• mercredi 16 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Contact
Agoravox TV
Accueil du site > Tribune Libre > Reportage : Les techniques de contrôle mental de la CIA
par Guilux (son site) lundi 3 septembre 2012
0%
D'accord avec l'article ?
 
100%
(5 votes) Votez cet article

Reportage : Les techniques de contrôle mental de la CIA

Titre original : CIA Mind Control Technics (ABC News - 1979)
Traduction : Guilux04 & Hussardelamort

Ce documentaire porte sur les différents projets secrets menés par la CIA concernant le contrôle mental.

 

Ces études, totalement illégales, s’intensifièrent avec la découverte du LSD, substance qui sera administrée, entre autres, à des citoyens américains à leur insu.

 

A l’aide de John Marks (Auteur de "Un crime dans la tête) et de documents déclassifiés, les journalistes tentent de démêler les affaires suivantes :

- Harold Blauer
http://en.wikipedia.org/wiki/Harold...
Joueur de tennis professionnel admit comme patient à l’Institut Psychiatrique privé de l’Etat de New York. Ce dernier trouva la mort après 5 injections d’un dérivé de Mescaline.

- Franck Olson
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Olson
Scientifique qui travailla pour l’US Army dans une division top secret de Fort Detrick à Frederick et qui mourut dans des circonstances suspectes à New York.

- James Thornwell
http://www.nytimes.com/1984/06/29/o...
Militaire américain basé à Orléans, accusé de vol à tort, qui fût torturé dans sa caserne à Orléans.

- Velma Orlikow
http://en.wikipedia.org/wiki/David_...
Epouse d’un parlementaire canadien, elle entra dans un institut privé pour soigner sa dépression. Un traitement de choc lui fût administré par le Dr Ewen Cameron.

Cette série d’interviews d’anciens agents de la CIA, et autres docteurs sans scrupules, vient confirmer l’horreur et le secret de ses projets ayant eu cours entre les années 50 et 70.
Qu’en est-il de nos jours ? Jusqu’où sont allés les agences de renseignements ?

 

Résumé : http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet...

Plus d’infos sur : http://ledormeur.forumgratuit.org/t...

Réactions à la vidéo Faire un don
  • 2 votes
    par gregoslurbain (xxx.xxx.16.92) 3 septembre 2012 10:42
    gregoslurbain

    Les Etats-unis sont devenus des experts de la torture psychologique comme le rappelle cet excellent article du grand soir :

     " Officiellement Washington est contre la torture et a conduit le monde à signer la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations-Unies en 1948 et la Convention de Genève en 1949. Mais en même temps, la CIA s’est mise en secret à développer de nouvelles techniques ingénieuses de torture en violation des mêmes conventions internationales.

    De 1950 à 1962, la CIA a mené des recherches secrètes pour percer le code de la conscience humaine, un véritable projet Manhattan (***) de l’esprit qui a abouti à deux découvertes fondamentales pour une nouvelle forme de torture psychologique. Au début des années 1950, pendant sa collaboration avec la CIA, le fameux psychologue canadien, le docteur Donald Hebb a découvert qu’en utilisant des lunettes goggles, des gants et des cache-oreilles, il pouvait mettre les étudiants volontaires dans un état proche de la psychose en les privant de stimulation sensorielle. Au même moment, deux éminents physiciens du centre médical de l’Université Cornell qui collaboraient aussi avec l’Agence, ont découvert la technique de torture la plus effroyable utilisée par le KGB, la police secrète soviétique ; elle consistait à forcer les victimes à rester debout pendant des journées de suite de sorte que leurs jambes enflaient douloureusement et qu’ils se mettaient à avoir des hallucinations.

    En 1963, après une décennie de recherches pour contrôler l’esprit, la CIA a codifié ces découvertes dans un petit manuel secret d’instructions, le manuel d’interrogatoire des services secrets KUBARK. Il est devenu la base d’une nouvelle méthode de torture psychologique qui s’est répandue dans le monde entier et dans la communauté des services secrets étasuniens. Pour éviter d’être impliquée directement dans la torture, la CIA a formé d’autres agences pour qu’elles fassent le sale travail dans des prisons du Tiers Monde comme les fameuses "cages à tigre" du Sud Vietnam.(...)

     Suite à la visite du général Miller à la prison d’Abu Ghraib en septembre 2003, le commandant étasunien d’Irak a donné l’ordre d’utiliser la torture psychologique dans les prison étasuniennes de ce pays, y compris la désorientation sensorielle, la douleur auto-infligée et une innovation récente, l’humiliation culturelle par le contact avec des chiens (qui selon les Américains est psychologiquement intolérable pour les Arabes).

    Après 10 ans d’intense débat public sur la torture, ces deux dernières années, les Etats-Unis sont arrivés à un compromis politique problématique sur la torture : impunité dans le pays, externalisation à l’étranger.(...)

     En attendant, assuré de l’impunité à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, Washington a glissé sur la pente dangereuse de la torture pour se rendre compte, exactement comme les Français en Algérie dans les années 1950, qu’au fond on sombre dans le naufrage moral des exécutions extrajudiciaires. La torture systématique par les Français de milliers d’Algériens pendant la Bataille d’Alger en 1957 a aussi engendré plus de 3000 "exécutions sommaires" pour éviter que "l’appareil judiciaire" ne soit "engorgé," comme l’a expliqué un général français.

    Tout aussi sinistrement, Washington a réagi aux scandales de torture de l’ère Bush en optant, à la place d’arrêter les gens, pour des assassinats aériens qui passent inaperçus. De 2005 à 2012, le nombre des morts causés par des drones étasuniens au Pakistan est passé de zéro à 2400 (et continue d’augmenter) - un chiffre qui se rapproche d’une manière choquante des 3000 assassinats français en Algérie. De plus, on sait maintenant que le président lui-même ordonne des assassinats ciblés par des drones au Pakistan, au Yémen et en Somalie, à partir d’une "liste de personnes à tuer" secrète. Dans le même temps, son administration n’a gardé qu’un suspect de terrorisme sous sa garde et n’a pas envoyé un seul prisonnier de plus à Guantanamo, évitant de la sorte l’engorgement de l’appareil judiciaire étasunien.

    En l’absence d’enquêtes sérieuses et de réformes contraignantes, l’assassinat est devenu pour les Etats-Unis la manière normale de faire la guerre sans pour autant se priver du recours à l’externalisation. Soyez-en sûrs, il y aura bientôt un autre scandale dans un autre donjon emblématique de la lugubre procession historique de plus en plus longue qui mène des "cages à tigre" du Sud Vietnam au "puits de sel" d’Afghanistan en passant par le "trou" de Somalie. La prochaine fois, le monde ne sera peut-être pas aussi compréhensif. Et comme les gens n’ont pas oublié les photos de la prison d’Abu Ghraib, la prochaine fois, les dégâts causés à l’autorité morale des Etats-Unis en tant que leader mondial pourraient être plus graves et plus durables encore."

    http://www.legrandsoir.info/les-etats-unis-et-la-torture-impunite-et-externalisation-tomdispatch-com.html

     Il faut rappeler que les photos d’Abu Graib ont émergé grâce au courage d’un jeune whistleblower semblable à Bradley Manning, Joe Darby, qui a du depuis vivre avec sa famille dans la clandestinité.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Joe_Darby


  • 1 vote
    par Aude Javel (xxx.xxx.59.1) 4 septembre 2012 11:45
    Aude Javel

    CIA et KGB même combat, l’un n’avait pas grand chose à envier à l’autre, mêmes méthodes mêmes buts poursuivis, asservir le reste du monde à leurs désirs totalitaires...
     smiley


  • vote
    par Scalpa (xxx.xxx.251.77) 4 septembre 2012 22:13

    Écouter des vieux cons radoter tout en se retenant de gerber sur leurs gueules.
    Voila le défi du jeune.


Ecrire un commentaire Faire un don

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Réclame

Facebook Facebook  Friendfeed Friendfeed  RSS RSS  Twitter Twitter 


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site optimisé pour le navigateur Firefox. Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération