Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le crack et les drogues dures, racontés de l’intérieur

Le crack et les drogues dures, racontés de l’intérieur

Je m'excuse auprès de la modération, mais j'ai préféré téléphoner chez Arté France, afin de m'assurer d'avoir le droit auprès d'Arté Radio, de pouvoir partager l'excellent reportage sonore " Poudreuse dans la Meuse", j'ai donc l'accord d'Arté France de partager le player de le déposer sur notre Média citoyen.

 

« On a des-monsieur-madame, on a des papys, des mamies, des jeunes, on voit vraiment toute la frange de la population, des gens avec de très hauts salaires, des gens qui sont dans la survie, des gens qui sont en situation de très grande précarité, et puis des gens comme moi, comme [… ?] comme tout le monde quoi… où tu les croises le matin dans le métro et tu dis pas, lui ce soir il va aller pécho de la galette… »  

Extrait d’un témoignage d’une éducatrice spécialisée de l’association Gaïa, association médico-sociale dans le soin en addictologie et la réduction des risques liés à l’usage de drogues. 

 

D'une ancienne infirmière qui n’a maintenant presque plus rien à cause du crack, au consommateur encore bien inséré dans la société et qui ne veut pas se perdre à cause de cette drogue dure, des femmes et des hommes racontent la bascule dans le crack, où malgré tout, coûte que coûte, ils veulent rester debout, afin de pouvoir un jour, s’ils le choisissent, faire demi-tour à cette voie sans issue et enfin de lui tourner le dos définitivement, et ce, grâce à l’aide des associations.

 

Je dépose « Crack, usages et mythes » diffusé le 07 avril 2014 dans l’émission sur les docks pour France culture ; un documentaire d’une très grande qualité parce que le crack est vu de l’intérieur, et raconté par les usagers eux-mêmes.

 

« Crack, usages et mythes » de Charlotte Roualt et Faïdos Sonore

 

 

Cela fait suite à l'émission « nouvelle vague »  à partir de 14 h 00 sur France culture, en 5 parties, entre le lundi 17 octobre au vendredi 21 octobre 2016, l'émission abordait le thème de la drogue, où trois réalisateurs étaient les invités de l’une des émissions, afin de parler chacun de leurs reportages sur le terrain ; Mehdi Ahoudig pour le documentaire « poudreuse dans la Meuse » pour Arté Radio, Jeanne Robet pour Crackopolis pour Arté Radio, ainsi que : je cite via le site France culture Charlotte Rouault, moitié du duo sonore Faïdos Sonore pour deux documentaires sur les pratiques, usages du crack dans le quartier Laumière (Crack, pratiques de réduction des risques et Crack, usages et mythes, France culture - Sur les docks) et Dans le bus pour Arte Radio.

 

 

« Poudreuse dans la Meuse » pour Arté Radio de Mehdi Ahoudig

 

 

Association Gaïa

 

Drogues Info Service

 

 

Via Wikipédia : ARTE Radio est une sonothèque qui conserve tous ses programmes en ligne : ceux-ci sont accessibles à volonté par l'intermédiaire d'une interface web un peu semblable à un juke-box. Près de deux mille courts-métrages audio, distribués sous licence Creative Commons, peuvent donc être écoutés et téléchargés gratuitement dans le cadre de tout usage non-commercial (personnel, familial, associatif, éducatif, etc.)10.

 

Tags : Témoignage Drogues



Réagissez à l'article

4 réactions à cet article


  • 2 votes
    sls0 sls0 25 octobre 16:16

    Je n’ai écouté que le reportage Poudreuse dans la Meuse que je connais un peu, très bon reportage.
    Quand j’y allais dans la Meuse, je comparais la vie des jeunes meusiens à ma jeunesse je les plaignais. Il n’y avait rien à part se bourrer la gueule le weekend.
    Leur présent pas trop merveilleux et la projection sur l’avenir n’en parlons pas.

    On y parle de la proximité de la Hollande, j’y allais en vélo en Hollande, pourtant pas de drogues dures par chez moi.
    Où je réside, c’est par tonnes annuelles que doit passer la cocaïne, pas trop de consommateur vu la joie de vivre locale.
    La proximité j’y crois pas trop, en Hollande et au Portugal c’est où la drogue pose le moins de problèmes sociaux et sanitaires pourtant coté proximité on a pas mieux.

    Si les gens sont mal dans leur peau ils sont assez autodestructeurs, il y a la drogue dure dans laquelle j’inclus l’alcool qui permet cette autodestruction.

    On regarderait du coté du mal-être ça serait peut être plus efficace que la répression qui emploie beaucoup de personnes pour peu de résultats et envoie en prison des personnes qui n’ont pas fait de mal à autrui.

    La lutte contre la drogue date de la prohibition, à la fin de la prohibition, la mafia à demandé que seul l’alcool soit dépénalisé, il leur fallait un marché pour survivre et éviter de devoir taper dans du violent pour avoir des ressources.

    Les gouvernements successifs depuis les années 70 ne se sont jamais occupé de ce mal être, les deux derniers présidents leur travail a été l’amplification de ce mal être.

    On pourrait regarder du coté du Portugal pour des solutions. J’ai un avis partial malgré que je ne suis pas consommateur. C’est un éducateur au Portugal qui m’a influencé. C’est un américain qui avait de gros problèmes de drogue au USA, le séjour au Portugal était une fuite dans un endroit plus cool.
    Après des années de traitement inefficaces au USA, en 6 mois il s’est sevré au Portugal sans aucune pression. Il est éducateur maintenant, au Portugal, chez lui il ne pourrait pas employer de méthodes efficaces vu la répression.

     


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 25 octobre 16:33

      Bonjour sls0 merci, de votre avis et je ne connaissais pas la situation du Portugal à ce sujet, c’est donc suite à votre commentaire que j’ai fait quelques petites "recherches" et je tombe donc sur " 14 ans après la décriminalisation de toutes les drogues, voici la situation du Portugal"  très intéressant.

       


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 25 octobre 19:48

      la prohibition détruit bien plus que la drogue, la france et les us sont une démonstration éclatante de cette stupidité aparante et de ce cynisme qui enrichit les déjà riches et les caisses noires des partis

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON







Palmarès