• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Etienne Chouard / David Van Reybrouck – La démocratie fatiguée : quelles (...)

Etienne Chouard / David Van Reybrouck – La démocratie fatiguée : quelles solutions ?

Les associations constituante.be et grappe ont organisé ce vendredi 18 avril 2014 au sein de l’Université Libre de Bruxelles une rencontre-débat entre le français Etienne Chouard et le belge David Van Reybrouck.

 

La conférence, intitulée « La Démocratie fatiguée : Quelles solutions ? », a connu un très grand succès avec un peu plus de 300 personnes venus écouter, mais aussi participer à ce débat. Les deux invités – qui se connaissaient mais se voyaient pour la première fois -, nous ont fait partager un savoureux moment où chacun questionnait l’autre tout en faisant avancer le débat.

 

Cette conférence fera partie d’une des plus passionnantes qui nous aura été donné de voir sur la démocratie participative et le tirage au sort.

 

A diffuser très largement (tel un Gentil Virus !)

 

PS : La seconde partie, avec les questions du public, sera publiée dans les prochains jours.

 

E.I. Anass, pour le Cercle des Volontaires

Tags : Démocratie Constitution Etienne Chouard




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • vote
    la mouche du coche 30 avril 2014 18:17

    Il y a toujours des points que je n’ai pas saisi : 

    .

    - qui est au dessus des tirés au sorts ? des tirés au sort ?

    - qui organise le tirage au sort ? des tirés au sort ? smiley


    • vote
      la mouche du coche 30 avril 2014 18:20

      Si sous Athènes, les tirés au sort ne gardaient leur poste qu’une journée, cela veut dire qu’il ne pouvait pas prendre de décision sérieuse. Ils n’étaient là que pour la décoration. Le vrai pouvoir était ailleurs.


    • vote
      la mouche du coche 30 avril 2014 18:23

      On ne peut pas demander à quelqu’un de rendre des comptes pour un poste qu’il n’a occupé qu’une journée. Le temps qu’il fasse le tour de son bureau et dise bonjour à son service, il est déjà midi. Et s’il devait être viré à 16h, cela lui laissait 2 heures pour ouvrir un dossier et le comprendre et le signer. C’est un peu court smiley


    • vote
      la mouche du coche 30 avril 2014 18:24

      pardon : ilS ne pouvaiENT pas prendre de décision sérieuse


    • 6 votes
      maQiavel maQiavel 30 avril 2014 19:33

      Je te conseille de participer à un atelier constituant , tu verras par la pratique on comprend mieux ...


    • 4 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit (le vrai) 30 avril 2014 20:25

      Tout à fait. Et en plus, il n’y a pas qu’une seule bonne solution. Le principe démocratique - je parle de la démocratie réelle - peut se mettre en oeuvre de plusieurs façons, selon le contexte, le nombre, la maturité des citoyens, etc. 


    • 1 vote
      la mouche du coche 30 avril 2014 22:17

      Ma question est beaucoup plus importante qu’il n’y parait. Il est fondamental de savoir QUI chapotte les tirés au sort. . L’exemple irlandais dont nous parle M.Reybrouck est révélateur à cet égard. Ce ne sont PAS des tirés au sort qui ont ré-écrit la constitution, ce sont des tirés au sort AVEC DES ELUS qui ont ré écrit UNE PARTIE de la constitution. Les tirés au sort ont donc toutes les chances de se faire manipuler au contact des professionnels de l’enfumage et c’est exactement ce qui s’est passé : ils ont voté une loi à 100 % anti-populaire et à 100 % oligarchique : le mariage gay. Personne ne veut ce truc, sauf les "élites". Le tirage au sort, mal encadré à produit l’inverse de ce qu’il était censer faire : exprimer la volonté populaire.


    • vote
      Emile 30 avril 2014 23:32

      - La vraie question à mon sens - qui rejoint la votre dans un certain sens, la mouche - c’est : qui écrit le processus contituant ? Je pense que le processus constituant devrait faire l’objet d’ateliers constituant, afin de le clarifier, faire qu’il soit le plus démocratique possible et pour pouvoir le proposer le moment venu ; afin qu’advienne, enfin, une constitution démocratique.
      Je trouve que se pencher sur cette question est même plus pragmatique que de réfléchir à ce qu’il y aura dans une constitution démocratique ; car pour que ce que nous écrivons est un minimum de légitimité il faudrait le faire valider par 1000 citoyens tirés au sort... mais c’est sûr que c’est utile pour mainte raisons.

      ______


      - Donc ceux qui vont contrôle les tirés au sort constituants, seront les personnes et les outils prévu à cet effet par le processus constituant démocratique que nous allons mettre sur pieds ^^ et là on peut imaginer beaucoup de choses.
      Par exemple : une chaine de télé créée spécialement pour l’occasion qui retransmet tous les débats et un journal qui ferait état de l’avancement du projet. On peut imaginer des collèges citoyens communals tiré au sort qui auraient pour fonction unique d’écouter les personnes voulant exposer une idée à l’assemblée constituante.
      Si cette première chambre valide l’idée - elle aura des consignes bien précises et devra tourner, par exemple, toutes les deux semaine - elle permet à la personne en question d’accéder au collège départementals. Si ce dernier valide l’idée et le format texte de celle-ci, ce papier sera à l’ordre du jour de l’assemblée constituante ; après être passé par une chambre de syncronisation régionale et nationale, ces chambres n’aurons pour unique fonction que de comparer les propositions, afin qu’elles ne soit pas redondantes - on peut imaginer que le citoyen peut suivre sa proposition et valider sa syncronisation.

      ______

      - On peut aussi imaginer une forme de consensus dans l’assemblée constituante (nationale). Et si la question dépasse un certain lapse de temps par dissensus, elle sera reléguée à une autre assemblée spécialement tirée au sort pour traiter la question.
      Par exemple : les OGM, on tire au sort 100 personne - je discuterais d’une idée de procedure pour le tirage au sort dans le paragraphe suivant - on leur fourni un local, des fonds, un salaire de substitution, et deux mois. Il vont inviter un expert de Monsanto et lui demander : "pourquoi voulez vous nous vendre vos OGM, expliquez-nous ?", puis un expert de green peace, puis un scientifique indépendant, puis réinviter l’expert de Monsanto...
      Au bout de ces deux mois il doivent avoir écrient un texte au consensus sur les dispositions constituante à l’égard des OGM - et également, mais de manière consultative, sur d’autres sujet en rapport où l’assemblée temporaire c’est mit d’accord. Si cette assemblée ne parvient pas à statuter au concensus ou qu’il n’y a pas une très forte majorité, 80%, on déclenche un référundum.
      Il y a des centaines de détails à préciser, ce ne sont que des ébauches d’idées...

      ______

      - Pour la procedure de tirage au sort en elle-même. Je pense qu’il faut déjà au préalable définir ce qu’est un homme de pouvoir, en faire une définition très précise.
      Je pense, personnellement qu’il serait intéressant de mixer les deux notions : tirage au sort et élection. Commençons par demander à toute personne de plus de 18 ans de voter pour 5 personnes, qu’elle connait, en qui elle a confiance, qu’elle pense intelligente, capable de mettre sont intérêt personnel de coté et de travailler pour le bien commun, bref qu’elle pense vertueuse. Par département nous avons donc une masse de personne qui ont toutes un certain nombre de voix. On enlève ceux qui ont le moins de voix et ceux que que l’on a défini comme "hommes de pouvoir". Puis on fait un échantillions par 25 classes socio-professionnelles et on tire deux personnes par classe. Ca fait donc 50 personnes par département, 5050 personne au niveau national.
      Nous voila avec un groupe légitime dans lequel nous pourions tirer au sort nos 1000 citoyen constituant, les chambres de délibérations annexes et les controles. Toute en faisant attention à respecter la représantativité du territoire.

      (Je n’arrive pas à faire de paragraphe bien séparés, ça ne veut pas marcher, je met des espaces mais lorsque je prévisionnes ils disparaissent...)


    • 2 votes
      Emile 1er mai 2014 16:54

      Attendez Yoananda, vous ne connaissez pas les ateliers constituants.. ? Rassurez-vous ce n’est un crime, mais... Vous n’arrêtez pas de critiquer l’idée d’une constitution démocratique alors que vous n’avez jamais entendu parler des ateliers constituants !! Vous n’avez jamais écouté une conférence de Chouard en entier et vous vous permettez de le critiquer !! Ca me trou le cul... dsl... Les gens sûr d’eux, croyant détenir la vérité sont vraiment une plait pour la société... Bon le fait est que vous vous proposez de découvrir ce qu’est un atelier constituant donc vous n’êtes pas rigide comme certains peuvent l’être sur ce site. Mais quand même ça ne ce fait pas de critiquer quelqu’un et ses idées sans l’avoir écouté...
      Ce n’est pas parce que vous êtes très bien informé que vous pouvez vous permettre de ne plus écouter les autres et de ne plus douter de vos acquis...

      _______
      Tout ça en espérant ne pas me tromper de personne ^^ si c’est le cas veuillez-excuser...


    • 1 vote
      Emile 1er mai 2014 17:22

      C’est bien vous smiley :

      par yoananda (xxx.xxx.144.38) 15 avril 14:07

      Moi j’ai mieux. Déjà expliqué sur mon blog.
       
      Je reviens sur les objections.
      Déjà le système Chouard n’est même pas forcément "mieux" que le système actuel ...
      Ensuite, ce système a une histoire, on ne peut pas le changer "comme ça".
      Ensuite ce système est une "conséquence". L’un des facteurs, c’est les structures familiales. Cf Todd à ce sujet.
      Ensuite la démocratie athénienne est largement survendue par Chouard. Réservée a une élite, non exemple de problèmes de corruption, et plusieurs domaines (comme l’armée) exclue de son domaine d’application, et appliquée a une échelle bien plus petite (ce qui change la donne).
       
      Sur l’idée de fond d’êtres moins "impuissants", il n’y a pas que le politique pour agir. Voire même, comme le dit Zemmour le politique est de plus en plus le lieu du "non pouvoir".
       
      Donc je maintient ... combat d’arrière garde, mal ciblé, utopique, naïf. Mais combat qui a sa place de nos jours tout de même car c’est le bon moment de soulever ce genre de questions, même si c’est fait maladroitement.
      ________

      Alors point par point :
      "le système Chouard n’est même pas forcément "mieux" que le système actuel" Si vous l’aviez mieux écouté, vous sauriez que le coeur nucléaire de la pensée de Chouard ce n’est pas d’écrire un nouveau système, mais faire émerger un processus constituant démocratique, sur quoi débouchera ce processus ? ça personne ne peut le savoir, il faut arrêter de dire : "il faut que ce soit comme-çi il faut que ce soit comme ça" laissons le peuple décider.
      .
      "on ne peut pas le changer "comme ça"" Si on peut par un processus constituant. 95% des gens, même ceux qui fuient au mot de "politique" s’intéressent à la constitution lorsque vous leur en touchez deux mots (expérience personnelle depuis 2 mois je vais à la rencontre de personne en attendant le tram pour leur en parler et une majorité en 10 minutes d’explications comprennent l’intérêt personnel qu’ils ont à ce qu’advienne ce processus constituant démocratique... je me fais envoyer chier des fois aussi lol)

      .

      "les structures familiales." Ce n’est pas une contradiction, puisque ce seront les gens qui vont l’écrire ce prochain système.

      .

      J’en ai marre de parler de la démocratie Athénienne, les gens sont buttés...

      .

      Que Chouard ai fait quelques bétise ça je suis tout à fait d’accord, mais qu’est-ce-que vous lui reprochez ? D’être optimiste, humaniste, de croire en le peuple... ? 

      .

      Un combat utopique : EST ALORS ? L’utopie est quelque chose qui de tous temps et en tous lieu n’est jamais advenu, mais qui potentiellement peut advenir. Nous sommes entouré d’utopies passées, si tout le monde été réaliste on serait encore à la préhistoire, ce sont les utopistes qui font l’avenir, donc merci du compliment ; Par-contre, par exmple, attendre que l’on ait un élut vertueux qui déclenche un processus constituant démocratique c’est atopie, ça n’adviendra jamais.


    • vote
      la mouche du coche 30 avril 2014 18:21

      pardon : ilS ne pouvaiENT pas prendre de décision sérieuse


      • 2 votes
        zygzornifle zygzornifle 1er mai 2014 08:45

        La démocratie est fatiguée par ses politiques, heureusement on va pouvoir lui donner nos RTT pour qu’elle se requinque ....


        • vote
          coinfinger 9 mai 2014 12:23

          La forme politique existant dans une société ne peut étre examinée sérieusement , sans prendre en compte son sous bassement économique ( moyens ) , ni ses buts ( formes de conscience reproduction des personnes ) .
          Ainsi si l’on a de trés puissants lobbies sous formes de multinationales comment ne pas imaginer que la démocratie ne soit qu’une mascarade , à moins de croire à quelque chose comme la lévitation , par la toute puissance de l’esprit l’homme pourrait se passer de manger !
          Ainsi Montesquieu avant d’écrire l’Esprit des lois examine dans un ouvrage tout aussi volumineux les conditions économiques et sociales de cet Esprit .
          Ainsi Aristote avant de conclure dans sa politique envisage ,par ex , Sparte sous l’angle de la concentration croissante de la propriété , et sa transmission particuliére par les femmes .
          Faire abstraction de l’ économie n’a de sens que si les conditions économiques de l’égalité et de la liberté sont réunies . D’évidence il existe une énorme concentration des patrimoines !

          Alors pourquoi , comme condition préalable ne pas proposer comme Dracon un tirage au sort des lots de patrimoines , en supposant que la disparité de ceux ci , (ou bien dans la mesure où ...) , correspondt à des contraintes économiques .

          Poser la question c’est y répondre , il est clair que comme pour Dracon , cette mesure ne passera pas ! >Toutefois on pourrais espérer quelques propositions de mesures à long terme , comme pour Solon , abolition des dettes (dans les conditions techniques appropriées à notre époque évidemment ) . Impot sur la fortune , les successions etc ....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès