• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les cartes de l’impossible

Les cartes de l’impossible

Carte de Piri Reis

 

 

En 1929, on retrouve à Constantinople une carte incomplète, datée de 1513. Cette carte représente l’Amérique du Sud, l’Afrique et une partie de l'antarctique libre de glace sur des longitudes relativement correctes.
Cette exactitude est pourtant impossible car au XVIe siècle les connaissances cartographiques étaient minimes.
Notamment, on ne savait pas calculer les longitudes.
La carte de Piri Reis est devenue célèbre mais elle n’est pas la seule carte ancienne, et authentifiée, qui pose bien des problèmes aux scientifiques.

 

Quand l’Antarctique n’était pas recouvert de glace

 

Piri Reis de son vrai nom « Piri Ibn Haji Memmed, l’amiral Reis, est un Turc. Dans les notes qui accompagnent le document, il affirme que certaines des vingt cartes qui lui ont servi de sources datent d’Alexandre le Grand et que d’autres sont fondées sur les mathématiques.

 

Cette carte a été étudiée par le capitaine Mallery qui découvre que cette carte représente une partie de l’Antarctique. Ce continent est pourtant recouvert de glaces depuis au moins 10 000 ans et n’a été découvert officiellement qu’en 1818.

 

Pourtant, la côte de la terre de la reine Maud est cartographiée sans glace ce qui est incroyable. Cette côte n’a pu être libre de glace que 4 000 ans av. J.-C.
D’après les géologues, il semble que ce littoral soit resté libre de glaces, de manière durable, durant au moins 9 000 ans avant qu’il n’ait été englouti par la calotte glaciaire.

 

Le développement des premières civilisations officiellement connues ne s’est produit que bien longtemps après cette date.

 

 

La carte fut envoyée au Professeur Hapgood. Il arriva à une conclusion surprenante qu’il expliqua en 1966 dans son ouvrage Maps of the ancient sea kings « les cartes des anciens rois de la mer ».

 

Voici des extraits de ses conclusions :

« Il semble que des informations géographiques d’une grande précision se soient transmises de peuple en peuple. Ces cartes, selon toute vraisemblance, ont été dressées par un peuple inconnu, puis léguées à d’autres civilisations, peut-être les Crétois de l’époque de Minos et les Phéniciens ».

 

« La plupart de ces cartes concernaient la Méditerranée et la mer Noire. Certaines représentaient le continent américain, ainsi que les océans Arctique et Antarctique. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons la preuve qu’un peuple ancien a exploré l’Antarctique quand ce continent était encore libre de glaces.
Il est manifeste que ce peuple disposait d’une technologie nettement supérieure à toutes celles des peuples de l’Antiquité, du Moyen-Age et jusqu’à la seconde moitié du 18e siècle ».

 

Malgré le soutien d’Albert Einstein, Hapgood fut ridiculisé par ses pairs jusqu’à sa mort.

 

  La carte d'Oronce Fine

 

 

La carte d’Oronce Fine (Oronteus Finaeus) datée de 1531 est tout aussi incroyable. Cette carte donne les précisions suivantes :

 

Plusieurs régions côtières de l’Antarctique sont représentées libre de glaces.

 

Le profil du terrain et les accidents du relief visibles correspondent parfaitement aux cartes de relevé sismique de la surface terrestre subglaciale de l’Antarctique.

 

La mer Ross est représentée, là où aujourd’hui, les grands glaciers Beardmore et Scott se déversent dans la mer. La carte fait apparaître à cet endroit des estuaires, des fjords et des cours d’eau.
De nos jours, toutes ces côtes sont enfouies sous 1 500 m de glace.

 

 Impossible et pourtant vrai

 

Ces cartes sont connues et répertoriées par les organismes spécialisés. On les trouve également dans des atlas, comme celui de Nordenskjöld de 1889.
La falsification a été écartée par les scientifiques mais ils préfèrent malgré tout ignorer le sujet. Le seul qui s’y est penché est Paul Emile Victor quand il s’est aperçu en 1950 que la carte de l’italien Zeno avait plusieurs siècles d’avance sur ses découvertes en montrant le sous-sol rocheux du Groenland.

 

Carte russe du début du 19e siècle qui montre que l'Antarctique était inconnu à cette époque

 

Alors pourquoi la communauté scientifique se montre-t-elle aussi sourde et aveugle devant des preuves irréfutables ?

 

La réponse est simple : admettre l’existence de ces cartes signifie remettre totalement en cause l’évolution de l’espèce humaine.

Tags : Histoire Science et techno Archéologie




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    



    • 8 votes
      medialter medialter 31 décembre 2015 15:20

      On ne peut pas parler de ces 2 cartes énigmatiques sans parler de Charles Hapgood qui publia en 1969 un ouvrage qui contient beaucoup d’autres cartes toutes aussi énigmatiques (et scientifiquement déclarées authentiques). Cet universitaire, dont on peut difficilement dire qu’il s’agit d’un illuminé (diplômé de Harvard, ancien de la CIA, premier ouvrage préfacé par Einstein), a pourtant émis une théorie géologique assez difficile à avaler : certains continents "surferaient" sur la couche magmatique à une vitesse très supérieure de celle donnée par la communauté scientifique pour la dérive continentale.
      *
      C’est ainsi qu’il explique la présence du continent antarctique (et son état hors glace qu’il date de 12.000 ans). Or on est sait aujourd’hui qu’à cet époque, qui est la fin de Würm, ce continent était toujours sous la glace. Le problème est que l’isolement du continent, qui était relié à l’Australie, et son ensevelissement sous la glace, se sont passés entre -25 et -15 millions d’années. Qui oserait avancer l’hypothèse qu’une civilisation existait déjà à cette époque ? Et pourtant tout porte à croire qu’Hapgood a pensé à cette hypothèse, puisqu’il a travaillé sur les figurines d’Acambaro, qui suggèrent la coexistence d’une civilisation humaine (ou pré-humaine) avec les dinosaures.
      *
      Personnellement, je n’ai pas d’avis tranché sur la question, et surtout je me garde bien d’écarter l’hypothèse même la plus invraisemblable, étant en revanche persuadé que l’histoire du genre humain est à des années-lumières de ce qu’on veut bien nous raconter.


      • 2 votes
        ZardoZ ZardoZ 31 décembre 2015 15:45

        @medialter
        Ton gros défaut tu lis vraiment en diagonale, je parle de Charles Hapgood avec un lien sur sa bio.

        Putain lis à fond . smiley


      • vote
        medialter medialter 31 décembre 2015 16:27

        @ZardoZ
        Entre une lecture de surface (peu connaître sur tout) et une lecture de profondeur (tout connaître sur peu), j’ai choisi la diagonale. Oui, je sais, mais y a trop de truc à lire sur cette planète, faut bien se créer des algorithmes pour accélérer le dégraissage, et on m’attend pour bouffer smiley


      • vote
        Haze Haze 31 décembre 2015 17:56

        @medialter

        Tu m’avais dit que tu avais le livre en numérique ? J’ai essayé de le chercher en vain autour de chez moi et il existe seulement dans une bibliothèque qui m’est inaccessible. Quant aux figurines d’Acambaro, tu semble tout à fait exclure l’hypothèse du canular ?


      • 4 votes
        medialter medialter 1er janvier 2016 12:27

        @Haze
        Les figurines d’Acambaro peuvent être un canular, mais comme d’habitude, suite au black-out de la secte scientifique, il faut s’en remettre aux faisceaux de présomption, et ceux-ci penchent nettement en faveur de l’authenticité. L’article Wiki est comme d’hab partial, les mesures par thermoluminescence de 72 et de 76 donnent 2 résultats totalement contradictoires, il est curieux qu’il n’y ait pas eu plus de mesures depuis. Par ailleurs il y a 33.000 objets (ce que wiki s’est bien gardé de préciser), si c’était un canular, je ne pense pas que les mecs se soient fait chier à se taper autant d’objets. Enfin il y a d’autres cas similaires sur la planète, par exemple, de mémoire, le stégosaure du temple d’Angkor

        *

        Personnellement j’ai un peu de mal avec la présence humaine contemporaine des dinosaures, mais je me laisse toujours la porte ouverte, après tout l’histoire de l’humanité semble être tellement éloigné de ce qu’on nous enseigne (rien que les artefacts E.T. lunaires ouvrent tellement de questions) qu’on peut s’attendre à tout. En tous cas, avec un peu de recherche, on trouve pas mal d’éléments qui vont en ce sens, comme cette trace de pas humain à côté d’une trace de sauriens. Cette incroyable hypothèse aurait toutefois l’élégance d’expliquer qu’il pouvait y avoir une civilisation avancée à l’époque de l’antarctique hors gel, cad il y a une vingtaine de millions d’années. A moins qu’une civilisation plus récente n’ait déjà possédé la technologie radar et satellitaire pour effectuer la cartographie du continent à travers la glace, comme l’a fait la NASA. Des questions qui resteront longtemps sans réponse.

        *

        Pour le bouquin d’Hapgood, je ne me souviens plus où j’ai été le pécher, ça fait plus de 10 ans que je fais ce boulot d’archivage numérique. Je vais le chercher sur mes DD et je te le passe par un cloud, repasse demain pour le lien, ça devrait être fait.


      • vote
        Haze Haze 1er janvier 2016 15:01

        @medialter
        Il est vrai que l’article wikipedia est assez unilatéral...
        Merci pour les informations et à demain. Bonne journée.


      • vote
        medialter medialter 2 janvier 2016 17:09

        @Haze
        Maps of ancient sea kings

        Utilisateur : 8xen8k43
        Mot de passe : gp4bnhyi

        ça y restera 15 jours pour ceux qui veulent aussi en profiter


      • vote
        Haze Haze 2 janvier 2016 19:08

        @medialter
        Merci beaucoup.


      • vote
        Ozi Ozi 2 janvier 2016 19:43

        @medialter :"Cette incroyable hypothèse aurait toutefois l’élégance d’expliquer qu’il pouvait y avoir une civilisation avancée à l’époque de l’antarctique hors gel, cad il y a une vingtaine de millions d’années. A moins qu’une civilisation plus récente n’ait déjà possédé la technologie radar et satellitaire pour effectuer la cartographie du continent à travers la glace, comme l’a fait la NASA. Des questions qui resteront longtemps sans réponse."

        .

        On en avait déjà parlé, pas la peine de remonter des millions d’années pour voir l’antarctique hors gel ni d’avoir une technologie évoluée de radar, les dernières recherches Américaines montre que de grands fleuves coulaient à sa surface avant -4000, et une question mérite d’être posée : d’où venait l’eau des différents déluges ? On retrouve de nombreux vestiges de ports très avancés dans les terres, ect... la fonte de tout les glaciers n’y suffirait pas..

        Il est probable que l’antarctique ait été hors gel dans une période allant de -12000 à -4000..


      • 1 vote
        ZardoZ ZardoZ 2 janvier 2016 20:58

        Merci @medialter


      • 3 votes
        ZardoZ ZardoZ 2 janvier 2016 21:05

        @Ozi , ce n’est pourtant pas ce que confirme les carottages glaciaires. Bien sur, tout dépend de la situation géographique d’où ces carottages sont effectués. Il est fort possible que le niveau d’épaisseur de couches de glaces ait évolués rapidement mais certainement pas au centre du continent. Les carottages sont formels , minimum 800.000 ans . Dans ce cas précis la carte d’Oronce Fine remonte à très très loin...


      • vote
        Ozi Ozi 2 janvier 2016 21:26

        @ZardoZ

        .

        Tu crois que la carte d’Oronce Fine remonte à des centaines de milliers d’années ?

        .

        Pas la peine de millions d’années pour séparer notre civilisation d’une ancienne évoluée, quelques milliers suffisent, en plein néolithique, quelle civilisation manifestement planétaire auraient pue, édifier, cartographier, ect.. de la sorte ? Les Sumériens, les Egyptiens .. ?

        .

        Il y a pléthore de faits, le moment est venu de se poser les bonnes questions..


      • 4 votes
        ZardoZ ZardoZ 3 janvier 2016 10:28

        @Ozi

        Les faits sont têtus , si une carte montre l’antarctique libre de glace et que cette possibilité remonte à 800.000 ans , je me pose la bonne question ou pas ?


      • 4 votes
        popov 31 décembre 2015 15:22

        La façon la plus "simple" d’obtenir une carte où les longitudes sont correctes, c’est de prendre une photo à partir d’un objet orbitant la terre.


        • vote
          ZardoZ ZardoZ 31 décembre 2015 15:47

          @popov

          *La façon la plus "simple" d’obtenir une carte où les longitudes sont correctes, c’est de prendre une photo à partir d’un objet orbitant la terre.

          Et donc ?


        • 4 votes
          popov 31 décembre 2015 16:55

          @ZardoZ


          Et donc ?

          Une carte est la projection d’une surface sphérique sur un plan. Il existe plusieurs méthodes de projection.

          Une photo de la terre à partir d’un objet en orbite réalise automatiquement un type de projection. 

          Et alors ? Ben une chose à faire serait de voir si la méthode de projection utilisée pour ces cartes est compatible ou non avec la photographie.


        • 2 votes
          ZardoZ ZardoZ 31 décembre 2015 18:31

          @popov

          Bonne idée .


        • 1 vote
          ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 19:31

          @Zatara
          Mais non, mais non. Il est très bien . smiley


        • 5 votes
          lupus lupus 31 décembre 2015 17:08

          Passionnant.
          "Notamment, on ne savait pas calculer les longitudes." qui on ? Dans la vidéo le marin anglais pendu pour insubordination calculait mieux que l’amiral.
          On touche du doigt la racine du mal : l’unification de la pensée par l’alignement sur la science, la religion, l’économie ...Le tout sous contrôle de notre bienveillante hiérarchie.
          L’homo économicus s’admire devant la glace et rien, à ses yeux, n’est plus beau que son reflet.


          • 1 vote
            sls0 sls0 31 décembre 2015 18:26

            La carte en définition potable.
            Une question que je me pose, entre la terre de feu et la terre Maude il y a le passage de Drake de 600km, ça descend à plus de 3000m, sur la carte c’est un détail oublié.

            Tout le monde à google earth, ça ressemble assez bien à la projection (cordiforme) employée pour la carte quand on prend de la hauteur. En double session en passant de l’un à l’autre, il faut de l’imagination pour retrouver la découpe de la cote de la terre Maude.

            Je n’ai pas d’avis, les gens sont assez grand pour ouvrir google earth et faire de la double session avec la carte pour se faire leur propre avis.

            Il me semble que c’est le Bouddha qui a dit qu’il ne fallait croire qu’en ce que l’on avait expérimenté. D’habitude ça demande certains efforts qui fait qu’il est plus facile de croire.
            Bon ici une double session c’est pas un trop grand effort intellectuel.

            Sinon pour l’époque elle était pas mal comme carte, c’était une compilation d’une vingtaine de cartes, ils étaient pointus les turcs de l’époque et plus ouvert au savoir des autres, n’oublions pas qu’ils avaient plus de contacts avec les chinois qui savaient naviguer aussi et avaient des connaissances qu’on avait pas.


            • 1 vote
              ZardoZ ZardoZ 31 décembre 2015 18:34

              @sls0

              Et sur le fait des cotes de l’antarctique libre de glace ?

              Et sur la carte d’ Oronce Fine qui montre elle, toute l’antarctique libre de glace, c’est les marins chinois aussi ?


            • vote
              ZardoZ ZardoZ 31 décembre 2015 19:14

              @Zatara

              Trop drôle ! smiley


            • 3 votes
              sls0 sls0 1er janvier 2016 00:50

              @ZardoZ
              Je vois que vous n’avez pas tenté de juger par vous même en comparant la carte et google earth, vous préférer croire que de faire un léger travail d’observation.

              Si vous vous seriez un petit peu investi dans l’observation et la réflexion, vous n’auriez pas remis l’antarctique libre de glace sur le tas.

              Avant la carte d’Oronce Fine, vers 220 av. J.-C., Ératosthène décrivait déjà le globe terrestre en cinq zones parallèles : la canicule, bande centrée sur l’équateur, deux calottes polaires, une à chacun des pôles, et deux zones tempérées, comprises entre la canicule et les calottes polaires. Voilà de l’eau pour votre moulin.

              Ératosthène ou une de ses connaissances aurait il été sur place ou dans l’espace ?
              Le diamètre de la terre dans le sens nord/sud était connu, on savait que plus on s’approchait de l’équateur il faisait chaud, l’inverse était valable aussi, l’arctique était connu (Thulé).

              Pour extrapoler une calotte glacière au pôle sud il ne fallait pas sortir du saint Cyr local.
              Pour une esthétique et une logique de géographe il n’est pas idiot de dessiner un antarctique comme au nord et personne à l’époque n’aurait été voir sur place pour voir si le dessin correspondait à la topographie locale.

              C’est en 1820 qu’on découvre l’Antarctique mais on trouve la mention "Terra Australis" sur des cartes de Mercator (1587), Abraham Ortelius (1570) et Hendrik Hondius (1630), c’était la mode ou ils les imprimaient chez les martiens qui oubliaient d’enlever terra autralis.

              Et 2200 ans plus tard ils y a des gens qui font des plans sur la comète parce qui y a une calotte glacière au pole sud quelle affaire. Toutes ses personnes ont aucune connaissance de cartographes, j’ai essayé de trouver vos sources, j’ai regardé les bio des personnages en même temps.

              L’ingénieur américain A. Mallery.
              M. Walters du Bureau d’Hydrographie de l’U.S. Navy.
              Le professeur D. Lineham directeur de l’observatoire de Weston et chef des 
              services sismologiques de l’année géophysique.
              Le professeur C. H. Hapgood du Keene College, New Hampshire, USA, auteur 
              de la théorie sur le glissement de l’écorce terrestre. Les hypothèses géologiques de Hapgood ont été infirmées par les recherches géologiques et climatologiques récentes : l’analyse des carottes glaciaires montrant que l’Antarctique serait couvert de glace depuis au moins 800 000 ans.
              Le professeur R.Strachan, du Massachusetts Institute of Technology.
              Le Lt-Colonel H.Z.Ohlmeyer, Cdt du 8e escadron de reconnaissance technique de l’US Air Force.

              Un lien pour le site d’un historien de l’art qui analyse les OVNI dans les peintures, il connait, c’est son boulot.



            • 1 vote
              ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 01:07

              @sls0

              *Un lien pour le site d’un historien de l’art qui analyse les OVNI dans les peintures, il connait, c’est son boulot.

              Quel rapport avec la choucroute ?

              Tout ce que tu essayes de faire c’est de noyer le poisson , ta trop longue logorrhée le prouve.


            • 2 votes
              ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 10:25

              @Zatara

              Il peut pas répondre ou alors à côté , comme le font systématiquement tous les scientistes. 


            • vote
              pegase pegase 1er janvier 2016 11:40

              @Zatara

              Par sondage sismique en analysant les retours ondulatoires de chocs à la surface, par des explosions (dynamite) ou des camions vibrateurs (il y a un dispositif de vibration qui descend en contact avec le sol avec des vérins), ou aussi en flanquant des coups de masse sur un piquet .. Tout ce qui peut générer une onde de choc et un retour de celle ci ..

              Les ondes sont analysées via des capteurs espacés entre eux, avec des oscilloscopes, et j’imagine que maintenant ils ont des logiciels dédiés ..

              http://www.geonovation.fr/prospection-sismique-refraction.php

              http://www.gehygeo.fr/fr/geotechnique/sismique-refraction-et-sondage-electrique_11

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Prospection_sismique

              J’ai étudié un peu la géologie dans ma jeunesse smiley


            • 1 vote
              pegase pegase 1er janvier 2016 13:37

              @Zatara

              Oui j’ai vu , ben si les cartes ne sont pas des faux c’est effectivement troublant ... Mais je ne vois pas très bien à quoi cela servirait de faire de fausses cartes ? A ce niveau là ça ferait cher pour une plaisanterie universitaire ..


              Possible qu’il y eu des civilisations plus évoluées, mais la vraie question qu’il faudrait se poser c’est pourquoi elles ont disparues ..


            • vote
              ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 13:58

              @pegase

              *Possible qu’il y eu des civilisations plus évoluées, mais la vraie question qu’il faudrait se poser c’est pourquoi elles ont disparues ..

              Et pourquoi pas ?

              Tu n’es pas sans ignoré, jeune pégase, que les civilisations naissent , se développent et meurent , comme tout un chacun, ton prof d’histoire te l’as enseigné, alors ne fait pas l’âne pour avoir du son, tu sais pertinemment pourquoi les civilisations naissent et meurent.

              D’autant qu’aux vues des âges géologiques, il n’y rien d’incongru à imaginer plusieurs civilisations de niveaux élevées et, ce étalées sur des millions d’années.



            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er janvier 2016 14:19

              @ZardoZ
              "Tu n’es pas sans ignoré"


              Lendemain de fête difficile ?


            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er janvier 2016 14:22

              Et la question de Pegase (qui n’était à mon avis pas du tout un sarcasme) demeure intéressante. 


            • vote
              pegase pegase 1er janvier 2016 18:14

              @ZardoZ

              D’autant qu’aux vues des âges géologiques, il n’y rien d’incongru à imaginer plusieurs civilisations de niveaux élevées et, ce étalées sur des millions d’années.


              Oui .. seulement une civilisation capable de cartographier l’Antarctique, même sans glaces, laisserait forcément des traces derrière elle, un objet est datable au carbone 14 et autres techniques .. pour le moment rien trouvé de probant en ce sens ..

              mystère et boule de gomme  smiley


            • vote
              ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 19:05

              @Qaspard Delanuit
              Effectivement . Excuse


            • 1 vote
              ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 19:18

              @Gaz

              Depuis le temps tu devrais connaître mon mode de fonctionnement, ce que dit pégase est bien souvent intéressant.

              Je sais bien qu’il est pas jeunot, du moment qu’il est d’esprit c’est le principal.


            • 1 vote
              ZardoZ ZardoZ 1er janvier 2016 19:22

              @Zatara

              Pour la plupart de nos constructions modernes je dirais tout juste quelques centaines d’années tout au plus, et pour répondre à pégase, nous avons bel et bien des milliers d’artefacts à notre disposition, mais ces derniers sont ostensiblement cachés au grand public.

              Ces cartes "impossibles" qui ne sont pas des artefacts, mais sans aucun doute des copies d’artefacts nous le prouvent . 



            • 1 vote
              pegase pegase 2 janvier 2016 01:14

              @pegase
              ""Une autre question qui intéresse les scientifiques Russes est de savoir si l’alliage en aluminium est d’origine terrestre. Il est bien connu que selon l’étude des météorites qu’il existe de l’aluminium-26 extraterrestre qui, subséquemment, se brise en magnésium-26. La présence de 2 pour cent de magnésium dans l’alliage pourrait très bien pointer vers l’hypothèse de l’origine alien pour le détail métallique. Il pourrait être aussi une preuve d’une civilisation inconnue sur Terre, il y a très longtemps. Dans tous les cas, des tests supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette allégation.""


            • 3 votes
              ZardoZ ZardoZ 2 janvier 2016 09:48

              @pegase

              Merci pour les liens pegase, je connaissais les incrustations dans les roches, notamment le fameux vase, mais pour le dernier artefact trouvé qui semble être une infime partie de crémaillère, je savais pas. Il faut demander à sls0 ce qu’il en pense .


            • 1 vote
              popov 2 janvier 2016 12:59

              @pegase

               

              Merci pour les liens.

              Il y a maintenant sur la planète beaucoup d’espèces de mammifères, dont l’une, la nôtre, est particulièrement douée sur le plan technologique.

              Il y a quelques centaines de millions d’années, la terre était peuplée de nombreuses espèces de dinosaures. Est-il absolument impensable que parmi ces espèces l’une ait pu maîtriser des technologies semblables aux nôtres ? La bagnole, l’avion, l’exploration spatiale, la bombe atomique pour s’auto-éliminer...

              Pourquoi un objet manufacturé il y a quelques millions d’années serait la preuve de l’existence d’humains à cette époque ?

              Il ne faut pas non plus exclure la possibilité d’une origine extra terrestre, ni celle d’une simple farce.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er janvier 2016 14:25
              Pourquoi les cartes actuelles sont fausses : 

              https://www.youtube.com/watch?v=HGu54gc0OB8


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ZardoZ

ZardoZ

Nettoyeur


Voir ses articles







Palmarès