• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jacques Cheminade face aux banques

Jacques Cheminade face aux banques

L’homme politique français dissident Jacques Cheminade qui continue son travail de dénonciation du système financier international. Voici ses dernières interventions.


 

 
 

Tags : Europe Economie Politique Finances




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    



    • 5 votes
      Yvance77 Yvance77 20 novembre 2010 13:00

      Très saint homme que ce Cheminade. Il y va pas par 4 chemins, c’est direct, franc du collier, c’est inouie de violence même mais au delà de tout cela, c’est écoeurant ... tout ce qui nous faudrait comme ministre en somme. Mais chut on va pas donner de mauvaises idées hein !!!
      Elie Cohen qui conseille Piople à des cours de rattrapage à fairre. Et que dire du costard qu’il taille à Michel Pébereau qui si c’est vrai doit être pendu haut et court.


      • 1 vote
        julien58 julien58 20 novembre 2010 20:24

        Dans la première vidéo après 08:50, Cheminade parle d’"opérations de feu d’artifice, au Paskistan ou aux USA".

        De quoi parle-t-il ?
        Ne serait-ce pas une allusion au 11 septembre ?

        Sinon, très intéressant. On sent bien un master de l’écononomie. Dommage que tous ces gens ne s’allient pas, plutôt que de se diviser : Asselineau, Mélenchon, Cheminade. Et Besancenot, il est à la rue, pourquoi se présenter ?
        D’autant plus que le parti d’Arlette Laguiller n’a pas renoncé : une femme est venue voir mon père pour une signature de maire la semaine dernière.
        N’importe quoi.
        Vu le nombre de partis à gauche, j’ai peur qu’on se trouve encore avec FN/UMP au second tour, avec le résultat que l’UMP sera encore au pouvoir.

        • 4 votes
          Maldoror Maldoror 21 novembre 2010 01:27

          Moi je constate la constance de Jacques Cheminade et l’actualité toujours croissante de ses dénonciations, aujourd’hui on semble vraiment pas loin du dénouement, et on aperçoit clairement l’installation d’un fascisme financier en Europe. Avec la Grande Bretagne à la pointe et qui montre l’exemple avec des solutions comme le travail gratos des chômeurs, étant donné que le chômage est structurel voilà qui permet d’obtenir une main d’œuvre d’esclaves bons marchés et qui pèsent à la baisse sur les salaires de ceux qui en ont encore.
          Destruction des classes moyennes et des contre-poids sociaux, malthusianisme mondialiste façon Attali, allégeance totale aux banques qui nous gouvernent véritablement etc.

          L’UE et les « hedge funds » :… régulation ou abandon du territoire européen ?http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/etat-des-lieux-de-l-etat-unique-83962 C’est la chuuuuuuuuuute finaaaaaaaleFrançois Asselineau remet Nicolas Baverez à sa placeL’Europe, idiote utile de la guerre des monnaiesThatcher, le retourLe travail gratuit des chômeurs

          • 2 votes
            julien58 julien58 21 novembre 2010 10:38

            @Maldoror


            Merci pour le débat Asselineau/Baverez que je viens d’écouter.
            On voit deux experts, qui ne sont même pas d’accord sur des faits.
            J’ai l’impression que Baverez fait preuve de mauvaise volonté quand il parle de la France qui est très endettée, refusant de voir que les USA le sont plus.
            Et il ne parle pas de l’origine de la dette, bien sûr.

          • 1 vote
            Eusebe 22 novembre 2010 12:30

            M. Baverez (Medef, Institut Montaigne, éditorialiste du point, les Echos) souffre de dissonance cognitive : il cherche à rétablir son équilibre mental devant tant de faits contradictoires qui brisent son beau dogme. S’en suit de la dénégation hystérique. Il fait semblant de ne pas comprendre Asselineau.
            Son crédo et seule grille de lecture, c’est l’ultra libéralisme. "À mort l’État". "Dérégulez !"
            C’est le genre d’expert qui vient régulièrement vous expliquer pourquoi ils se sont trompés après chaque crise. L’échec total de ce Dogme le fait donc vraiment souffir de dissonance cognitive. Ca me rappelle le dépité Greenspan durant les subprimes.

            Il faut dire qu’Asselineau, toujours aussi cohérent, n’y va pas par 4 chemins ici.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maldoror

Maldoror
Voir ses articles







Palmarès