Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jacques Myard : « Cette loi c’est du terrorisme intellectuel ! (...)

Jacques Myard : « Cette loi c’est du terrorisme intellectuel ! »

 

Jacques Myard, député, était interviewé sur le délit d’entrave à l’IVG débattu à l'Assemblée nationale.

 

Tags : PS Les Républicains



Réagissez à l'article

9 réactions à cet article


  • 11 votes
    V_Parlier V_Parlier 1er décembre 18:43

    Ils ont osé appeler "délit d’entrave" le simple fait que quelqu’un publie des argumentaires pour tenter de dissuader celles qui hésitent pour un avortement (libres à elles de le lire, d’ailleurs).
    Bientôt ils mettront peut-être au point une méthode pour détecter si inconsciemment certains viendraient à penser, sans s’en rendre compte, dans leur inconscient, que la promotion intensive de l’avortement n’est pas un critère de bonne santé d’une civilisation. Ah les déviants à enfermer, quitte à libérer encore quelques tueurs pour faire de la place dans les prisons...

    Réaction tout à fait appropriée de Jacques Myard, encore une fois, comme sur beaucoup de sujets. Le PS français est vraiment d’une puanteur sans égal, sur toute la ligne, sur tous les plans.


    • 14 votes
      Debrief 1er décembre 21:37

      Après a loi Fabius Gayssot, un nouveau pas est franchi pour interdire l’expression d’une opinion.
      Ce petit pas en avant pourrait permettre de pénaliser judiciairement toute expression d’une opinion sur n’importe quel sujet qui serait contraire à ce que les élites gouvernantes veulent nous faire avaler de force.
      C’est du pur fascisme. Il est temps de virer cette mélasse élitiste bienpensante qui utilise la loi pour imposer ses thèses.


      • 2 votes
        Qiroreur Qiroreur 1er décembre 22:35
        Comme dab on balance sur ce site un extrait avec aucune explication... un peu pénible.
        Alors ce qu’il faut savoir c’est que l’article L. 2223-2 du code de la santé publique est actuellement rédigé ainsi :

        Est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende le fait d’empêcher ou de tenter d’empêcher de pratiquer ou de s’informer sur une interruption de grossesse ou les actes préalables prévus par les articles L. 2212-3 à L. 2212-8 :

        - soit en perturbant de quelque manière que ce soit l’accès aux établissements mentionnés à l’article L. 2212-2, la libre circulation des personnes à l’intérieur de ces établissements ou les conditions de travail des personnels médicaux et non médicaux ;

        - soit en exerçant des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation à l’encontre des personnels médicaux et non médicaux travaillant dans ces établissements, des femmes venues y subir ou s’informer sur une interruption volontaire de grossesse ou de l’entourage de ces dernières.

        NOTA : 

        Loi 2001-588 2001-07-04 art. 18 V, art. 19 I : les présentes dispositions sont applicables à la collectivité territoriale de Mayotte, ainsi que dans les territoires d’outre-mer et en Nouvelle-Calédonie.

        Ordonnance 2000-916 2000-09-19 art. 3 : à compter du 1er janvier 2002, dans tous les textes législatifs prévoyant des amendes ou d’autres sanctions pécuniaires ou y faisant référence, les montants exprimés en francs (200 000 F) sont remplacés par des montants exprimés en euros (30000 euros).


        Ok, et la proposition de loi en question vise à y adjoindre le paragraphe suivant : 

        La proposition de loi en cause vise à lui ajouter un paragraphe ainsi rédigé :
        « – soit en diffusant ou en transmettant par tout moyen, notamment par des moyens de communication au public par voie électronique ou de communication au public en ligne, des allégations, indications ou présentations faussées et de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur la nature, les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une interruption volontaire de grossesse ou à exercer des pressions psychologiques sur les femmes s’informant sur une interruption volontaire de grossesse ou sur l’entourage de ces dernières. »


        Cette loi sera examinée par le Sénat le 7 décembre, en procédure accélérée, en vue d’un vote définitif du Parlement d’ici à la fin février.

        Elle pose plusiers pb. Je passe sur le fait que la liberté de la femme de disposer de son corps n’est pas menacée aujourd’hui (donc pourquoi nous faire chier avec des lois qui sont sans objet ? merci le PS et le centre !) et sur le fait qu’il est normal qu’une femme puisse avoir le droit de s’informer selon diverses sorces s’agissant d’une question aussi fondamentale que celle de donner ou pas la vie, et en vient aux pbs :
        1. La loi Veil permet également d’informer y compris sur les alternatives à l’IVG. Cet ajout va l’encontre de la philosophie de cette loi.
        2. La définition du délit n’est pas assez précise et donc pose un pb de constitutionnalité (CP et CEDH sont formels sur ce point) 
        3. L’intention présente ici peut être comprise comme une interprétation extensive ce qui pose également pb
        4. Et c’est le point le plus important : c’est la liberté d’expression qui une fois de plus est menacée par le pouvoir socialiste qui a semble-t-il érigé en principe le fait de la brider à tout prix. 

        Conclusion : le conseil constitutionnel devra examiner cette loi à la con, alors ne nous emballons pas davantage pour l moment. 

        • 2 votes
          Qiroreur Qiroreur 1er décembre 22:46

          @Qiroreur
          J’ajoute que parler de "terrorisme intellectuel" est pour le moins excessif. Non c’est juste de la stupidité car la France soumise risque, si cette loi est définitivement adoptée, se faire sanctionner une fois de plus par la CEDH. La gauche et le centre montrent une fois de plus toute leur impuissance, réduits qu’ils sont à légiférer sur des non sujets.

          On attend plus une loi pour séparer les banques en deux par exemple, une réforme fiscale pour condamner les entreprises qui offshorisent leurs bénéfices dans des paradis fiscaux/bancaires/juridiques, une loi pour réquisitionner les logements de ces mêmes grandes entreprises pur pouvoir reloger les centaines de milliers de gens en difficulté dans ce putain de pays, une loi pour augmenter les allocations des handicapés, un référendum pour la sortie de l’UE, etc, etc, etc... mais je rêve.


        • 5 votes
          yoananda yoananda 1er décembre 23:59

          Délit d’Enrave. Délit d’opinion. Délit de pensée.

          La gauche est juste un soviétisme sans goulag.

          Ce n’est pas exagéré, on en a eu de nombreuses preuves tout au long de ce mandat insensé.


          • 5 votes
            Heimskringla Heimskringla 2 décembre 02:19

            @yoananda

            "La gauche est juste un soviétisme sans goulag."

            Le totalitarisme vient toujours des mêmes, un humaniste, un vrai, devrait faire en sorte de détruite cette merde. 

            Et non ce n’est pas exagéré, on en a eu de nombreuses preuves tout au long de l’histoire contemporaine. 

            Le gauchisme c’est une plaie pour la liberté, ça formate, c’est vraiment à gerber. 

            Je ne sais pas comment on peut soutenir ou voter pour cette saloperie. 


          • 5 votes
            DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 2 décembre 07:06

            Les franc-maçons laïques et leur république de mes couilles œuvrent avec la rigueur du diable pour faire sortir Dieu du coeur des Français ...
             
            Les franc-maçons laïques n’aime pas le peuple Français, ils défendent l’idée qu’il y a trop humain sur terre !


            • vote
              yoananda yoananda 2 décembre 16:05

              @DJL 93VIDEO
              c’est le cas, on est trop nombreux.


            • 1 vote
              microf 3 décembre 11:56

              Après la mort de Mme Weil, elle arrive au ciel pour être jugée comme tout un chacun le sera.
              Á la porte d´entrée oú se trouve Saint Pierre qui fait entrer les personnes, elle retrouve tous les enfants avortés en France après sa loi qui l´attendaient, fermement décidés d´en découdre avec elle. Mme. Weil voyant tous ces petits á qui ont a refusé la vie á cause de sa loi, reboursse chemin, on dit qu´on ne sait pas jusqu´á aujourd´hui oú elle se trouve, on a voulu la chercher en enfer, même lá, elle n´y était, le diable leur a dit qu´il recevait tout le monde, mais que celle lá, il ne voulait pas la recevoir, alors, on continue á la chercher.

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès