Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’hypersensibilité : qu’est-ce que c’est ?

L’hypersensibilité : qu’est-ce que c’est ?

Il est parfois difficile de s’adapter à ce monde trop bruyant, à ce monde empli d’égoïsmes et d’autres doubles intentions.

 

Les sens des personnes hypersensibles sont une faiblesse, mais aussi une chance. Elles peuvent percevoir ce que les autres ne perçoivent pas, et le faire si intensément que le monde leur présente alors un éventail de réalités qui échappent aux autres.

 

A quoi l’hypersensibilité est-elle due ? Est-ce génétique ? Pourquoi les personnes hypersensibles souffrent-elles plus que les autres ?

 

Pourquoi pour elles, l’amour est-il si intense, mais aussi si douloureux ? Pourquoi apprécient-elles tant la solitude, pourquoi ressentent-elles une si profonde incompréhension depuis leur plus jeune âge ? ➤ Le merveilleux cerveau émotionnel des personnes hypersensibles

 

 

L' hypersensibilité du surdoué

 

Isolement et solitude du HPE

 

Tags : Psychologie Psychanalyse



Réagissez à l'article

43 réactions à cet article


  • 6 votes
    medialter medialter 20 août 10:44

    Haaaaa mais alors rien n’est perdu ? Nigari va donc finalement finir par comprendre qu’il est parfaitement possible d’être à la fois, par exemple, une machine impitoyable bien adaptée à ce monde pourri, une bête sans foi ni loi capable de s’orienter dans les méandres déliquescentes de la technocratie dominante, mais aussi un être doué de grande sensibilité capable de percevoir les moindres aspérités de son entourage. Comprendre que la dissociation de personnalité peut aussi être un mode de fonctionnement autonome, désiré, volontaire, maîtrisé, issu d’un long auto-apprentissage, apte à fournir les capacités à faire face à n’importe quelle situation. Comprendre que la dissociation de personnalité n’est pas réductible à quelque expérience satanique du MK Ultra, mais qu’elle peut aussi être le plus haut niveau de compétence qu’un individu puisse atteindre, un individu capable d’assumer n’importe quelle identité


    • 5 votes
      Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 20 août 11:20

      @medialter
      Et y en a même qui gagnent beaucoup de thunes avec, ça s’appelle des acteurs, incroyable non ?

      .

      Bien qu’acteur nous le sommes tous plus ou moins, on ne fait pas la même tronche à un enterrement qu’à un mariage, question d’émotions, j’imagine, feintes ou non, de mascarade sociale aussi, pour ne pas détonner d’un groupe social donné à un moment donné, pour ne pas être montré du doigt, mis au ban, mais il y a des personnes qui ressentent les émotions beaucoup plus intensément que d’autres. De quoi ça vient ? Je ne sais pas, alchimie du cerveau ? Question de milieu éducatif, élevé par des femmes ou par des hommes ? Lieu d’origine ? Y a t’il des hypersensibles au Sahel ? Au Kremlin ? Au pôle nord ? Chez les papous ? Sans aucun doute. Il semblerait qu’il y en aie une plus grande proportion chez les juifs... L’amour de la pleurniche peut être ?

      .

      Les hypersensibles se cachent, en général, dans ce monde ci, pour ne pas dévoiler ce qui peut sembler comme une faiblesse, d’autres hypersensibles, au contraire, font des carrières publiques et/ou artistiques, si ils arrivent à percer dans un milieu difficile avec des prédispositions et des conditions favorables qui leur offrent lles opportunités nécessaires à une réussite. D’autres crèveront seuls.

      .

      Apprendre à gérer ses émotions peut prendre toute une vie surtout si l’hypersensible ne sait pas qu’il est un hypersensible, il aura une estime de lui très négative et pensera qu’il est un con et que tout le monde est plus intelligent, plus performant que lui, il développera un complexe d’infériorité, avec un égo fort, c’est le même processus que pour le complexé de supériorité mais en inverse. L’hypersensible a un gros égo, à lui de l’apprivoiser si il ne veut pas finir trop tôt dans le caniveau, savoir s’adapter est une règle essentielle, une question de survie, car il n’y a pas si longtemps, les hypersensibles étaient taxés de maladies mentales et finissaient lobotomisés au pic à glace, maintenant mis sous camisoles chimiques pour ceux qui tombent sur des psychiatres du dimanche qui n’ont de vécu réel, que ce qu’ils ont lu dans des livres au cours de leurs études de glandeurs professionnels.

      .

      Et si vous êtes en dépression, hypersensible ou pas, assurez vous d’abord, que vous n’êtes tout simplement pas, entourés de cons.

      .


    • 1 vote
      Nigari Nigari 20 août 14:10

      @medialter

      Extrait du livre MK :

      Dans son livre "The Way of the Shaman", Michael Harner décrit le parcours initiatique d’un chaman, mais il ne développe pas la manière dont les entités spirituelles dites "guides" ou "gardiens" viennent à faire partie du monde psychique intérieur de l’initié chaman. Selon Harner, l’esprit gardien doit venir vers le chaman suite à une sévère maladie ou bien il faut aller délibérément à sa rencontre durant une "quête de vision". Dans son livre, Harner emploie des termes comme "une autre identité", "alter ego" ou encore "un autre soi" en référence à l’esprit gardien du chaman. Dans l’ouvrage "Primitive Magic : The Psychic Powers of Shamans and Sorcerer", Ernesto De Martino cite un compte-rendu ethnographique de Martin Gusinde qui emploi les termes "double personnalité", "seconde personnalité", "personnalité médiumnique" pour décrire l’interaction du chaman avec les esprits. De Martino cite également un texte d’un autre spécialiste du chamanisme, Shirokogoroff, pour qui le tambour vise à "produire l’atténuation de la conscience éveillée" et à "favoriser le dédoublement (la venue de l’ "esprit") (...) Pendant l’extase, le degré de dédoublement de la personnalité et l’élimination des éléments conscients sont variables , mais en tout cas il y a des limites dans les deux sens, c’est à dire que l’état du chaman ne doit pas se transformer en crise d’hystérie incontrôlée, et d’autre part, que l’extase ne doit pas cesser : en effet, ni la crise d’hystérie incontrôlée, ni la suppression de l’extase ne permettent l’activité régulière de la personnalité seconde et l’autonomie subséquente de la pensée intuitive". De Martino reprend ensuite l’histoire d’Aua qui a interprété sa maladie "comme une invitation à devenir chaman, comme une vocation (...) Après des troubles divers, il va finalement trouver un équilibre psychique, et "au lieu de la menace d’une dissolution de la présence unitaire, il se constitue maintenant une existence double (...) mais une existence qui, bien que double, est sous le contrôle d’une seule présence unitaire, laquelle sort victorieuse de cette extraordinaire aventure psychique". ("Approche anthropologique de la dissociation et de ses dispositifs inducteurs" - Georges Lapassade, 2004)
      Tous les termes employés ici peuvent correspondre à des personnalités alter dues à un fractionnement de la personnalité du chaman. Il peut s’agir d’une dissociation de l’identité maîtrisée et contrôlée, en quelque sorte une gestion chamanique du trouble dissociatif de l’identité. Le chaman transformerait donc un état subit en un état dominé, une dissociation passive en une dissociation active. Le chaman est avant tout un malade qui a réussi à guérir, un guérisseur qui s’est auto-guéri. "Au cours des combats dramatiques et douloureux avec les esprits maléfiques, les chamans sont engagés dans une bataille acharnée avec les forces physiques et psychologiques dont ils ont fait l’expérience au cours de leur maladie." ("Animisme et chamanisme pour tous" - Igor Chamanovitch, 2010, p.106)


    • 3 votes
      medialter medialter 20 août 15:29

      @Nigari
      "Dans l’ouvrage "Primitive Magic : The Psychic Powers of Shamans and Sorcerer", Ernesto De Martino cite un compte-rendu ethnographique de Martin Gusinde qui emploi les termes "double personnalité", "seconde personnalité", "personnalité médiumnique" pour décrire l’interaction du chaman avec les esprits"

      *

      Il y a ici une immense confusion : identifier "une autre personnalité", qui tient de l’ordre comportementale, avec une entité astrale qui est réellement un autre moi, que des traditions considèrent comme étant le Graal d’une quête individuelle, comme le chamanisme avec la construction du "double", ou l’alchimie avec la "naissance de l’enfant divin", qui se retrouve par exemple dans le christianisme, qui est un texte alchimique qui s’ignore

      *

      "Le chaman transformerait donc un état subit en un état dominé, une dissociation passive en une dissociation active. Le chaman est avant tout un malade qui a réussi à guérir, un guérisseur qui s’est auto-guéri"

      *

      Mais nous sommes tous les malades d’un système de pensées, d’une croyance, d’une culture qui nous tient en esclavage et nous enfonce dans une immanence mortifère. Certes le chamanisme est à l’origine de nombreuses guérisons, mais il ne faut pas le considérer pour autant comme une médecine, bien que cet aspect entre dans ses champs d’application. Reprenez les textes de Lévy-Bruhl, d’Eliade, de Hell, de Castaneda, vous constaterez qu’avant tout, le chaman est un homme sain, en pleine possession de ses moyens, qui entend atteindre les règles de la surnature, qui utilise délibérément les mécanismes de dissociation pour remonter aux causalités métaphysiques qui déterminent notre matrice et les réarranger pour échapper aux lois physiques. Je pense que vous êtes bien trop enfermée dans votre vision psychique et psychiatrique pour comprendre ce que je viens de dire, aussi je vais vous tourner ça dans votre langage en première approximation pour vous donner une idée : le chaman est une personne au plus haut de ses moyens qui entreprend d’utiliser sa vie pour tenter d’accéder au status d’un dieu


    • 1 vote
      Carmela (---.---.138.114) 20 août 15:51

      @medialter
      Bonjour Medialter,

      le chaman est une personne au plus haut de ses moyens qui entreprend d’utiliser sa vie pour tenter d’accéder au status d’un dieu

      ...au status d’un dieu ? Vous pourriez décrire davantage votre vision ?

      Merci smiley


    • 3 votes
      medialter medialter 20 août 15:55

      @Carmela
      J’ai donné 4 auteurs en référence. Merci de vous y référer pour en savoir davantage smiley


    • vote
      Carmela (---.---.138.114) 20 août 15:58

      @medialter

      A quel endroit ?


    • vote
      medialter medialter 20 août 16:17

      @Carmela
      C’est une caméra cachée ? smiley Vous lisez les commentaires en entier, ou juste le début et la fin ? J’ai pourtant pas écrit des tartines sur ce fil, alors au boulot smiley


    • vote
      Carmela (---.---.138.114) 20 août 16:43

      @medialter
       Vous résumez à vous tout seul le statut du big boss. Mais il est à l’envers où à l’endroit ? smiley Hahaha ! Juste une petite plaisanterie. Merci pour vos conseils de lecture smiley 


    • 2 votes
      Bouffeur de Clowns au Ptit Dèj (---.---.181.163) 20 août 18:00

      @medialter
      C’est une caméra cachée ?

      Non une Carmela bâchée

      HAHA HAHAHA HAHAHAHAHAHAHA HAHA HA HAHA !


    • 4 votes
      gaijin gaijin 20 août 18:13

      @medialter
      " le chaman est une personne au plus haut de ses moyens qui entreprend d’utiliser sa vie pour tenter d’accéder au status d’un dieu "

      on peut tenter de faire plus factuel et moins grandiloquent ....

      le shaman est une personne qui par nature ou par travail a accès a une partie un peu plus grande du potentiel humain ( par rapport a la moyenne statistique ) . il s’en sert a des fins diverses , pouvoir , guérison...... et dans le meilleur des cas il tente d’accéder a sa plénitude d’être humain


    • 3 votes
      Shitman (---.---.103.119) 20 août 18:19

      @gaijin
      Et dans le meilleur des cas, il tente d’accéder à sa plante d’ayahuasca la plus proche pour se faire une soirée djembé avec des touristes venus vomir toute une mystique nuit, leurs serpents cosmiques en étant persuadés d’avoir tutoyé le divin malgré un mal de crâne carabiné et trois nauséeux jours de descente embrumée.


    • vote
      Carmela (---.---.138.114) 20 août 19:03

      @gaijin
      oui, comme vivre l’expérience du "par-delà le bien et le mal". Faut avoir envie ! Certains en ont la grâce.... smiley


    • vote
      medialter medialter 20 août 19:29

      @gaijin
      "et dans le meilleur des cas il tente d’accéder a sa plénitude d’être humain "

      *

      Là t’es à côté. Et les P.A. qui sortent de la bande humaine ?


    • vote
      Carmela (---.---.138.114) 20 août 20:28

      @medialter

      Et les P.A. qui sortent de la bande humaine ?

      ....des requins...des ovni.... ? Du thorium...hahaha

      Il y a vraiment des niveaux de perceptions incroyablement... dingues.

      Moi perso,ça m’échappe smiley

      Chapeau !


    • vote
      medialter medialter 20 août 20:53

      @Carmela

      "Il y a vraiment des niveaux de perceptions incroyablement... dingues. Moi perso,ça m’échappe"

      *

      Non, pas de niveaux de perception, juste de la culture, normal que ça t’échappe. Gaijin, lui, comprendra (ainsi que quelques autres). Si je t’ai renvoyé vers les notes de bas de page, c’est parce qu’il y a des siècles que j’ai renoncé à faire de la pédagogie smiley


    • 2 votes
      berphi 20 août 20:54

      @medialter

       le chaman est une personne au plus haut de ses moyens qui entreprend d’utiliser sa vie pour tenter d’accéder au status d’un dieu

      Et donc, où en êtes-vous ?


    • vote
      Carmela (---.---.138.114) 20 août 20:58

      @medialter

      Oui, je n’en doute pas, et je me pèse mes mots smiley


    • vote
      medialter medialter 20 août 21:14

      @berphi
      je ne suis pas chaman


    • 2 votes
      Nigari Nigari 20 août 22:20

      medialter dit :

      Je pense que vous êtes bien trop enfermée dans votre vision psychique et psychiatrique pour comprendre ce que je viens de dire, aussi je vais vous tourner ça dans votre langage en première approximation pour vous donner une idée : le chaman est une personne au plus haut de ses moyens qui entreprend d’utiliser sa vie pour tenter d’accéder au status d’un dieu

      __________

      Je comprend et respecte votre point de vue "romantique" sur le chamanisme et sa "quête mystique", mais son étude "psychiatrique" a toute sa raison d’être tant il existe des similarités entre la possession/transe chamanique et le trouble dissociatif de l’identité. De plus, la pratique chamanique ancestrale consistant à voyager dans l’astral pour retrouver des fragments d’âmes perdus (d’un malade) est directement à relier avec le fractionnement de la personnalité et les amnésies dissociatives. Les indiens Quechua nomme cela la maladie de Susto (maladie de la peur = trauma qui fractionne l’âme, la personnalité). Tout cela est très intéressant...

      Je ne "psychiatrise" pas le sujet, je fais des ponts reliant l’ancienne tradition chamanique authentique aux connaissances actuelles en matière de dissociation, cela pour une meilleure compréhension. Science et mystique peuvent se rejoindre pour s’éclairer l’un et l’autre.

      Vous dites : le chaman est une personne au plus haut de ses moyens qui entreprend d’utiliser sa vie pour tenter d’accéder au status d’un dieu

      Voilà la quête du luciférien occidental, d’ailleurs, il est intéressant de noter que dans le livre "The Shaman and the Magician : Journeys Between the Worlds", Nevil Drury rapporte des similitudes entre les pratiques chamaniques traditionnelles et certains rituels modernes de magie pratiqués dans certaines loges occultes de type maçonnique. Il cite par exemple l’Ordre hermétique de l’Aube dorée, la Golden Dawn. Il est clair que la fonction psycho-spirituelle, nommée dissociation psychique, est un point essentiel dans l’occultisme luciférien. Un protocole initiatique que certaines arrières loges appliquent sur des gosses..... des rituels initiatiques traumatiques qui visent à sacraliser l’enfant grâce à de profonds états dissociatifs et à une renaissance en tant qu’enfant "Monarch" ; en faire un tueur plutôt qu’une victime, un membre à part entière du culte. Le déverrouillage spirituel par l’arrachage de l’âme...

      Pour aller plus loin : http://mk-polis2.eklablog.com/sortie-du-livre-mk-abus-rituels-et-controle-mental-alexandre-lebreton-a125810924


    • 4 votes
      Nigari Nigari 20 août 22:44

      @ medialter, un autre extrait du livre MK (pour vous rassurer)

      Les facultés psychiques et extrasensorielles que peuvent provoquer la dissociation et la connexion avec d’autres dimensions est une réalité totalement intégrée et utilisée dans la plupart des traditions préindustrielles. L’anthropologiste Ruth Inge-Heinz, qui a étudié les possessions dans de nombreuses cultures écrit : "Le concept qui définit un "esprit sain" diffère considérablement d’une culture à l’autre (...) Il peut-être très destructeur de poser l’étiquette de "maladie mentale" sur un état extraordinaire de conscience. Un état de dissociation mentale ne veut pas forcément dire qu’il s’agit d’un individu auquel l’on doit mettre une camisole de force. De nombreux états dissociatifs qui se produisent en Asie du sud-est par exemple sont tout à fait contrôlés et intégrés dans la culture traditionnelle."
      Dans certaines cultures, les personnes qui se comportent avec des caractéristiques de maladie mentale sont traditionnellement associées avec le divin, surtout si elles reçoivent des visions ou des messages spécifiques. La possession par une entité extérieure est souvent considérée comme une aide pour devenir guérisseur ou devin. Le DSM-IV Casebook (complément du DSM apportant des cas pratiques et des témoignages) rapporte le cas d’une femme reconnue par sa communauté comme étant capable de communiquer avec les ancêtres et de prédire l’avenir : "Parfois Dieu entre dans moi, il fait très chaud lorsqu’il me donne des visions." (...) "Cette femme a des symptômes qui seraient considérés comme psychotiques si ils étaient constatés par une personne venant d’une société ne partageant pas sa culture et ses croyances (Guinée). Elle croit qu’elle a des pouvoirs spéciaux, alors que pour certains elle a juste des hallucinations. Dans sa culture locale, ces phénomènes sont très fréquents. Sa communauté lui attribue le rôle de guérisseuse et accepte ses expériences et ses comportements anormaux comme quelque chose de tout à fait normal pour quelqu’un qui tient ce rôle. En effet, elle est une guérisseuse qui a beaucoup de succès. Sa communauté lui attribue donc le rôle de guérisseuse et son comportement n’est pas considéré comme quelque chose à traiter et à guérir."


    • 3 votes
      medialter medialter 21 août 00:27

      @Nigari
      "mais son étude "psychiatrique" a toute sa raison d’être tant il existe des similarités entre la possession/transe chamanique et le trouble dissociatif de l’identité"

      *

      Je n’arriverai jamais à comprendre comment vous arrivez, d’une part, à dénoncer le Tavistock, tout en faisant la promotion d’un de ses produits les plus sordides, la psychiatrie, dont la réduction opérée par les universitaires consiste à intégrer l’humain dans un cadre médical complètement arbitraire

      *

      "je fais des ponts reliant l’ancienne tradition chamanique authentique aux connaissances actuelles en matière de dissociation, cela pour une meilleure compréhension. Science et mystique peuvent se rejoindre pour s’éclairer l’un et l’autre"

      *

      Non, science et mystique seront éternellement indépendants, la première ne pourra jamais appréhender la métaphysique (qui induit la physique que la science étudie), et la seconde touchera toujours des domaines qui échappent aux champs de la première.

      *

      "Il est clair que la fonction psycho-spirituelle, nommée dissociation psychique, est un point essentiel dans l’occultisme luciférien"

      *

      Là encore, il y a confusion des genres. Vous parlez du Luciférien maçonnique, qui est effectivement une hérésie. Le Luciférien alchimique est fort différent : Il est la lumière apportée par l’élément volatil et mène à l’enfant divin (Si vous lisez l’histoire des rois mages par le prisme de cette mythologie, vous comprendrez que le christianisme est luciférien). C’est à celui-là qu’il faut associer le chamanisme, qui recherche avant le contact avec ledit élément volatil, autrement nommé aussi incursion de l’énergie étrangère. La dissociation est une conséquence, tandis que l’incursion en est la cause. La science ne peut donc pas étudier ce phénomène, dont la source réside dans l’astral


    • 1 vote
      gaijin gaijin 21 août 08:16

      @medialter
      bonne question j’admet tout a fait que ça puisse exister ( je l’ai effleuré une fois ) mais je ne comprends pas a quoi ça sert de consacrer sa vie a ça et je ne suis pas sur du tout que ça soit un objectif supérieur . mon sentiment personnel est qu’ils ( les shamans de la lignée de castaneda ) se sont égarés dans la maitrise avant d’avoir une pleine conscience de l’ensemble des données et ensuite ils se sont retrouvés en quelque sorte piégés sur un chemin plus inhumain que surhumain* ......c’est d’ailleurs en partie expliqué dans les bouquins .

      mais ce n’est que mon sentiment comme je n’ai pas pris ce chemin là je ne saurais jamais où il mène

      * ce n’est qu’une façon de parler il n’y a pas pour moi de surhumain , le surhumain c’est l’humain véritable ..........le reste c’est du préhumain : du singe sapiens


    • vote
      wendigo wendigo 21 août 08:35

      @medialter
      le chaman est un homme sain, en pleine possession de ses moyens, qui entend atteindre les règles de la surnature.

      Je ne vois pas les choses tout à fait comme ça, je ne pense pas que le mot "surnature" soit approprié. Je pense qu’avant tout c’est une personne en quête de sa "réalité profonde", il recherche l’épanouissement complet des capacités humaines.
      Il ne veut que découvrir celui qu’il est vraiment tant sur le plan physique que métaphysique. Il recherche la plénitude et ne faire qu’un avec le grand tout.
      Je ne sait pas s’il veut échapper aux lois de la physique , (si toute foi ils y en a ; la physique nous montrant ses limites et ses contradictions). Il recherche les limites de son humanité, comme les sportifs de l’extrême cherchent leurs limites physiques.


    • vote
      wendigo wendigo 21 août 08:38

      @medialter
      Et les P.A. qui sortent de la bande humaine ?

      Il y avait aussi les ABBA qui sortaient de la bande FM ...

      Sinon c’est quoi un P.A, si c’est un "pervers agnostique" je signe . smiley


    • 1 vote
      gaijin gaijin 21 août 08:59

      @Shitman
      bien sur bien sur smiley

      mais non ce n’est pas le meilleur des cas .......évidemment certains font du fric et comme partout ce seront les plus connus ceux qui seront renommés etc a qui la faute ? ils sont dans la logique de notre époque pas plus a blamer que n’importe quel toubib qui bourre ses patients de psychotropes pendant des décennies ...... ( pas moins non plus )

      c’est un effet de mode comme aller voir les gourous il y a 20 ans, et ça s’adresse aux touristes de la spiritualité ceux que certains appellent les safaristes. des gens qui sont en recherche d’un exotisme spirituel ils sont facile a reconnaitre ils emploient toujours le mot : extraordinaire il sont allé voir swami machin ou ma bidule et ça été extraordinaire gnagnagna ......ils ont toujours lu le dernier livre extraordinaire de truc bidule.......et 10 ans après , 20 ans après vous les retrouvez ils ont lu le dernier livre extraodinaire de bidule truc vu le lama machin .......et rien n’ a changé pour eux il n’ont rien réalisé par eux même rien transformé pris conscience de rien ....

      on croit généralement que sont les gourous qui font les disciples mais c’est une erreur ce sont les disciples qui font les gourous. aujourd’hui il y a un marché du spirituel alors on vous vend du spirituel au super marché .....rien de neuf, vous pouvez aussi aller a lourde pour acheter des vierges maries en plastique avec de l’eau bénite dedans ......


    • 1 vote
      gaijin gaijin 21 août 09:19

      @Nigari
      le livre MK est il une nouvelle bible ?

      quels que puissent être ses mérites a dénoncer un état de fait il n’en reste pas moins que leurs analyses sont d’un point de vue extérieur et qu’ils ne comprennent pas ce qui est réellement en jeu dans les différents cas .......ce n’est pas parce que les manifestations ressemblent que c’est la même chose ....

      une vidéo pas mal sur le sujet :

      https://www.youtube.com/watch?v=8UUtan9aLTY


    • 1 vote
      gaijin gaijin 21 août 09:33

      @wendigo
       P A : point d’assemblage ( référence au travail de castaneda ) le point d’assemblage est en quelque sorte le centre de la conscience perceptive.


    • 2 votes
      medialter medialter 21 août 12:29

      @gaijin
      "mon sentiment personnel est qu’ils ( les shamans de la lignée de castaneda ) se sont égarés dans la maitrise avant d’avoir une pleine conscience de l’ensemble des données et ensuite ils se sont retrouvés en quelque sorte piégés sur un chemin plus inhumain que surhumain* ......c’est d’ailleurs en partie expliqué dans les bouquins"

      *

      Tout dépend quelle est la voie choisie. Celle qui a développé le double, l’a intégré, et permet au chaman ses voyages physiques dans l’univers. Et celle qui consiste à se fondre dans le fond glacial de l’Univers et à en épouser les formes. Dans les 2 cas, il y a continuité ininterrompue et éternelle de la conscience, mais aussi possibilité de bouger le P.A. dans la vaste géographie qui sort de la bande humaine. Dans les régions basses, par exemple, s’opèrent les transformations physiques en animal. Bertrand Hell rapporte cette substance que les anciens connaissaient sous le nom du "sang noir" que le chaman pouvait invoquer et lui permettait ces métamorphoses. La forme humaine est infinitésimale dans cet espace. DJ insistait d’ailleurs largement sur l’étape obligatoire qui consistait à perdre la forme humaine


    • vote
      medialter medialter 21 août 12:32

      @wendigo
      "Il recherche les limites de son humanité, comme les sportifs de l’extrême cherchent leurs limites physiques"

      *

      Ça c’est la philosophie nietzschéenne. Le chamanisme considère cet état comme une goutte d’eau dans l’océan


    • vote
      wendigo wendigo 21 août 13:51

      @medialter

       Oui mais je ne suis pas Nietzsch (a vos souhaits) il serait un peu long d’exprimer ma vision des choses ; mais si vous voulez un point de base, je part du principe que la plus infime particule élémentaire est comparable à un brin d’ADN de l’univers, elle en forme une infime parti tout en le renfermant dans sa globalité. Attendu que chaque particule élémentaire la plus infime est aussi vieille que l’univers. Donc par découlement attendu que le chaman, composé d’une infinité de particules élémentaires, en recherchant ses limites, en revient à ne faire qu’un avec l’univers dans sa globalité comme dans ses singularités.
      Il ne cherche pas à dépasser quelque chose mais a redevenir ce qu’il est et ce que nous sommes tous ... l’Univers, dans le sens le plus vaste et étendu du terme.


    • vote
      cathy cathy 21 août 17:58

      @Nigari
       l’Ordre hermétique de l’Aube dorée auquel appartient les Lepen.


    • vote
      Nigari Nigari 28 août 22:07

      @cathy
      La famille LePen serait liée à la Golden Dawn ? D’où tenez-vous cette information ? Pourquoi pas, mais il faudrait développer un petit peu....


    • vote
      Nigari Nigari 28 août 22:21

      @gaijin
      "le livre MK est il une nouvelle bible ?"

      .

      Non, mais il aborde des choses qui n’ont encore (à ma connaissance, et Dieu sait que j’ai cherché dans le domaine) jamais été abordées en francophonie. Ce livre relie des pièces de puzzle pour apporter un début de compréhension d’un sujet très complexe..... reliant la science psychiatrique au monde des esprits et du contrôle mental. C’est une synthèse de 700 pages qui n’a, à ma connaissance, pas d’équivalent dans la littérature anglophone sur le sujet du contrôle mental.

      Ce livre a été qualifié "d’unique au monde" par le blog BBB. http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/05/mk-un-livre-unique-au-monde.html


    • 1 vote
      Nigari Nigari 28 août 22:45

      @medialter
      L’étude scientifique du trouble dissociatif de l’identité est factuel, nous pouvons retirer le terme "psychiatrie" (qui tout comme vous ne ma plaît guère) pour le remplacer par étude scientifique sur le fonctionnement du cerveau humain. Oui je dénonce le Tavistock et sa "psychiatrie culturelle" ou "ingénierie sociale", tout en dénonçant en parallèle l’occultisme qui emploi bien des méthodes "psychiatriques", ou pour être plus exact "psychotraumatologiques", pour créer les états dissociatifs nécessaires à la programmation mentale..... Voilà pourquoi on ne peut dissocier "psychiatrie", "MK" et "occultisme satanique". D’ailleurs, le T.D.I. est totalement discrédité par la psychiatrie officielle : évidemment car il s’agit d’une connaissance occulte liée aux protocoles de contrôle mental ; c’est la boîte de Pandore. Et certainement que le Tavistock ne fera jamais diffuser des programmes d’études sur le sujet dans les facultés de médecine... (contrôle de l’information oblige)

      ""La science ne peut donc pas étudier ce phénomène, dont la source réside dans l’astral""

      Oui, la science se heurte fatalement à un mur avec les troubles dissociatifs, n’ayant pas le logiciel adéquat pour passer la barrière de l’irrationnel...... et il est clair qu’en matière de fractionnement de personnalité (troubles dissociatifs extrêmes), il est indispensable de se pencher sur le côté spirituel de la chose. Le chapitre n°6 du livre MK traite de ce sujet complexe..... il devrait beaucoup vous intéresser.


    • 4 votes
      le celte le celte 20 août 12:45

      Le surdoué hypersensible, en marge d’un système qui lui impose l’unique méthode de raisonner, à une chance extraordinaire, un don peut-être, celui de vivre l’utopie dans une solitude protectrice (salvatrice ?) qu’il s’est lui même forgé. C’est le cas de beaucoup d’artistes qui se placent au rang d’observateurs et aiguisent ainsi leur esprit créatif.
      Hormis la consonance religieuse de cet adage dont Pascal est l’auteur, " Le coeur à ses raisons que la raison ne connait point", pourrait affirmer que c’est par le coeur et non par la raison que nous devons appréhender les vérités. Et c’est aussi sans doute par le coeur que nous devons, pouvons rayonner.

      Merci pour le partage de cet article.


      • 3 votes
        Hijack ... Hijack ... 20 août 14:43

        Merci pour le partage. Une personne hypersensible, j’en ai trouvé une ...
        .
        Surdouée ??? Assurément, non !


          • vote
            Scalpa Scalpa 21 août 12:42
            La connaissance est une affaire des plus délicates, surtout pour un guerrier. Chez lui la connaissance est quelque chose qui se manifeste d’un seul coup, le submerge et disparait.

            La roue du temps

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès