• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Qui sont les créanciers de notre dette ? Ici c’est privé ! Ah pardon (...)

Qui sont les créanciers de notre dette ? Ici c’est privé ! Ah pardon …

Agence France Trésor au ministère de l'économie et des Finances

 

GiletsJaunes Constituants

 

Tags : Economie Finances Dette Gilets jaunes




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Reiki Reiki 9 mars 13:15

    Preuve par l image

    1. Le métier d investigation du journalisme à disparu, seul compte l audience.

    2. Votre démocratie s arrête la ou s affiche public. Aucun moyen de faire valoir ses droits , sans menace ou violence sous couvert de la légitimité étatique . Conclusion, un électeur n est qu une opinion sans voix pour son élu.

    3. La Justice n est que l instrument de l élu, Bienvenu dans la nébuleuse démocratie-capitaliste en marche.


    • 4 votes
      barbarello 9 mars 15:00

      Bloc de constitutionnalité : 

      Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée.

      LOOOOOOOOL la république réelle, pourrie à la moelle de manière consubstancielle, où une poignée de consanguins et de cooptés possède tous pouvoirs, et en interdit l’exercice légitime à la quasi totalité de la société. 


      • vote
        maQiavel maQiavel 9 mars 15:30

        Le truc , c’est que l’Etat lui même ne sait pas trop qui sont ses créanciers … 


        • 4 votes
          barbarello 9 mars 16:12

           smiley 

          Mékilécon  smiley ,
          mais comment diable fait il pour être aussi con et être à côté de la plaque si souvent alors qu’il est capable de rédiger des commentaires de 50 lignes pour couper un poil de couille en 18 ???
          Mystères de la Nature...
          Faudrait faire des expérimentations pour tenter d’isoler les facteurs explicatifs de toussa toussa  smiley 


        • 1 vote
          nephis nephis 9 mars 16:26

          @maQiavel

          Qu’entendez-vous exactement par « l’État lui-même ne sait pas trop qui sont ses créanciers » ? En tant que structure désincarnée ? Au niveau des Institutions ? Car j’imagine bien que vous êtes sans doute conscient qu’au sein de l’État, il existe bien quelques hauts fonctionnaires (qui d’ailleurs font souvent la navette entre le public et le privé avec un tablier dans leurs bagages) qui savent qui sont les véritables créanciers.


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 9 mars 17:00

          @nephis

          Le truc, c’est qu’aujourd’hui, avec la rapidité des flux et des échanges sur les marchés financiers internationaux (parce que c’est majoritairement là que vont les titres de dettes, la France fait d’ailleurs partie des pays dont l’internalisation de la dette est la plus forte ) , même le haut fonctionnaire ne peut pas savoir vraiment qui détient la dette ( même s’il peut en avoir une vision morphologique globale mais dans le détail c’est plus compliqué ). Il faut savoir que 10 milliards d’euro de titre change de main chaque jour (soit deux fois le stock de dette chaque année) , à la limite l’appareil d’Etat peut identifier l’acheteur mais le détenteur c’est autre chose. C’est une énorme machine avec de nombreuses ramifications et intermédiaires. Il est même possible qu’il en soit comme pour les crédits hypothécaires américains qui ont mené à la crise de 2008, c’est-à-dire que ces titres soient découpés et recomposés avec des morceaux d’autres titres en nouveau produits financiers, dans ce cas il serait pas absurde que certains créanciers de la France ne soient pas eux-mêmes au courant de détenir des titres de dettes français.


        • 2 votes
          barbarello 9 mars 17:15

          vision morphologique globale. ampoule + coupage de poils de couilles en 18  smiley

          .

          Les questions pour "ceux qui en ont" sont plutôt de ce genre : 

           l’Etat a t’il les moyens de savoir avec une précision suffisante qui détient cette dette, étrangers55%jecrois y compris ? 

           l’Etat (comprendre la poignée de trucs politichiens et hauts fonctionnaireuh + quelques pièces rapportées par cooptation, qui font la république officielle pourrie à la moelle et a-démocratique ceci de manière consubstantielle oups) a t’il la volonté de savoir ? 

           si la poignée de consanguins se penchait sur la question, donnerait elle les conclusions et les trouvailles à la société ou les conserverait elle à l’abri du peuple entre consanguins et cooptés ? 

          — comment faire pousser chez ceux qui n’en ont pas ce qui doit être possédé ?  smiley


        • vote
          maQiavel maQiavel 9 mars 17:31

          Les trolls , c’est un peu comme les bactéries , faut faire avec. smiley


        • vote
          nephis nephis 9 mars 17:33

          @maQiavel

          Je vois ! C’est intéressant. Figurez-vous qu’il y a quelques années de cela, il y avait un blog intitulé « Le citoyen engagé » qui avait publié, peu avant sa censure (il en reste quelques bribes) par des mains obscures une liste sur laquelle figurait les détenteurs principaux de la dette française (quasiment tous les institutionels et pas mal de nominatifs), une liste bien cashère si vous voyez ce que je veux dire. Quand au niveau d’accès d’information de certains hauts fonctionnaires, je pense que cela dépend fortement des réseaux dans lesquels ils s’inscrivent. En tout les cas merci de m’avoir fait remarqué qu’avec les produits financiers dérivés on pouvait amplifier l’opacité entre les détenteurs directs/indirects et les acheteurs. C’était déjà pas simple de démêler ce jeu de piste à la con entre les holdings, les sociétés-écrans, etc. mais alors là c’est une gageure d’espérer pouvoir établir une liste de Schindler inversée !


        • 3 votes
          barbarello 9 mars 17:53

          Je n’aime pas des masses les gens qui emploient le terme de "troll" à tort et à travers, par facilité.
          Mais bon, passons ce détail dans le tableau d’ensemble où, bien plus préoccupant, on trouve l’ampoulerie comme manière, le coupage de poils de couilles comme hobby, l’acotéage de plaque récurrent, ou encore le chèvrechouïsme endémique.  smiley 


        • vote
          maQiavel maQiavel 9 mars 18:06

          @nephis

          Je rajouterai que cette situation d’opacité a été voulue par l’Etat qui a décidé de ne plus identifier ses créanciers. La raison est simple : il existe un marché de la dette et pour rendre la dette française compétitive, il fallait garantir l’anonymat des investisseurs.

          En fait, ceux qui ont organisé cet anonymat ont raison, l’argument de l’attractivité de la dette est imparable … tant qu’on est dans un système de financement de l’Etat par les marchés. Donc de ma perspective, le vrai problème est là, dans cette dépendance organisée aux marchés financier qui date au moins de 1973. Après, peut-être qu’il y’a plus ou moins de juifs dans cette machine, c’est possible, mais ça reste pour moi de l’ordre de l’effet et non de la cause, je ne vois d’ailleurs pas ce que ça changerait si les détenteurs de dettes étaient majoritairement catholiques pratiquants mais bon, ce n’est que mon opinion … 


        • vote
          barbarello 9 mars 18:13

          @maQiavel

          En tant que juif, et je suis juif, fourreur de père en fils depuis 4 générations même, avec quelques à côtés investissatoires bien entendu,
          laissez moi vous dire que je ne suis absolument pas d’accord avec la conclusion de votre commentaire ! 
           smiley 


        • vote
          nephis nephis 9 mars 18:26

          @maQiavel

          Je rajouterai que cette situation d’opacité a été voulue par l’Etat qui a décidé de ne plus identifier ses créanciers. La raison est simple : il existe un marché de la dette et pour rendre la dette française compétitive, il fallait garantir l’anonymat des investisseurs.

          L’État a été subverti de l’intérieur par les même forces qui ont contraint de Gaulle a démissioné du pouvoir en 68-69 et ce sont ces mêmes forces qui ont contraint l’État a privatisé sa dette avec des intérêts juteux à la clé.

          je ne vois d’ailleurs pas ce que ça changerait si les détenteurs de dettes étaient majoritairement catholiques pratiquants mais bon, ce n’est que mon opinion …

          Je ne vois pas non plus ce que cela changerait si les détenteurs de la dettes de l’État d’Israël étaient détenus majoritairement par des membres du hezbollah pratiquants mais bon, ce n’est que de l’ironie… smiley


        • vote
          nephis nephis 9 mars 18:27

          @nephis

          ACH ! Tro de fôtes d’ortografe, désolé !


        • vote
          maQiavel maQiavel 9 mars 18:42

          @nephis
          Oh , moi je ne m’excuse même plus … 


        • 1 vote
          nephis nephis 9 mars 18:49

          @maQiavel

          Je tiens à faire téchouva, quand même !


        • 5 votes
          Et Hop ! 9 mars 20:16

          @maQiavel

          C’est pas qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils ont fait en sorte de la cacher au public.

          Il y a une disposition prise en 2014 qui impose à l’Agence France Trésor, chargée depuis 2001 de refinancer l’État par des emprunts sur le marché mondial des capitaux, de protéger l’anonymat de ceux qui achètent les titres et encaisent les 45 milliards d’intérêt annuel (la totalité des recettes de l’impot sur le revenu).

          Avant 2001, l’État et les entreprises publiques (EdF, SNCF,..) lançaient des emprunts obligataires d’État qui étaient placés en priorité auprès des ménages français avec des avantages fiscaux. Les intérêts payés par l’État étaient pare conséquent payés aux ménages français qui dépensaient cet argent dans l’économie française, ce qui générait del’activité, de la TVA, des emplois, des charges sociales, du PIB.

          Les 45 milliards d’intérêts annuels payés actuellement  l’équivalent du budget de l’éducation ntionale avec son million de fonctioonnaires  sortent de l’économie française, et diminuent le PIB.


        • vote
          maQiavel maQiavel 9 mars 21:22

          @Et Hop !
          Sur le fait qu’ils aient fait en sorte de cacher au public , je ne dis pas autre chose , sauf que je rajoute que l’Etat lui même ne serait plus en possibilité de savoir. 
          A part ça votre commentaire s’articule plutôt aux miens , je suis d’accord … 


        • 1 vote
          barbarello 10 mars 13:52

          @Et Hop !
          +1. 
          On a besoin de gens comme le mec de la vidéo. 
          Les boulets acôtédeplaquistes et chèvreschouistes comme maQ, par contre, on se demande ; peut être pour servir les boissons... ! 
          .
          Ce mec et ses potes réclament en somme un audit citoyen des finances publiques, notamment pour faire la lumière sur cette dette. Ca c’est une revendication doublement intelligente et couillue.
          Moi c’est le terme "citoyen" qui m’intéresse tout particulièrement, car ce n’est pas aux politichiens réunis en conclaves de la république pourrie à la moelle de faire cet audit et d’en tirer des conclusions et actions à mener ; en cela ce qui doit être réalisé ne doit pas être un calque de la commission Pecora, bien que le citoyen de la vidéo l’évoque aussi. 
          Ce que je n’ai pas réussi à déterminer par contre, c’est le niveau de conscience politique de ce citoyen concernant le fait que ce qu’il dénonce (opacité et mensonges, trahisons du pays et du peuple en cénacles de consanguins) est une conséquence de l’a-démocratisme quasi intégral de la république pourrie à le moelle ceci de manière consubstantielle. 


        • 1 vote
          Reiki Reiki 9 mars 16:17

          Pour suivre en direct. Gilet jaunes J ai trouvé sympa... https://youtu.be/13QjSz4wfwE


          • 1 vote
            ged252 9 mars 16:21

            Je répète ce que j’ai déjà dit.

            .

            en l’an 2000, avec l’Euro les politiques ont perdu le contrôle de leur monnaie, car c’est maintenant la BCE qui gère la politique monétaire : l’Euro.

            .

            Les politiques ont perdu les moyens de financement qu’ils avaient avant, ne pouvant plus se financer par l’emprunt comme ils le souhaiteraent et le voudraient, ils ont donc recours au seul moyen qui leur reste : les impots, taxes, PV.

            .

            Ils ont donc taxés les entreprises et les entreprises, qui ont dûes à leur tour augmenter leurs prix, et c’est ce que a provoqué l’inflation qui a débuté dès le début de l’Euro ... Inflation qui continue aujourd’hui, pour les mêmes raisons : perte du contrôle de la monnaie, et recours à l’impôt pour le financement. C’est la seule raison qui puisse expliquer l’inflation que l’on connait, quoiqu’en disent les pseudos économistes.

            .

            Tout ça, ça vient d’une mauvaise gestion de nos hommes politiques .. Français, notamment leur volonté de remplacer les français par des noirs et des arabes, qui suscitent des coùts délirants, puisque les migrants sont logés à l’hôtel, par exemple, (je les vois chez moi). Et il n’y a aucun migrants qui ne soit à la rue, ils sont donc loger quelque part au frais de l’Etat.

            .

            C’est pour financer ces frais-ci que l’Etat taxe, met des PV, des impôts.Ce sont les hommes politiques qui ont voulu cette politique et l’ont imposé aux français. Mais si on reproche à ces politique leur politique, ils diront qu’ils ont été élus, qu’ils sont donc légitime et que leur politique ne reflète que la volonté générale des français.

            ..

            Ce qui fait que la faute ou la culpabilité reviendra au final aux français qui ont voté Mitterrand, Sarkozy, Hollande et Macron.


            • 1 vote
              ged252 9 mars 16:32

              La loi Rotchild c’est le nouveau système financier mis en place par les USA en 1973 avec la fin de la convertibilité du dollar en or, c’est à dire la fin de l’étalon Or. Et ça ce n’est pas la faute à la banque Rotchild mais c’est la volonté et l’intérêt des américains.

              .

              Lorsqu’ils ont établit cette loi, ils ont tenu compte de l’incompétence et de l’irresponsabilité des hommes politiques. C’est à dire qu’ils se sont arrangé pour que les hommes polilitiques ne puissent pas emprunter à volonté, de façon délirante, et ne ruinent les pays. Et c’est pour cette raison qu’ils ont obligé l’Etat à emprunter à des banques privées et à payer à ces banques un intérêt.

              .

              La dette n’est pas créée par ces banques, elles en profitent certes, mais elles ne la créee pas, ce sont les politiques par leur délires qui ont créé cette dette, en dépassant chanque année leur budget, et en se finançant par de la dette..

              .

              Et c’est ce qui devrait être reproché par exemple à Macron, qui augmente la dette puisque son budget n’est pas équilibré, malgré l’aumentation des taxes PV impôts, et la réduction des aides sociales et des subventions.


              • vote
                ged252 9 mars 16:35

                ENCORE UNE FOIS, je reposte ce lien vers un article de la FED/FRED qui explique ce qui sa passe lorsque des hommes politiques irresponsable dispose du contrôle d leur monnaie, et euvent emprunter linrement à taux zéro à leur banque centrale :

                .

                https://fredblog.stlouisfed.org/2017/01/hyperinflation/

                .

                You might guess that hyperinflation refers to increases in the price level at very high rates. There’s no official threshold for “very high,” but the four cases shown in the graph are clearly examples of hyperinflation. The most spectacular case in FRED is Zimbabwe : The data are incomplete because in 2009 the country actually stopped reporting inflation, which likely rose several orders of magnitude higher that year. First, to be clear, Zimbabwe’s inflation rate of 24,000% means that prices were multiplied by 241 within a year. Peak hyperinflation in the other three countries has a factor of 42, 32, and 30. Second, why does hyperinflation occur ? Generally, it’s because the government takes over the central bank and finances its operations by printing money. As people see this occurring, money loses value and the government has to print even more to stay afloat. This vicious circle can then be broken only by a radical change of practice : In Zimbabwe, that was abandoning the use of the local currency, which is indeed radical, as the country reported deflation in some years since going cold turkey. (Turkey, by the way, also has had periods of very high inflation, but not as dramatic as our examples. We reported on this earlier.)

                How this graph was done : Search for “Zimbabwe inflation.” Once you have the graph, use the “Edit Graph” option to open the “Add Line” tab to search for other inflation rates. Repeat until satisfied.

                Suggested by Christian Zimmermann.


                • vote
                  ged252 9 mars 16:43

                  "Second, why does hyperinflation occur ? Generally, it’s because the government takes over the central bank and finances its operations by printing money. As people see this occurring, money loses value and the government has to print even more to stay afloat.

                  "

                  .

                  quand l’hyper inflation se produit-elle ? C’est quand le gouvenrement prend le contrôle de sa banque centrale.

                  .

                  Ca c’est exactement ce que voudraient les gens : que le gouvernement puisse emprunter librement, gratuitement , à sa bnauqe centrale, pour qu’il n’y ait pas d’intérêt à payer.

                  .

                  As people see this occurring, money loses value


                  .

                  Mais aussitôt que les gens voient cela, les gens du pays ainsi que les autres pays, la monnaie perd la valeur, puisqu’elle est diluée, ou augmentée, alors que la valeur qu’elle réprésente ne change pas.

                  .

                  Le résultant final c’est que la monnaie est dévaluée, qu’elle perd de la valeur, au point qu’elle ne vaut plus rien, comme au Zimbabwé.

                  .

                  Les vrais responsables de la dette (je pense) c’est le déficit budgétaire depuis 30 ans, et les hommes politiques qui le crééent.


                  • vote
                    ged252 9 mars 16:45

                    Ha La La toutes ces fautes de frappe et d’orhographe ... smiley


                    • vote
                      ged252 9 mars 17:04

                      Vou voyez ce qui se passe en Turquie ? (jouez avec le curseur en bas du graphique pour zoomer)

                      .

                      L’inflation remonte, ils sont à 20% , dans le même temps où la livre turque s’effondre : chart USDTRY


                      • vote
                        ged252 9 mars 17:30

                        Ici Mario Draghi fait allusion à ce qui s’est passé dans les années 1980, avec l’hyper inflation, si on peut dire, mais quand même autour de 20% aux USA ; (FRED CPI USA) et l’irresponsabilité ou l’incompétence des hommes politiques :
                        .
                        In the 1970s governments attempted to maximise social welfare, in the form of low unemployment and inflation, by trying to exploit the short-run trade-off between the two. They engineered surprise booms “just once” before promising to revert to a policy of low inflation in future, especially when motivated by the electoral cycle.
                        .
                        C’est cette inflation qui a propulsé l’or à des niveaux très hauts, dans les années 1980, sous Giscard



                      • vote
                        ged252 11 mars 10:46

                        ppff pas mon jour, voir ici aussi


                      • vote
                        Tom France Tom France 9 mars 17:23

                        Sans or (ou autres métaux précieux), une monnaie papier ne vaut rien, je dirais même que temps que l’on ne reviendra pas aux pièces d’or de manière progressive et à ce qui a vraiment une valeur intrinsèque, il y aura toujours de la spéculation, de la fausse monnaie, de la dette etc... (ces 3 choses étant liés)


                        • vote
                          barbarello 9 mars 17:27

                          @Tom France

                          Problème. 
                          Il n’y a pas suffisamment d’or existant dans le monde pour satisfaire ainsi le niveau contemporain des échanges économiques entre entités et entre particuliers. 


                        • vote
                          ged252 9 mars 17:56

                          @Tom France
                          non, la valeur de la monnaie c’est la valeur de l’économie, (les changes flottants) l’or n’a plus rien a faire la-dedans. Il ne sert plus à rien, sauf si l’économie venait à être détruite. C’est un ancien système une relique du passé. Les pays d’afrique dont l’économie est presque inexistante aurait intérêt à avoir un élalon or ou argent, ce que leur éviterait les problèmes d’inflation, car la valeur de l’Or est très stable dans le temps, et leur éviterai les problèmes d’incompétence de leur classe politique.
                          .
                          L’or bloquait la croissance economique, le système actuel st plus souple que celui qui était en place avant et qui avait très peu d’inflation ; Mais en même il est plus favorable à certains abus.
                          .
                          La croissance récente, celle des années 1970-2000 sur un temps long, est dûe à l’abandon de l’étalon or.


                        • 1 vote
                          Jean Keim Jean Keim 10 mars 10:32

                          @ged252

                          Toujours le poids des mots, des notions qui sont répétées comme des antiennes, la croissance fait partie de ces maux, l’économie est une idéologie qui façonne notre façon de penser.

                          Pourquoi par exemple le coût des choses doit-il augmenter sans cesse, et derrière pourquoi faut-il batailler pour que les rétributions suivent ? Pourquoi certains reçoivent-ils des émoluments pharamineux pendant que d’autres s’appauvrissent par le travail ? En quoi le patron d’une multinationale automobile mérite-t-il de gagner en un an ce que les ouvriers de cette même boîte ne gagneront pas en une vie ? Ce personnage s’attribue tout le mérite de décisions qui ont été élaborées par une équipe, cette même équipe n’est pas viable sans le travail de tous les salariés de ladite boîte qui de même ne pourrait exister sans les infrastructures que d’autres construisent et entretiennent, ainsi un individu n’est rien sans le concourt de l’ensemble de la communauté humaine,

                          Ces notions ne sont pas enseignées dans les grandes écoles où les consciences sont formatées pour être résolument carriéristes, compétitives, névrosées limite psychosées, limite souvent franchie, il faut être psychopathe pour revendiquer et/ ou accepter des rétributions qui se situent au-delà de l’entendément.


                        • vote
                          barbarello 10 mars 11:32

                          @Jean Keim

                           smiley Vous m’avez plombé la journée. Sans compter que votre commentaire m’a évoqué toutes ces victimes du capitalisme mortifère qui engendre la Vitesse meurtrière sur les routes, hérissons et grenouilles écrasés, stikmous et chemous scotchés sur les pare-brises, eccetera eccetera


                        • vote
                          Tom France Tom France 11 mars 17:07

                          @ged252 Si vraiment l’or était une relique du passé, alors pourquoi les US, plus précisément la FED fait tout pour s’approprier toute l’or des banques centrales du monde ?? C’est bien parce que l’or permet d’avoir une excellente assise pour n’importe quelle monnaies qui se veut réellement indépendante d’un système bancaire. Pour le reste, le monde dans lequel nous vivons est basé sur une gigantesque arnaque appelé planche à billet et tout cela ne va pas tarder à provoquer une catastrophe de nature biblique quand cela explosera !


                        • vote
                          Quasimodo 9 mars 20:59

                          Pour le grand débat du smilblick de la Macronie , je propose que la France quitte l’ Euro  et adopte le Franc CFA de la république très démocratique du Gondwana .


                          • 1 vote
                            Jean Keim Jean Keim 10 mars 09:59

                            Nous voulons sortir de ce pataquès ? Ok ! Alors commençons par sortir de la diktature de l’argent-fric...

                            Imaginons un monde sans fric.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès