• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La surveillance de masse en marche ?
#50 des Tendances

La surveillance de masse en marche ?

La France sur le point de devenir le premier pays de l’UE à utiliser une application de reconnaissance faciale à l’échelle nationale. Nos libertés sont-elles en danger ?

Vue de l’étranger…

Article d’Henry Samuel du « The Telegraph », traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr.

La France est sur le point de devenir le premier pays européen à utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour donner aux citoyens une identité numérique sécurisée, une décision que les critiques estiment prématurée compte tenu des enjeux que cela représente pour la vie privée.

En novembre prochain, plus tôt que la date initialement prévue de Noël et après une phase expérimentale de six mois, le gouvernement du président Emmanuel Macron s’apprête à mettre en place un programme d’identification baptisé Alicem.

Alicem – acronyme pour « authentification en ligne certifiée sur mobile » – est une application permettant à « tout individu qui décide de l’utiliser de prouver son identité sur Internet de manière sécurisée », précise le site du ministère de l’Intérieur.

L’application lit la puce sur un passeport électronique et recoupe la photo biométrique qui y est apposée avec l’utilisateur du téléphone par reconnaissance faciale afin de valider son identité.

Une fois celle-ci confirmée, l’utilisateur peut accéder à une foule de services publics sans autre vérification.

Cependant, la CNIL, l’autorité française de régulation des données personnelles, a averti que le programme viole la règle européenne du consentement parce qu’il n’offre aucune alternative à la reconnaissance faciale pour accéder à certains services.

Des craintes concernant les normes de sécurité de l’État ont été soulevées en début d’année après qu’un pirate informatique a mis environ une heure pour pénétrer une application de messagerie « sécurisée » du gouvernement, mettant ainsi en question l’affirmation de celui-ci selon laquelle une telle technologie était « pratiquement » inviolable.

La nouvelle application française de reconnaissance faciale d’identité va recouper l’image biométrique des passeports avec les images de selfie sur le smartphone d’un utilisateur. Crédit : Reuters

Le ministère de l’Intérieur continue cependant d’aller de l’avant, prévient Martin Drago, avocat de La Quadrature du Net, un groupe de protection de la vie privée qui conteste cet outil devant la plus haute juridiction administrative française.

« Le gouvernement veut forcer les gens à utiliser Alicem et la reconnaissance faciale. Nous nous dirigeons vers une utilisation massive de la reconnaissance faciale. (Il y a) peu de considération quant à l’importance du consentement et du choix », a-t-il précisé à Bloomberg.

La France ne fait que suivre ainsi une tendance mondiale vers les « identités numériques » qui permettent un accès sécurisé à une gamme de services allant des comptes bancaires aux déclarations fiscales. Singapour a signé un accord pour aider le Royaume-Uni à préparer son propre système de reconnaissance faciale.

Les critiques mettent en garde contre le fait que de tels outils posent de sérieux risques pour la vie privée, alors que des pays comme la Chine intègrent la biométrie de reconnaissance faciale dans les bases de données contenant l’identité des citoyens.

La France insiste cependant sur le fait qu’elle ne fera pas de tels recoupements et que les images utilisées pour la reconnaissance faciale seront effacées « dans les secondes qui suivent » l’enregistrement. [ N.D.L.R., peut-on le croire ?]

« L’utilisation de la reconnaissance faciale française pour l’identité numérique peut être vue de deux façons », a déclaré Patrick Van Eecke, spécialiste de la vie privée et des données chez DLA Piper à Bruxelles. « Ou cela va trop loin en termes de vie privée, ou alors ils mettent en place la plus sûre des nouvelles technologies. Sont-ils des pionniers ou dépassent-ils les bornes ? »

Le dispositif ALICEM de reconnaissance faciale, Martin Drago, juriste et membre de la Quadrature du Net, en parle sur « LaMidinale ».

Sur l’usage des technologies à reconnaissance faciale :

  • « Il y en a déjà dans les aéroports et il y a eu une expérience lors du carnaval de Nice pendant trois jours ! La police peut accéder et faire de la reconnaissance faciale avec un fichier… et il y a cette expérimentation dans les lycées qui arrive. »
  • « Ce qui a motivé notre recours, c’est qu’il faut commencer à réfléchir à l’interdiction, voire à un moratoire sur le développement de cette technologie. »

Sur le projet ALICEM qui pourrait se déployer dès novembre en France :

  • « ALICEM n’est pas une expérimentation, c’est un dispositif finalisé. »
  • « ALICEM sert à créer une identité numérique sur Internet pour accéder à certains services publics (…) et quand vous voulez créer cette identité numérique, vous êtes obligé de passer par un dispositif de reconnaissance faciale. »
  • « Pour l’instant, ça n’est que pour les gens qui disposent d’un téléphone Androïd et un passeport biométrique : il faut scanner avec le téléphone la puce du passeport biométrique et ensuite il faut prendre une vidéo de soi. »
  • « Le problème, c’est que le gouvernement nous explique que pour le faire, on a le consentement des gens (…), ce qui n’est pas le cas parce que vous êtes obligé de passer par un dispositif de reconnaissance faciale. »

Sur les dérives possibles du dispositif :

  • « Le problème, c’est ce que veut faire le gouvernement des données liées à la reconnaissance faciale : le gouvernement ne respecte pas le RGPD [règlement général sur les données personnelles] sur cette notion de “consentement libre” car on ne peut pas contraindre les gens à utiliser leurs données personnelles. »
  • « Il y a le discours du gouvernement, notamment celui de Christophe Castane, qui fait le lien entre la haine, l’anonymat en ligne et le dispositif ALICEM. »
  • « Aujourd’hui, ALICEM n’est pas encore obligatoire pour tout le monde mais le risque c’est : que se passera-t-il demain ? »
  • « Avec ALICEM, la CNIL dit que le gouvernement ne respecte pas le RGPD. Le gouvernement n’en a pas tenu compte et a publié le décret d’application ce qui nous a motivé à l’attaquer. »

Sur les libertés individuelles :

  • « La reconnaissance faciale, telle qu’elle est voulue, c’est l’outil final de reconnaissance et de surveillance de masse dans la rue. »
  • « Contrairement à l’ADN ou les empreintes, on sait quand on vous les prend. S’agissant du visage, on ne sait pas quand une caméra va vous repérer ou vous identifier. »
  • « C’est un dispositif qui peut être partout dans la rue et c’est une possibilité notamment dans le cadre des Jeux Olympiques de 2024 que le gouvernement voudrait mettre en place. »
  • « Ce dispositif a un effet énorme sur les libertés d’aller et venir, sur notre vie privée et aussi sur notre liberté d’expression et de manifester : si vous savez qu’en allant manifester, vous aller être identifié, vous n’allez peut-être pas manifester de la même façon. »
  • « Cette technologie est un normalisme : elle existe déjà sur certains téléphones portables et si vous l’utilisez pour accéder aux services publics ou pour entrer dans votre établissement scolaire, ça normalise la technologie et quand ça va arriver dans l’espace public, vous n’allez plus tellement réfléchir aux dangers pour les libertés. »

Sur l’acceptation sociale de cette technologie face à l’insécurité :

  • « Le gouvernement va utiliser l’argument de la peur et du terrorisme pour pousser ces technologies. »
  • « On parle de reconnaissance faciale mais il y existe aussi une assemblée de nouveaux outils, de nouvelles technologies de surveillance qui se développent, comme la vidéo de surveillance intelligente - qui va repérer certains comportements dans la foule - ou des micros - comme à Saint-Etienne qui vont repérer certains bruits. »
  • « On a lancé le mouvement Technopolis qui permet de se renseigner, de bien comprendre ces technologies, de les analyser, de voir les dangers sur les libertés. »
  • « C’est pas parce qu’on est frappé par un attentat qu’on a envie d’avoir ces technologies. »

Sur le modèle chinois :

  • « Il ne faut pas faire la comparaison avec le modèle chinois parce qu’en France, il se passe déjà des choses assez graves : la vidéo de surveillance intelligente a déjà lieu à Valenciennes et à Toulouse. La reconnaissance faciale ainsi que des micros sont déjà en place dans certaines rues. »
  • « On a tendance à dire qu’en France, on n’en est pas encore comme en Chine. Alors que si, en France, il se passe des choses très graves. »

Autre source 1Autre source 2

Réflexion…

Les emmarcheurs, et les médias en marche, nous bassinent à nouveau sur l’interdiction du port du voile, accompagnée désormais par une diabolisation du port de la barbe.

On peut être pour ou contre, mais… suivant quel critère ?

Est-il possible que cette contestation exacerbée envers le voile soit une excuse pour faciliter la mise en place d’un projet plus vaste de surveillance de masse généralisée et automatisée ?

Alors question provocatrice : le port du voile ne serait-il pas notre salut ?

Tags : Science et techno Manipulation Surveillance




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • 11 votes
    Norman Bates Norman Bates 31 octobre 10:22

    Selon un récent sondage une majorité de français consent à privilégier la sécurité au détriment des libertés individuelles...

    La France a peur brrrrr....il vaut mieux vivre avec des libertés restreintes que crever en liberté...la liberté chérie est devenue anxiogène...

    Pourquoi pas, hein...quand on flippe on perd en raisonnement rationnel...jusqu’à accorder sa confiance et les pleins pouvoirs à des pouvoirs publics dont la compétence en matière de sécurité ne saute pas aux yeux, sauf aux yeux de certains manifestants avec lesquels on ne perd pas la main...

    Surveillance généralisée, "société de la vigilance", big brother devient une entité bienveillante et rassurante pour le citoyen qui chie dans le froc...la stratégie du choc turbine à fond les manettes...Casta-niet, entre deux shots de vodka, peut même se vanter d’avoir déjoué un 11 septembre français sans crainte du ridicule...

    Les "exploits" du sourd-muet de la préfecture ont trouvé un écho chez l’octogénaire agité qui a mélangé sa soupe avec une potion d’amphétamines...roule ma poule, le décor de la "guerre civile" est planté avec les généraux ennemis BHL/Zemmour dont la cause messianique est pourtant commune...Macroute peut expectorer son baume apaisant pendant qu’il inaugure son "centre européen du judaïsme"...seulement "européen".. ?

    Les médias aux ordres avec leurs travailleurs du "journalisme" font le job...voilez ces questions dérangeantes sur les coulisses, sur ceux qui déstabilisent, comment ils activent tous ces mécanismes qui attisent les tensions pour servir leurs sombres desseins...cachez ce débat qui ne serait pas superflu sur l’élaboration d’une loi de séparation de l’Etat avec la synagogue et les loges, dissimulez sous un voile pudique les ambitions de gouvernance mondiale avec aux manettes une "élite" à laquelle "notre" cécité déroule un tapis rouge sang...une "élite" psychiatrique qui se croit animée d’une mission céleste...

    Le citoyen flippant capitule sur ses libertés, il est prêt à collaborer, persuadé d’avoir la vie sauve...il n’aura que l’indignité d’une alliance mortifère avec un ennemi qui ne lui accordera la vie qu’au prix de sa soumission...c’est écrit, il suffit de lire...mais "ils" savent embrouiller les esprits comme personne, les "sorcières d’Halloween" sont là pour occuper les pensées et voiler leurs intentions...et puis, comment réfléchir à tête reposée quand on a peur.. ?


    • 5 votes
      TotoRhino TotoRhino 31 octobre 13:10

      @Norman Bates
      Entièrement d’accord.
      La seule solution pour sortir de ce marasme mental, est de faire prendre conscience aux gens de la manipulation dont il font preuve ; je pense que c’est encore possible, je me refuse à penser que tout est plié d’avance.
      J’en veux pour preuve que beaucoup ont ouverts les yeux depuis le mouvement des GJ, même si s’ils sont encore en minorité prise de conscience devenue planétaire.
      Mais la peur est bien là, bien présente, entretenue à coup de flasball, gaz, matraque et surtout une propagande médiatique prête à monter en épingle le moindre acte pouvant être apparenté à du terrorisme et en se gardant bien de dire que s’il existe tant d’extrémistes prêts à se faire sauter la gueule, c’est parce qu’ils sont enfantés, entretenus et motivés par des politiques occidentales qui ont tout à gagner de leur existence.


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 31 octobre 16:21

      @TotoRhino @Norman Bates

      Le désir de sécurité est la plus grosse carotte de l’histoire de l’humanité. Lorsqu’on leur promet de vivre en sécurité, les humains sont prêts à tout, ils donnent leurs biens, leurs droits, leurs femmes, leurs enfants, leur froc, leur anus, tout y passe, ils se transforment en troupeau docile et celui qui est suffisamment habile pour jouer le rôle de berger peut en faire ce qu’il veut.

      Lorsqu’on s’intéresse à la constitution des premiers Etats ( et par conséquent à la domination des premières oligarchies), on constate que le désir de sécurité a été l’affect central à l’origine de leur fondation. Il y’a eu des travaux passionnants qui ont été publiés ces dernières années sur le sujet. Une fois qu’on met le grappin sur le troupeau, il s’habitue à ses chaines selon des mécanismes superbement décrit par Etienne de La Boétie. D’ailleurs quand on lit La Boétie, on s’étonne avec lui : pourquoi, diable, des multitudes se soumettent-elles à la volonté du petit nombre ? Comment cela pourrait-il être ? Même les bêtes, dénuées de raison, préfèrent la liberté à la laisse, alors pourquoi les humains semblent préférer la servitude ? D’où vient ce sortilège maléfique ? Ça dépasse l’entendement. La réponse est pourtant simple : la domestication de l’homme par l’homme débute avec le désir de sécurité.

      Le problème, c’est qu’on n’a pas encore trouvé de remède à cet ensorcellement, il est extrêmement puissant, en existe-t-il seulement un ? On peut utiliser tous les arguments qu’on veut pour convaincre des gens qui ont peur mais ça ne changera pas leur détermination à donner leur anus.


    • 1 vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 18:01

      @maQiavel
      Moi j’essaie de classer mes photos et vidéos.


    • vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 18:14

      @mat-hac
      Mon père n’a pas pu prendre cette photo de l’oiseau qui s’envole de mon épaule.


    • vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 18:27

      @mat-hac
      Merci au Japon !


    • vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 18:38

      Mathieu


    • vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 19:06

      Pratique sur Android cette appli.


    • vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 19:08

      Vous avez le droit d’utiliser toutes les applications que vous voulez (cf Gemini)


    • vote
      mat-hac mat-hac 31 octobre 23:42

      Il est possible de suspendre les téléchargements.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er novembre 00:29

      C’est quoi ce 700 Mhz en ce moment alors qu’il faut se passer de la 2G ?


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er novembre 01:56

      Ségolène Royal sera réélue. Il faudrait déjà qu’il la mette au bon endroit.


    • 2 votes
      TotoRhino TotoRhino 1er novembre 08:10

      @mat-hac
      Et à part polluer cet article ?


    • 5 votes
      Norman Bates Norman Bates 1er novembre 09:29

      @mattiusavox

      "Ségolène Royal sera réélue. Il faudrait déjà qu’il la mette au bon endroit."

      Mais oui mon brave, Ségolène sera réélue, c’est une évidence...si tu fais allusion à la présidence de la "République" elle sera élue et non réélue, je précise ce détail si d’aventure les aléas de son tour de piste 2007 fuient ta mémoire...
      Il faudra une cellule d’aide psychologique pour les pingouins qui auront du mal à surmonter le départ de leur madone givrée...
      Mais dis donc..."...qu’il la mette..."...c’est pas une potiche, Ségo, ou un bibelot.. !!


    • 2 votes
      Norman Bates Norman Bates 1er novembre 09:47

      @maQiavel & Toto

      Je crois qu’on entre dans les méandres de l’instinct de conservation où la raison ne reçoit plus guère d’écho...
      Il faut admettre que la peur est servie avec une extrême méticulosité, c’est une recette où chaque ingrédient est soigneusement soupesé pour que ça prenne...
      Certains s’indignaient du Patriot act de l’oncle Samuel mais gobent sans difficulté les dérives bien de chez nous...
      Et ce n’est qu’un début...les télévangelistes sécuritaires vont continuer à recycler les prêches apocalyptiques pour hypnotiser les consciences, et sans doute faut-il s’attendre à quelque événement suffisamment marquant pour anesthésier les esprits critiques récalcitrants...
      Tu es la victime, voici le bourreau, je suis le sauveur...
      Le sketch fonctionne parfaitement, c’est juste oublier que naturellement les rôles sont interchangeables au gré des circonstances... smiley


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er novembre 10:01

      Ci dessus les tendances de l’opinion sachant que l’opinion est une tendance.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er novembre 10:03

      Il s’agit de regarder la date quand on lit The Times.


    • vote
      mat-hac mat-hac 1er novembre 10:09

      Quand se passe-t-il alors si l’Afrique a autant de centrales nucléaires que la France sachant que la France a une idée techique révolutionnaire permettant un train à plus de 30 km/h sans voiture ou 400 km/h sans TGV, sachant que Boloré a créé un train non touristique en Afrique ?


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 31 octobre 16:32

      Très bon article. 


      • 1 vote
        Conférençovore 1er novembre 11:43

        Beaucoup ici ont l’air de penser que le besoin de sécurité est une sorte de lubie d’occidental . Avec la santé et l’accès à de l’eau/nourriture, on a pourtant là les 3 éléments centraux, les trois impératifs, les trois attentes vitales qui tout individu en société attend de cette dernière. Et toute civilisation qui se veut pérenne et, plus largement, tous les individus de cplanète, espèces confondues, vivant en groupe, maintiennent leur confiance dans le groupe et les autres tant que ces trois éléments dont au rendez-vous. Dans une récente conférence de collapso (publiée par Ozi), l’intervenant recadrait bien la question en précisant qu’aucune réponse à l’effondrement ne saurait être efficiente sans que ne soit traité cet aspect (négligé et même moqué, particulièrement par les gauchistes... ça c’est moi qui le rajoute... relax je ne vous traite pas de gauchistes smiley ). Les survivalistes peuvent surestimer le paramètre mais 99% des collapso écolo-gauchos le méprisent tout comme ils méprisent les verticalités, l’ordre naturel en général.

        On s’inquiète des dérives possibles parce que nous jouissons du luxe d’avoir nos 3 besoins assurés sans même nous en rendre compte... c’est aussi une donnée de la question que cette grande faiblesse de notre système immunitaire social (rendu faible par 75 ans de paix, de relative prospérité et confort).

        Il est évident que le système joue sur les peurs pour maintenir voire augmenter son emprise sur ses sujets mais cela ne change pas la réalité des besoins primaires.

        On ne peut voir ce nouvel outil comme la manifestation des craintes du système face aux troubles civils qui se profilent à l’horizon et les risques pour l’ordre... établi. Les manifs de flics de 2018 (inédites pour uce corps constitué), les GJ, les banlieues qui peuvent s’embraser à tout moment, des individus désespérés en nombre croissant (près de 10 millions de pauvres), des organisations révolutionnaires qui sommeillent, sont autant de risques à anticiper quand l’effondrement surviendra. Ils se préparent...


        • vote
          maQiavel maQiavel 1er novembre 12:10

          @Conférençovore

          Je ne me sens pas particulièrement visé par ton propos mais je précise tout de même : ce n’est pas parce que le désir de sécurité est instrumentalisé par qui sait s’y prendre pour asservir les masses, qu’il n’est pas légitime ou que la sécurité n’est pas importante. Même le gauchard le plus crétin qu’il soit est en mesure de comprendre que la sécurité est fondamentale pour la vie en communauté, c’est une lapalissade, il faudrait vivre dans un monde parallèle pour prétendre le contraire. 

          les choses deviennent intéressantes, c’est lorsqu’on se demande s’il faut renoncer à quelque chose ( voir à sa propre souveraineté sur soi même ) pour vivre en sécurité et si oui, sous quelles conditions. Et là, il y’a beaucoup à dire. Les postures extrêmes sont occupées par les libertaires d’un coté et les sécuritaires de l’autre et entre les deux il y’a de nombreuses nuances. Chaque posture a des implications politiques et des effets pervers qu’il faut bien analyser avant de proposer ou accepter n’importe quoi. 


        • vote
          Conférençovore 1er novembre 16:57

          @maQiavel "Même le gauchard le plus crétin qu’il soit est en mesure de comprendre que la sécurité est fondamentale pour la vie en communauté, c’est une lapalissade, il faudrait vivre dans un monde parallèle pour prétendre le contraire. "

          Nombre de gauchiasses considèrent que l’ordre, par défaut, est une oppression. Ils ont totalement perdu le sens de ce que sont les hiérarchies parce que l’individu et ses droits surpassent toute forme organisation. Le numérique a accentué cette dérive.

          Sinon, je ne te visais pas cela étant tu as tendance à mettre les libertés individuelles au-dessus de tout et je crois que nous arrivons aux limites de la logique avec des dérives. Non, je visais plutôt un autre intervenant, un certain aubergiste, qui, s’il avait un peu écouté sa mummy, n’en serait pas là... smiley


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 1er novembre 20:34

          @Conférençovore

          « cela étant tu as tendance à mettre les libertés individuelles au-dessus de tout et je crois que nous arrivons aux limites de la logique avec des dérives  ».

          ------> J’entends ta critique même si je ne suis pas d’accord. Il est clair que je ne mets pas la communauté au-dessus de l’individu mais je ne mets pas non plus l’individu au-dessus de la communauté, le droit de l’un n’est pas subordonné au droit de l’autre, ils doivent s’articuler harmonieusement. Pour moi les dérives individualistes commencent lorsqu’on admet l’idée de mobiliser l’ensemble de la communauté pour satisfaire des désirs individuels. Le droit de faire ce que l’on veut sans nuire à autrui est une chose mais exiger de la communauté qu’elle satisfasse le moindre désir individuel en est une autre. Je n’ai par exemple rien contre le fait que deux lesbiennes se marient, elles font ce qu’elles veulent et de toute façon leur acte n’enlève rien à personne, ça les regarde mais par contre, qu’elles n’exigent pas de cotisations sociales pour rembourser leur PMA, faut pas emmerder les gens. Il y’a beaucoup d’autres exemples comme ça, du genre je ne vois pas pourquoi l’argent avec lequel je paie mes impôts devrait être utilisé pour construire des mosquées, je trouve ça débile …

          « Nombre de gauchiasses considèrent que l’ordre, par défaut, est une oppression »

          ------> Cela dit, les critiques de l’ordre peuvent être tout à fait pertinentes. Parce que l’ordre peut avoir plusieurs formes, notamment celle d’une société oligarchique autoritariste et inégalitaire, considérer ce type d’ordre là comme oppressif ne signifie pas un rejet de l’ordre en tant que tel. 


        • 1 vote
          Norman Bates Norman Bates 2 novembre 10:29

          @Conférençovore

          Si tu fais un apparentement terrible entre le triangle "victime bourreau sauveur", ses rôles interchangeables, et mon historique familial avec l’hystérique maternelle, je ne puis que confesser une indéniable pertinence... smiley

          Pour en revenir à la peur en outil hypnotique, bien que conscient de sa redoutable efficacité, je reste quand même fasciné par cette majorité de français (semble t-il) qui ne rechigne pas à sacrifier une partie de ses libertés...
          C’est fascinant parce que le "pouvoir" en place n’a rien fait pour mériter cette forme particulière de "confiance"...hormis les yeux crevés et l’accroissement de la surveillance généralisée au nom de la lutte contre la haiiiiiiiine...cela répond à certains impératifs, mais pas ceux de la populace...
          Le premier plouc de France n’a que les yeux qui brillent sous l’effet des vapeurs de vodka, son bilan (et celui de ses prédécesseurs) n’est guère brillant dans le renseignement...bientôt on trouvera du radicalisé place Bauveau...
          Inutile de revenir sur l’inertie en banlieue...l’insécurité en hausse...les forces de "l’ordre" sont mobilisées ailleurs, et il faudra un jour éclairer la difficulté croissante pour acter un dépôt de plainte...
          Cette autorité défaillante s’étend à la justice, il serait trop long de développer ce point...
          A titre perso la restriction des libertés individuelles ne peut éventuellement se justifier que face à un danger réel, dûment caractérisé, avec lequel le "pouvoir" en place n’a aucune ambiguïté...ce "pouvoir" doit être en capacité de lutter contre ce danger, il doit être digne de confiance et obtenir l’adhésion de la populace qui aura la conviction qu’il agit pour elle...
          Si ce pouvoir s’illustre par une extraordinaire mollesse...s’il a dans les cartons des mesures difficiles à avaler dans un climat social tumultueux...si son programme s’inscrit dans le thème du vandalisme sous diverses formes...il devrait recueillir la défiance, l’hostilité...
          Heureusement il y a la peur, un lubrifiant naturel que la populace fournit elle-même pour mieux se faire entuber...
          Comme disait Roselyne : "Ah la nature est bien faite quand même"... smiley


        • 2 votes
          JE SUIS RÉVEILLÉ JE SUIS RÉVEILLÉ 1er novembre 12:03

          Alerte Rouge !!!! A partager en masse !!!!

          ROTHSCHILD & HITLER : L’INSOUTENABLE VÉRITÉ

           : https://www.youtube.com/watch?v=wQXE2WZJYxU&t=0s

          La même chose se reproduit aujourd’hui avec le nouveau pantin des Rothschilds, Emmanuel Macron (sélectionné par le groupe Bilderberg et LCF Rothschild pour ses capacités de manipulateur pervers hors-normes) et désigné par cette même oligarchie comme étant le meilleur candidat à la "chancellerie" de l’Union Européenne (le quatrième Reich fasciste ultra-libéral des Rothschilds qui se sont recentrés sur l’UE à cause de Trump). Le totalitarisme et le fascisme qu’incarnera Macron regroupera tous les fascismes (extrême gauche, extrême droite, djihadisme, sionisme, réseaux terroristes contrôlés par l’oligarchie, et bien sûr le fascisme ultra-libéral le plus pervers de tous).

          Le danger ne vient plus de la Russie ou des Etats-Unis, mais de l’Union Européenne et de son futur Hitler 2.0, et personne ne semble mesurer l’ampleur de ce danger imminent. Macron ne sera pas réélu, mais obtiendra le contrôle de l’UE en 2022, c’est cela l’objectif. 

          1933 = 2019, l’ascension du futur dictateur européen qui a vaincu tous ses opposants avec une facilité déconcertante, imaginez la suite ! Un énorme réseau soutient Macron, et ce réseau ne peut être que celui des Rothschilds, le même réseau qui permis la naissance du 3ème Reich ! C’est la même chose qui se reproduit aujourd’hui mais en beaucoup plus sophistiqué et subtil, donc redoutable.

          N’oubliez pas que Macron veut créer une armée européenne qui écrasera tout mouvement contestataire de type gilets jaunes !


          • 1 vote
            makhno makhno 1er novembre 13:06

            Dans "1984"...Georges ORWELL a manqué cruellement d’imagination et de perversité... !!!

            Les seuls responsables de cette dérive totalitaire....c’est NOUS , le Peuple dirigé par sa propre peur.....de lui-même.... !

            ....mais...en attendant les caméras en forêt , je vais aux champignons (pieds de moutons , trompettes , ....) .


            • 1 vote
              maQiavel maQiavel 1er novembre 20:41

              @makhno

              Pas des caméras en forêt mais des drones qui les survolent, histoire de bien s’assurer que n’aurez pas l’idée saugrenue de cueillir vos champignons mais que vous achèterez ceux de Mosanto.


            • 1 vote
              CoolDude 1er novembre 21:31

              @makhno

              je vais aux champignons (pieds de moutons , trompettes , ....) .

              Il parait que près de Rouen, ils ont un peu de gout de fumé délicieux cette année... Un vrai régal !

              A votre santé, mes ami.e.s


            • vote
              CoolDude 1er novembre 21:28

              "Pour lutter contre la Haine sur internet !?"

              Ça, c’est un truc que j’ai déjà entendu quelque part et que ce C... Castaner n’a pas pu inventer tout seul. Si ?

              Mais ça vient d’où des idées pareilles ?

              En tout cas, c’est de pire en pire.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès