentiellement au niveau d’Hitler si tu as pensé un jour que les racailles faisaient chier le monde. Avec une grille de lecture pareille, forcément tu ne colles plus du tout au réel, car les gens ont des comportements plus nuancés et des opinions plus contradictoires, comme le traduisent les sondages sur Le Pen. 

                Les identitaires se heurteront à la même difficulté si jamais ils deviennent majoritaires au sein du FN. Les électeurs déserteront le parti dès qu’ils entendront des délires sur la remigration et la race blanche. 

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON

Auteur de l'article

micnet

micnet
Voir ses articles







Palmarès