Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui est le Dr Ben Carson, second dans les sondages pour la primaire (...)

Qui est le Dr Ben Carson, second dans les sondages pour la primaire républicaine ?

La primaire républicaine bat son plein, et juste derrière le leader Donald Trump, un homme est en train de le rejoindre dans le peloton de tête, à savoir le Dr Ben Carson. Les Américains en ont vraiment marre des politiciens professionnels, en effet Ben Carson est très connu outre-Atlantique pour être un des plus éminents neurochirurgiens de sa génération.

 

Voici un film très émouvant sur son parcours :

 

 

Les thèmes qui reviennent le plus chez lui sont Dieu (il est très chrétien), l'effort, l'éducation, l'avortement (il est contre tout type d'avortement et contre tout financement public de l'avortement qu'il assimile à un crime), le droit de porter des armes et d'avoir une parole libre.

 

Ses dernières déclarations ont défrayé la chronique, comme par exemple lorsqu'il a expliqué que s'ils avaient été armés, les juifs n'auraient sans doute pas été génocidés pendant la 2ème guerre mondiale :

 

 

Evidemment la gauche et les médias (de gauche) ont manipulé ses déclarations, en les interprétant comme une manière de dire que les juifs étaient en partie responsables de leur sort. Or Carson a dit précisément le contraire : quand un gouvernement désarme ses citoyens, il les promet à un avenir funeste. Message totalement inaudible dans une France ayant pris leurs armes aux Français depuis la Révolution française (qui a fait des centaines de milliers de morts, notamment en Vendée, faut-il le rappeler). Aux Etats-Unis, pays du 2nd amendement qui permet aux Américains de se défendre avec des armes s'ils le souhaitent, cela reste encore audible, mais pour combien de temps ? Plus très longtemps si c'est un nouveau président démocrate qui succède à Obama.

 

Sur le racisme, le Dr Carson est un antiraciste évidemment, mais de droite, c'est-à-dire qu'il n'est pas racialiste contrairement aux antiracistes de gauche, qui sont notamment pour la discrimination positive. Il explique à qui veut l'entendre (et le film sur lui le montre bien) que lui a réussi grâce à son travail, sa volonté et sa foi, non grâce à la victimisation ou à la hiérarchie des races inversées prônée par l'affirmation action.

 

Concernant l'avortement, le Dr Ben Carson est totalement insoupçonnable du fait qu'il est reconnu mondialement comme l'un des meilleures neurochirurgiens pédiatriques, et qu'il a sauvé la vie à de très nombreux enfants. Ainsi la gauche marxiste américaine a beaucoup plus de mal à le faire passer pour un nazi (bien qu'elle essaie quotidiennement), et montre son véritable visage (nazi en l'occurrence), pro-avortement à tout prix.

 

Ainsi, à l'instar de Donald Trump mais d'une manière différente, le Dr Ben Carson révèle l'horreur de la gauche au pouvoir et le besoin urgent de revenir aux fondamentaux chrétiens, et libéraux. Car évidemment Ben Carson est un libéral, favorable à la réduction de la taille de l'Etat, et à la mise en place d'une flat tax (taux unique d'imposition) de 10%. Flat tax qu'on retrouve paradoxalement aujourd'hui dans la Russie de Vladimir Poutine, autour des 15%.

 

Etonnant retournement de l'histoire, où le pays qui a vu s'accomplir le communisme donne des leçons de libéralisme au pays qui a été très longtemps le porte-drapeau de ce libéralisme mais qui penche dangereusement vers le marxisme.

 

Les primaires républicaines sont en tout cas passionnantes, tandis que du côté démocrates on se bat entre socialistes pour savoir qui est le plus marxiste, entre Joe Biden, Bernie Sanders et Hillary Clinton.

 

Tags : Politique Etats-Unis Elections International



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article


  • 8 votes
    Joe Chip Joe Chip 14 octobre 2015 12:10

    Jean Robin l’affabulateur pris encore une fois en flagrant délit de mensonge : 

    Message totalement inaudible dans une France ayant pris leurs armes aux Français depuis la Révolution française (qui a fait des centaines de milliers de morts, notamment en Vendée, faut-il le rappeler).

    Il faudrait arrêter de projeter obsessionnellement sur la France le paradigme américain. Aux USA le port d’armes répondait avant tout à une obligation pratique, puisque les colons devaient se protéger dans un environnement parfois hostile, sans même parler de la nécessité de se nourrir en chassant alors qu’il n’existait encore aucun droit de propriété reconnu. Et il fallait bien, dans cette Amérique sauvage et pionnière, pouvoir imposer son point de vue à ceux qui estimaient que ces terres leur appartenaient sans pouvoir produire un titre de propriété en bonne et due forme...

    "Tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes, et de s’en servir" (Mirabeau) 

    En France la situation est inversée sous l’Ancien Régime puisque le port d’armes est condamné et le droit de chasse est réservé aux nobles ! Donc arrête de raconter n’importe quoi. C’est la Révolution qui au contraire a aboli ce privilège - qui était un des griefs principaux de la population dans les cahiers de doléances - ce qui a entraîné par la suite une prolifération des armes à feu liée à la fois à l’accession à la propriété pour des milliers de petits paysans et à l’exaltation de la figure du citoyen en armes durant les guerres révolutionnaires.

    La Révolution française bouleverse ces principes, les privilèges sont abolis. Les Constituants de 1789 et les rédacteurs de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ont indiqué que le droit pour les citoyens de détenir des armes constituait un droit naturel existant en tout lieu depuis des temps immémoriaux, c’est-à-dire, « un principe supérieur et intangible, qui s’impose non seulement aux autorités d’un État déterminé, mais aux autorités de tous les États ». Le citoyen français, en s’accordant le droit de posséder des armes, se donne le devoir de résistance à l’oppression, exprimé dans l’article 2 de la déclaration de 1789. (wikipedia)

    C’est Napoléon qui a mis fin à cette prolifération en instituant le port d’armes à feu, pour des raisons sécuritaires bien sûr, mais aussi parce que cette population paysanne armée inquiétait dorénavant la bourgeoisie dans une France redevenue stable économiquement. 

    Ensuite tu oublies complètement la garde nationale créée précisément sous la Révolution et qui a perduré jusqu’à la Commune de Paris. Cette garde nationale était ni plus ni moins une milice citoyenne concernant tous les citoyens âgés de 25 à 60 ans.

    C’est le gouvernement de Thiers qui a désarmé la population parisienne suite à la défaite de 1870, puis le gouvernement de Pétain qui a institué la prohibition (à la suite des gouvernements Blum et Daladier qui avait déjà renforcé le contrôle des armes à feu) en allant jusqu’à punir de mort la détention d’armes à feu.

    Chacun a le droit à une opinion pour peu qu’on ne dénature pas complètement la réalité, surtout quand, à l’instar de Jean Robin, on prétend être journaliste, donc avant tout restituer des faits.

    Concernant l’avortement, le Dr Ben Carson est totalement insoupçonnable du fait qu’il est reconnu mondialement comme l’un des meilleures neurochirurgiens pédiatriques, et qu’il a sauvé la vie à de très nombreux enfants.

    Et ? Je suppose qu’il existe aussi des neurochirurgiens pédiatriques qui ont sauvé la vie à de nombreux enfants tout en étant favorables à l’avortement, où est la contradiction ? 

    Etonnant retournement de l’histoire, où le pays qui a vu s’accomplir le communisme donne des leçons de libéralisme au pays qui a été très longtemps le porte-drapeau de ce libéralisme mais qui penche dangereusement vers le marxisme.

    Quand on lit ce genre de phrase, on finit par se demander si c’est Robinien qui te caricature ou l’inverse.

    Et puis qui donne des leçons aux Américains ? Tu entends beaucoup de politiciens français faire du lobbying contre le port d’armes aux USA ? Vas-y cite moi des noms. Ce n’est pas parce que les Républicains par démagogie fustigent toute politique opposée à leurs vues comme substantiellement "française" qu’il faut te sentir obligé de reprendre ce genre d’argument par haine du "marxisme".

    Ah oui, ils sont libres les Américains, avec 300 millions d’armes et une population complètement lobotomisée par des lobbies que l’on appelle ici "corporatisme" et là-bas "réseau d’influence" de manière tout à fait légale.

    En réalité c’est l’inverse qui se produit, avec une ingérence envahissante des Américains dans la politique française et européenne qui, elle, est facile à démontrer. 


    • 1 vote
      Socarate 15 octobre 2015 01:47

      @Joe Chip

      Non mais laisse tomber tu parles à un neuneu d’age mental de quatre ans. Au départ je croyais qu’il le faisait exprès ( question marqueting sans doute ) mais au bout du compte c vraiment un neuneu avec son joujou d’internet ou il s’est retrouvé avec la liberté de divaguer aussi loin que son esprit bien candide de petit enfant peut l’amener

      Parce que avec ses délire de France marxiste qui opprime les grand entrepreneurs de notre époque...non cété trop gros pour que ça soit réelement dit avec le coeur.

      Sinon en parlant de MArx je suis bien d’accord avec lui sur la question des armes ! si les français été armée les DRH d’Air aurait perdu bien plus qu’un chemise.

      Oui je suis radical est sans coeur.


    • vote
      Auxi 16 octobre 2015 14:54

      @Joe Chip

      Quand on lit ce genre de phrase, on finit par se demander si c’est Robinien qui te caricature ou l’inverse.

      Exact, je m’y suis laissé prendre une fois !


    • 7 votes
      Norman Bates Norman Bates 14 octobre 2015 12:15

      Un esprit moins "primaire" penserait qu’il fallait peut-être en priorité empêcher tonton Adolf d’armer son pays pour éviter le "génocide" des juifs.. ? (et, très accessoirement, les désagréments subis par d’autres minorités...)

      Hormis ce point de détail insignifiant, l’idée est lumineuse...on connait le sens de la mesure et l’esprit viscéralement pacifique des juifs, jamais, non, jamais ils n’auraient cédé à la tentation de coloniser l’Europe par les armes, et si d’aventure, dans un moment d’égarement, de telles sombres pulsions s’étaient concrétisées, ils auraient généreusement autorisé le maintien d’un confetti chrétien sur le continent, par exemple au Vatican, avec des conditions de vie idylliques, conformes au Droit international...
      Il suffit de vendre des armes pour résoudre les problèmes...quand on voit le champ de la pensée de certaines personnes on en arrive à trouver des charmes à l’avortement post-natal, même à long terme...


      • 5 votes
        Norman Bates Norman Bates 14 octobre 2015 12:48

        Ceci dit, ils n’étaient pas si désarmés que ça...

        Une intifada avec des lingots d’or en guise de munitions, ça aurait eu de la gueule...


      • 3 votes
        Avlula 14 octobre 2015 22:57

        Bon l’article c’est n’importe quoi (libéralisme marxisme droite gauche blabla) mais le film est magnifique, j’avais les larmes aux yeux quasi tout le long (sachant que c’est une histoire vraie même si romancée, je ne laisse pas une fiction pure m’atteindre comme ça). Je n’osais pas le voir étant plus jeune parce que je ne supportais pas la vue d’une opération.
         
        Connaissant un peu le personnage dans le milieu religieux, je ne vois pas trop ce qu’il vient faire en politique, et cet article est loin d’être rassurant. Je suis tout de même curieux vu la stature du bonhomme, mieux vaut lui que Trump c’est clair (et ne parlons même pas de ce qu’il y a en face). Pourrait-il faire en sorte que l’empire s’éteigne en douceur et que les USA foutent la paix au monde ? C’est tout ce qui compte pour la planète...

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès