• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Olivier Maurel : La Violence de l’Education et les Châtiments (...)

Olivier Maurel : La Violence de l’Education et les Châtiments Corporels

Olivier Maurel, qui a déjà écrit plusieurs ouvrages sur les violences inutiles faites aux enfants, "La Fessée, Questions sur la Violence Educative" et "Oui, la nature humaine est bonne", publie un nouveau livre ayant cette fois pour sujet l'ignorance de la violence précoce subie dans l'enfance par les chercheurs sur la violence. On le retrouve dans cette interview ou il parle de la violence éducative et de ses conséquences inconnues pour une majorité de personnes.

 

 

Origine :

Télécharger :

 

Présentation du livre par Olivier Maurel :

"Mon livre, "La Violence éducative : un trou noir dans les sciences humaines", est maintenant édité aux éditions l’Instant présent. On peut se le procurer en le commandant en librairie, sur le site des librairies en ligne ou encore sur le site de la maison d’édition :

 

 Je vous en avais déjà annoncé la souscription, mais je me permets de vous écrire de nouveau maintenant qu’il est édité,

 Ce que j’ai voulu dans ce livre, c’est montrer, preuves en mains, un fait méconnu mais non moins réel : la violence éducative a des conséquences négatives jusque dans le domaine des sciences humaines.


 

 Je montre en effet que la violence éducative subie et/ou considérée comme normale par les chercheurs en sciences humaines perturbe sérieusement leur capacité de connaissance et leur esprit scientifique. Ils croient en effet, comme tout le monde, avoir depuis longtemps dépassé leur enfance et les souffrances qu’ils ont pu y endurer. Ils en sont pourtant profondément marqués sans le savoir. Et, bien qu’ils veuillent étudier tous les aspects de la violence humaine, ils "oublient" comme par hasard, presque tous, de mentionner la violence éducative sur les enfants, qui est pourtant, quantitativement, la plus fréquente et la plus susceptible d’engendrer la violence des adultes. Ils croient faire des études tout à fait scientifiques et objectives sur la violence, mais tout un pan leur en est caché comme s’ils portaient des oeillères. Comme ensuite, les lecteurs, les étudiants, les médias font confiance à ces chercheurs lorsqu’il s’agit de traiter de la violence, c’est toute l’opinion publique qui est ainsi induite en erreur. Dans ces conditions, quel espoir pouvons-nous avoir de guérir de la violence si nous n’en voyons pas l’origine ?

 Il est essentiel de montrer que la violence infligée aux enfants produit des adultes coupés de leur enfance et qui, pour cette raison, sont aveugles à toute une part de la réalité.

 La méthode que j’ai utilisée est la suivante. J’ai étudié de près tous les livres publiés en langue française entre 1998 et 20O9 dont le titre annonçait qu’ils portaient sur la violence humaine. 21 livres ont été dans ce cas, mais comme trois d’entre eux étaient collectifs, ils regroupaient 99 auteurs. Sur ces 99 auteurs, 6 seulement, et pas les plus connus, ont tenu compte de la violence éducative dans leur analyse de la violence humaine. Les 93 autres n’en ont pas dit un mot alors qu’ils annonçaient que leurs ouvrages portaient sur la violence en général . A plus forte raison, l’idée ne les a, bien sûr, pas effleurés que la violence sur les enfants pouvait être à l’origine de la violence des adolescents et des adultes ou de leur soumission à la violence. Et pire, beaucoup d’entre eux ont attribué aux "pulsions" ou aux "instincts animaux" des enfants la responsabilité de notre violence.

 Ces auteurs sont des psychanalystes, des psychologues, des sociologues, des historiens, des philosophes. Parmi eux des auteurs particulièrement médiatiques comme : la psychanalyste Elisabeth Roudinesco, l’historien Robert Muchembled, le philosophe René Girard et Boris Cyrulnik. Il est étonnant de voir ce qu’ils ont pu dire et ce qu’ils ont négligé de dire.

 En montrant ainsi que la violence éducative mutile notre connaissance de la réalité, j’espère faire prendre conscience de la gravité insoupçonnée des violences et des humiliations sur les enfants. Mais encore faut-il que mon livre parvienne à toucher l’opinion publique.

 Ce livre étant édité par une courageuse petite maison d’édition, il ne bénéficiera que de très peu de publicité. Merci d’avance donc, si vous pouvez m’aider à le faire connaître autour de vous.
"

 

Liens A Propos du Livre :

 

Interviews d’Olivier Maurel :

 

Autres Livres d’Olivier Maurel :

 

Articles d’Olivier Maurel :

 

Violences et Maltraitances Educatives :

 

Alice Miller : Les Maltraitances des Enfants  :

 

Tags : Education Enfance




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • 16 votes
    maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 17:49

    Moi je crois surtout qu’ on vit dans des sociétés de baltringues , de lopettes efféminés, de pusillanimes employés de bureau . Mettre une fessée à un enfant va le couper de son enfance quand il sera adulte ? Ça le traumatise ? Eh ben merde , les spartiates devaient tous être devenus dingue après l’ agoge !!!

    Tout ça , c’ est des conneries modernes lié à la mollesse de la société de consommation , ou les valeurs comme la rudesse ont laissé le pas au confort ET surtout au culte de l’ enfant qui est au centre des sociétés modernes avec le "jeune" .
    Mais faut arrêter une minute , allez dans les pays du tiers monde vous allez voir comment on punit les enfants.
    Personnellement , avec ma fratrie , j’ ai été élevé à la dure et j’ ai passé une très belle enfance , je n’ ai jamais eu de problèmes scolaire , je n’ ai jamais consommé de drogue ( pas même une cigarette ) et j’ adore le parent qui me reste.
    Quoiqu’ en disent ces psy de pacotille , si je dois mettre une branlée à mes mômes je le ferais ... et ça leur fera du bien !!!

    • 4 votes
      Unghmar Unghmar 13 novembre 2012 17:55

      Hep hep hep, citoyen Machiavel1983, c’est la journée de la gentillesse ! Vous ferez 3 bisous à votre animal de compagnie pour faire pénitence. Et qu’on ne vous flash plus aujourd’hui, circulez.


    • vote
      maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 18:21

      Sur ce , je vais immédiatement voir 10 épisodes des bisounours.  smiley


    • 7 votes
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 18:23

      sauf qu’on ne vit plus au temps de l’antiquité, et qu’on est pas dans un pays du tiers monde. Oui la maltraitance existe et est même généralisée, et est loin de se résumer à la fessée. Les enfants sont soumis à de véritables supplices qui ne passent pas forcément par une violence physique, mais surtout morale qui les dissuade de développer leur spontanéité.
      .
      "mettre une branlée à mes mômes" : quelle stupidité. La violence est le dernier refuge de l’impuissance, autrement dit ce que tu leur apprend à tes mômes, c’est la plus lâche attitude face à un problème à résoudre. Tes "momes" sont des enfants, pas des chiens, tu n’es pas leur maître mais leur parent... et si tu les éduquait réellement, tu n’aurais besoin que de la violence en dernier recours. Dans tous les cas, ca sera un aveu d’impuissance, tu ne peux revendiquer la violence, si ce n’est par perversité. Ceci dit, c’est pas étonnant que tu reproduises l’éducation que tu as eue, avec le discours qui va avec.


    • 8 votes
      Famine(la grande) Famine 13 novembre 2012 18:46

      @Agenu. Tes "momes" sont des enfants, pas des chiens. Il n’y a pas de cas où la violence soit nécessaire pour dresser un chien à obéir à son maître. @Machiavel. T’es sur un terrain très glissant,là . Faire de ton cas personnel une généralité n’est pas à mon avis une très bonne idée, d’autres expériences prouvent le contraire que ce que prouve la tienne. 


    • 6 votes
      maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 19:20

      @famine

      Faire de ton cas personnel une généralité n’est pas à mon avis une très bonne idée, d’autres expériences prouvent le contraire que ce que prouve la tienne. 
      R / Non non non , ce n’ est pas moi qui généralise , c’ est eux !!! Pour ces mecs , à cause des neurones je ne sais pas quoi , quand on t’ a mit une fessé petit , ça fera de toi un adulte malheureux je ne sais pas quoi . Je dit que c’ est faux , moi et ma fraterie on est très heureux et pleins de gens qui ont été corrigé à l’ ancienne étant petit se portent très bien. C’ est que leur généralité à eux est une bêtise , non ?
      @agenu
      - sauf qu’on ne vit plus au temps de l’antiquité, et qu’on est pas dans un pays du tiers monde.
      R / Ça je le sais ! On vit dans des sociétés de consommation ou le plaisir, la mollesse et le confort sont rois.
      Les enfants sont soumis à de véritables supplices qui ne passent pas forcément par une violence physique, mais surtout morale qui les dissuade de développer leur spontanéité. 
      R / Ohlàlà , t’ exagère pas un peu là ?Bien sur que la maltraitance existe , mais il faudrait la définir .
      Quant à la spontanéité , moi si mon gosse veut spontanément piquer le repas d’ un autre gosse , moi je lui met une branlée et il comprendra que la spontanéité , les pulsions doivent être contrôlées car il n’ est pas un animal sujet à ses désirs il doit pouvoir les contrôler.
      "mettre une branlée à mes mômes" : quelle stupidité. La violence est le dernier refuge de l’impuissance, autrement dit ce que tu leur apprend à tes mômes, c’est la plus lâche attitude face à un problème à résoudre. 
      R / Blablabla ...
      Mais je vais te dire , je ne frapperai pas mes gosses pour rien , il se peut même que je ne les frappe jamais. J’ ai pas mal de neveux et nièces et j’ ai jamais rien fait ( jamais eu besoin ils m’ écoutent dès que je lance des regards qui leur font penser " avec lui faut faire gaffe "). Mais je conçoit le fait de les corriger corporellement si ça peut les remettre sur le droit chemin.
      Ceci dit, c’est pas étonnant que tu reproduises l’éducation que tu as eue, avec le discours qui va avec.

      R / Ben je vais te dire ça nous as pas trop mal servi à moi et à ma fratrie en fin de compte. Et d’ ailleurs aujourd’hui quand on en reparle , on en rigole pas mal ... c’ est de bons souvenir !


    • 2 votes
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 19:25

      tout à fait famine, je voulais pas dire que la violence est nécessaire pour éduquer les animaux. Non je voulais simplement comparer le rapport de machiavel avec ses futurs momes (faut dejà trouver la femme qui accepte son discours, ce qui heureusement est de plus en plus rare !) avec le rapport maître/chien. Je comprend que dans les classes populaires, la violence sociale subie ressorte sur les enfants, mais chez quelqu’un qui a le temps et les moyens de philosopher comme machiavel toute la journée sur Agoravox, je lui suggère de creuser la question de l’éducation alternative et des moyens un peu plus évolués que "la branlée", qui déjà est scandaleuse sur un chien, mais sur un enfant... !
      .
      Perso je vois quelqu’un qui frappe son gosse, je m’interpose. Ca m’est arrivé avec un connard qui battait sa femme dans la rue. J’ai eu peur de m’en prendre une aussi, mais c’était pour moi trop insupportable. Pour un enfant, c’est encore pire, car l’enfant a encore moins de choix que la femme. Bref, tout ça c’est très primaire, un simple rapport de dominant-dominé qui n’apporte rien ni à l’un ni à l’autre, si ce n’est la destruction et l’apprentissage de la soumission.
      .
      Avec les enfants, comme avec les chiens mais excuse moi famine de les mettre après, la relation de maître à sujet est un archaïsme dont nous ne devrions plus avoir besoin.


    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 19:34

      - Perso je vois quelqu’un qui frappe son gosse, je m’interpose. 

      R / Moi je ne suis pas une personne violente du tout. Mais le jour ou quelqu’ un se mêlera de ma vie privée ça se passera mal pour lui... à moins que ce ne soit un très bon combattant sinon vaut mieux pour lui s’ abstenir . Je ne supporte pas les gens qui se mêlent de la vie des autres ...
      Je comprend que dans les classes populaires, la violence sociale subie ressorte sur les enfants
      R / Encore du blabla ... quoique pas totalement faux . Mais il faut distinguer une éducation pour le bien d’ un gosse d’ une réaction violente à cause de frustration ( ce qui est intolérable ).

    • 5 votes
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 19:45

      "moi si mon gosse veut spontanément piquer le repas d’ un autre gosse , moi je lui met une branlée et il comprendra que la spontanéité , les pulsions doivent être contrôlées car il n’ est pas un animal sujet à ses désirs il doit pouvoir les contrôler."
      Tu veux ficher une raclée à ton gosse pour ça ? Tu te rend compte que c’est ridicule quand même ou pas du tout ? Et en plus tu dis que c’est pour lui apprendre à contrôler ses pulsions ! Mais je crois comprendre pourquoi !
      .
      Tu te prétend toujours pour la démocratie directe, pour la révolution blabla, mais en fait tu es un vrai fasciste. Pourquoi je dis ca ? Pas parce que je suis au FdG (jy suis pas). Pas parce que je suis de gauche (je ne vote pas ou presque). Simplement parce que tu bases ton approche politique (du pouvoir) sur la violence et la domination coercitive dans le but de TE PROTEGER. Toute ta réflexion politique qui mène au survivalisme (repli sur soi, égoisme, violence) est symptomatique de cette tendance éducative dans les classes populaires qui subissent tant une violence institutionnelle qu’ils l’infligent à leurs enfants pour qu’ils soient "plus forts" et prêts à subir la violence qu’eux même ont connu. Malheureusement c’est un cercle vicieux, et en voulant se protéger de la violence par la violence, on la cultive, et de génération, toujours pour des "bonnes raisons", cela se perpétue.
      J’espère sincèrement que cette discussion te fera réfléchir machiavel. Cette question est bien plus fondamentale que de se prononcer pour le référendum populaire ou pour le cannabis. Pour transformer la société, il faut déjà se transformer soi même.


    • 3 votes
      elfableo 13 novembre 2012 19:47

      sauf que ... la violence est UN SIGNE DE FAIBLESSE , témoin d’une capacité de réflexion très limitée !


    • 2 votes
      elfableo 13 novembre 2012 19:49

      d’ailleurs, tu dois avoir des enfants pour avoir autant d’idées arrêtés sur la question .... je suppose .


    • 8 votes
      Famine(la grande) Famine 13 novembre 2012 19:50

      pleins de gens qui ont été corrigé à l’ ancienne étant petit se portent très bien. Oui c’est vrai, et beaucoup d’autres pas du tout. C’est très variable. Certains le vivent très mal et deviennent à leur tour ultra-violent avec leurs enfants. 


    • 1 vote
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 19:51

      et d’autres finissent à passer leur journée devant leur ordinateur à défendre des sectes d’extrème droite ^^


    • 1 vote
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 20:00

      je parlais pour machiavel bien sûr qui nous a livré son éducation violente en modèle, pas pour famine dont je ne connais l’éducation et que je ne me permettrai pas de juger.


    • 3 votes
      maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 20:15

      @famine

      Tu es d’ accord que certains enfant qui n’ ont jamais subit de violence sont tout de même traumatisé non ? Donc récapitulons : 
      - Certains enfant ont eu des punitions corporelles et se portent bien.
      -        "     "     "              "         "et ne se portent pas bien .
      -        "     "n’ ont pas eu de punition corporelles et se portent bien.
      -        "     "     "                "          " et ne se portent pas bien.
      Donc il n’ y a pas de corrélation entre le fait d’ avoir été punit corporellement et le bien être à l’ age adulte .
      Franchement , j’ aimerai bien lire leurs études et qu’ on fasse une étude sérieuse sur le cas , et la conclusion se fera d’ elle même .
      @agenu
      Si mettre une fessée à mon gosse fais de moi un fasciste alors sans problème aucun j’ en suis un et fier de l’ être .
      Et pour l’ approche politique je te répond plus bas.

    • 2 votes
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 20:20

      une fessée non, une "bonne branlée" oui. En tout cas à mes yeux.


    • vote
      maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 20:25

      Bon agenu je suis caricatural . Je sais très bien ou frapper un enfant et avec quelle intensité .La correction corporelle est un dernier recours , je vais pas mettre une pâtée à mon gosse parce qu’ il a piqué un truc à son copain . Par contre , je déteste les pleurnicheries , et pour son bien oui , là , il peut morfler .....................je plaisante !!! smiley ...... ( hum ...à peine ).


    • 2 votes
      Caracole AgeNu 13 novembre 2012 23:57

      oui, c’est ça qui fait peur. C’est que tu plaisantes pas vraiment. En fait, ce que tu dis c’est du pur cynisme. Mais ca m’étonne pas de toi. Enfin je dis ça, je t’apprécie par ailleurs, tu peux aussi être très constructif et pertinent. Dommage que tu ais ce côté puéril de vouloir se montrer en provoquant bêtement les autres, je crois que tu ne réfléchis pas bien aux conséquences de ce que tu vas dire, surtout quand tu prônes la haine et la violence, alors que je sais très bien que ce n’est pas ca que tu cherches. Si tu cherches l’amour, cherche le en toi, et il rayonnera autour de toi. En tant que chrétien ces mots devraient te toucher.


    • 5 votes
      cassia cassia 14 novembre 2012 00:39

      Pas de branlée, ni de fessée pour un enfant, C’est comme ça !
      Je n’en ai jamais reçu et je n’en ai jamais donné à mon enfant,
      Il y a mille et une façon de faire appliquer les règles sans passer par la violence, plutôt par le dialogue et la fermeté.
      Un acte de violence quelqu’ il soit à l’encontre de son enfant est un aveu de faiblesse et d’impuissance voire de lâcheté... Il avilit autant l’enfant que le parent....


    • 6 votes
      cassia cassia 14 novembre 2012 00:47

      Je trouve tes propos choquants Machiavel !
      On ne frappe et n’humilie jamais en enfant, jamais..encore moins devant les autres !
      Si ton enfant a fait une bêtise ou a dépassé les bornes ce qui est normale, tu le punis mais la punition ne passe pas par la violence corporelle. Point barre.


    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 14 novembre 2012 09:49

      Cassia , je te choque ? Eh ben je te choque alors , c’ est tout ! Je donne mon opinion , toi tu ne t’ en prive pas ( avec raison ) , je fais la même chose peut importe les réactions que suscitent mes opinions .

      Une fessée ça n’ humilie pas un enfant , pour moi tout ça c’ est n’ importe quoi , ça n’ a pas de sens . Corriger un enfant physiquement n’ a rien avoir avec la faiblesse , je ne comprends même pas ce que vous racontez ... depuis le déluge tout les parents ont toujours corrigés les enfants physiquement ils étaient tout faible ? Ça n’ a pas de sens tout ça , c’ est juste des idées moderne à la con !

    • 2 votes
      Famine(la grande) Famine 15 novembre 2012 10:09

      @machiavel. Je t’avais dit que le terrain était glissant... smiley les enfants, méfi !


    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 10:38

      Terrain glissant ou pas , j’écris ce que je pense , mon but dans la vie n’ est pas de me faire aimer ...


    • 5 votes
      Famine(la grande) Famine 15 novembre 2012 11:09

      Non bien sur, je ne dis pas que tu devrais dissimuler tes pensées pour être apprécié du plus grand nombre ; je dis que tu pourrais prendre des gants sur des sujets si délicats qui renvoient chacun à sa propre enfance, qui n’a pas toujours été aussi heureuse que la tienne. 


    • 4 votes
      cassia cassia 15 novembre 2012 11:21

      Remettre en question la maltraitance, c’est remettre en question les fondement de son éducation basée sur la maltraitance et ça il ne le peux pas...
      Il est tout à fait symptomatique de ces enfants battus qui deviennent à leur tour des parents maltraitants ou de ces enfants victimes d’abus sexuels qui deviennent ensuite à l’age adulte des pédophiles. Et ainsi de suite...


    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 11:37

      @famine

      Non non je ne prend pas de gangs car je réagit à un article ou des gens t’ expliquent que quand tu reçoit une fessée , tu deviens Hitler ... c’ est eux qui généralisent pas moi !
      Il n’ y a pas de corrélation entre une enfant heureuse et les punitions corporelles , je me suis appuyé sur mon propre exemple pour montrer que leurs thèses sont absurdes , il n’ y a pas que moi comme exemple de toute manière ! Après si les gens , s’ offusquent de mes propos , j’ en ai strictement rien à foutre, on vit dans des sociétés de lopettes ou on est choqué pour des fessées , tant pis !
      @Cassia
      Tu sais tu réagis comme une goooooochiste hystérique avec tes " Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre comme stupidité" ou " propos choquants ".C’ est de la pure dialectique de gooooochiste ça et en plus sans jamais contre argumenter .
      Et voilà tu passes le cap avec la " réductio ad pédophilum " ces enfants victimes d’abus sexuels qui deviennent ensuite à l’age adulte des pédophiles" .C’ est tout simplement abject comme comparaison , c’ est hallucinant !
      Mais répond à ma question , il y’ a que vous les modernes qui ne maltraitez pas les enfants et une grosse portion de l’ humanité ( la grande majorité ) sont des bourreaux , c’ est ça  ?

    • 4 votes
      cassia cassia 15 novembre 2012 11:58

      Je viens de répondre Machiavel, tu reproduiras sur ta progéniture le shéma de ton enfance maltraitée au m^me titre que les victimes d’abus sexuels se transforment à l’âge adultes en pédophiles.
      La victime devient bourreau et ce fléau affecte toute les sociétés, de tout temps.
      C’est pourquoi l’éducation et la sensibilisation à ce fléau, est une chose importante.
      Et si tu combats avec une telle véracité pour l’éducation par la maltraitance, c’est que tu n’as le courage de remettre en question l’éducation que tu as reçu, car cela touche directement tes parents, les fondations m^me de la construction de ton identité.


    • 2 votes
      bubul01 15 novembre 2012 12:09

      Vous devriez commencer par lire les ouvrages d’alice miller et d’olivier maurel, notemment celui "la fessée, questions sur la violence educative" qui montre que les coups sur un petit enfant, même un bébé en développement détruisent son système immunitaire et ses capacités de défenses, contrairement aux croyances populaires, notamment à cause du stress produit qui se retourne contre l’enfant parce que celui ci ne peut pas échapper à ses parents.


    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 12:12
      @cassia
      Schéma de mon enfance maltraitée ... ce que tu fais , c’ est user de novlangue pour imposer tes idées ! Moi , je n ’ai pas été maltraité même si j’ ai été corrigé physiquement à l’ ancienne , j’ ai eu des parents aimant et je leur suis reconnaissant de leur éducation .
      Quand je vois autour de moi des faibles hyper-sensibles et éternelles victimes , oui je dis merci à mes vieux . Quand je vois des faibles abandonner ce qu’ ils entreprennent je leur dit merci. Quand je vois des gamins impoli , irrespectueux ne sachant pas se tenir , je leur dit merci .Je suis fier de l’éducation que j’ ai reçu et je compte donner la même à mes mômes , par contre quand je vois les gosses autour de moi , j ai honte pour leurs parents !!!
      Je n ai pas à remettre en question quoi que ce soit , je suis le résultat de ce que mes anciens ont fait de moi et j’ estime être solide et avoir un mental à toute épreuve grâce à eux !!

    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 12:25

      @bubul

      Je répond plus bas.

    • 3 votes
      cassia cassia 15 novembre 2012 12:31

      Les enfants maltraités que je connais sont les plus instables, les plus agressifs et les moins polis.
      Les adultes qui ont eu une enfance maltraitée que je connais, tout en ayant réussi socialement ont fait le malheur de leur foyer car ils ne connaissaient que l’usage de la violence sur leur enfants et leur femme (ou homme) pour s’exprimer....
      Les problèmes que tu soulèves ne seront pas soignés par le fouet et le baton mais par l’éducation culturelle et sportive.
      Les valeurs du sport forge le caractère, ça c’est un vrai challenge !
       Je pense également qu’il faudrait poser le problème de l’influence néfaste de la télévision.


    • 3 votes
      cassia cassia 15 novembre 2012 12:54

      Donc pour résumer, si tu veux endurcir tes enfants sainement sur le fait sur la base des valeurs véhiculées par le sport : l’effort, le travail, la récompense, l’humilité, le respect...
      Tu ne les attaches pas au barreaux d’une chaise pour les fouetter à coup de ceinture !
      Et si tu es en manques de sensations fortes, je peux te présenter des sportifs, des vrais, des purs et durs de la montagne, qui élèvent leurs enfants avec poigne et douceur sans jamais les battre pour leur inculquer les vraies valeurs, et ce ne sont pas des lavettes...
      Tu n’en mènerais pas large mon petit Machiavel avec ton discours et tes lubies intellectuelles de petit citadin frustré et étriqué qui veut défouler son agressivité refoulée sur des gosses pour se sentir un homme....


    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 12:55

        Les enfants maltraités que je connais sont les plus instables, les plus agressifs et les moins polis. 
      Tu continues avec ta novlangue avec maltraité machin chouette sans jamais définir.

      Définit la maltraitance !Parce que si un enfant maltraité , est un enfant roi qui peut faire ce qu il veut , dont tous les désirs sont satisfait , qui terrorise ses parents , oui , là je dirais que tu as raison effectivement, ce sont les plus instables , les plus agressifs , les plus malpoli ...
      Les adultes qui ont eu une enfance maltraitée que je connais, tout en ayant réussi socialement ont fait le malheur de leur foyer car ils ne connaissaient que l’usage de la violence sur leur enfants et leur femme (ou homme) pour s’exprimer....
      R /Ben s ils ne connaissent que la violence avec leurs femme et leurs enfant c’ est qu’ ils ont été mal élevé, c est tout , pas besoins d’ avoir eu de punition corporelle dans l’ enfance pour ça. 
      Les problèmes que tu soulèves ne seront pas soignés par le fouet et le baton mais par l’éducation culturelle et sportive. 
      R / Il y’ a des choses spécifique au fouet et au bâton , ça les spartiates l’ avaient très bien compris.
      Les valeurs du sport forge le caractère, ça c’est un vrai challenge ! 
      R / Aussi ... MAIS le sport n’ exclut pas , le fouet et le bâton non plus .Il y a les valeurs sportives et les valeurs martiales et ce n est pas la même chose.
       Je pense également qu’il faudrait poser le problème de l’influence néfaste de la télévision. 
      R / Laissez son gosse devant la télé , ca c’ est de la vraie maltraitance : http://www.youtube.com/watch?v=NvMNf0Po1wY.
      C’ est pas " également se poser la question " , c’ est fondamental !



    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 13:03

      Cassia les valeurs sportives sont importante certes , mais pas suffisante .

      Des valeurs comme la rudesse , la dureté , l ’ austérité , ça fait partie de ces choses qui ne s’ apprennent que dans la souffrance. Pourquoi les entraînements militaires sont si particulier ? C’ est justement pour inculquer ces valeurs martiales aux soldats . Ça forge un mental de combattant ce qui est indispensable à mon sens dans la vie. 
      Et arrête de faire la maligne parce que moi je vis en ville et toi à la campagne. J’ aimerai aussi vire à la campagne , je reconnais que tu as de la chance , alors arrête de te la jouer en me traitant de petit citadin , je travaille dur pour en sortir alors arrête avec ça !

    • 4 votes
      cassia cassia 15 novembre 2012 13:19

      Je ne vis pas à la campagne, je vis en haute montagne à la dure, j’ai fait aussi bcp de sport de compétition, donc j’ai parfaitement inclue les notions d’endurcissement par l’effort et le travail, celles là m^me que tu prônes par la violence.
      Et donc si j’avais un voisin ou une personne, au sein même de ma cellule familiale, comme toi, il aurait affaire à moi et ce n’est pas moi qui plierai m^me avec mes 50 kg tout mouillée. Il apprendrait de quoi, il en retourne de s’en prendre à des êtres qui ne peuvent pas lui résister. Ca lui forgerait la cuirasse !


    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 13:37

      Et donc si j’avais un voisin ou une personne, au sein même de ma cellule familiale, comme toi, il aurait affaire à moi et ce n’est pas moi qui plierai m^me avec mes 50 kg tout mouillée

      R / smiley smiley smiley 
      Je t’ aime bien cassia , même quand t’ es chiante comme là actuellement !  smiley
      Mais arrête de me traiter de petit citadin , ce n’ est pas ma faute si je vis en ville et au moins je travaille à en sortir. Donc faire la maligne sur ce point avec moi n’ est pas une attitude adéquate.
      Il apprendrait de quoi, il en retourne de s’en prendre à des êtres qui ne peuvent pas lui résister.
       R / Le problème est que tu ne comprends rien à ce que j’ explique. Il s’ agit d une éducation pas de s’ en prendre à ses mômes , faut pas tout confondre.
      Et je te répète que certaines valeurs ne s’ obtiennent que par la souffrance , c’ est ce que tu ne comprends pas et que tu ne veux pas comprendre , à ce rythme là on peut discuter pendant des semaines ...

    • 3 votes
      cassia cassia 15 novembre 2012 13:50

      Ben ce que tu ne comprends pas, c’est la notion de souffrance voire d’échec t’est inculqué par le sport intensif....Pas besoin de défroquer un môme et de le fouetter pour lui inculquer cette notion.


    • vote
      maQiavel machiavel1983 15 novembre 2012 13:57

      C’ est pas la même chose .


    • 4 votes
      maQiavel machiavel1983 13 novembre 2012 17:55

      Et pardon mais les allusions à Staline, à Hitler au nazisme sont insupportables. On dirait une caricature , c’ est pas possible !!!


      • 1 vote
        Caracole AgeNu 13 novembre 2012 18:26

        en même temps ta réponse au dessus est aussi bien caricaturale. Imagine un gouvernement qui dit "on va mettre une branlée à ces ptits merdeux de révolutionnaires". Ca s’appelle le fascisme. Mais non, j’oubliais, pour toi le fascisme c’est laisser les homos se marier...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

bubul01


Voir ses articles







Palmarès