• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > [ Reportage ] We Feed The World – Comment l’industrie contrôle nos (...)

[ Reportage ] We Feed The World – Comment l’industrie contrôle nos assiettes

Devenons résponsable en choisissant des circuits courts ( coopératives, AMAP, vente à la ferme, marchés de producteurs…) et des producteurs réspectueux des hommes et de la nature.

 

L’alimentation, c’est la base des sociétés humaines. Nous avons pourtant vendu nos assiettes à de grands consortiums industriels et nous en payons aujourd’hui le prix sanitaire, social et écologique. À l’approche du TAFTA, We Feed The World est le documentaire immanquable pour comprendre l’envers du décors de la mondialisation industrielle alimentaire.

 

La mondialisation est un phénomène complexe aux dimensions multiples. Alors que certains idéologues détournent l’attention du public vers les mouvements de populations, c’est la mondialisation industrielle qui triomphe dans l’ombre. Avec le soutien massif des consommateurs, une poignée de multinationales imposent en ce moment leur modèle partout sur la planète. Là on le monde politique parle de liberté d’entreprise, à peine 500 marques contrôlent désormais 50% de la production mondiale. La production de nourriture est évidemment au centre de cette concentration de moyens…

 

Réalisé par le cinéaste autrichien Erwin Wagenhofer, We Feed The World est un documentaire immanquable pour ceux qui cherchent à comprendre la complexité des enjeux de la mondialisation. Depuis le point de vue des travailleurs, on y explore comment l’environnement et l’économie locale furent écrasés par les logiques industrielles de très grande échelle. Un point de vue très pertinent alors même que le Traité Transatlantique est en phase d’être adopté au profit de ces memes multinationales.

 

 

Tags : Environnement Agro-alimentaire Mondialisation Alimentation




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Le Zouav 6 août 2015 16:45

    Un classique du genre, il a déjà quelques années il me semble.
    Ce doc et "Le monde selon Monsanto" peuvent donner un aperçu des ravages de la "mondialisation industrielle alimentaire".
    Je l’ai vu il y a quelques années déjà, mais j’ai encore en souvenirs les images de l’usine de poulet... le moins qu’on puisse dire c’est que ça coupe l’appétit.


    • 3 votes
      Lila K Lila K 6 août 2015 22:51

      Merci !
      Un petit nombre de transnationales contrôlent tous les secteurs clés. Ceux qui sont derrière ces transnationales mènent une guerre de longue haleine pour faire en sorte que le reste de l’humanité soit aussi libre que des rats de laboratoire dans leur cage...


      • vote
        michel-charles 7 août 2015 07:43

        Nous sommes "Bouffés" par les machines.. !


        • 2 votes
          cassia cassia 8 août 2015 23:02

          Les personnes mangent "absorbent" ce qu’elles méritent !
          Diabète, hypertension, hyperactivité, fatigue chronique, Asthme, cancer, dépression...
          C’est une véritable démarche intellectuelle que de bien se nourrir qui est très loin d’être à la portée de tous, ce n’est pas une question de porte monnaie mais bien d’intelligence d’esprit.


          • 1 vote
            Le Zouav 10 août 2015 16:40

            Je me posai la question du pourquoi ce documentaire "ressortais" ces jours-ci dans certains sites d’info ou de "ré-info" un peu partout sur le web.
             
            Puis je tombe sur un article du monde titré "Chaque année, près de 50 millions de poussins sont éliminés", qui évoque l’interpellation du ministre de l’agriculture par 36 parlementaires. Ces derniers ont, je cite l’article, "exprimé peu ou prou leur stupéfaction d’apprendre ce qui se passe dans les couvoirs, où l’on met à mort sans aucune considération des millions de gallinacés chaque année"

             
            Pour info, le documentaire "We feed the world" est sorti en 2005. Ca fait donc 10 piges. Je suis pour ma part stupéfait de constater la stupéfaction de ces parlementaires. Sans déconner, c’est leur travail d’être au courant de ce genre de choses, non ? Qu’ils mettent du temps pour se mettre en branle, passe encore, (même si là, 10 ans à minima c’est long), mais qu’ils expriment leur stupéfaction d’apprendre cela, c’est du foutage de gueule.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

flolenigo


Voir ses articles







Palmarès