• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les délires du cercle de l’Aréopage

Les délires du cercle de l’Aréopage

Mon premier article Avox. Je suis ému.

 

Bon, suite à une vidéo où l'on voit Éric Guéguen en discussion avec Maxence Hecquard au sein du cercle de l'Aréopage, et suite aux énormités proférées par ce même Maxence Hecquard, j'ai eu envie de proposer une vidéo faite au sein de ce cercle, d'un créationniste chrétien pur et dur afin de montrer à quel point ces gens sont complètement à la limite de la folie douce, tout en ayant à la bouche et ce de façon accentuée le mot "raison" qui serait tout à fait compatible avec la sacro-sainte foi..

 

Mais que l'on juge sur pièces. On a droit à la totale.

 

Affirmation de l'existence réelle du couple Adam et Ève dont on nous affirme qu'ils sont essentiels à la théologie du péché (déjà ça l'introduction du besoin quasi maladif du péché en dit long) mais sans évoquer que cela implique inceste entre frères et sœurs (quid ici du plan moral ?), sans compter la dégénérescence génétique à plus ou moins long terme (on sait aujourd'hui qu'en deça d'un certain quota une espèce est vouée à disparaitre).

 

Affirmation bien évidemment d'une terre jeune, pas plus de dix mille ans, avec une humanité en prise avec les dinosaures.. 

 

Comme caution "scientifique" on nous sort les visions d'Anne Catherine Emmerich ou Maria Valtorta (qui soit dit en passant se contredisent sur nombre de points), Emmerich affirmant "doctement" que les Égyptiens avec leur historicité extrêmement longue ont menti, puisque cela est incompatible avec la Bible.

 

On nous ressort l'innénarable Dominique Tassot avec son lièvre ruminant (pour ceux qui ne connaissent pas faire des recherches Google) qu'un Jean Staune avait littéralement ridiculisé ailleurs..

 

Autre référence, le non moins innénarable Laurent Glauzy, aux délires bien connus.

 

Refus de l'intelligent design. Pas assez créationniste pour ces gens là. :-))

 

Pas un mot bien évidemment sur les aspects totalement délirants de la Genèse. Entre autres, l'affirmation d'une terre créée avec sa végétation bien avant le Soleil. Cela on n'en parle surtout pas, et pour cause...

 

Affirmation de la vérité du déluge avec notamment la fameuse arche de Noé. Alors là on a droit à une avalanche de "faits" censés montrer la véracité de la dite arche. On affirme qu'elle aurait pu accueillir 70000 animaux..

 

J'imagine la petite vieille, dans la salle, s'extasier devant ce nombre apparemment énorme, sauf que :

la réalité est qu'il y a des milliards d'espèces, et que l'on voit mal comment une arche, aussi énorme fut-elle, aurait pu recueillir la totalité du règne animal, certaines espèces en plus étant affilié à un milieu bien particulier (par exemple kangourous en Australie, manchots en Antartique) et qu'il eut fallu que Noé aille soit les chercher sur place, soit leur envoyer un SMS pour qu'ils viennent eux-mêmes, venir sagement s'installer dans l'Arche.. On voit d'ici les manchots arriver en plein désert, avec femmes et enfants, venir s'installer suite aux ordres du dit Noé :-))

 

Et ça veut nous parler de "raison".

 

Quelquefois, quand même, il peut y avoir de l'allégorique. Ce serait le cas du fameux "Serpent" de la Genèse qui serait autre chose, le terme ayant été mal traduit, du copte.. Oui, du copte. Alors que la Genèse est bien en hébreu et que le terme "Nahash", נחש, utilisé, veut bien dire.. serpent.

 

Au delà de la crise de fou rire il faut quand même garder à l'esprit que ces gens ont des projets politiques, et que certains autres mouvements, que je ne nommerai pas, veulent s'appuyer sur cette frange catholique réactionnaire et folle, pour lutter contre le fameux Nouvel Ordre Mondial. Ce sera sans moi.

 

Vidéo ici : 

 

Tags : Religions



Réagissez à l'article

363 réactions à cet article


  • 5 votes
    Qiroreur Qiroreur 17 juillet 10:42

    Bzzzz bzzzz, entendez-vous le bourdon de la mouche au loin ? Elle arrive, patience, et se posera sur cette vidéo consternante, attirée par le doux parfum de la connerie. 


    On frise le blâme ici, mais ce moment d’égarement est pardonné tenant compte du fait que c’est un coup d’essai. 

    Ceci dit c’est marrant quelques minutes... il a l’air d’y croire le gars smiley

    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 18:54

      je suis là ! smiley

      Les évolutionnistes se trompent et nous allons le démontrer gaiement
. 
La doctrine de l’évolution est une vaste supercherie.  :-)

      .

      Les principales critiques des opposants à l’évolutionnisme me semblent recevables et toutes dirimantes (elles étaient d’ailleurs déjà formulées en son temps par Darwin lui-même et les évolutionnistes feraient bien de commencer par lire son livre ) :

      .

      • - Absence dans la nature de fossiles “intermédiaires” bizarres, imparfaits, avec des moignons, des bouts d’ailes, des écailles à la place de plumes, etc. que réclame obligatoirement cette théorie alors qu’on a plus de 150 ans de recherches archéologiques derrière nous.

      • .


      • - Présence très ancienne par contre de fossiles très sophistiqués comme les araignées, oiseaux, etc. qui détruit l’idée d’une évolution allant dans le sens d’une complexification croissante de la cellule vers le mammifère. 


      .

      Je devrais m’arrêter là, cela suffirait, mais il y a encore :

      • - Théorie darwinienne du HASARD, mot qui n’explique rien alors qu’une théorie scientifique digne de ce nom a pour mission de SIMPLIFIER et PRÉDIRE, ce que la théorie évolutionniste ne fait pas. Avec Newton, on peut prédire la trajectoire d’une pomme, que peut-on prédire avec Darwin ? En réalité le mot HASARD n’est qu’un mot-valise pour dire “je ne sais pas”. On pourrait le remplacer aussi bien par CARAMBAR ou DIEU. Cela expliquerait tout autant, c’est-à-dire rien du tout. Tout ceci n’est pas scientifique.

      .

      Devant de telles difficultés, les évolutionnistes devraient s’arrêter et chercher une autre théorie plus précise, plus scientifique et plus sérieuse, mais ils ne le font pas, et ceci nous alerte qu’ils ne sont plus des scientifiques mais de nouveaux clercs d’une religion absconse, comprise uniquement par eux comme sous l’ancienne Égypte. De ces religions bidons, l’histoire en est gorgée et l’évolutionnisme n’est juste que la dernière. Elle disparaitra comme les autres. smiley

      .


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 21:37

      Pour vous détendre (c’est l’été) lisez tranquillement la conversation ci-dessous avec une bonne mousse. Vous allez vous amusez. Comment je leur explose la tête smiley 


    • 3 votes
      Nigari Nigari 17 juillet 21:38

      @Tous - Le credo de l’incroyant : smiley

      Je crois au néant, producteur de tout, d’où sortirent le ciel et la terre, et en l’Homo sapiens, unique roi et seigneur, qui fut conçu par l’évolution de la guenon et du singe, est né de la sainte matière, a lutté sous les ténèbres du Moyen Age, est passé entre les feux de l’inquisition, est tombé dans la misère, a inventé la science, est parvenu à l’ère de la démocratie et de l’intelligence et, depuis lors, s’est mis à instaurer dans le monde le Paradis terrestre.
       Je crois au libre penseur, à la Civilisation de la machine, à la fraternité humaine, à l’inexistence du péché, au progrès inévitable et à la vie confortable.
       Amen

      (Père Leonardo Castellani)


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 21:40

      L’important est que les évolutionnistes soient remis à leur place sur ce site. Avec bobonne, ils peuvent faire les malins mais ici ils repartent avec leur queue (de singe) entre les jambes. smiley


    • 3 votes
      Qiroreur Qiroreur 17 juillet 21:49

      @La mouche du coche
      "je suis là ! "

      Ahhh, on a droit au copier/coller habituel...

      "les évolutionnistes devraient s’arrêter et chercher une autre théorie plus précise, plus scientifique et plus sérieuse, mais ils ne le font pas"

      Oui, c’est une théorie figée qui n’a pas bougé d’un iota depuis Darwin smiley Bien sûr on peut compter sur les créationnistes pour révolutionner la science. Il est vrai qu’ils sont à l’origine de la plupart des découvertes de ces 300 dernières années, merci à eux ! smiley


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 21:52

      @Qiroreur
      TOUS les scientifiques sérieux sont des CROYANTS. Vous êtes un ignorant. 


    • 5 votes
      Qiroreur Qiroreur 17 juillet 22:13

      @La mouche du coche
      C’est fou le nombrede conneries que tu débites à la ligne smiley Franchement c’est un régal, merci Gollum ! 

      Marrant mais plusieurs de mes meilleurs amis sont des HDR (tu dois être en train de gogoliser pour savoir ce que c’est, mais peu importe), dont l’un en génétique, un autre en épidémiologie sociale et aucun d’entres eux ne sont des croyants. Ils doutent en permanence au contraire (l’exact inverse de toi). Ils ont des intuitions comme tout le monde, s’en servent, testent des hypothèses, publient leur résultats consultables par leurs pairs dans le monde entier, qui peuvent eux-mêmes les discuter. 

      Un créationniste publie des vidéos bidons sur le net, sur des chaînes de télé-évangélistes qui sont probablement les pires escrocs de la planète, et fait des conférences devant un parterre de lobotomisés qui SONT des croyants (et je le dis sans pb, d’autant plus que je suis croyant moi-même, sauf que les Ecritures ne se lisent pas comme des articles scientifiques... c’est ça que tu as du mal à comprendre). Il y a toujours eu des abrutis finis à la pisse pour les relayer. C’est comme ça...


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 22:36

      @Qiroreur
      OÙ SONT LES FORMES INTERMEDIAIRES ? 


    • 3 votes
      Qiroreur Qiroreur 17 juillet 22:47

      @La mouche du coche
      La Terre a-t-elle 6 000 (ou 10 000) ans ou non ? Si oui, preuves, merci. Si pas de preuve, merci de passer ton chemin. 


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 18 juillet 11:34

      @Qiroreur
      OÙ SONT LES FORMES INTERMEDIAIRES ? 


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 juillet 06:30

      @La mouche du coche
      "OÙ SONT LES FORMES INTERMEDIAIRES ?"

       

      Depuis le temps, est-ce que personne ne vous a jamais fait la réponse vulgaire que chacun peut imaginer ?  smiley



      • 6 votes
        Djam Djam 17 juillet 11:44

        Si le créationnisme laisse très perplexe voire ahuri, que dire du darwinisme ? Tous ceux qui se réclament de Darwin pour faire sérieux, scientifique et crédible ne réalisent pas la théorie dite darwiniste est une invention de la société dite moderne. Détournée de son sens original, la théorie fut une arme redoutablement efficace pour appliquer une idéologie sociale violente basée sur la "la lutte pour la survie" sous entendant que les plus forts faisaient forcément pièce aux plus faibles. Or... rien n’est plus faux pour qui connait vraiment les lois de la nature.

        En effet, si la violence est réelle dans la nature, il y a essentiellement une coopération notoire entre les espèces et lorsque l’animal tue, c’est pour se nourrir et il le fait en prélevant un certain nombre de proies qui n’affecte pas l’équilibre général. Seul l’humain tue pour rien, par perversion, par sadisme, par idéologie délirante.

        Appliquée aux développements des espèces et à l’avènement de l’homo sapiens, la théorie darwinienne ne tient pas la route un instant. Ses défenseurs le savent très bien mais s’y accrochent obsessionnellement en invoquant depuis des lustres le fameux "maillon manquant". Pensez donc... tant de "savants" ayant gagné leurs galons grâce à cette théorie distordue dans tous les sens pour pouvoir coller n’ont pas l’intention de renoncé à leur gagne pain.

        Si les créationnistes sont de curieux esprits qui s’accrochent à des théories plus que fumeuses, les darwiniens s’accrochent aussi à une autre religion (le darwinisme) tout aussi fumeuse. L’évolution ne s’est jamais produite selon un lent et progressif mouvement d’adaptation. Tout sur la terre démontre qu’il y a eut des monstrueux bouleversements, des ruptures violentes, des dévastations planétaires. Les phases intermédiaires et de transitions censées avoir été les étapes transformatrices de certains animaux qui auraient abouties à l’homo sapiens demeurent indémontrable, sauf... à tordre la réalité des faits et du temps. C’est ce que font depuis des années les défenseurs du darwinisme arrangé.

        Aucun scientifique ne sait avec certitude comment est advenu l’homme moderne. ceux qui affirment connaître le processus sont des menteurs conscients ou non. La théorie du dessin intelligent (intelligent design), bien que très discutable aussi, demeure cependant l’option la moins délirante malgré l’étrangeté gênante de sa théorie... mais les plus gênés sont en réalité tous ceux qui vivent des mensonges scientifiques fossilisés depuis des décennies.



        • 3 votes
          Qiroreur Qiroreur 17 juillet 12:15

          @Djam
          "Si les créationnistes sont de curieux esprits qui s’accrochent à des théories plus que fumeuses, les darwiniens s’accrochent aussi à une autre religion (le darwinisme) tout aussi fumeuse."

          On ne peut pas mettre sur le même plan des gens qui nient des faits évidents (âge de la Terre par exemple... parler d’une Terre qui a 10 000 ans en 2017, c’est quand même d’une stupidité sans nom) et d’autres qui "défendent" une théorie qui a fait ses preuves. Les créationnistes nient une somme phénoménale de faits relevant d’innombrables disciplines scientifiques, partant de là ils sont à 100% dans la croyance. Le seul intérêt de s’intéresser à eux est de voir comment ils construisent leur logique. Ici par exemple, le monsieur nous dit que la réponse de la science est que l’on ne peut pas tester le créationnisme en labo, ce à quoi il répond qu’on ne peut pas tester le big bang non plus, sous entendu, du point de vue scientifique ce seraient deux théories à mettre sur le même plan quant à leur irréfutabilité. On voit là tout le caractère profondément malhonnête de ce genre de comparaisons. D’une le big bang est contesté (à la marge, mais contesté qd même) de certains scientifiques, astronomes notamment. De deux cette théorie (qui date des années 20) s’appuie sur la cosmologie observationnelle dont les moyens modernes lui ont donné une validité au fil du temps (il n’y a pas par ailleurs d’autre théorie sérieuse pour la concurrencer). Enfin c’est une théorie que tout le monde admet comme étant, comme toute théorie, perfectible (voire même fausse), en aucun cas une vérité absolue, définitive, juste le meilleur modèle explicatif actuel. Enfin contrairement au créationnisme, c’est une théorie basée sur des travaux publiés. 


        • 4 votes
          Gollum Gollum 17 juillet 12:35

          @Djam

          Effectivement le darwinisme a survalorisé ce qu’on appelle le struggle for life, mais en quoi cela est-il étonnant ? La société occidentale a toujours été une des plus violentes qui soit et c’est en toute logique, et non pas par calcul ou perversité, que le darwinisme influencé par le paradigme dominant, a appliqué des lunettes déformantes..

          Il ne faut pas croire non plus que les vues chrétiennes là dessus auraient pu être plus douces.. Pourquoi ? Parce que pour le christianisme (je parle là du christianisme officiel, sociologique) la douceur vient du surnaturel, car l’homme pécheur, entravé par la lourde faute du péché originel, est spontanément attiré par le crime. Et c’est toute la création qui fut contaminée.. les animaux avec. On sent cela chez le conférencier d’ailleurs qui affirme qu’il ne pouvait y avoir de serpent au jardin d’éden parce que le serpent est un animal "mauvais" donc fruit du péché, péché qui n’avait pas encore eu lieu.

          Mon idée est que cette mauvaise image de la nature des matérialistes darwinistes venait en fait… du christianisme lui-même qui a toujours dévalué la nature.

          Or c’est un fait que l’on s’est aperçu bien après coup, c’est en fait tout récent, que la prédation est en fait très minoritaire dans la nature, que ce n’est pas du tout une loi générale, et que la coopération existe..

          Quant à votre jugement que le darwinisme est tout aussi fumeux que le créationnisme je ne suis pas d’accord. D’une part le darwinisme est susceptible… d’évoluer.

          C’est-à-dire d’intégrer les dernières observations scientifiques. Plus aucun scientifique d’aujourd’hui ne serait d’accord avec l’ancienne vision du struggle for life.

          Que l’ancienne vision soit encore utilisée par les capitalistes modernes pour justifier leurs prédations, c’est sans doute vrai, la concurrence exacerbée actuelle, étant un reliquat de cette ancienne façon de voir les choses.

          Mais les créationnistes, eux, ne changent pas. Car le créationnisme est fondé sur une sacralisation abusive du sens littéral des textes.

          Je rappelle que ce sens littéral des textes était contesté dès l’aube du christianisme par Origène notamment, qui avait l’intelligence de déclarer les textes absurdes si pris de façon littérale. 

           Malheureusement ce fut cette lecture littérale qui fut privilégiée par le christianisme officiel dogmatique des Papes de Rome. Jusqu’à très récemment..

          C’est pour cela que l’on trouve encore, à notre époque, des délirants du style de notre conférencier.

          Pourquoi cette lecture littérale fut privilégiée ? La réponse est simple. Elle permettait un abrutissement des masses et donc une utilisation du fait religieux à des fins de puissance.. L’insistance sur la charité et la douceur permettait de faire passer la pilule, tout comme la crainte de l’enfer éternel et la promesse du paradis.. Un cas très bien réussi d’ingénierie sociale qui a duré 2000 ans.

          Cela n’augure en rien quant à la réalité d’un christianisme authentique. Mais il est clair que celui-ci a rapidement été bâillonné, remplacé par une contrefaçon hideuse, qui a su cacher sa laideur en mettant en avant l’amour universel.

          Quant au problème des mutations brusques par rapport aux évolutions lentes, je suis d’accord sur ce point, d’autant que cela rejoint la Tradition, les mutations étant de l’ordre du Feu, les évolutions de l’ordre des Eaux.

          Je ne suis pas darwinien, ni matérialiste comme le savent ceux qui me suivent depuis quelque temps déjà… smiley


        • 2 votes
          Ozi Ozi 17 juillet 17:45

          @Djam :"la théorie fut une arme redoutablement efficace pour appliquer une idéologie sociale violente basée sur la "la lutte pour la survie" sous entendant que les plus forts faisaient forcément pièce aux plus faibles"

          Ca se sont les dérives du spécisme combattues par Darwin en son temps, depuis le darwinisme a considérablement évolué, c’est une théorie imparfaite et en constante mutation mais on ne peut raisonnablement pas la mettre sur le même plan que le créationnisme biblique version la Terre a 6000 ans...


        • 1 vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 18:56

          @Ozi

          L’évolutionnisme n’est pas imparfaite, elle est FAUSSE.


        • vote
          ffi 17 juillet 19:20

          Il y a tout de même les travaux de Guy Berthault, basés sur des expériences reproductives, sur le sujet de la sédimentation.

          Ces travaux montrent que la sédimentation, en vérité, comme vérifiée en laboratoire, ne se passe pas du tout comme il fut supputé à priori. En particulier, l’empilement des strates n’indique pas le temps, mais correspond à un ordonnancement mécanique de grains de taille hétérogène, selon divers facteurs, telle la vitesse du courant du fluide transportant les sédiments.

          Ce qui fut supputé à priori, c’est que les strates se déposaient couche par couche, dans le temps, un peu comme les cernes de croissance des arbres, donnant ainsi une mesure du temps. Mais cela n’a rien à voir. La mesure des temps géologiques est fausse. 

          Il fut découvert certains restes de dinosaures, comportant des tissus organiques (ex : collagène), donc possibles à dater au carbone 14. Résultat ? 30 000 ans... Quant aux datations radiométriques ? Les roches d’une éruption volcanique qui a eu lieu en 1650 à Hawaï ont été datées : 30 millions d’années ! C’est juste 100 000 fois plus ancienne que leur age effectif... Mais c’est logique : une roche qui se solidifie ne fait que changer d’état thermodynamique. Or la radioactivité n’a que faire d’un changement d’état thermodynamique.

          Bref : Les datations « scientifiques » sont beûguées.


        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 19:24

          @ffi
          Mais oui ! Les "scientifiques" d’aujourd’hui ne sont que des bouffons ! Ils sont dans la superstition et rien d’autre. smiley


        • 2 votes
          guepe guepe 17 juillet 21:30

          @ffi

          Allez une petite dernière.

          On ne date pas des fossiles au carbone 14, qu’importe que ce soit du collagène ou du carbonate de calcium. Et cette fois à cause de lois physiques que je vous laisse rechercher. ( pour la mouche : demi-vie)

          Tout ce qu’on trouve sur le web, ce sont des sites créationnistes relayant leur énième baliverne.

          Quand à la datation radiométrique, vous n’avez rien compris. Réessayez encore.


        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 21:34

          @guepe
          OÙ SONT LES FORMES INTERMEDIAIRES, Monsieur le "scientifique" sérieux ? smiley


        • vote
          ffi 17 juillet 22:00

          @guepe
          Citation (https://fr.wikipedia.org/wiki/Datation_par_le_carbone_14) :

          La datation par le carbone 14, dite également datation par le radiocarbone ou datation par comptage du carbone 14 résiduel, est une méthode de datation radiométrique fondée sur la mesure de l’activité radiologique du carbone 14 (14C) contenu dans de la matière organique dont on souhaite connaître l’âge absolu, à savoir le temps écoulé depuis sa mort.

          Citation (https://fr.wikipedia.org/wiki/Collag%C3%A8ne) :

          Le collagène est une famille de protéines, le plus souvent présente sous forme fibrillaire. Elle est présente dans la matrice extracellulaire des organismes animaux. Ces protéines ont pour fonction de conférer aux tissus une résistance mécanique à l’étirement.

          Bref :

          La datation au carbone 14 sert à dater la matière organique.

          Les protéines sont de la matière organique.

          Or le collagène est une protéine.

          Donc le collagène se date au carbone 14.

          Autrement dit : certains fossiles ont des résidus de matière organique. Et quand on date cette matière via le carbone 14, on obtient pas du tout les mêmes résultats que si l’on date la roche du fossile... Embêtant, hein ?


        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 22:07

          Guepe est une baliverne à lui tout seul ! smiley L’évolutionnisme raciste est mort. Nous allons gagner ! smiley


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 juillet 22:16

          @La mouche du coche
          "Nous allons gagner !"

          Ah, c’est un concours ? 


        • 2 votes
          guepe guepe 17 juillet 22:37

          @ffi

          Heureusement que j’ai mis en parenthèse demi vie. smiley Pourquoi vous croyez qu’on peut au mieux dater qu’à max 70 000 ans ( je suis gentil en plus)  ?

          On attends le lien vers votre étude sur la datation au C14 du collagène, car ,à part des blogs créationnistes sur le web.

          DEMI - VIE


        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 22:38

          @Qaspard Delanuit
          C’est une sorte de psychomacie, un combat entre le mensonge, l’ignorance et la vérité.


        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 22:39

          guepe est encore là ! smiley La bêtise n’a jamais honte d’elle même, c’est à ça qu’on la reconnait. smiley


        • 1 vote
          yoananda yoananda 17 juillet 22:46

          @La mouche du coche
          "Nous allons gagner ! "

          Oui, difficile de perdre une compétition ou l’on est tout seul à concourir.

          Quelqu’un sait dans l’assemblée si ça se soigne ?



        • 1 vote
          Qiroreur Qiroreur 17 juillet 22:50

          Mais on aura droit probablement à un "silipidi" de toute beauté smiley


        • 2 votes
          guepe guepe 17 juillet 23:00

          @La mouche du coche

           smiley

          Vous etes en forme , mouche aujourd’hui. Bon et sinon, je vois que soigneusement éviter ma vidéo Anti Mouche Evolution . C’est bien, vous avez appris de vos erreurs, vous évitez un sujet que vous ne pouvez maitrisez pas contrairement aux autres fois où vous vous y aventuriez.

          Mince alors, la mouche..... aurait t elle évolué ??? smiley

          Nous progressons :->


        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 23:10

          @guepe
          Vos rétrovirus à deux balles, c’est vraiment du son pour les ânes. Gardez le pour vous. Il nous en fait bouger une sans bouger l’autre. Il faut vraiment être à votre niveau de lobotomisation télévisuelle pour croire à votre powerpoint tout pourri. 


        • 2 votes
          Joe Chip Joe Chip 18 juillet 13:48

          @Gollum

          Effectivement le darwinisme a survalorisé ce qu’on appelle le struggle for life, mais en quoi cela est-il étonnant ? La société occidentale a toujours été une des plus violentes qui soit et c’est en toute logique, et non pas par calcul ou perversité, que le darwinisme influencé par le paradigme dominant, a appliqué des lunettes déformantes..

          Il ne faut pas croire non plus que les vues chrétiennes là dessus auraient pu être plus douces.. Pourquoi ? Parce que pour le christianisme (je parle là du christianisme officiel, sociologique) la douceur vient du surnaturel, car l’homme pécheur, entravé par la lourde faute du péché originel, est spontanément attiré par le crime.

          Excellent commentaire. Au XIXème siècle, les premières validations de la théorie darwinienne ont été aussitôt interprétées dans le champ de la sociologie comme une confirmation des valeurs et des angoisses de la bourgeoisie face à la marée montante du prolétariat. Ce faisant, la sociologie bourgeoise a récupéré à son compte la théorie de Darwin et l’a largement influencé en retour, donnant naissance au darwinisme social. Ne restait plus que le "struggle for life" ou loi des vainqueurs, valable tant dans la nature que de la société, l’homme étant un animal comme un autre.

          Pertinent aussi sur la comparaison entre ce darwinisme social et la vision traditionnelle de l’homme déchu dans le christianisme. La société urbaine, comme la création, est condamnée du fait du péché originel qui entraîne une dégénérescence morale et physique manifestée par la criminalité au sein du prolétariat et la dégradation des quartiers pauvres. La réprobation divine s’est déplacée du champ de la métaphysique vers la génétique. Les stigmates de la pauvreté sont des marqueurs objectifs des tares biologiques permettant de distinguer les "élus" de la nouvelle société capitaliste et les "réprouvés". En éliminant les stigmates, on éliminera les pauvres et la pauvreté, recréant un paradis sur terre. On voit à quel point la science a pu contribuer à la sécularisation de certaines idées chrétiennes (essentiellement protestantes) et comment la religion a pu en retour contribuer à l’acceptation et à la démocratisation de ces idées dans la société capitaliste naissante. 

          Et sur le christianisme soi-disant social, il est effectivement important de rappeler que les pauvres et les indigents étaient traités avec une grande dureté avant le XVIIIème siècle, et en règle générale tenus à l’écart de la communauté. Dans le meilleur des cas, les pauvres servaient de faire-valoir à la charité des riches, permettant à ces derniers de montrer leur pouvoir, leur importance et leur richesse.


        • vote
          Zatara Zatara 18 juillet 13:58

          @Joe Chip
          Et sur le christianisme soi-disant social, il est effectivement important de rappeler que les pauvres et les indigents étaient traités avec une grande dureté avant le XVIIIème siècle, et en règle générale tenus à l’écart de la communauté. Dans le meilleur des cas, les pauvres servaient de faire-valoir à la charité des riches, permettant à ces derniers de montrer leur pouvoir, leur importance et leur richesse.

          Ça n’a pas tellement changé... entre les fondations d’un côté (optimisation fiscale) avec les "actes de générosité".....


        • 1 vote
          Gollum Gollum 18 juillet 14:43

          @Joe Chip

          Sur la façon de voir chrétienne de l’homme on peut se reporter à l’intéressant Le péché et la peur  de Jean Delumeau qui montre à quel point les chrétiens avaient une vue absolument et terriblement négative de l’homme déchu. 

          C’est assez effrayant et nos bigots feraient bien de lire ce livre au lieu de se taper la mère Sigault..

          J’imagine les névroses terribles que de telles façons de voir ont dû engendrer dans bien des familles.. mais c’est toute la société qui, avec de telles façons de voir, devient malade.

          Je rajoute qu’on ne peut pas soupçonner Delumeau d’être tendancieux. D’une part il est lui-même chrétien et d’autre part, tout cela est très bien sourcé.

          C’est pour cela que je pense que le dogme du péché originel fut une terrible catastrophe. 

           Et j’en profite pour rappeler qu’on peut avoir une doctrine de la Chute sans que cela entraîne une dévalorisation culpabilisante de l’homme. C’est le cas du bouddhisme qui a une doctrine de la Chute (éloignement du Nirvana suite à une torpeur) qui en reste au niveau métaphysique, sans descendre au niveau moral, et qui de ce fait n’a pas d’impact quant à l’image de l’homme.


        • vote
          yoananda yoananda 18 juillet 15:08

          @Gollum
          "C’est pour cela que je pense que le dogme du péché originel fut une terrible catastrophe. "

          1000% d’accord.

          De mon point de vue c’est la dessus qu’est fondé la religion shoatique, cette culpabilité horriginelle que la religion judéo-chrétienne n’a eu de cesse d’inculquer et de cultiver (à son profit).


        • vote
          ffi 18 juillet 20:31

          @guepe
          Je vous cite : « On ne date pas des fossiles au carbone 14, qu’importe que ce soit du collagène ou du carbonate de calcium ».

          Ben si, justement, on peut dater du collagène au carbone 14, puisque c’est de la matière organique... Vous vous plantâtes mon cher.

          Quant à la demi-vie. Bon, j’ai fait des études d’ingénieur, donc je connais bien le principe. Mais la datation d’une pierre, c’est encore un autre problème. Il faudrait pouvoir estimer le pourcentage de l’élément père à la formation de celle-ci. Or personne n’y était. De plus, il y a la diffusion des éléments chimiques, en l’interaction avec l’eau. Toutes ces inconnues sont résolues par un certain nombre d’hypothèses, qui sont rarement mises en lumière, et qui n’ont été que faiblement vérifiées. De fait, les datations des roches issues des éruptions volcanique sont constamment surévaluées semblent-ils.


        • 4 votes
          medialter medialter 17 juillet 12:41

          On se demande bien ce que Guéguen, qui a débattu contre le promoteur d’une théocratie, est allé foutre dans ce biotope de barjes. Peut-être avait-il besoin de s’assurer la prééminence du sérieux, c’est toujours plus facile avec un contradicteur discrédité par avance

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gollum

Gollum
Voir ses articles







Palmarès