Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Langue arabe à l’école, une enseignante témoigne ...

Langue arabe à l’école, une enseignante témoigne ...

 

Valérie Laupies, directrice d'école à Tarascon témoigne à propos des ELCO, les « enseignements de langue et de culture d'origine ».

 

Samedi 16 avril, Palavas-les-Flots

 

Il s'agit de directives de Bruxelles : 

 

Les textes de lois sont mise en oeuvre sur la base d'accords bilatéraux, prenant appuis sur une directive européenne du 25 Juillet 1977, visant à la scolarisation des enfants de travailleurs migrants ... Cette directive dispose que les états membres prennent conformément à leur situation nationnale et à leur système juridique, et en coopération avec les états d'origines, les mesures apropriées en vue de promouvoir en coordination avec l'enseignement normal, un enseignement de la langue maternelle et de la culture du pays d'origine en faveur des enfants .. Le principe qui fonde ces enseignements à l'origine, est que la maitrise de la langue maternelle est un préalable nécessaire à la réussite d'une langue seconde (le français étant considéré de facto comme une langue seconde)... Les objectifs pousuivis étaient complémentaires : 

 

 - Structurer la langue parlée dans le milieux familial...

 

 - Favoriser l'épanouissement personel des jeunes enfants issus d'autres cultures...

 

 - Valoriser la diversification des langues à l'école ...

 

 - aujourd'hui , il concerne aussi les jeunes enfants qui ne sont pas locuteurs de la langue concernée, et s'intègre progressivement dans l'offre d'enseignement linguistique ...

 

 - les enseignements de langues et de cultures d'origine concernent principalement le premier degré, ils sont organisés dans la mesure du possible dans les écoles, dans les établissements scolaires où une demande de famille existe..

 

 - Les cours sont donnés par des enseignants originaires des pays concernés , ils sont mis à disposition de leur gouvernement respectif ou recrutés localement par les autorités consulaires ...

 

 - les langues étrangères doivent être dispensées aux élèves sur le temps scolaire, cette évolution permettra de valoriser par une plu-value pédagogique, l'apprentissage des langues concernées, tout en s'inscrivant pleinement dans le cadre d'une politique linguistique cohérente et diversifée, mise en oeuvre dans les cartes académiques des langues ...

 

Voilà donc la volonté de nos dirigeants : valoriser la langue arabe et au final la substituer à notre langue ...

 

Propos de : Valérie Laupies, directrice d'école à Tarascon

 

Tags : Enseignement Témoignage Polémique Ecole



Réagissez à l'article

122 réactions à cet article


  • 17 votes
    Qiroreur Qiroreur 15 septembre 13:35

    Cette histoire de "culture d’origine" est un pb à lui tout seul. A partir de combien de générations on cesse d’en parler ? On compte en décennies, en siècles ? On a des gens qui sont parfois français depuis 3 voire 4 générations et on continue de parler du respect de leur "culture d’origine". Les personnes d’orgine chinoise n’exigent rien quant à leur culture d’origine. Leurs enfants ont des prénoms français et sont des français à part entière dés la seconde génération. Question naïve : pourquoi n’en est-il pas de même avec d’autres ?


    • 6 votes
      cathy cathy 15 septembre 14:01

      Cela me fait vraiment penser à l’épisode des juifs quand il a fallu qu’ils apprennent l’hébreu, alors qu’ils ne parlaient que le yiddish. On invente une nouvelle histoire, pour revenir dans la gloire passée des anciennes Babylone.




      • vote
        njama njama 15 septembre 14:06

        Donc cette directrice dit bien que tous les lundi soir dans son école ... il y a des cours d’arabe. C’est donc en dehors du temps scolaire, et des cours facultatifs ...
        ce qui est conforme à l’Organisation des enseignements
        "Dans le premier degré, les cours sont dispensés à partir du CE1, à titre optionnel, à raison d’une 1h 30 à 3 h par semaine. Ils sont pour la plupart organisés après la classe, le mercredi et à titre exceptionnel, le samedi."

        "Dans le second degré, les cours sont organisés en collège et lycée professionnel. Les cours sont donnés par des enseignants originaires des pays concernés qui sont mis à disposition par leurs gouvernements respectifs ou recrutés localement par les autorités consulaires."
        Les enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO) concernent neuf pays : l’Algérie, la Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie.


        • 7 votes
          mmbbb 15 septembre 14:10

          je jubile je suis tres content, je n’ai jamais été une chance pour la France Ma region est desormais peuplee par des turcs ( nantua ) cette region ou j’ai passe mon enfance Mais comme j’etais un cretin de francais, nous n’avions aucun cours complementaire de renfort en langue et en mathematique, pivot d’une bonne scolarite . Ce pays est un pays de naze, l immigration est entretenue par l ’exteme gauche ( Melenchon n’en parle jamais et pourtant il est adule, les cretines comme Mme Authin sont pour l ouverture des frontieres etc les ecolos accueillent a bras ouverts les migrants ) par les syndicats et les patrons qui in fine trouve une main d’oeuvre bon marché Par ailleurs les divers rapports ( economsites et autres universitaires ) nous affirment que cette immigration est une grande chance pour la France. Son solde est positif Ou est le problème ? Moi je n ’ en vois pas alors vraiment pas Que demain Colombey devient Colombey les deux mosquees m indiffère complètement Les francais des gros nazes, qu il paye ce contribuable de cochon oh pardon .


          • vote
            njama njama 15 septembre 14:28

            dommage que l’on en sache pas plus sur les références de cette circulaire récente faut-il croire ...
            Ce qui fait débat je pense, n’est pas tant ces cours facultatifs (ELCO), qui se passent en dehors du temps scolaires, en dehors de "la classe", pour certaines catégories d’élèves (regroupés en dehors de leurs classes) de familles immigrées ou issues de l’immigration ... ce qui est minimaliste comme envergure du problème, et très marginal à l’échelle nationale.
            Ce qui soulève des questions c’est d’intégrer ces cours dans l’école, dans le temps scolaire, dans la classe ...
            les cours de langues ELCO, un cheval de Troie ?
            Les enseignements de langues d’origine vont disparaître
            LE MONDE | 13.02.2016
            C’est la fin d’un dispositif ancien et très décrié : les enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO), assurés par des maîtres étrangers. La ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a glissé à plusieurs reprises ces dernières semaines son intention d’y mettre un terme, au motif qu’ils ne véhiculent pas un « enseignement linguistique de qualité » et enferment les élèves dans une « logique d’entre soi ». Noyée dans le débat sur les sections bilangues et celui sur la laïcité à l’école, l’annonce est passée quasiment inaperçue.

            Et pourtant, dès la rentrée 2016, les ELCO seront progressivement transformés en sections internationales à l’école primaire, comme il en existe déjà une petite centaine sur le territoire. Les élèves de ces sections suivent certains enseignements en langue étrangère, pour lesquels ils sont regroupés en dehors de leur classe.
            -----------


            • vote
              njama njama 15 septembre 14:54

              Dans cette vidéo (3’28) "Najat Vallaud Belkacem réagit à la provocation d’une députée à propos de la langue arabe" ...

              elle précise bien qu’elle veut diversifier l’apprentissage des langues à l’école, elle cite même parmi d’autres le chinois* ... pour les intégrer dans un cadre scolaire, banalisé, normalisé, comme toutes les autres langues ajoute-t-elle.

              On devine derrière cette réforme, toute l’idéologie que cela sous-entend ...

              https://www.youtube.com/watch?v=GcrhstmdqjM

              donc effectivement dans les écoles où cela sera mis en place, le temps scolaire des élèves ne variant pas, ce sera au détriment d’autres apprentissages fondamentaux, français, maths, histoire, etc... Et, réduction du temps de travail des enseignants ? puisqu’à priori l’immense majorité d’entre eux sont totalement incompétents pour assurer l’apprentissage de ces langues exotiques ???

              * ce que ne prévoyaient nullement Les enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO) qui concernent neuf pays : l’Algérie, la Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie.


              • 16 votes
                bob87 (---.---.39.196) 15 septembre 15:40

                @njama
                Oui pour la forme on rajoute le chinois, l’espagnol et quelques autres langues. En pratique c’est à 99% de l’arabe qui est enseigné.

                Tout les chinois, espagnol et portugais que je connais, parlent leur langue d’origine apprise avec les parent et maîtrisent le français.

                Là on vas donner des cours d’arabe a des gens dont le problème c’est de déjà ne pas s’intégrer... Très bonne idée, déjà que le fait de ne pas maîtriser le français et la culture basique les limite à vie à du boulot de merde... çà va arranger les choses.

                Mais le pire dans tout ça, c’est que les écrits arabes ne parlent que religion... et après ça vient nous faire chier avec la la laicité à tout les repas...


              • vote
                njama njama 15 septembre 15:54

                Il semblerait que Najat Vallaud Belkacem aurait rétro-pédalé sur cette réforme qu’elle semblait pourtant très déterminée à mettre en œuvre en mai 2016

                en raison des prochaines présidentielles  ? sujet sensible, identitaire ... ?

                "Non il n’y a pas d’arabe obligatoirement enseigné à l’école en CP à partir de cette rentrée 2016", a corrigé la ministre interrogée sur Radio J, ce dimanche." (pour répondre à Bruno Le Maire qui l’avait étrillée sur ce sujet

                "Pas d’obligation d’apprentissage de l’arabe"

                Concernant le choix de la langue arabe, parmi celles proposées, "la diversité des langues vivantes enseignées en France est une des forces de notre système scolaire, estime la ministre. A la rentrée, 1000 écoles supplémentaires proposeront de l’allemand, 80 de l’espagnol, 30 de l’italien, 20 du chinois, 15 de l’arabe, 10 du russe, 5 du portugais". 

                source : lexpress.fr 4 sept. 2016

                dans le jargon technique les ELCO seront remplacés par les EILE (Enseignements Internationaux de Langues Etrangères) facultatifs ...

                Il s’agit d’un enseignement de 1h30 à partir du CE1 en plus des 24h de cours (contre 1h30 à 3h aujourd’hui). Les exigences seront renforcées dans le recrutement des enseignants (+ obligation de maîtriser le français) et dans le contenu des enseignements. L’enseignant est inspecté.

                http://lea.nathan.fr/actualite/breves-agenda/rentree-2016-apprentissages-des-langues-vivantes




              • vote
                yanleroc yanleroc 15 septembre 16:02

                Salut njama !

                Je me suis permis de te recopier ici, chez Nabum.


              • vote
                njama njama 15 septembre 16:20

                @bob87

                A la rentrée, 1000 écoles supplémentaires proposeront de l’allemand, 80 de l’espagnol, 30 de l’italien, 20 du chinois, 15 de l’arabe, 10 du russe, 5 du portugais".

                ça s’oriente TRÈS nettement vers l’allemand !

                Cette réforme est peut-être en fin de compte une façon de recycler les profs d’allemand (?) faut dire que d’un côté cette langue attirait de moins en moins ..., et de l’autre, le gouvernement veut prendre soin du métissage culturel franco-allemand. ...because l’Europe !

                Pour doper l’enseignement de l’allemand et le faire rentrer à l’école primaire, il fallait faire sauter le cadre administratif des ELCO parce que l’allemand n’était pas dans la liste des neufs pays concernés ...

                et avec des débuts d’apprentissage en primaire, c’est un fond de commerce pour l’avenir, car les élèves devraient logiquement continuer pour la plupart à garder l’allemand par la suite, collège, lycée, ...

                "Najat Vallaud-Belkacem a fixé des objectifs chiffrés d’apprenants de l’allemand ambitieux pour la rentrée 2016 (+12% en primaire et +6% au collège). Avec la mise en place d’une nouvelle carte des langues vivantes dans chaque académie,..."

                http://www.education.gouv.fr/cid93990/apprentissage-de-l-allemand-de-nouveaux-moyens-et-des-objectifs-chiffres.html

                Accessoirement, le 1° ministre Jean-Marc Ayraut était prof d’allemand ... a-t-il dragué Najat ?




              • vote
                njama njama 15 septembre 16:24

                @yanleroc

                pas de problème je suis 100% copyleft


              • vote
                njama njama 15 septembre 16:37

                @bob87

                l’arabe restera enseigné dans quelques zep, mais ça sera marginal ...

                Les chiffres parlent, c’est une création massive de cours d’apprentissage de l’allemand en primaire qui va se passer ... cette histoire de langue arabe à l’école n’était peut-être qu’un prétexte pour détourner l’attention et faire rentrer l’allemand à l’école primaire en dézinguant le cadre des ELCO

                Après avoir lu ces chiffres publiés par lexpress.fr 4 sept. 2016 que l’on retrouve sur le site educ.gouv.fr je comprends comme ça ...

                http://www.education.gouv.fr/cid102888/-infographies-l-apprentissage-des-langues-vivantes-a-la-rentree-2016.html


              • 4 votes
                pegase pegase 15 septembre 17:21

                @njama

                l’arabe restera enseigné dans quelques zep, mais ça sera marginal ...


                Cette enseignante décrit la loi à l’intention de l’académie et en direction des directeurs d’écoles , qui s’appuie sur des directives européennes ... Alors vous pouvez dire ce que vous voulez njama, et Belkacem aussi .. Il en ressort néanmoins que la langue française deviendra une seconde langue*, et que la commission européenne entend appuyer l’enseignement des langues des pays d’origines des ressortissants d’origine étrangère** ..

                Si vous n’avez pas compris ça njama, vous n’avez manifestement rien compris ... Les lois et les directives européennes sont supra-nationales (je ne m’en réjouis pas, je m’en plains) .. Cela veut dire que les états signataires des traités sont OBLIGE de les appliquer ...


                *la maitrise de la langue maternelle est un préalable nécessaire à la réussite d’une langue seconde (le français étant considéré de facto comme une langue seconde)

                **Tout comme l’Alsacien est devenu une seconde langue, un dialecte vis à vis de la langue française qui leur a été imposée suite à leur annexion par la France sous Richelieu .....


              • vote
                njama njama 15 septembre 18:09

                @pegase

                bonjour, merci pour le sujet.

                J’ai signalé que la vidéo ne donnait pas de références d’une circulaire. Elle ne démarre pas non plus au début de l’allocution, et nous n’en connaissons pas la fin. Comme beaucoup j’étais surpris d’ une annonce d’un enseignement de l’arabe à l’école qui plus est qui aurait été soi-disant généralisé ...

                 Y avait forcément un lézard quelque part dans cette histoire à dormir debout. J’ai cherché et trouvé quelques explications ... je ne prétends pas qu’elles soient justes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, non ? c’est de l’artillerie lourde pour l’amitié franco-germanique, presque 70 % des écoles vers l’allemand *  smiley

                "A la rentrée, 1000 écoles supplémentaires proposeront de l’allemand, 80 de l’espagnol, 30 de l’italien, 20 du chinois, 15 de l’arabe, 10 du russe, 5 du portugais"

                Enseignements qui, comme les activités périscolaires (de la réforme des rythmes scolaires de Peillon) seront dispensés hors horaires scolaires, et qui sont facultatifs ...

                Les langues vivantes étrangères et régionales
                à l’école, au collège, au lycée

                Chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire. Pour atteindre cet objectif, l’enseignement des langues s’inscrit dans une perspective européenne commune forte. Les élèves sont sensibilisés à une langue étrangère dès le CP [... ]

                Plus de 5 500 écoles élémentaires proposent un enseignement de langue vivante autre que l’anglais à la rentrée 2016, soit 1 200 écoles supplémentaires.
                Plus de 3 800 écoles élémentaires proposent un enseignement d’allemand à la rentrée 2016, soit 1 000 écoles supplémentaires.
                http://www.education.gouv.fr/cid206/les-langues-vivantes-etrangeres.html

                * 3800 / 5500 = 0.6909


              • vote
                njama njama 15 septembre 18:10

                @pegase

                désolé si mes hypothèses dérangent ceux qui pensaient que la France allait être arabisée ...


              • vote
                njama njama 15 septembre 19:16

                @pegase

                En 2014, la France comptait 31 883 écoles élémentaires publiques et 5 126 privées. Notons tout de suite que les écoles privées ne sont concernées par aucune obligation dans l’ application de l’ EILE (Enseignements Internationaux de Langues Etrangères), ça reste à leur bon vouloir ...

                Et, seulement 5.500 écoles élémentaires environ proposent aujourd’hui depuis la rentrée 2016 un enseignement de langue vivante autre que l’anglais. C’est à dire que dans la montée en charge progressive de la mise en pratique de l’apprentissage d’une seconde langue à l’école élémentaire publique, la France en est à un peu plus de 17 % de son secteur écoles publiques...

                A ce stade, au niveau national, il me manque des données pour évaluer l’impact de l’apprentissage de l’arabe dans nos petites têtes blondes (1 % ?, moins ? ), aussi, il me semble utopique de parler d’arabisation de la France, pendant qu’on la germanise en masse (un peu moins de 12 %)...

                Pour généraliser la mise en pratique de ce projet de diversification de l’apprentissage de langues diverses, il faudrait au bas mot plus d’une décennie.


              • 2 votes
                pegase pegase 15 septembre 19:21

                @njama

                Plus de 3 800 écoles élémentaires proposent un enseignement d’allemand à la rentrée 2016, soit 1 000 écoles supplémentaires.


                Oui et alors ????? ça n’a rien à voir avec le sujet  smiley

                la commission européenne entend appuyer l’enseignement des langues des pays d’origines des ressortissants d’origine étrangère ...

                la maitrise de la langue maternelle est un préalable nécessaire à la réussite d’une langue seconde (le français étant considéré de facto comme une langue seconde)


                Vous savez lire ? 



              • 5 votes
                pegase pegase 15 septembre 19:25

                @njama

                désolé si mes hypothèses dérangent ceux qui pensaient que la France allait être arabisée ...


                C’est vrais vous avez raison, la France est colonisée par les allemands, putain de boches encore eux smiley  smiley

                Je sais pas mais vous devriez peut être aller vous coucher, vous semblez fatigué ...


              • vote
                njama njama 15 septembre 19:53

                @pegase

                et vous, vous savez lire ?

                ça fait un pataquès cette histoire à la con de l’arabe à l’école, ces apprentissages sont hors horaires scolaires, et facultatifs... C’est une tempête dans un verre d’eau cette histoire !

                L’apprentissage de l’allemand est en chute libre en France, c’est pour recycler des profs titulaires parce que y a pas grand monde dans les collèges et les lycées qui se précipitent pour l’étudier ...

                voir tableau dans l’article :

                Évolution de l’étude de l’allemand, de l’anglais et de l’espagnol
                dans le second degré – 1995 à 2013

                Il faut attendre 2005 pour que le déclin de l’allemand soit enrayé : à l’occasion du 40e anniversaire du traité de l’Élysée, les responsables politiques mettent en place un plan de relance de l’enseignement des langues partenaires prévoyant notamment le développement des classes bilangues et des campagnes de promotion de la langue partenaire.

                http://theconversation.com/levolution-de-lenseignement-des-langues-vivantes-en-france-massification-et-uniformisation-2-54083


              • 6 votes
                pegase pegase 15 septembre 22:24

                @njama

                et vous, vous savez lire ?

                ça fait un pataquès cette histoire à la con de l’arabe à l’école, ces apprentissages sont hors horaires scolaires, et facultatifs... C’est une tempête dans un verre d’eau cette histoire !

                ............................


                Avec un Imam du bled et le fric du contribuable ? 

                Vous avez oublié de préciser il me semble , c’est écrit ici en toutes lettres ... C’est vous qui balancez uniquement ce qui vous arrange d’une manière sournoise afin que ça puisse coller à vos propos malhonnêtes  !!!

                 - Les cours sont donnés par des enseignants originaires des pays concernés (cherchez pas , c’est vite vu) , ils sont mis à disposition de leur gouvernement respectif ou recrutés localement par les autorités consulaires ...

                Pour rappel : plus de 250 associations affiliées aux frères musulmans sont dispatchées dans toute la France .. Les enseignants seront des salafistes, et l’enseignement ne sera pas l’arabe, mais leur doctrine religieuse radicalisée , rémunérés avec le pognon de nos impôts ..

                Permettez moi de râler smiley




              • vote
                njama njama 16 septembre 11:51

                @pegase
                c’est certainement un phénomène à surveiller de près, comme l’évolution du burkini, vous avez raison, mais de là à généraliser trop vite.(?)

                Il y a une réalité, l’Education nationale se retrouve avec des tas de profs d’allemand recrutés devenus titulaires, puis avec la désaffection d’intérêt pour cette langue ... et ben, il n’y a plus suffisamment d’heures de cours à leur donner ... les payer à rien faire ? au même salaire pour moins d’heures ?

                certains se retrouvent donc comme vous pouvez le lire sur ce Blog des profs d’allemand à enseigner autre chose que de l’allemand

                Ca va mieux ! Billet de rentrée - Collège 2016

                Au cas où cela aurait échappé à la perspicacité des heureux lecteurs de ce blog un peu en jachère, je précise que je suis théoriquement prof d’allemand dans l’enseignement public.

                La rentrée 2016 est un grand bonheur :

                - emploi du temps parfait, plein de trous, ce qui permettra une concertation accrue entre collègues.

                J’ai rarement eu un emploi du temps aussi dégueulasse et fuck la concertation. Je passerai mes heures de trou à préparer mes cours, et je m’appliquerai à surtout ne rendre aucun service à l’institution tellement je suis écœurée.

                - j’enseigne désormais également le français et l’histoire-géo. Je n’ai aucune qualification, mais ça va forcément apporter beaucoup aux élèves, ben oui, forcément, la ministre l’a dit.
                http://profsdallemand.canalblog.com/archives/2016/09/06/34289892.html

                Pour faire rentrer l’enseignement de l’allemand dans les écoles élémentaires, l’apprentissage de l’anglais étant déjà en place, il fallait bien ruser un peu ... d’où je pense, ainsi que je le comprends, la sémantique marketing du ministère de la diversification des apprentissages de langues étrangères à l’école ... l’astuce purement administrative, le cheval de Troie, étant de transformer les ELCO en EILE

                Je me trompe peut-être ?

                une ancienne publication AV sur le désarroi des profs d’allemand :

                A quoi bon enseigner l’allemand ?
                par sauver l’allemand (son site)
                samedi 26 février 2011

                http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/a-quoi-bon-enseigner-l-allemand-89373


              • 5 votes
                michel-charles michel-charles 15 septembre 15:24

                Une ineptie de plus de ce gouvernement incompétent...et les profs ne disent rien, ne voulant pas perdre leur salaire...des lâches comme d’habitude, suffit de voir l’état de l’EN aujourd’hui...sont à genoux devant les politiciens... !


                • 7 votes
                  Hijack ... Hijack ... 15 septembre 17:36

                  Pas écouté, mais cette proposition de cours d’arabe en France est mal venue ...
                  Déjà, pour qui ??? Pourquoi ???
                  Si d’aucuns veulent apprendre, l’arabe (et quel que soit la réalité de sa richesse) ou le chinois, libre à eux, pas à l’école publique pour tous ... si j’ai bien compris le titre.
                  .
                  Ceux qui proposent ces cours, sont ... de toute évidence pour l’accélération de la théorie diabolique du Choc des Civilisations ... et si d’aucuns n’ont pas compris, qu’ils ne font ça que par empathie, sympathie pour les autres, ils sont à plaindre. Encore une fois, rien n’empêche d’apprendre une langue à titre privé ... ça donnera du boulot aux arabisants au chômage.


                  • vote
                    Socarate 15 septembre 18:38

                    Après la substitution de la population vla la substitution de la langue.

                    Par contre une chose est sur un autre chose a substituer la place de votre cerveau, je dirait le vide pour ma part.


                    • 5 votes
                      BlueMan BlueMan 15 septembre 20:16

                      Cette directrice a raison : cet enseignement de l’arabe à l’école est nuisible pour toute la société : il est non seulement contre-productif (il dessert les enfants qui devraient plutôt recevoir les outils pour se développer à la culture française et pour s’intégrer à la société) et aussi divise la nation encore un peu plus.


                      Les arguments présentés dans la loi ne sont que des justifications, vaines et insubtantielles, grotesques parfois même, pour légitimer un processus visant à diviser encore plus les gens, bien dans la logique des européistes et des mondialistes qui veulent dissoudre les nations pour dominer totalement les citoyens.

                      Nos politiciens, nos divers "représentants" sont dévoyés, pervers, malfaisants, ce sont désormais seulement des traîtres endimanchés et beaux parleurs œuvrant pour leur caste et celles des hyper-riches qu’ils servent en échange de quelques miettes du gâteau et du pouvoir. Le sens d’être au service de la nation, du bien commun, et de l’intérêt général, ont complètement disparu. Nous vivons une époque trouble, caduque et dégénérée, avec une inversion de toutes valeurs. Le Mal est appelé le Bien, et le Bien le Mal. Tout est fait pour manipuler, contrôler, et dominer les peuples, c’est consternant et très affligeant.

                      Ce qu’à besoin un enfant d’immigré, c’est de recevoir un enseignement lui permettant de s’intégrer, de devenir véritablement français, de devenir comme tous les autres enfants du pays, et d’avoir les meilleures chances pour s’épanouir dans son pays d’accueil, pas qu’on développe et qu’on entretienne en lui une schizophrénie dangereuse, source de division, appelée avec une sournoiserie malveillante "diversité".

                      C’est une question de bon sens et de pragmatisme. Si l’intégration et l’assimilation de tant de gens venus d’ailleurs a fonctionné si bien en France depuis des siècles, c’est parce-que tout a été fait pour transformer ces étrangers en Français. Mais les choses sont en train de changer, pour le plus grand malheur de notre peuple. C’est triste.

                      Nous avons perdu le pouvoir, et sommes devenus impuissants politiquement. Tout, des médias, aux marchés, en passant par nos représentants, nous échappe désormais. Nous courrons à la catastrophe et ces classes d’arabes ne sont qu’une pierre de plus dans notre si joli jardin à la française.

                      • 5 votes
                        pegase pegase 15 septembre 22:43

                        @BlueMan

                        Ce qu’à besoin un enfant d’immigré, c’est de recevoir un enseignement lui permettant de s’intégrer, de devenir véritablement français, de devenir comme tous les autres enfants du pays, et d’avoir les meilleures chances pour s’épanouir dans son pays d’accueil, pas qu’on développe et qu’on entretienne en lui une schizophrénie dangereuse, source de division, appelée avec une sournoiserie malveillante "diversité".


                        Parfaitement, ce qui nous attend, c’est une ghetto-isation, avec des zones totalement hors de contrôle, un éclatement du pays avec tôt ou tard une guerre civile , alimentée en armes et financée par le Qatar et l’Arabie Saoudite (il y a eu des précédents), massacres et atrocités en tout genre, intervention de l’Otan, balkanisation de la France ... etc .. 

                        Mais njama est au dessus de ça .. 

                      • 1 vote
                        samagora95 samagora95 16 septembre 12:03

                        Le véritable objectif :


                        -Former la future chaire à canon qui interviendront des la pays arabes que l’état sioniste cherche à détruire.
                        -Pouvoir dialoguer avec les terroristes..pardon les "rebelles modérés".
                        -Servir d’espion.

                        Et oui, Valls croyait qu’il suffisait d’envoyer les jeunes de banlieue en Syrie pour y foutre la merde mais il a oublié qu’il s’agit de Français depuis 3 génération et que pour la plupart ils ne parlent pas un seul mot d’Arabe...c’est ballot.

                        Mais l’éducation national va corriger le tire, dans 17 ans, la petite armée sera prête à se faire exploser en criant allah akaba sans accent.


                        • 1 vote
                          pegase pegase 17 septembre 00:41

                          @samagora95
                          Et oui, Valls croyait qu’il suffisait d’envoyer les jeunes de banlieue en Syrie pour y foutre la merde mais il a oublié qu’il s’agit de Français depuis 3 génération et que pour la plupart ils ne parlent pas un seul mot d’Arabe...c’est ballot.


                          Fort possible en effet ... mince ; je n’avais pas pensé à ça smiley

                          Vous voyez la puissance d’un forum pour explorer toutes les hypothèses, avec tout un tas d’avis croisés, on arrive parfois à tirer des conclusion intéressantes ..


                        • vote
                          Thierry Saladin 16 septembre 14:06

                          Bonjour,

                          Moi aussi je regrette que les références du texte que lit cette directrice ne soient pas indiquées.
                          Si quelqu’un pouvait les retrouver...
                          En tout état de cause, le but de nos dirigeants n’est pas de mettre à terme la langue française seconde par rapport à l’arabe, mais par rapport à l’anglais. Ce qui n’est pas du tout la même chose.
                          Alors, tous les moyens pour y arriver sont bons. Et ils sont employés, croyez-moi.

                          C’est aussi pour cela que depuis des décennies nos politicards ont systématiquement écarté toute reconnaissance de l’espéranto, la seule langue internationale qui vaille la peine, parce que outre les qualités propédeutiques qu’elle possède — elles sont ignorées, mais bien réelles — cette langue préserve la diversité linguistique. 
                          Et aussi parce qu’elle va à l’encontre des intérêts des EUA, et des banksters : les élites pour faire simple. 
                          Alors l’arabe ou la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires... Peu importe. Le but c’est d’affaiblir les États-nations, et de permettre l’avènement d’une Europe des régions, avec au-dessus, c’est-à-dire "über alles", sa majesté l’anglais.

                          Mais voilà, sous le régime dictatorial sous lequel nous sommes désormais, une solide propagande est en place. Et ça marche.

                          Cordialement.

                          Thierry Saladin

                          P.S. : pour ceux que de tels sujets intéressent : 

                          • 1 vote
                            pegase pegase 17 septembre 00:50

                            @Thierry Saladin

                            Moi aussi je regrette que les références du texte que lit cette directrice ne soient pas indiquées


                            J’ai trouvé ça en cherchant vite fait ..tapez directive du 25 juillet 1977, il y a plein de liens ..

                            https://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ160220168.html


                          • 1 vote
                            pegase pegase 17 septembre 00:52

                            Voilà smiley

                            http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=celex%3A31977L0486

                            DIRECTIVE DU CONSEIL du 25 juillet 1977 visant à la scolarisation des enfants des travailleurs migrants (77/486/CEE)

                            LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES,

                            vu le traité instituant la Communauté économique européenne, et notamment son article 49,

                            vu la proposition de la Commission,

                            vu l’avis de l’Assemblée (1),

                            vu l’avis du Comité économique et social (2),

                            considérant que, dans sa résolution du 21 janvier 1974 concernant un programme d’action sociale (3), le Conseil a retenu, parmi les actions à entreprendre en priorité, celles tendant à améliorer les conditions de la libre circulation des travailleurs ayant trait notamment à l’accueil et à l’enseignement de leurs enfants ;

                            considérant que, afin de permettre l’intégration de ces enfants dans le milieu scolaire ou dans le système de formation de l’État d’accueil, il importe que ceux-ci puissent disposer d’un enseignement approprié comprenant l’enseignement de la langue de l’État d’accueil ;

                            considérant qu’il importe également que les États membres d’accueil prennent, en coopération avec les États membres d’origine, les mesures appropriées en vue de promouvoir l’enseignement de la langue maternelle et de la culture du pays d’origine desdits enfants, afin notamment de faciliter leur réintégration éventuelle dans l’État membre d’origine,

                            A ARRÊTÉ LA PRÉSENTE DIRECTIVE :

                            Article premier

                            La présente directive s’applique aux enfants soumis à l’obligation scolaire, telle que définie par la législation de l’État d’accueil, à charge de tout travailleur ressortissant d’un autre État membre, qui résident sur le territoire de l’État membre où ledit ressortissant exerce ou a exercé une activité salariée.

                            Article 2

                            Les États membres prennent, conformément à leurs situations nationales et à leurs système juridiques, les mesures appropriées afin que soit offert sur leur territoire, en faveur des enfants visés à l’article 1er, un enseignement d’accueil gratuit comportant notamment l’enseignement, adapté aux besoins spécifiques de ces enfants, de la langue officielle ou de l’une des langue officielles de l’État d’accueil.

                            Les États membres prennent les mesures nécessaires pour la formation initiale et continue des enseignants qui assurent cet enseignement.

                            Article 3

                            Les États membres prennent, conformément à leurs situations nationales et à leurs système juridiques, et en coopération avec les États d’origine, les mesures appropriées en vue de promouvoir, en coordination avec l’enseignement normal, un enseignement de la langue maternelle et de la culture du pays d’origine en faveur des enfants visés à l’article 1er. (1)JO nº C 280 du 8.12.1975, p. 48. (2)JO nº C 45 du 27.2.1976, p. 6. (3)JO nº C 13 du 12.2.1974, p. 1.

                            Article 4

                            Les États membres prennent les mesures nécessaires pour se conformer à la présente directive dans un délai de quatre ans à compter de la notification de celle-ci et en informent immédiatement la Commission.

                            Les États membres informent en outre la Commission de toutes les dispositions législatives, réglementaires, administratives ou autres qu’il adoptent dans le domaine régi par la présente directive.

                            Article 5

                            Dans un délai de cinq ans à compter de la notification de la présente directive et par la suite d’une façon régulière à la demande de la Commission, les États membres transmettent à la Commission toutes les informations utiles pour lui permettre de faire rapport au Conseil sur l’application de la présente directive.

                            Article 6

                            Les États membres sont destinataires de la présente directive.

                            Fait à Bruxelles, le 25 juillet 1977.

                            Par le Conseil

                            Le président

                            H. SIMONET


                          • vote
                            Soi même 17 septembre 02:32

                            (Voilà donc la volonté de nos dirigeants : valoriser la langue arabe et au final la substituer à notre langue .. ) A l’UPR ,ils sont tous au même niveau de connerie ?


                            • vote
                              JL 19 septembre 09:37

                              Ma mère dont la langue maternelle était le breton m’a raconté que si un élève était surpris à parler breton en récréation, il subissait de sévères sanctions.

                               
                              Il était hors de question d’évoquer la culture bretonne en classe. Il y avait pourtant à l’époque des millions de Bretons en France.
                               


                              • vote
                                philouie 19 septembre 09:40

                                @JL
                                Il y a là un sujet qui traite un peu de cette question :

                                nous-entrons-dans-un-monde-neo-féodal


                              • vote
                                JL 19 septembre 09:44

                                @JL,

                                 Qu’on le déplore ou pas, les Bretons se sont parfaitement assimilés, et aujourd’hui, il n’y a plus guère de différence de culture entre un Français de Bretagne et un Français d’ailleurs.

                                j’en conclurai que ces dispositions visant à enseigner l’arabe et sa culture à l’école sont une sorte de reconnaissance du fait que l’on ne veut pas assimiler les jeunes Arabes immigrés.

                                Est-ce à dessein de renforcer les communautés allogènes ? 


                              • vote
                                JL 19 septembre 09:47

                                @philouie
                                 

                                ’’Nous entrons dans un monde néo-féodal’’. Il y a des années que je le dis.

                                Merci pour le lien que j’ai vu et qui va dans ce sens en effet .


                              • vote
                                philouie 19 septembre 10:01

                                @JL
                                Les bretons avaient été 1000 ans sous la férule du pape, donc ce n’était pas leur changer grand chose que de leur changer leur langue, leurs livres, leur histoire.

                                 

                                En ce qui concerne les immigrés d’Afrique du Nord, on aurait pu leur dire, venez en France mais il faux d’abord abjurer l’Islam. Personne ne serait venu.

                                Et comme on voulait qu’ils viennent on leur à dit : vous pouvez venir, on s’en fout de votre religion, de toute façon nous on n’a pas de religion.

                                Alors on les a fait venir, avec leur religion, mais sans les moyens de la religion i-e les imams et les mosquées ni leur donner de nouvelle religion si ce n’est la religion de la république.

                                Et si la République est bien une religion, comme religion elle est pas terrible.


                              • vote
                                JL 19 septembre 10:09

                                @philouie
                                 

                                 ’’Et si la République est bien une religion, comme religion elle est pas terrible.’’

                                  Et si l’islam est bien un régime politique, comme régime politique il ne vaut pas tripette !


                              • vote
                                philouie 19 septembre 10:17

                                @JL
                                c’est sans doute pour ça que nous avons de quoi nous entendre.


                              • vote
                                JL 19 septembre 18:26

                                @philouie
                                 

                                 de quoi nous entendre, je ne sais pas ; mais des sujets de conversation certainement, et de discorde assurément.

                                 Je dirai que la religion est une affaire personnelle, et les motivations pour en discuter ne me paraissent pas être du même ordre chez un athée et chez un croyant.

                                J’aime citer cette phrase : "Tout discours sur dieu qui n’est pas d’adoration est vain". C’est la phrase d’un croyant authentique que je respecte, mais une phrase que je ne fais pas mienne bien entendu.

                              

                              Ajouter une réaction

                              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                              FAIRE UN DON

Auteur de l'article

pegase

pegase

pegase


Voir ses articles







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique