• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le bilan désastreux du dictateur Hugo Chavez

Le bilan désastreux du dictateur Hugo Chavez

Alors qu’il vient de casser sa pipe, le dictateur Hugo Chavez laisse derrière lui un bilan économique et social catastrophique :

 

 

Hugo Chavez, c’est une politique étatiste avec des conséquences désastreuses sur l’industrie, beaucoup de corruption et une très grande insécurité.
Constat d’échec pour un pays qui aurait pu s’en sortir :

 

Tags : Hugo Chavez



Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • 70 votes
    l'argentin l’argentin 7 mars 2013 00:29

    Ce n’est pas Cohn bendit qui se cache derrière Erwanet ? c’est avec ce bilan aussi désastreux qu’il a réussi a gagné 17 élections dont 3 présidentielles ? il est fort ce Chavez, paix à son âme !


    • 13 votes
      Vla l'Jean Jean Valjean 7 mars 2013 12:16

      C’est là ou on voit que les libéraux-libertaires "de gauche" à la Cohn Bendit et les "libéraux" économiques de droite travaillent main dans la main, il y a juste partage des taches pour donner l’illusion d’une différence : Du "progressisme" sociétal pour les premiers (mariage gay, anti-racisme) et attachement simulé à des valeurs morales pour les seconds (religion, famille, travail)
      Pour le reste leur principal ennemi c’est le peuple, les pauvres qui sont forcément populistes et beaufs incurables (donc anti-sémites et hommophobes) surtout quand ce peuple est solidaire et attaché à des traditions morales, ce qui représente l’horreur absolue pour les libéraux de droite comme de gauche.


    • 1 vote
      maQiavel machiavel1983 7 mars 2013 16:51

      @Jean val jean

      Michéa , sort de ce corps !!! 
      J’ aurais pu choisir une autre personne avec encore moins de cheveux mais pour ne pas t’ importuner ... smiley

    • 2 votes
      Vla l'Jean Jean Valjean 7 mars 2013 18:42

      "Libéral-Libertaire" c’est plutôt du Clouscard et tout le monde sait que le chauve à pas mal pompé Clouscard et Michéa (et d’autres) pour ce qu’il dit de vérités aptes à appâter (dans un premier temps) le péquin.
      Malheureusement il a aussi pompé intégralement les thèses du protocole des sages de Sion pour ses conclusions totalement haineuses et délirantes.
      -
      Il faudra quand même m’expliquer un jour pourquoi Soral qui est loin d’être stupide prends toujours le soin de se discréditer systématiquement avec sa haine des Juifs et des francs Maçons, et son vieux fond superstitieux - paranoïaque ?
      J’ai une explication à toute cette double pensée et cette comédie Soralienne...


    • 1 vote
      Machiavel 7 mars 2013 21:16

      Valjean  : il ne faudrait pas confondre les libertariens de BééééééFM avec les libertaires .
      Cela n’a rien à voir et les libéraux- libertaires cela ne peut exister ce sont des " Libère t ’ à Rien "
      point barre .


    • vote
      Vla l'Jean Jean Valjean 7 mars 2013 23:01

      Pourtant...
      Libéral-libertaire est un terme forgé en 1972 par le philosophe et sociologue marxiste Michel Clouscard dans son livre Néofascisme et idéologie du désir (voir aussi Critique du libéralisme libertaire).


    • vote
      Machiavel 8 mars 2013 09:48

       Valjean  : Marx , Lenine , Engels , Trosky , Bakounine , Kropotkine , Proudhon .
      Les sociologues n’ont pas fini de s ’embrouiller dans les amalgames ...


    • 38 votes
      Supafaya 7 mars 2013 00:29

      Un pays qui aurait pu s’en sortir ? par qui ? tes potes blaireaux qui s’ gavent ?
      Le pays serait resté au même point avec des connards pareils, et tu viens nous chanter ta litanie, espèce d’affameur affabulateur pour somnambules.


      • 46 votes
        reveil 7 mars 2013 00:53

        44 homicides par jour à Caracas et combien dans le district de new york ?. Le Vénézuéla serait aussi forcément plus riche s’il avait livré gratuitement tout son pétrole aux colonisateurs... ben voyons !
        RIP Hugo Chavez, force et gloire à ton âme.


        • 8 votes
          Schweizer.ch 7 mars 2013 08:27
          "44 homicides par jour à Caracas et combien dans le district de new york ?"



          Vous devriez vous intéresser à un "nouveau" média, qui s’appelle "Internet" et sur lequel on trouve une masse époustouflante d’informations. Ainsi, en tapant "New York" et "Homicides" sur un moteur de recherche appelé Google - faites-vous expliquer, le cas échéant - vous auriez pu découvrir qu’il y a eu, à New York donc, 414 homicices en 2012, 515 en 2011, 471 en 2009, etc., etc.



          Donc, cela nous donne une fourchette comprise entre 1,13 et 1,41 homicides par jour, ce qui est très nettement moins que les 6 homicides quotidiens, enregistrés dans les années 1990, qui restent toujours de très loin inférieurs aux 44 homicides de Caracas.



          J’ajouterai pour être le plus complet possible, que si le Venezuela enregistre, en moyenne annuelle, plus de 40 homicides par tranche de 100’000 habitants, cette même moyenne était de 4,8 pour les Etats-Unis (45.1 pour le Venezuela) en 2010, dernière satistique fournie par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC).



          P.S. - Tous mes compliments aux informés supporters qui vous ont "plussé" et qui vous "plusseront" encore smiley


        • 29 votes
          flesh 7 mars 2013 10:29
          Vous devriez vous intéresser à un "nouveau" média, qui s’appelle "Internet" et sur lequel on trouve une masse époustouflante d’informations. 

          Pas con ça ! Alors voilà ce que je viens de découvrir :

          D’abord, il faut s’intéresser au taux d’homicide par 100.000 habitants (Tokyo a beaucoup plus de meurtres que Sarcelles et pourtant Tokyo n’est pas plus dangereuse que Sarcelles, n’est-ce pas ?)

          1 San Pedro Sula, Honduras : 158.87 (copains* des ricains et du système libéral)
          2 Juarez, Mexico : 147.77 (copains* des ricains et du système libéral)
          3 Maceió, Brazil : 135.26
          4 Acapulco, Mexico : 127.92 (copains* des ricains et du système libéral)
          5 Tegucigalpa, Honduras : 99.69 (copains* des ricains et du système libéral)
          6 Caracas, Venezuela : 98.71 (sales cocos qu’on rien compris)


          Le reste du top 100 est à l’avenant, il n’y a que des villes d’Amérique latine, hormis 4 villes des Etats-Unis (New Orleans 58, Detroit 48, etc)

          Il s’agit donc d’un phénomène latino-américain, indépendant du système et/ou du gouvernement en place (capitaliste chien-chien des yankees ou socialiste redistributeur)

          (*) esclaves

        • 5 votes
          Schweizer.ch 7 mars 2013 12:36

          "Pas con ça !"

          ***

          Merci de reconnnaître que mon conseil était judicieux. Ce que j’avais à préciser portait exclusivement sur la comparaison Caracas-New York et si les chiffres que vous fournissez démentent ceux de la journaliste de France 2 (44 assassinats par jour, à Caracas, soit 500 par tranche de 100’000 habitants).

          ***

          Reste à vérifier la fiabilité de l’organisation "Seguridad, Justicia y Paz", qui est une émanation de la société civile mexicaine), Je ne le ferai pas par manque d’intérêt.

          ***

          Pour le reste, les conclusions régionales que vous en tirez ne sont pas défendables. L’échec du Venezuela est patent pour tous ceux qui prétendent qu’une criminalité élevée est la conséquence de l’injustice sociale, et d’autres Etats de la région connaissent des taux, certes élevés, mais très nettement inférieurs à ceux du Chavezland (pour rappel, 45,1 en 2010, selon l’UNODC déjà citée) : Nicaragua, 13,6 ; Mexique (! !!), 22,7 ; Costa Rica, 11,3 ; Brésil, 21 ; Bolivie, 8,9 ; Paraguay, 11,5 : Pérou, 10,3...

          ***

          Politiquement, comme vous le dites, c’est donc dépourvu de signification. En revanche, cela apporte de l’eau au moulin de la thèse selon laquelle certains peuples sont plus criminogènes que d’autres, indépendamment de leur régime politique... Elle ne plaît pas à tout le monde smiley


        • 5 votes
          QaviQeQuarQo davideduardo 7 mars 2013 16:41

          donc vous etes d accord scweizer pout dire que ce probleme n est pas propre au venezuela mais a toute l amerique latine.

          Caracas est aussi dangereuse que d autres villes, et le fort taux d homocide du venezuela est remonté par les nombreuses incursions des paramilitaires d extreme droite de colombie.

          certains peuples sont plus criminogènes que d’autres

          oui c est vrai , les latinos sont plus violent que d autres peuple, il ne faut pas faire de l angelisme gauchiste bobo, mais pas non plus du racialisme.
          Cette violence s explique par leur histoire : apres la colonisation de leurs terre, ils ont subi des décennies du pire capitalisme libéral qui soit.
          Dans les villes comme caracas, rio ou medellin se cotoient encore des indigents vivant dans des maisons en carton et des chefs d entrepriseplus riches que l on peut en voir dans les grandes villes francaises.
          N en voulez pas a chavez de ne pas avoir eu le temps en 14 ans de renverser une tendance vieille de plusieurs décennies voir des siecles.

          Autre facteur : les millions d armes déverssés par les plan condor, les trafics de drogues....

        • 3 votes
          Schweizer.ch 7 mars 2013 18:26

          "donc vous etes d accord scweizer pout dire que ce probleme n est pas propre au venezuela mais a toute l amerique latine."




          Non, pas toute l’Amérique latine. On peut même dire que, globalement, plus la composante indienne et métis de la population, diminue en importance, moins le taux d’homicides est élevé : Uruguay, 5,9 : Argentine, 3,4 ; Chili, 3,2... 


          Mais on relève aussi que le Nicaragua (13,6 homicides pour 100’000 habitants) a une frontière commune avec le Honduras (91,6) et le Costa Rica (11,3) qui a, lui, une frontière commune avec le Panama (21,6). Il n’y a donc aucune règle absolue et aucune relation de cause à effet commune à toutes les situations.


          "...il ne faut pas faire de l angelisme gauchiste bobo, mais pas non plus du racialisme."


          Je ne suis pas racialiste, mais différentialiste, et pas au niveau des races, mais à celui des peuples : il suffit de regarder l’ensemble des chiffres que je livre sur le thème dont nous discutons pour comprendre pourquoi.



          "...le fort taux d homocide du venezuela est remonté par les nombreuses incursions des paramilitaires d extreme droite de colombie."



          Ah, ben peut-être smiley, mais dans les déclarations du ministre de l’Intérieur, Tarik El Aissimi, dont j’ai eu connaissance, il n’a jamais excipé d’une telle excuse. Pourtant, il appartient à un gouvernement qui ne se gratte jamais pour dénoncer l’étranger...


          "N en voulez pas a chavez de ne pas avoir eu le temps en 14 ans..."


          Ah mais, je n’en veux à personne. Ce qui m’a fait bondir, c’est le type qui laisse entendre qu’il pourrait y avoir, au prorata de la population, davantage d’homicides à New York qu’à Caracas. Je suis favorable à la liberté d’expression, mais pas au déconnage complètement débridé des ignorants...

        • 1 vote
          Erwanet Erwanet 7 mars 2013 23:37

          Tiens, pour la sécurité au Venezuela :
          ¨
          Témoignage :

          " Venezuela : franchement à eviter. Trop dangereux. Mon expérience :

          "j’ai fait plus d’une trentaine de pays et je n’aime pas en déconseiller un, mais franchement je n’ai pas vu plus dangereux que ce pays.
          Curieusement, on parle toujours de la Colombie comme d’un pays dangereux, mais il m’est apparu mille fois plus sûr que le Venezuela et c’est finalement là que j’ai atterri, sans l’avoir prévu au début de mon voyage.


           le 1er jour, j’arrive de nuit à CCS, change quelques euros à l’aeroport pour 7500 bolivars l’euro et prends le bus et métro (attention aux taxis). J’entends des coups de feu autour de mon hôtel. Ca donnait déjà le ton. Betement, j’avais cru alors à des pétards.


           2ème jour à Caracas, je me trouve à deux reprises au milieu d’une fusillades en plein centre ville, avenida Sabana Grande. Je me refugie chez des gens la 1ère fois, puis dans un café la seconde. Les habitants ont l’air d’avoir l’habitude, ils se couchent sur le sol, les commerçants ferment leur grille et des especes de voltigeurs surarmés gilet parballes débarquent à moto. Impressionnant.
          Il y aurait eu 80 morts ce week end, mais impossible à vérifier. Plus de stats depuis 2007 (17000 tués par an), car depuis les chiffres se seraient envolés.

          C’est ce même jour aussi que je cherche à changer 2 billets de 50 euros. Je ne quitte pas des yeux le type ni mon billet, mais dans un tour de passe-passe il me refile mes euros en me disant qu’ils sont faux. Effectivement, il venait sans que je m’en rende compte de me refiler des faux billets (qu’on me revolera d’ailleurs en Colombie). la pratique semble frequente : les peu de français que j’ai rencontrés ont eu cette meme expérience.
          Le meme jour, je suis contrôlé et fouillé par des policiers. Le premier ne veut pas me lacher parce que je n’ai photocopié que la 1ère page de mon passeport et non le cachet d’entrée. Je fuierai dans un moment d’inattention du flic, appelé par un automobiliste. Les seconds me fouillent intégralement en plein centre ville, en pleine journée.

          J’ai eu de la chance dans mon malheur, car je n’ai pas été braqué à Caracas par une arme comme les deux françaises que j’ai rencontrées à Merida et qui ont dû filer tout leur blé, un flingue sur la tempe.
          Retrouvant leur agresseur, elles ont prévenu un flic qui a rigolé en disant que c’était un ami (apres une tape dans le dos au type qui venait de les braquer). Pas grand chose à attendre des flics donc ! Elles étaient dégoutées.

          Un Suisse m’a d’ailleurs confirmé. Lui se faisait raquetter à chaque voyage par des policiers ou douane volante. Comme son visa, passeport étaient en regle, les flics réclamaient une 40taine d’euros parce qu’il n’avait pas les factures de son tel portable ou appareil photo. Quand un flic vous cherche des poux, il trouve.

          Autant vous dire que je ne me suis pas attardé à Caracas. et qu’apres meme une quinzaine de jours au venezuela j’ai décide de passer la frontiere.

          Il n’y a sans doute d’ailleurs pas grand chose à attendre question sécurité d’un pays qui soutient tous les mouvements terroristes, du hezbollah au Polisario, jusqu’ aux Farc. Mais c’est pire que ce que j’imaginais.
          Je n’avais pas une tres bonne opinion de Chavez, mais en écoutant ses discours fleuve de dictateur au langage de racaille entre deux telenovelas à la TV venezuelienne et les discours des venezueliens eux-memes qui en parlent comme d’un fou, je me suis fait une opinion.
          Incroyable comment il met de l’huile sur le feu dans toute la région et se cherche des ennemis dans toute l’amérique latine. j ai suivi consterné toutes ses déclarations depuis le rappel de son ambassadeur à Bogota.

          Un conseil donc, évitez le Venezuela qui est par ailleurs un très beau pays et où je garde aussi de bons souvenirs comme à Coro, des gens comme des lieux.

          Préférez dans la région, la Colombie, beaucoup plus sûre quoiqu’en dise le quai d’Orsay qui ne réactualise peut etre pas ses fiches comme il le faudrait.
          Bien sûr comme dans toute l ’Amérique latine, il vaut mieux rester sur ses gardes, mais être sur le qui vive tout le temps, c’est plus vraiment des vacances non plus...

          voilà, je suis rentré hier soir par des vols Bogota-Caracas-Madrid-Paris.
          J’ai eu droit à 4 fouilles en regle à l’aeroport de Caracas où j’ai passé la journée en transit (je ne voulais pas descendre en ville). j’ai meme eu droit à une brigade anti drogue qui m’a réveillé pour me passer aux rayons X avant d’appeler le service bagages pour récupérer mon sac en soute. Je retrouverai mon sac à Paris complètement percé comme mes vêtements. Je ne comprends d’ailleurs pas bien la raison puisqu’il a par ailleurs été fouillé, mes paquets étant retrouvés ouverts. Peut etre juste pour percer aussi la partie métalique de mon sac à dos.
          Bon bref la totale ! j’ai voulu éviter les derniers problemes au venezuela en prenant un vol de bogota et en passant au venezuela le minimum de temps et ça a raté.

          J’aimerais bien que tous ceux qui ont eu des galeres racontent aussi un peu leur séjour. Personnellement, j’aurais préféré être un peu plus alerté sur ce genre de problemes. Je tiens à ajouter que j’ai l habitude des voyages, que je fais généralement seul, et que je n’ai pas non plus une nature parano."

          ¨
          http://www.routard.com/forum_message/1894068/venezuela_franchement_a_eviter _trop_dangereux_mon_experience.htm


        • 2 votes
          Supafaya 8 mars 2013 01:49

          Hé pour ta reconversion ils cherchent des trolls dans l’ U.E.


        • 3 votes
          Pyrathome Pyrathome 8 mars 2013 02:22
          Du même forum......
          c’est triste mais pas une généralité Posté par lorenzolab le 11 août 2009 à 00:09
          Il est certes regrettable que pareille aventure vous soit arrivé. Personnellement, je vis au Venezuela depuis pas mal d’années sans être un vieux de la vieille. Il est vrai que suite à la crise politique et la politisation de toutes les problèmes de société, les vénézuéliens se sont malheureusement accoutumés à certaines choses auxquelles un être humain ne devrait jamais s’accoutumer. La violence est malheureusement présente à Caracas. C’est un fait indéniable. Les statistiques sont bel et bien là mais réduire le Venezuela à la délinquance est également triste car c’est un pays qui a bien des choses à offrir. Lors de ces quatre dernières années, j’ai été agressé à trois reprises, certes avec un flingue. C’est une expérience désagréable mais ce n’est pas pour cette raison que je déconseille aux gens de venir. Depuis que je suis ici, une cinquantaine de personnes est venue me rendre visite, parfois à plusieurs reprises et jamais rien ne leur est arrivé. Au contraire, ils admettent qu’ils ont tellement adoré les vacances que jusqu’à ce jour, la plupart n’a réalisé d’aussi beaux voyages. La violence est présente dans les grandes villes ou dans les endroits à forte densité de population mais lorsque vous visitez des sites naturels, la sécurité est bel et bien présente et Dieu sait si il existe des sites naturels au Venezuela. Tout est question également de bien s’informer. Et puis à Paris ou dans des autres grandes villes françaises, chaque fois que je m’y rends, je me fait également arnaqué ou volé, bien qu’il faut reconnaître que les armes à feu sont moins répandues. Personnellement, le Venezuela est un pays attachant et je conseille vivement aux gens de venir le voir !!!.....
          ..
          L’honnêteté,c’est pas ton fort, hein ?....

        • 22 votes
          extralucide 7 mars 2013 00:54

          Désastreux pour les atlantistes, ca se comprend. Au revoir, Chavez


          • 33 votes
            babs 7 mars 2013 01:26

            erwa-mes couilles,
            tu crois tromper qui ?
            tu parles a qui ?
            dans quel pays vis tu ?
            tu vas tomber de haut ...
            plus personne ne croit a cette propagande nauseabonde, encore feconde de la bete immonde ...
            on croit rever !!!
            le reveil te sera dur !


            • 4 votes
              joelim joelim 7 mars 2013 14:37

              bah si ça se trouve il est payé pour faire semblant d’avoir de l’impact


              faut bien vivre (y en a qui sont pas regardants sur leur job) 

              et puis les libéralo-gangsters ont tellement d’argent qu’ils ne savent plus qu’en foutre

              donc forcément ils font leur promo dans les rares médias qui ne sont pas inféodés à leur idéologie

              ça leur coûte pas grand chose

              ce qui est drôle est qu’elle est complètement contre-productive smiley 

              donc peut être, erwanet agent double ? smiley 

            • 34 votes
              borowic borowic 7 mars 2013 03:26

              Hugo Chavez n a pas été un président parfait pas plus et ni moins qu’un autre, du moins dans le domaine économique, mais sur un point fondamental il plane au-dessus des autres, tous ces liberaux chers a Erwanet Jean Robin et consorts :

              - il a aime son peuple, il l a rendu plus heureux

              C est ce critère la qui est pour moi le juge de paix
              Chavez cent coudees au-dessus des Chirac Blair Sarkozy Hollande Bush Zapatero......


              • 11 votes
                Hijack ... Hijack 7 mars 2013 03:27

                Mais non, tu te trompes Erwa pas net ! Tu confonds ... Sarko n’est pas mort !
                .
                Reprends toi ... te fais pas du mal ... je t’assure, tout comme Cohn Bendit, tu ne risques rien !


                • 14 votes
                  QaviQeQuarQo davideduardo 7 mars 2013 06:50

                  deux vidéos , qui ne dépassent meme pas 2 minutes et remplis d attaques sans arguments ni fondements....



                  tu aurais pu faire mieux erwanet

                  • 16 votes
                    François D’assise 7 mars 2013 07:40

                    non les amis,ne lui en voulez pas, à ce pauvre erwanet.notez que c’est un amateur de crepes et de cidre.crepes findus surgelees aux champignons hallucinogenes et cidre de pavot.ceci explique cet article sur Hugo Chavez,un des derniers hommes valables de cette planete terre.


                    • 13 votes
                      Turmenic Turmenic 7 mars 2013 08:08

                      Chavez dérange, surtout dans le monde occidental qui n’a plus de leaders capables de réunir et de faire vibrer la majorité de son peuple, et qui ne peuvent être  élus dès le premier tour d’élections. Il dérange l’élite arrogante coupée définitivement du peuple. On dit tout et son contraire, pagaille médiatique. Bilan desastreux pour les medias et les analyses des faux experts.


                      • 3 votes
                        Schweizer.ch 7 mars 2013 08:34

                        "...dans le monde occidental qui n’a plus de leaders capables de réunir et de faire vibrer la majorité de son peuple..."


                        Comme Hitler et Mussolini, vous voulez dire ?

                      • 12 votes
                        Romios Romios 7 mars 2013 08:08

                        Les hyènes se déchainent...


                        • 10 votes
                          Elisa 7 mars 2013 11:10

                          Mais oui Erwanet, il faut dissoudre le peuple vénézuélien qui a eu la malencontreuse persistance à renouveler dans les urnes (et sans fraude) sa confiance en Chavez !


                          • 14 votes
                            cpt_anderson cpt_anderson 7 mars 2013 11:46

                            LibertarienTV, la chaine youtube éclairé dont son propriétaire m’a banni parce que j’avais osé donné un avis opposé au sien. Un chaine à conseiller aux divers trolls et "étrons libres" qui pullulent sur le net.


                            • 13 votes
                              MAZIG 7 mars 2013 11:47

                              Franchement , c’est une perte de temps que de répondre aux excréments émis par un parasite nauséabond comme Erwamerde .


                              • 14 votes
                                Pyrathome Pyrathome 7 mars 2013 12:26

                                Pauvre ewinepte,
                                Ça va être ton jour de gloire, des torrents de boue et de fange vont te tomber sur la tête.... smiley
                                S’attaquer par le mensonge à un monument, c’est ce que tu avais de mieux à faire ah ah ah !!!
                                Et en plus, Hugo va venir hanter tes nuits jusqu’à la fin de tes misérables jours......


                                • 4 votes
                                  Hijack ... Hijack 7 mars 2013 12:58

                                  Grrrrr ... faire attention ... j’ai reçu un message de l’au-delà ... HHOUUUUUGO CHAVEZ, el Commandante ... va venir hanter les nuits ... de quelques pétochards ... ici et là !!!


                                  • 4 votes
                                    papinette 7 mars 2013 15:26

                                    Avec de tels mensonges, on atteindrait presque la limite à la liberté d’expression. De la diffamation sans ne rien connaitre, gratuite et honteuse. De la vrai merde quoi.

                                    La honte !
                                    Un Chavez à la tête des USA serait le grand lancement de la PAIX dans le monde, saches le Erwanet.



                                    • 4 votes
                                      Pyrathome Pyrathome 7 mars 2013 17:42
                                      Le bilan désastreux de l’auteur Hugo Erwanez.....

                                      .

                                      Mentez, mentez, tous les jours même plusieurs fois par jour, il en restera bien quelque chose....


                                      • 10 votes
                                        Allain Jules 7 mars 2013 19:12

                                        VOICI LE BILAN ÉCONOMIQUE D’UN DICTATEUR TYRAN QUI HAIT SON PEUPLE:VIVEMENT QUE NOUS EN AYONS UN CHEZ NOUS.. !!!

                                        Le bilan économique d’Hugo Chavez, par Vincent Lapierre, docteur en économie et traducteur non-officiel du Président vénézuélien, sur France 24.

                                        " Chômage :

                                        Le taux de chômage au Venezuela est passé de 11,3 % (1998) à 7,8 % (2008). Pendant cette période, 2,9 millions d’emplois ont été créés, et la proportion d’emplois dans l’économie informelle est tombée de 54,6 % (1998) à 48,2 % (2008)99.

                                        En réalité, les taux de pauvreté et de pauvreté extrême ont considérablement baissé ces dernières années111,99. Le rapport du Center for Economic and Policy Research sur l’évolution des indicateurs socio-économiques au cours des dix premières années de l’administration Chávez indique que99 :

                                        Le taux de pauvreté a été diminué de moitié, de 54 % des ménages (2003) à 26 % (2008). La pauvreté extrême a diminué de 72 %112.
                                        L’accès à la nourriture a été amélioré de manière significative. La consommation calorique moyenne est passée de 91 % des apports recommandés (1998) à 106 % (2007). Les décès liés à la malnutrition ont chuté de 50 % (de 4,9 à 3,2 décès par 100 000 habitants) entre 1998 et 2006, notamment grâce au Programme Alimentaire Scolaire (petit-déjeuner, déjeuner et collation gratuits dans les écoles publiques) et au réseau Mercal de nourriture subventionnée.
                                        Les inégalités, mesurées par l’indice de Gini, ont diminué de 48,1 en 2003 à 40,99 fin 2008 (l’égalité maximale étant représentée par un score de 0). Le journal The Economist fait remarquer qu’alors que cet indicateur diminuait dans les principaux pays d’Amérique du Sud, au Venezuela il augmentait113, ce qui ne changeait pas le fait qu’il demeurait selon l’indice Gini le pays le moins inégalitaire d’Amérique du Sud114.
                                        Les allocations sociales, notamment vieillesse et handicap, ont plus que doublé leur couverture, passant de 1,7 million (1998) à 4,4 millions de bénéficiaires (2008)99.

                                        Le salaire minimum vénézuelien a été augmenté à plusieurs reprises par Chavez.

                                        Hugo Chavez a lancé la Mision Vivienda, ("mission logement"), en 2011, 200 000 unités ont été construites115. L’objectif est de construire deux millions de logements d’ici à 2019. Le revenu par habitant qui était de 4 000 dollars a bondi à 13 000 dollars en 2009, sous Chavez116.
                                        Finances publiques

                                        Entre 1998 et 2007, la dette publique est tombée de 30,7 % à 14,3 % du PIB (la dette extérieure est passée de 25,6 % à 9,8 %).
                                        Les recettes publiques ont augmenté (de 17,4 % à 28,7 % du PIB) de même que les dépenses publiques. Ces dernières représentaient 21,4 % du PIB en 1998 et sont passées à 25,7 % en 2007, ce à quoi s’ajoutent les dépenses publiques faites par PDVSA (6,1 % du PIB), comptabilisées séparément99.

                                        Éducation :

                                        Hugo Chávez a mis en place plusieurs programmes d’éducation :

                                        La « Misión Robinsón » pour l’alphabétisation qui utilise, la méthode cubaine « Yo sí puedo » au lieu de l’ACUDE utilisée par les gouvernements précédents ;
                                        La « Misión Ribas » qui vise à la poursuite de l’enseignement scolaire ;
                                        La « Misión Sucre » qui concerne l’éducation supérieure.

                                        La réorganisation de la Fundación Ayacucho en 2005 a permis d’attribuer plus de 14 000 bourses d’enseignement supérieur pour l’année 2006. Le nombre d’étudiants dans le supérieur a plus que doublé entre les années 1999-2000 et 2007-200899, et la part du Produit Intérieur Brut consacrée à l’éducation, qui était de 1,7 % en 1993 et de 1,6 % en 1998, est passée à 4,3 % en 2005117.

                                        D’après les chiffres de l’UNESCO, l’analphabétisme a été éradiqué au Venezuela"

                                        http://www.dailymotion.com/video/xy0aj0_france-24-interview-de-vincent-lapierre-sur-le-bilan-economique-d-hugo-chavez_news#.UTil0lczSgd


                                        • 2 votes
                                          Hijack ... Hijack 7 mars 2013 22:08

                                          Merci Allain Jules,
                                          .
                                          On comprendra pourquoi ...étrangement ... ce qui compte pour la majorité des gens, ce sont conneries dites dans les médias anti Chavez, plutôt que la propre réalité de choses !
                                          Et quand je dis la majorité des gens, j’entends ... ceux qui font tout pour ne pas comprendre, ne pas se poser de questions, ne pas réfléchir ... sont capables de voir en noir ce qui est blanc ... du moment qu’on leur dit que c’est ainsi ...



                                        • 2 votes
                                          Tartoquetsches 8 mars 2013 13:24

                                          Erwanet,


                                          Arrêtez le cidre !!

                                          vous gitez à tribord, naufrage en vue...


                                          • 1 vote
                                            charlotte16 12 mars 2013 00:51

                                            si cest pour nous repeter les propagandes de BFMTV et autres merci on a déjà la télé.

                                            encore un article comme ca et je met plus les plus ici.

                                            on dirait Yves Calvi qui vient nous beurrer la raie tous les soirs.

                                            dernier avis avant zappage total du site.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès