• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les crocs de la colère - Envoyé spécial - Le loup dans les Vosges...

Les crocs de la colère - Envoyé spécial - Le loup dans les Vosges...

Après 80 ans d'absence, les loups sont revenus dans les Vosges où, comme dans les Alpes, l'été 2011 a été meurtrier. Plus de 2500 brebis sont mortes sous les crocs du prédateur, inscrit dans la liste des espèces protégées.

 

 

 

Depuis trois ans déjà, des loups sévissent chez nos voisins vosgiens. Dominique Candau, technicien ovin à la chambre d'agriculture des Vosges, et Jean-Yves Poirot, éleveur le plus touché par les attaques mais aussi président du syndicat ovin 88, établissent un premier bilan... Nombre d'attaques ? Mesures de précaution instaurées ? Niveau de stress des éleveurs et de leurs bêtes .. Etc.

 

Le loup serait aux portes de Paris. Pourquoi se rapproche-t-il autant des villes et de notre capitale en particulier ?

 

http://www.europe1.fr/emissions/entre-chien-et-loup/pourquoi-le-loup-sapproche-t-il-autant-de-la-ville-2956456

 

Tags : Environnement Animaux agriculture



Réagissez à l'article

81 réactions à cet article


  • 4 votes
    DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 11 février 18:33

    Un berger qui n’arrive pas à protéger ses brebis des loups est un mauvais berger. Il faut qu’il arrête ce métier, il n’est pas fait pour çà, c’est la honte ! ..... Les loups craignent les humains et ils ont raison. Les loups ne s’approchent pas brebis quand il y a des bergers à proximité ... Les brebis doivent être rentré le soir à la ferme et on doit fermer l’enclos, hein !


    • 6 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 février 20:20

      @DJL 93VIDEO
      Vous êtes berger ?


    • 4 votes
      jean mouche jean mouche 11 février 20:39

      @Qaspard Delanuit

      Manifestement non, il suffira de parler en termes techniques et DJL ne répondra point, il me semble qu’il ne connaisse la nature que par écran interposé.

      Malgré de bonnes intentions je n’en doute point...

      Lui parler des transhumances, des estives, des chiens patous et de leur efficacité toute relative, d’une activité qui ne dégage pas assez de revenus pour se permettre d’employer une main d’oeuvre nombreuse, du marché de la viande d’agneau et de la concurrence étrangère sur ce marché,... Et qu’aucun paysan malgré sa volonté ne possède le don d’ubiquité lui permettant de faire 52 marchés par semaine en surveillant ses bêtes, remplissant des papiers, entretenant ses biens et s’occupant de sa famille. Entre autres problèmes, car je ne suis pas fin connaisseur du sujet n’étant pas berger dans cette vie.


    • 3 votes
      pegase pegase 11 février 20:56

      @DJL 93VIDEO


      Aujourd’hui les estives ne sont plus surveillées, dans les Pyrénées j’ai vu des troupeaux disséminés dans les alpages d’altitude, sans la moindre surveillance, les proprios les laissent livrés à eux mêmes toute la saison, et pendant ce temps là ils font autre chose ...

      Sinon pour les Vosges, la solution est simple => vaste enclos fermé avec du filet électrifié si nécessaire, 1,50 mtr jusqu’à 1,80 mtr de haut ... Pendant que les moutons paissent, le berger a tout son temps pour construire un autre enclos, disons une demi journée à un jour de travail à deux personnes ...c’est pas la mort ...

      Eux ce qu’ils veulent c’est ne pas avoir à s’en occuper, et faire autre chose, c’est là tout le problème ...


    • 6 votes
      Debrief 11 février 22:08

      @DJL 93VIDEO

      Mais bien sûr, le berger doit courir toute la journée autour de son troupeau en tapant sur une casserole avec une cuillère à soupe pour "faire peur" au loup. C’est débile.

      Le berger devrait d’abord avoir le droit de tirer sur le loup (même si dans la pratique il n’a que peu de chance de le voir et de l’atteindre), cette saloperie de bestiasse qui prolifère, stresse la faune et les troupeaux pour un bénéfice écologique totalement nul et un bilan dramatiquement négatif au regard de l’activité d’élevage.

      Le loup, protégé, s’approche maintenant des habitations contrairement à ce que vous dites, c’est un fait, totalement logique puisqu’il ne craint rien. Un jour, il redeviendra dangereux, comme au moyen-âge, de se promener ou se perdre en forêt sans arme.

      Tout ça pour satisfaire la vision bobo-écolo d’urbains ignorants mais instruits du marketing de la nature dans les écoles de commerce du bullshitage.


    • 3 votes
      pegase pegase 11 février 22:40

      @Debrief

      Mais bien sûr, le berger doit courir toute la journée autour de son troupeau en tapant sur une casserole avec une cuillère à soupe pour "faire peur" au loup. C’est débile.


      Ah bon ? J’ai pourtant vu des troupeaux de plus de mille moutons dans la Sierra de Gredos, région infestée de loups (plus de 2200 loups recensés), mais ces troupeaux étaient tous gardés par un berger et ses chiens ..


      cette saloperie de bestiasse qui prolifère, stresse la faune et les troupeaux pour un bénéfice écologique totalement nul et un bilan dramatiquement négatif au regard de l’activité d’élevage.


      C’est un équilibre naturelle, prédateur => prédaté, permettant justement la sélection des bêtes de la forêt, sans cette sélection, la faune est condamnée à péricliter ...


      Le loup, protégé, s’approche maintenant des habitations contrairement à ce que vous dites, c’est un fait, totalement logique puisqu’il ne craint rien. Un jour, il redeviendra dangereux, comme au moyen-âge, de se promener ou se perdre en forêt sans arme.


      Les attaques sur des humains n’ont jamais été prouvées, au Canada il y a une prime depuis au moins 20 ans qui serait offerte au premier qui prouverait l’attaque d’un loup sur des humains ..


      Tout ça pour satisfaire la vision bobo-écolo d’urbains ignorants mais instruits du marketing de la nature dans les écoles de commerce du bullshitage.


      On s’en cogne nous aussi des exploitants d’ovins qui ne sont là que pour faire du fric au détriment de la faune locale ...


    • 2 votes
      Debrief 11 février 23:02

      @pegase

      Ok, je vous renvoie votre exégèse...

      Ah bon ? J’ai pourtant vu des troupeaux de plus de mille moutons dans la Sierra de Gredos, région infestée de loups (plus de 2200 loups recensés), mais ces troupeaux étaient tous gardés par un berger et ses chiens ..

      Vous avez la recette magique on dirait. Allez parler aux éleveurs français de ce que vous avez vu. Un berger, des chiens et 2.200 loups au garde à vous.

      C’est un équilibre naturelle, prédateur => prédaté, permettant justement la sélection des bêtes de la forêt, sans cette sélection, la faune est condamnée à péricliter ...

      C’est partout un équilibre artificiel que l’homme a créé en dessinant les territoires qu’il occupe. On n’est pas en Sibérie. Il en a éliminé le loup pour de bonnes raisons, il a été réintroduit par idéologie de la Nature parfaite, une abstraction nourrie par une business écolo de chercheurs subventionnés et de béats admirateurs.

      Les attaques sur des humains n’ont jamais été prouvées, au Canada il y a une prime depuis au moins 20 ans qui serait offerte au premier qui prouverait l’attaque d’un loup sur des humains ..

      Les territoires du Canada n’ont rien à voir avec ceux des Alpes, des Pyrénées et des vieux massifs de l’Est de la France. Ici on parle de petits territoires d’élevage de montagne, rien à voir.

      On s’en cogne nous aussi des exploitants d’ovins qui ne sont là que pour faire du fric au détriment de la faune locale ...

      Vous peut-être, d’ailleurs les éleveurs s’en cognent de votre employeur et de votre job.


    • 3 votes
      pegase pegase 11 février 23:20

      @Debrief

      Les territoires du Canada n’ont rien à voir avec ceux des Alpes, des Pyrénées et des vieux massifs de l’Est de la France. Ici on parle de petits territoires d’élevage de montagne, rien à voir.


      Justement ils sont condamnés à mourir, fortement concurrencés par les importations de viande ovine de Nouvelle Zélande ... Hop du balais les gêneurs !

      C’est ça aussi la sélection smiley


    • 1 vote
      Debrief 12 février 06:54

      @pegase
      S’il faut les théories du mondialisme économique pour justifier la présence du loup dans les campagnes françaises on est bien mal barré.

      Libre à vous de ne pas respecter les éleveurs de votre pays en espérant que votre entreprise soit délocalisée en Asie pour vous apprendre la "sélection".


    • 2 votes
      pegase pegase 12 février 11:21

      @Debrief

      Quels éleveurs ??? Vous mentez , il n’y a pas de vrais éleveurs, tout au plus des gens qui fraudent le fisc en vendant leurs bêtes en toute illégalité directement aux islamistes, s’affranchissant des normes sanitaires des abattoirs !

      Désolé je les vois, tout le monde sait ça ici ...

      En plaine oui il y a quelques exploitations qui méritent le qualificatif d’élevage, mais pas ici sur le relief ... encore que leur chiffre d’affaire est ridicule, en comparaison de celui du tourisme, si vous comptez là dessus pour supporter économiquement la région smiley


    • 2 votes
      Alren Alren 12 février 18:55

      @pegase

      De la viande de Nouvelle Zélande où il n’y a pas de loups pour empêcher de "faire du fric" et qui parcourt congelée 20 000 kilomètres dans des cargos polluants pour, décongelée avec un goût détérioré, arriver dans l’assiette des amis du loup français !

      Qui doivent se dire "écologistes" !


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 14 février 04:02

      @Qaspard Delanuit : Je ne suis pas berger, mais G une grande famille Marocaine proche de la terre ... Au Maroc, il y a des les loups, les renards, des chiens et des gros chats sauvages qui se nourrissent de poules ou de lapins ... il y a même des hyènes, sans parler sangliers sauvages qui font des ravages dans les cultures ... Oui oui des sangliers que nos anciens marocains mangent. Bien qu’ils soient musulmans, ils ne voient pas le sanglier comme du cochon, ils disent que C un médicament ...


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 14 février 04:14

      @jean mouche : La houlette du berger ... tu connais ? ... A quoi çà sert ? ... Peut-être que je connais le sujet des bergers un peu mieux que ce que tu crois ? ... Sais-tu faire du cheval ou de l’âne ? ... G de la famille dans le végétal au Maroc, et j’y baigne depuis petit ... Petiti, G vu mon oncle qui est garde forestier au Maroc, grimper sur un âne pour monter au sommet de la montagne sous la pluie violente et les inondations ... Bref !

       

      En agriculture, Le règne de la Qualité doit retrouver son trône, et renvoyer aux oubliettes les banksters qui pensent quantité.

       

      Qualité contre quantité ...

      Naturel contre artificiel ...

       


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 14 février 04:21

      @Debrief : Tu sais ce qu’est la part du lion  ?

      En Afrique, quand les hommes reviennent avec du gibier, il donne une part au lion qui vient l’a réclamé, attiré par l’odeur du sang, et s’estimer propriétaire du terrain ... Les félins sont des prédateurs territoriaux comme les loups ... s’ils avaient de quoi se nourrir dans les bois, ils ne se risqueraient pas à s’approcher de l’humain et de ses animaux qui puent l’humain !


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 14 février 04:29

      @pegase : Oui tu as raison. Aujourd’hui les bergers qui ont un problème avec les loups, C qu’ils font leur taf à moitié ou ne veulent plus s’occuper de leur troupeau, occupés à faire autre chose de plus rentable ?

       

      Les brebis vivent en troupeau, elles seront les premières à sentir les loups. Le problème du berger vient des brebis égarées qui ont senti de la bonne herbe à 300m du troupeau ... Et C le taf du berger de s’occuper des brebis égarée ...

       

      Tu verras demain que les industriels de l’agriculture vendront aux bergers des "drones berger" et même des "drones chiens" pour faire flipper les loups ou les hyènes ...


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 14 février 05:02

      @pegase : Si le berger s’occupait véritablement de ses brebis comme un père s’occupe des ses enfants, il n’y aurait pas de problème de loup ... C très chrétien à vrai dire ^_^ lol


    • 2 votes
      jean mouche jean mouche 14 février 19:29

      @DJL 93VIDEO

      Je connais la houlette car je suis un passionné des outils anciens, je rêverais de restaurer une vieille houlette, surtout le modèle avec la crosse et la petite pelle pour envoyer une boule de terre vers l’animal qui s’égare loin de son troupeau.

      Je trouve les ânes sympas car ils ont du caractère et un très beau corps.

      En tant qu’apiculteur, j’ai en horreur les chevaux, parce qu’il piétinent la terre avec leurs petits sabots de connards.

      ( http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/alimentation/prairies-et-paturage/paturage-tournant-ou-continu-pour-les-prairies-destinees-aux-chevaux.html?type=98)

       Par ailleurs, ils arrachent ce qu’ils broutent au lieu de le couper proprement comme un bon mouton. Après quelques semaines de résidence dans un pré, le cheval a déjà détruit la majorité de la biodiversité florale ce qui est préjudiciable pour les insectes comme pour les autres bestiaux qui eux broutent "proprement". Par ailleurs monter un cheval rend aussi con que conduire une grosse merko, on le voit dans l’air fier et satisfait de tout cavalier ( surtout chez les hommes).

      Les campagnes marocaines reculées ont le charme de l’ancien, et j’y suis sensible, mais le paysan marocain qu’il galère ou non n’a pas autant de charges que le moindre paysan en France. Du coup, il est plus libre.

      4000€ de MSA, 2000€ d’assurances, des milliers d’euros pour se mettre aux normes les plus absurdes, le coût de la vie plus élevé, éventuellement des crédits ect.

      Même avec la meilleure volonté du monde, il est quasi impossible de vouloir conduire sa ferme comme en 1810 ou en 1910.

      En agriculture, Le règne de la Qualité doit retrouver son trône, et renvoyer aux oubliettes les banksters qui pensent quantité.

      100% d’accord, mais c’est vraiment être un funambule, et les banksters avec toute l’administration attendent au coin du bois.

       Ma position, c’est bosser au maximum à l’ancienne avec comme principal objectif une qualité sans reproches, mais avec un souci de rentabilité minimal pour ramener des sous au ménage de façon modeste mais correcte ( ne pas avoir de dettes, avoir de la bonne bouffe à la maison et des bonnes chaussures au pied) et ne pas devenir un paysan qui va mendier des subventions.

      De toute façon l’enfer est pavé de bonnes intentions, je vous ai envoyé une pique mais c’est parce que vous n’avez rien répondu sur les abeilles il y a quelques mois.


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 15 février 03:18

      @jean mouche :

      Je viens de relire tes réponses à mon commentaire sur les abeilles, et je comprends que tu ais été en colère de ma non-réponse ... Désolé l’ami !

      Dans tes réponses je vois que tu as une conscience écologique élevée et que tu en sais 100 fois + que moi sur les abeilles ... normal C ton métier ... Génial tout ce que tu m’apprends, merci pour la liste de plantes mellifères. Je vais ajouter quelques fleurs à ma liste de semis du moment ...

       

      Pour en revenir aux bergers. Dans pleins de pays au monde, c’est la honte qu’un berger se fassent manger un animal par des loups, des chiens érrants ou des hyènes. Sauf si le troupeau fait + de 1000 têtes sur des zones de pâturage dangereuse ; là il faudra + qu’un seul berger et son chien pour tous les surveiller, surtout les brebis égarée épris d’un sentiment de liberté ou ayant senti une bonne herbe à 500 m du troupeau ...

      Si on fait de la qualité, on a pas besoin de faire de la quantité ... De toute manière, on ne pourra jamais rivaliser avec les grosses fermes industrielle géante du monde entier ... On a pas le choix, on doit faire de la qualité pour qu’un paysan puisse manger à sa faim aujourd’hui ...

       

      Par exemple, au Maroc, quand on veut du miel, on va à la campagne en acheter directement chez le paysan ... Et l’air de rien, le prix du miel coute très cher même au Maroc ... En fait, si en France on mange 1 kg de miel par an, au Maroc on doit manger 10 kg de miel par an par habitant ... Je ne connais pas les chiffres mais je te confirme que les Marocains sont de gros bouffeurs de miel ... Même nos crêpes sont nappées avec du miel cuit dans un gros morceau de beurre ^_^ lol ...

      On m’a dit que le miel de thym était parmi les miels les plus chers du Maroc ... C un médicament et on s’en sert même dans les hôpitaux pour soigner les grands brulés ...


    • 1 vote
      jean mouche jean mouche 15 février 21:21

      @DJL 93VIDEO

      Merci pour ta réponse de gentilhomme.

      Je suis content que tu plantes des mellifères, c’est vraiment super pour les abeilles et toutes les autres bestioles, j’espère que tu pourras voir plein d’abeilles sauvages et d’autres insectes plus rares.

      Je suis d’accord sur le dilemme qualité/quantité, mais il faut avoir plusieurs cordes à son arc et tout baser sur la qualité c’est très dangereux.

      Je préfère faire de la qualité, mais comme je vends localement et que j’ai beaucoup de vieilles grand-mères de la campagne comme clientes, je ne me permet pas de monter mes prix trop haut, par respect pour les anciens et les plus modestes qui aiment la bonne chère. Du coup je dois arbitrer qualité/quantité et faire un équilibre, par ailleurs les récoltes sont si aléatoires que c’est une question de survie. Beaucoup de paysans sont dans mon cas, mais j’ai la chance d’être dans une filière non structuré ou chacun est libre de comment il fait son boulot, sans trop de normes stupides.

      Ce serait le top si 1 millions de paysans vendaient tous chez Fauchon, mais c’est impossible.

      Sur le Maroc, c’est normal que ce soit cher, le nectar des plantes vient de l’hygrométrie, dans les climats assez arides c’est vraiment la galère pour les abeilles de butiner du nectar puis d’en faire de miel, elles doivent faire plus de voyages lointains pour moins de récolte. Donc forcément elles peuvent faire moins d’excédent et le miel est très cher.

      J’essaye souvent de vendre du miel à des marocains du sud-ouest de la France, mais ils sont trop fort en négociation pour moi et je repars jamais gagnant, mais comme ça je m’améliore un peu en négociation.

      Le miel de thym a des vertus antiseptiques et cicatrisantes, mais il faut poser les ruches en climat méditerranéen, ce qui n’est pas mon cas. Moi je me soigne avec le miel de châtaignier qui n’est pas aussi puissant que le miel de thym mais qui est largement supérieur à tout ce qu’on peux trouver dans une para-pharmacie pour la gorge ou la cicatrisation*,**.

      *Ceci n’engage que moi, demandez l’avis d’un médecin avant de remplacer un vaccin anti-rabique ou une chimiothérapie par une cuillère de miel.

      ** le miel ne doit pas avoir été subi d’altérations de température trop importantes, il ne doit pas être trop vieux, et surtout il doit avoir été extrait dans des conditions d’hygiène satisfaisantes avec le maximum de précautions. Bref,c’est introuvable en grande surface, il faut mieux demander directement au producteur.



    • vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 15 février 23:48

      @jean mouche ; Je note ton conseil sur le miel de chataigner, merci ... Il parait que le miel de thym du Maroc vaut 50€/kg quand tu as de la chance d’en trouver ... Si tu veux vendre du miel au marocains, je te conseille vivement d’utiliser un intermédiaire de confiance sur place ... Et s’ils veulent acheter ton miel à un prix ridicule, tu peux aussi leur retourner l’affaire en leur achetant toi-même du miel à un petit prix, que tu pourras importer en France, afin de le diluer dans du glucose comme les chinois le fond, afin de vendre ta marque de miel aux supermarchés (de banksters) qui sont en mode Quantité !!!
       

      L’idée serait d’avoir une marque commercial de miel à vendre aux supermarchés (Quantité) ... et d’avoir une ferme local qui fait de la Qualité un peu plus cher ... Exemple : l’entreprise de biscuiterie Saint Michel, qui vendent des buiscuits à tous les supermarchés et qui ont leur grosse boutique siège sociale au Mont Saint Michel. Dans leur boutique, ils vendent tous ce que tu ne trouves pas en supermarchés, des biscuits de folies, de la Qualité ... Je le sais car je connais une aromaticienne industrielle qui bossent pour cette grosse entreprise ...


    • 1 vote
      jean mouche jean mouche 16 février 02:13

      @DJL 93VIDEO

       A 50€ le kilo on est plus à 50€ près et on peux s’offrir une analyse pollinique

      http://www.famillemichaud.com/wp-content/uploads/2014/10/Tarifs_Analyses_Laboratoire_Famille_Michaud_Ap iculteurs-1.pdf

       Je le vend pas direct aux marocains du pays, mais à des "franco-marocains", ou "français d’origine marocaine" si tu préfères, qui vivent dans ma région, du reste je ne leur demande pas leurs papiers.

      Je pourrai pas diluer du miel avec du jus de betterave ou de canne, j’ai trop de considération pour les abeilles, pour moi même et pour mon art, je me casse trop le cul pendant des mois pour un résultat hasardeux.

      Ce serait comme si un amoureux des chevaux achetait le meilleur poulain, l’entrainait sans compter et avec patience, se payait les services du plus talentueux cavalier et la veille du prix d’amérique transformait son cheval en lasagnes et donnait le cuir à ronger à des chiens errants ! j’en frémis. Je pourrais le faire uniquement en cas de misère totale pour nourrir mes enfants.

      C’est impossible car je contrôle toute la chaine, et toute cette chaine à une cohérence d’esprit, une cohérence avec le cycle des saisons, avec le cycle de la vie et de la mort, c’est le pouvoir de l’abeille, comme un animal totem pour les indiens d’Amérique. C’est comme si un vieux musulman pieux qui aurait économisé toute sa vie, revenait de son Hadj en faisant un crochet par Amsterdam pour niquer toutes les putes du red light district une bouteille de whisky dans une main et un gros blunt dans l’autre, en disant des gros mots

      Perso je vais rarement au supermarché, j’habite en province, donc c’est marché, boutique de producteurs où je vend, et supérette pour les spaghettis et autres savonnettes,... J’essaye de boycotter un max, j’ai horreur de me faire fouiller mon sac à côté d’une caisse automatique ( qui me fait perdre des clients ) avec de la musique de merde en fond sonore.

      Putain c’est vrai, saint michel c’est meilleur sur place avec un bon goût de beurre, c’est comme les barilla c’est meilleur en Italie. En France barilla achète du bon blé dur ( bien pulvérisé de pesticides au passage) et ils nous renvoient les vieux fond de trémis et les lots trop cuits !

      C’est le problème de notre époque, chacun garde ce qu’il a de mieux et exporte sur le plan national et international sa merde au loin. On ne devrait pas avoir le droit d’exporter de la merde, comme ça on en produirait moins, et on polluerait moins.


    • vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 février 01:54

      @jean mouche : J’admire ton éthique, j’aimerais avoir ton niveau de conscience professionnelle si un jour je lâche mon gagne-pains en informatique dans les tours de la Défense, pour me plonger totalement dans le végétale et la terre ....

       

      Je note pour Barilla, intéressant ... Ma copine qui a comme client les biscuit "St Michel" me dit que leur magasin au Mont St Michel avait des biscuit d’une très haute qualité, en gros, c’est tout ce qui est fait artisanalement et non industrialisable ... C un Magasin à gouter si un jour tu as l’occasion d’aller au Mont Saint Michel ^_^

       

      Merci pour le PDF ... Tu connais le travail que Christophe Klopper en Alsace sur les abeilles, les ruches et le miel ? ... Christophe n’est pas un professionnel du miel, mais il est tellement passionné qu’il m’a donné le gout de monter un jour 1 ou 2 ruches sur mes terres ...


    • vote
      jean mouche jean mouche 17 février 17:49

      @DJL 93VIDEO

       La conscience professionnelle c’est parce que je suis à mon compte et que je vends à plusieurs clients différents, j’ai une marge de liberté qui a aussi des contreparties négatives, en terme de stress notamment .

      Franchement, essaye de trouver un job d’informatique en télétravail et installe toi à la campagne si tu peux, en louant un petite maison avec un peu de terres, via une association, des anarchistes,... Il y a plein de trucs...Le temps passe vite et après un certain age c’est dur de changer de vie et de se mettre à un métier physique ou même de se ré-enraciner dans la terre, ce qui est le but le plus noble selon moi.

      Mais bon, il faut aussi faire avec sa famille, sa compagne et ses choix passés, en tout cas bonne chance dans les tours de la défense et surtout beaucoup de courage.

      Ce que je peux dire, c’est que quand j’étais salarié en ville ( Rouen, Marseille) non seulement je trouvais très peu de sens à mon travail, mais je ne me sentais pas enraciné. Et pourtant je fabriquais des édifices dans le BTP, ce qui a quand même du sens. Mais il fallait bâcler, construire du non durable avec des matériaux vils et dangereux, faire de la merde et revenir réparer deux semaine après en s’excusant à la place du patron auprès du client, tout en se faisant voler des heures de travail.

      J’ai rien trouvé sur Christophe Klopper mais en général les alsaciens sont des pointures dans leurs domaine, surtout en apiculture.


    • vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 18 février 08:38

      @jean mouche : J’entends super bien ton idée de m’installer en campagne, avec un vrai bout de terre, ce qui me changera de mon balcon de 5m2, de mon terrain d’1ha que je loue à l’année à 80km de Paris et mon terrain familiale que je partage avec des dingues de mono-cultures d’oliviers et de dattes ^_^ lol

      Un jour, si Dieu le veut, quand j’aurais un bon matelas pour quitter mon gagne-pain, je quitterais cet aimant de ma cité des 3000 d’Aulnay sous bois pour m’installer en Province, proche de la cote d’Azur ... G habité quelques années à Montpellier et G beaucoup apprécié la région ...

       

      Ooops, G fait une erreur sur le nom de Christophe Klopper ... Toi qui me parle de ton ancien taf dans le BTP, Christophe Koppel est aujourd’hui architecte de métier ... Il a grandi avec sa mère et pauvre en Alsace, donc il a toujours connu le potager, et il est végétarien ... Le mec, vidéo à l’appui, va chercher ses ruches dans les arbres des villes, des ruches sauvages qui décroche, mets dans une boite et installe dans des ruches qu’il a construit lui même ... Bref, C un mec nature, un gros brico doublé de connaissance d’architecte, il propose même des vidéos pour construire des ruches ... ce mec est complet, car en plus d’être spirituel, il est très très terre à terre, il a fait des conférences sur le tir à l’arc sauvage dans les bois pour rapporter du gibier à la maison ... FORT le type, je te le conseille, C un bon !


    • vote
      jean mouche jean mouche 18 février 20:29

      @DJL 93VIDEO.

      Franchement il y a des régions où les terres sont moins chères que sur la côte d’azur, faut pas forcément viser l’achat de 10 HA vers montpellier.

      Tu peux trouver à louer une surface moindre avec un bout de fôret dans une région où la pression foncière est moins intenable, regarde un peu sur le bon coin les différents coins de France.

      De toute façon c’est risqué d’acheter une terre où on ne connait pas les voisins, c’est un coup à se rendre compte après deux ans que c’était vraiment plus sympa à 40 km et que l’on avait pas besoin d’autant de terres.

      Cherche plutôt un bon job en télé-travail et vise moins grand en gardant du matelas au cas où. Pense surtout qualité de la connexion internet.

      Je connais pas toute la France, mais à chaque fois que je vais quelque part et que j’esquive l’autoroute je découvre des trésors cachés, genre dans le limousin,ou dans le massif central. Les hivers sont plus rudes mais les mentalités plus humaines que sur la côte.

      Pour vivre heureux vivons cachés.


    • 3 votes
      QaviQeQuarQo QaviQeQuarQo 11 février 18:47

      Les loups avaient peur des hommes ,..... mais ca c était avant, quand des siecles de chasse au loup a coup de fusil avait faconné la peur de ce dernier envers l homme.


      Aujourdhui on peut aller en prison si on en tue un, comme recemment en norvege, donc celui ci se retrouve de nouveau en haut de la pyramide et fait ce qu il n aurait jamais fait avant : il se rapproche des villes.
      Cela s arretera quand une meute aura dépecé quelques gosses en balade.

      • 2 votes
        mmbbb 11 février 19:53

        @QaviQeQuarQo vous voulez parler des Pitbull des chiens degeneres qui attaquent les momes Oui il y a eu quelques accidents je vous ferais remarquer que si vous trouvez nez a nez avec une laie et ses marcassins, vous n’avez pas interet a faire le malin Les sangliers pullulent desormais


      • vote
        Debrief 11 février 22:16

        @mmbbb
        Mettons que vous ayez le choix. Face à face avec une meute de loup ou avec un laie et ses marcassins ?


      • 2 votes
        jean mouche jean mouche 11 février 22:35

        @Debrief

        Les loups, comme les chiens vont jauger la crainte de leur adversaire avant d’attaquer ou non. En théorie il ne faut pas montrer sa peur et frapper de toute ses forces le meneur. Si la meute sent que le meneur a peur elle s’enfuit.

        Le Sanglier va foncer sans se poser de question, dans ce cas Xenophon préconise de se coucher si l’on est pas parvenu à atteindre un arbre. Si l’on reste debout, le sanglier vous frappe avec ses défenses recourbées et risque d’atteindre une artère vitale voir de vous éventrer. tout cela se passe en quelques secondes

         Tapez donc chasse au sanglier sur youtube.

        Perso je préfère la meute à la harde.


      • vote
        Debrief 11 février 22:49

        @jean mouche
        Je vous laisse volontiers la meute. En visitant des parcs animaliers au Canada (ça existe ailleurs bien sûr), il était clairement indiqué aux visiteurs que tomber dans l’enclos c’était l’attaque immédiate assurée par la meute, et le mort rapide à suivre sans secours.

        Une meute en chasse n’aura pas peur d’un homme isolé. Le réputation du loup dans les temps anciens n’était pas seulement liée aux lapins dont ils pouvaient se nourrir. Rien n’a changé. Comme dit QaviQeQuarQo, quand quelques gosses en balade se feront déchiqueter, on en reparlera.


      • vote
        pegase pegase 11 février 23:37

        @Debrief


        Que des poncifs éculés, ça doit être un paysans sans vaches smiley

        Les loups dans des enclos ne sont plus des loups, et quand bien même ils sont extrêmement peureux, c’est très difficile de les observer tellement ils sont craintifs .. Ce qui pose par ailleurs de sérieux problèmes d’ordre comportementaux aux éleveurs qui souhaitent apporter un sang nouveau à une race de chien ...


      • 1 vote
        Debrief 11 février 23:55

        @pegase
        Qu’est-ce que tu veux que je te réponde mon Pégase. Moi, le paysan sans vache ! Et toi l’urbain avec vacheries :)


      • 3 votes
        mmbbb 12 février 12:06

        @Debrief je prefere le loup, la laie fonce sans avertir et a 45 km heure Quant au loup je fais beaucoup de montagne et desormais il est dans le Queyras , je vais souvent dans cette region et je bivouaque C’est un parc regional est la reglementation est moins stricte Une nuit a la belle etoile est fantastique surtout dans cette region ou le ciel est pur Du cote de St Veran il y a un telescope Certainement que le loup m a vu mais et en revanche je ne l ai jamais aperçu C’est une bête discrète qui observe avant tout .Dans le Mercantour l observation se fait la nuit au lunettes à l infrarouge J’ai plutot ete emmnerde avec les chiens patous . La reproduction rapide donne des batards et un restaurateur a Abries m a affirme qu il ont etet oblige d’abatte un de ces chiens ; il avait trop la niaque et mordait n imporque quoi et n importe qui .Je ne nie pas que le loup est un probleme , mais le veritable probleme est que cette agriculture de montagne en particulier ne permet plus aux eleveurs de vivre correctement de leur metier comme il y a encore quelques decennnies Par ailleurs il s agit d un probleme general puisque l agrciculture francaise est en crise permanente In fine le loup cristallise les problemes des bergers alors que le probleme est la rentabilite ( agriculture subventionnee mais que ces eleveurs ne s inquietent avec l europe et ses emissaires qui autoriseront l importation de viande sans controle et sans frais de douane ) .


      • 2 votes
        Alren Alren 12 février 19:02

        @QaviQeQuarQo

        Cela s’arrêtera quand une meute aura dépecé quelques gosses en balade.

        J’espère que ce sera avant des chiens et des chats de ces belles personnes qui seront dévorés, ce qui les fera immédiatement changer d’opinion sur le loup et que des enfants, que les loups ne craignent pas à la différence des humains adultes, ne devront pas mourir du fait de la bêtise humaine !


      • 5 votes
        Celse 11 février 19:33

        Superbe animal, mais sa réintroduction dans un pays urbanisé est un non sens, une lubie d’écolo-bobos qui veulent voir des animaux sauvages quand ils partent en weekend en province. Le reste de l’année ils s’en branlent et les bergers eux en bavent.


        • 4 votes
          mmbbb 11 février 20:01

          @Celse l Afrique verra ses grandes especes disparaitre c ’est le cas du guepard des girafes entre autre. Meme cause meme consequence demographie galopante ( en france ce pays a vu accroître se population de 20 millions depuis 1940 ) et la fragmenation des territoires urbanisme et agriculture Dans quelques annees vos petits enfants pourront voir cette biodiversité en 3 D haute definition et nous depenserons des millions pour sauvegarder certaines especes comme le font les Chinois avec leur panda Ceci n’est pas tres grave en revanche nous pourront jamais eradiquer les insectes les microbes les virus la se sera une autre histoire avec des consequences plus dramatiques La revanche de la vermine


        • 1 vote
          le celte le celte 11 février 21:12

          Si ma déduction est bonne, l’espèce à protéger serait donc les bergers ?
           


          • 2 votes
            cassia cassia 11 février 22:06

            Le loup à sa place et son utilité, le berger aussi.
            Le loup doit instinctivement comprendre que sa survie dépend de son éloignement des troupeaux de l’homme, et cet animal fort intelligent est tout à fait en capacité de le comprendre. Un loup est un loup.


            • vote
              Debrief 11 février 22:29

              Le loup c’est un chien sauvage. Accepterait-on des meutes de chiens qui s’attaqueraient sans restriction à la faune des forêts et des plaines et aux animaux d’élevage ? Certainement pas.

              Mais cette bestiole s’appelle "le loup" ! Et la mythologie fait son effet sur les esprits, le symbole et les histoires prennent le pas sur la réalité.

              Mais quand ce chien sauvage, dit loup, déchiquette ses proies vivantes dans une boucherie répugnante, passant de l’une à l’autre comme par jeu pour maximiser son tableau de chasse, le mythe en prend un sacré coup. Hélas il n’y a que les bergers pour voir le carnage, c’est bien trop choquant pour la télé et le bobo-écolo qui est derrière.

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès